30
Juin/20
0

Les ligues mineures du baseball majeur annulent le reste de leur saison 2020

Revue de presse

RDS.Ca, le 30 juin 2020

ST. PETERSBURG, FL. - Les ligues mineures de baseball ont officiellement annulé leurs saisons mardi, après que le Baseball majeur eut décidé de ne pas fournir de joueurs à leurs équipes affiliées en raison de la pandémie de COVID-19.

La National Association of Professionnal Baseball Leagues, l'organisme gérant les ligues mineures, a fait cette annonce attendue depuis longtemps. L'entente entre la MLB et les ligues mineures vient à échéance après la présente campagne et la MLB a proposé de réduire le nombre d'équipes affiliées de 160 à 120.

La MLB a demandé à ses clubs de garder 60 joueurs parmi ses effectifs. De ces 60 joueurs, 30 feront partie des formations officielles des clubs pour les deux premières semaines du calendrier, qui se mettra en branle à la fin de juillet.

« Notre pays et notre organisation vivent des moments sans précédent et c'est la première fois de notre histoire que nous vivrons un été sans baseball des ligues mineures, a déclaré le président de l'association, Pat O'Conner. Bien qu'il s'agisse d'un jour triste pour plusieurs, cette annonce efface toute incertitude entourant la saison 2020 et permet à nos équipes de commencer à planifier leur saison 2021. »

Photo ci-dessus : Onze baseballeurs québécois qui auraient tout pu évoluer dans le baseball affilié aux Ligues majeures en 2020 : Russell Martin, Charles Leblanc, Phillippe Aumont, Édouard Julien, Abraham Toro-Hernandez, Benjamin Pelletier, Jesen Dygestile-Therrien, Otto Ariel Lopez, Jean-Christophe Masson, Brandon Hernandez et Francisco Hernandez (tous deux absents de la photo)... n'auront pas eu leur chance en 2020! Vraisemblablement, seul Vladimir Guerrero jr jouera cette saison!

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

9
Juin/20
0

Repêchage : le baseball majeur dans une nouvelle ère ?

Revue de presse

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne, lapresse.ca, le 8 juin 2020

Russell Martin

(Montréal) Le Baseball majeur présentera dès mercredi son repêchage annuel dans un format à la fois inédit et fort restreint, ce qui aura toute une incidence sur la vie de plusieurs centaines de joueurs d’Amérique du Nord.

En raison de la pandémie, la MLB a décidé de ne tenir que cinq rondes de repêchage en plus des choix compensatoires, pour un total de 160 joueurs repêchés. Depuis 2012, c’étaient plutôt 40 rondes qui étaient présentées, pour 1217 joueurs repêchés en 2019.

La MLB a beau réduire le nombre de ses équipes affiliées dans les ligues mineures, qui passera de quelque 160 à environ 120 pour les 30 clubs, les 950 baseballeurs qui ne seront pas repêchés cette semaine n’arrêteront pas de jouer pour autant.

Ce changement important ne sera toutefois pas sans conséquence.

Photo ci-dessus : Le Montréalais Russell Martin, qui a participé à quatre matchs des étoiles, a été repêché au 17e tour par les Dodgers de Los Angeles en 2002.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
27
Fév/20
0

De l’intérêt pour Russell Martin chez les Mets et les Athletics

Revue de presse

RDS.CA, le 27 février 2020

Russell Martin, Dodgers de Los Angeles

Les Mets de New York et les Athletics d’Oakland ont montré de l’intérêt à l’endroit du receveur Russell Martin.

Ce dernier est toujours joueur autonome.

Joel Sherman de MLB Network a rapporté jeudi que Martin priorise toutefois pour le moment une situation familiale.

Le receveur de 37 ans a passé la dernière campagne avec les Dodgers de Los Angeles. Il a cumulé six circuits et 20 points produits en 83 rencontres.

Il a auparavant porté les couleurs des Blue Jays de Toronto durant quatre saisons. Il a aussi évolué avec les Pirates de Pittsburgh et les Yankees de New York.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
23
Fév/20
0

Russell Martin et le jeu de la patience

Revue de presse

Jeremy Filosa, 98,5 Sports, le 21 février 2020

Russell Martin

Pour la première fois depuis 2002, le receveur Russell Martin n’est pas au camp d’entraînement d’une équipe du baseball majeur à ce temps-ci de l’année. En 2002, Martin a joué sa première saison sous la bannière d’un club des majeures, évoluant avec les Dodgers de la ligue des recrues de la Gulf Coast League.

18 ans plus tard, il n’est pas certain s’il jouera en 2020 ou non. En ce moment lui et son agent attendent de voir comment se déroulent les choses au camp d’entraînement. Une équipe perdra-t-elle un receveur suite à une blessure? Un autre club réalisera-t-il en début de saison qu’il a besoin d’un vétéran receveur pour guider les plus jeunes?

On est donc en mode attente. Croisé la semaine dernière, en route vers Tampa, Martin ne se dirigeait pas à un camp d’entraînement, mais allait plutôt passer quelques jours sous le soleil en famille, en attendant de voir si le téléphone allait sonner.

L’an dernier, Martin a connu une saison de 83 matchs, 46 coups sûrs, 6 circuits et 20 points produits. Et malgré le fait qu’il a bien fait en matchs éliminatoires, on ne lui a pas donné plus d’un match en séries. Dans ce match Martin a frappé 2 coups sûrs en 4 présences au bâton.

Après l’élimination du club, Martin a rapidement vidé son vestiaire et quitté l’équipe. Il espérait sûrement pouvoir contribuer un peu plus. Sa dernière saison avec les Dodgers ne s’est pas terminée comme il l’aurait espéré, lui qui savait que cela allait peut-être être sa dernière chance de remporter la série mondiale.

À 37 ans, il sera intéressant de voir si le téléphone sonnera. Martin a toujours indiqué que lorsqu’il prendra sa retraite, il allait prendre au moins un été de congé, avant de possiblement débuter sa carrière d’entraîneur.

Martin a toujours été perçu dans le baseball majeur comme un des receveurs les plus intelligents de la MLB. Son gérant chez les Blue Jays, John Gibbons ne se gênait pas pour dire à quel point selon lui Martin était un atout majeur pour un gérant, car il consacrait énormément de temps à préparer ses lanceurs. En regardant du vidéo et en étudiant ses adversaires, Martin arrivait à concocter un plan de match dont Gibbons avait 100% confiance.

Il n’y a aucun doute que Martin a tout ce qu’il faut pour devenir un gérant dans le baseball majeur un jour, mais est-il rendu là dans sa vie? A-t-il encore le goût de soumettre son corps aux rudes épreuves d’une saison complète de 162 matchs?

Malheureusement dans le sport professionnel, les athlètes ont rarement le luxe de prendre cette décision finale, elle est souvent prise pour eux. Heureusement pour Martin, il y a un avenir dans le baseball après sa carrière de joueur, à lui maintenant de décider s’il est prêt à faire la transition tout de suite.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
21
Fév/20
0

Phillippe Aumont au monticule des Blue Jays de Toronto… dès demain!

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Phillippe Aumont, Vladimir Guerrero jr, Abraham Toro-Hernandez et Charles Leblanc

Mirabel, Québec, le 21 février 2020 - Ça y est, une autre saison de baseball prend son envol demain, alors que les premiers matchs dans les circuits printaniers des Pamplemousses et des Cactus seront disputés.

Contrairement aux 16 dernières saisons, le nom de Russell Martin n'est présent sur l'alignement d'aucune équipe du baseball majeur. Il est toujours possible qu'il se joigne à une formation dans les prochains jours, mais pour l'heure, il n'y est pas.

Dans les résumés de matchs des Ligues des Cactus et des Pamplemousses, il est fort probable que nous retrouvions au fil des prochains jours les noms de Vladimir Guerrero jr (Blue Jays de Toronto), d'Abraham Toro-Hernandez (Astros de Houston), de Charles Leblanc (Rangers du Texas) et certainement celui de Phillippe Aumont (Blue Jays de Toronto) puisque déjà les Jays ont annoncé sa présence sur la butte lors de leur premier match.

Tout comme il n'est pas impossible que le nom du lanceur Jesen Dygestile Therrien s'y ajoute dans les prochains jours.

Plusieurs autres baseballeurs québécois sont, quant à eux, à se préparer pour l'ouverture du camp d'entraînement des Ligues mineures de leur équipe respective. On retrouve parmi eux:

Otto Ariel Lopez et Jean-Christophe Masson (Blue Jays de Toronto), Brandon Hernandez et Francisco Hernandez (Cardinals de Saint Louis), Édouard Julien (Twins du Minnesota) et Benjamin Pelletier (Phillies de Philadelphie).

Photo ci-dessus : Phillippe Aumont, Vladimir Guerrero jr, Abraham Toro-Hernandez et Charles Leblanc prennent part actuellement au camp d'entraînement de leur équipe respective des ligues majeures.

21
Fév/20
0

Russell Martin still with a job

Revue de presse

Publié à l'origine sur MLB Trade Rumors par Connor Byrne, le 14 février 2020

Russell Martin

We’ve reached the middle of February, but longtime major league catcher Russell Martin is still without a job. He’s the best backstop left on a market that has drastically dwindled since last season ended. As of November, Martin was still planning to play in 2020. That remains the case, according to Joel Sherman of the New York Post.

While Martin has received chances to sign with teams since 2019 ended, he has turned down those opportunities for family reasons, Sherman reports. However, expectations are that he’ll put himself back on the market within the “next few weeks,” per Sherman.

Since the offseason commenced, the Athletics have been the only team connected to Martin in the rumor mill. Wherever he goes (if he signs anywhere), he’ll have to settle for a low-paying major league contract or even a minors deal. But that’s not to dismiss Martin’s vast accomplishments. Set to turn 37 on Saturday, the former Dodger, Yankee, Pirate and Blue Jay is statistically one of the most successful catchers ever, ranking ninth all-time at his position in fWAR (55.2).

Although Martin’s no longer the player he was in his heyday, the four-time All-Star still has something to offer. Martin was worth 1.2 fWAR in a part-time role last season in Los Angeles, where he hit .220/.337/.330 in 249 plate appearances. He also rated as one of the top pitch-framing catchers in the game. Beyond statistics, Martin has always been thought of as a high-quality teammate and leader, so it wouldn’t be surprising to see him end up in a major league uniform yet again in 2020.

Photo ci-dessus : Los Angeles Dodgers catcher Russell Martin (55) wants to play in 2020. (Photo : Tommy Gilligan-USA TODAY Sports)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
8
Fév/20
0

Combien y aura-t-il de Québécois dans le baseball affilié en 2020? Seront-ils 10, 11 ou 12?

Les baseballeurs québécois dans le baseball affilié aux ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 8 février 2020 (mis à jour le 9 février 2020) — Lorsque la saison de baseball a pris fin dans les ligues majeures en octobre dernier, deux Québécois y évoluaient, Russell Martin avec les Dodgers de Los Angeles et Abraham Toro-Hernandez sous les couleurs des Astros de Houston. De plus, Vladimir Guerrero jr, un jeune homme né à Montréal, mais qui n’a pas joué son baseball mineur chez nous, portait l’uniforme des Blue Jays de Toronto.

Sept autres des nôtres ont joué dans les ligues mineures du baseball majeur en 2019, soit Charles Leblanc (Rangers du Texas), Otto Ariel Lopez (Blue Jays de Toronto), Benjamin Pelletier (Phillies de Philadelphie), Francisco Hernandez (Cardinals de Saint-Louis), Brandon Hernandez (Cardinals de Saint-Louis), Jonathan Lacroix (Astros de Houston) et Raphaël Gladu (Mets de New York). Toutefois, Lacroix et Gladu n’y étaient plus lorsque le dernier play ball de la campagne a été entendu.

Qui plus est, Jesen Dygestile Therrien (Dodgers de Los Angeles), Édouard Julien (Twins du Minnesota) et Jean-Christophe Masson (Blue Jay de Toronto) étaient aussi sous contrat avec des organisations des Ligues majeures, et ce, même s’ils n’ont pas joué en 2019, Dygestile-Therrien et Julien étant blessés, tandis que Masson était trop jeune.

Combien y en aura-t-il en 2020?
Pour ce qui est des ligues majeures, si Guerrero jr est assuré de son poste avec la troupe de la ville reine, il en va tout autrement pour les autres!

Russell Martin est actuellement agent libre et les dernières rumeurs mentionnent qu’il pourrait être de retour avec les Dodgers ou encore signer avec les Mets de New York.

Abraham Toro-Hernandez devra connaître un fort camp d’entraînement pour demeurer avec les Astros, puisqu’il a été rappelé en 2019 pour remplacer un joueur blessé.

Mais, lorsque le camp d’entraînement se mettre en branle dans quelques jours, Toro-Hernandez ne sera pas le seul à se battre pour un poste dans les grandes ligues. En effet, Charles Leblanc est lui aussi un candidat pour joindre les rangs des Rangers du Texas, tout comme Phillippe Aumont que les Blue Jays de Toronto ont mis sous contrat suite à ses prestations époustouflantes avec les Champions d’Ottawa de l’ex -Ligue Can-Am et avec l’équipe nationale du Canada.

Et il ne faudrait pas se surprendre non plus si Jesen Dygestile-Therrien obtenait une invitation pour le camp d’entraînement d’une des équipes du baseball majeur. L’athlète de Montréal-Nord est de retour au jeu en pleine forme après deux saisons d’inactivité suite à une intervention chirurgicale du type « Tommy John ».

Quant aux Otto Ariel Lopez, Francisco Hernandez, Benjamin Pelletier, Brandon Hernandez, Édouard Julien et Jean-Christophe Masson, ils devraient tous se tailler un poste avec une équipe des ligues mineures de leur organisation.

Au final, il pourrait donc y avoir dix des nôtres dans le baseball affilié en 2020, soit :

Phillippe Aumont
Jesen Dygestile-Therrien
Vladimir Guerrero jr
Brandon Hernandez
Francisco Hernandez
Édouard Julien
Charles Leblanc
Otto Ariel Lopez
Russell Martin
Jean-Christophe Masson
Benjamin Pelletier
Abraham Toro-Hernandez

Photo ci-dessus : Douze baseballeurs québécois qui pourraient tous évoluer dans le baseball affilié aux Ligues majeures en 2020 : Russell Martin, Charles Leblanc, Phillippe Aumont, Édouard Julien, Abraham Toro-Hernandez, Benjamin Pelletier, Vladimir Guerrero jr, Jesen Dygestile-Therrien, Otto Ariel Lopez et Jean-Christophe Masson. (Absents sur la photo, Brandon et Francisco Hernandez)

21
Déc/19
0

Russell Martin, le troisième meilleur receveur de la décennie?

Revue de presse

Agence QMI, TVA Sports, le 21 décembre 2019

Russell Martin

Les palmarès venant clore la présente décennie se multiplient en cette fin du mois de décembre 2019 et le baseball majeur a décidé de faire sa part avec de nombreuses compilations. Parmi celles-ci, il est possible de voir le nom du Québécois Russell Martin au troisième rang parmi les 10 meilleurs receveurs de la décennie.

«Peu importe où vous regardiez durant l’après-saison, il y avait Martin, avec les Dodgers quatre fois, puis les Yankees, les Pirates et les Blue Jays à deux reprises. Entre 2006 et 2016, les équipes de Martin ont raté les éliminatoires seulement deux fois», a-t-on écrit, sur le site web du baseball.

Depuis le début de sa carrière, Martin a effectivement pris part aux séries 10 fois en 14 ans. Dans la dernière décennie, il a pris part au rendez-vous automnal à sept reprises, dont six fois de suite, de 2011 à 2016.

Pour lire l'article en entier, cliquez sur le lien suivant : Russell Martin, le 3e meilleur receveur de la décennie?

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés: ,
7
Nov/19
0

Joueurs autonomes : Russell Martin a de la compétition

Revue de presse

Agence QMI, Journal de Montréal, le 7 novembre 2019

Russell Martin

Une vingtaine de receveurs du baseball majeur, dont le Québécois Russell Martin, profitent du statut de joueur autonome au terme de cette saison 2019.

Si Martin souhaite bel et bien prolonger sa carrière, force est d’admettre que la compétition est féroce chez les joueurs évoluant à sa position. Voici sept receveurs de premier plan qui peuvent offrir leurs services à l’une ou l’autre des équipes :

Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Joueurs autonomes : Russell Martin a de la compétition

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
6
Nov/19
0

Les adieux de Russell Martin attendront

Revue de presse

Agence QMI, TVA Sports, le 6 novembre 2019

Russell Martin

Le receveur québécois Russell Martin n’aurait pas l’intention d’accrocher ses crampons maintenant et souhaiterait disputer la saison 2020.

C’est du moins ce qu’a rapporté le réseau MLB Network par le biais de son journaliste de renom Jon Heyman, mercredi avant-midi. Conséquemment, l’athlète de 36 ans jouerait dans les ligues majeures pour une 15e année en carrière, pourvu qu’il signe un nouveau contrat. Il a complété en 2019 une entente de cinq ans et de 82 millions $, agissant comme substitut du receveur régulier Will Smith chez les Dodgers de Los Angeles.

Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Les adieux de Russell Martin attendront

Remplis sous: Baseball Mots clés: