3
Juin/21
0

Phillippe Aumont pourrait remonter sur le monticule avec le Canada

Revue de presse

Jonathan Jobin, ICI Ottawa-Gatineau, le 1er juin 2021

Phillippe Aumont

Le Gatinois pourrait se joindre à la formation canadienne, si elle se qualifie pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Pendant qu’une bonne partie du Québec regardait le match du Canadien, lundi soir, le Gatinois Phillippe Aumont regardait une autre rencontre. Il avait les yeux fixés sur le match du Canada contre la Colombie, au tournoi de qualification de baseball des Amériques, qui se déroule en Floride.

Le lanceur, qui a annoncé sa retraite du baseball professionnel pour se lancer en serriculture, il y a un an à peine, avait des fourmis dans les jambes.

C’est sûr que ça me travaillait. Je regardais le match et tout me revenait dans la tête. J’avais le même feeling sur mon sofa que sur le banc. Cette équipe-là, c’est une grande famille, tout le monde joue ensemble. C’est un beau groupe et la passion du jeu était là quand je regardais ça, raconte Aumont qui a regardé la rencontre au complet, une victoire de 7-0 du Canada qui n’a accordé aucun coup sûr à ses adversaires.

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur ce lien : Phillippe Aumont pourrait remonter sur le monticule avec le Canada

Remplis sous: Baseball Mots clés:
26
Mar/21
0

« C’est notre paradis, j’ai vraiment la paix ici » – Phillippe Aumont

Revue de presse

Éric Leblanc, RDS.CA, le 26 mars 2021

Phillippe Aumont

MONTRÉAL – À ce temps-ci de l’année, on devrait normalement trouver Phillippe Aumont sur un terrain de baseball. Le GPS nous mène pourtant sur de petits rangs de campagne à proximité de Gatineau. Ralenti par le calme qui y règne, on admire quelques fermes avec des chevaux avant d’aboutir sur son nouveau, et immense, terrain de jeu.

Habitué aux clôtures des stades, Aumont se retrouve désormais avec une propriété de 221 acres, l’équivalent de 167 terrains de football. Même si sa ferme est vaste, le lanceur québécois n’a pas l’intention d’y construire un terrain de baseball. Il vient plutôt d’y bâtir une serre de 120 pieds de longueur afin de se lancer à fond dans sa nouvelle aventure, la serriculture sans pesticides (la Ferme Pure Alternative).

« C’est notre paradis. J’ai vraiment la paix ici, je travaille sur mes plants et je parle à mes bourdons (qui favorisent la pollinisation). Je sonne un peu fou en disant ça, mais j’ai du plaisir », raconte Aumont avec un sourire presque proportionnel à sa stature de six pieds sept pouces.

Il y a à peine un an, Aumont appartenait justement aux Blue Jays, mais la pandémie est venue lancer une redoutable balle courbe à la société. Préoccupé par l’incertitude de cet élément déclencheur, le lanceur québécois de 32 ans ne se voyait plus laisser sa femme, Frédérique, et sa fille Gabrielle, à la maison.

Photo ci-dessus : Avec l'équipe nationale du Canada, « j’étais avec mon groupe de boys et j’étais un peu plus moi-même", mentionne Phillippe Aumont.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
21
Juil/20
0

Abraham Toro : seul Québécois dans le baseball majeur?

Revue de presse

TVA Sports, mardi 21 juillet 2020

Le Québécois Abraham Toro pourrait bien être l’unique représentant de la Belle Province à voir de l’action en cette nouvelle saison du baseball majeur. Encore là, il doit réussir à percer la puissante formation des Astros de Houston.

Après 14 campagnes consécutives, la carrière du receveur Russell Martin, présentement sans contrat, semble en suspens. Avant lui, le lanceur Éric Gagné avait assuré, pendant des années [de 1999 à 2008], la présence d’au moins un Québécois dans les ligues majeures.

Il faut donc remonter à 1998, soit il y a 22 ans, pour répertorier une saison où aucun Québécois n’avait évolué dans le baseball majeur. La disette avait duré deux saisons complètes à la suite du séjour de Derek Aucoin dans l’uniforme des Expos de Montréal, en 1996.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : Abraham Toro : seul Québécois dans le baseball majeur?

11
Juil/20
0

Aumont espère avoir ouvert le chemin

Revue de presse

Jean-François Plante, Le Droit, le 11 juillet 2020

Phillippe Aumont

Le baseball majeur rassemble les meilleurs joueurs parmi toutes les puissances au monde.

Pendant un moment, entre 2012 et 2015, Phillippe Aumont a fait partie de ce cercle restreint.

La porte des grandes ligues s’est ouverte au grand droitier de 6’7’’ quand il a été choisi au 11e rang de la première ronde par les Mariners de Seattle en 2007.

Le 23 août 2012, il a réalisé un exploit inédit pour un Gatinois en effectuant sa première présence dans le show. Devant 41 972 spectateurs au Citizens Bank Park de Philadelphie, il est grimpé sur la butte du monticule en huitième manche d’un match contre les Reds de Cincinnati. Les visiteurs menaient 3-2.

Photo ci-dessus : Le 16 juin 2019, Phillippe Aumont a lancé un match complet où il n’a alloué qu’un coup sûr à Cuba dans une victoire de 5-0 des Champions d’Ottawa. Après le dernier retrait, il a pointé vers le ciel pour honorer son frère Marc, décédé subitement quelques jours plus tôt. (Photo Martin Roy, Le Droit)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
11
Juil/20
0

Un changement de carrière précipité pour Phillippe Aumont

Revue de presse

Jean-François Plante, Le Droit, le 11 juillet 2020

Phillippe Aumont

L’été que nous vivons suit un printemps pas comme les autres. Toutes les sphères de la société ont été affectées par la pandémie et le confinement. Dans cette série « l’été de nos personnalités », les médias de la Coopérative nationale de l’information indépendante (CN2i) vont à la rencontre des personnalités de tous les domaines : politique, sports, science, culture, vie communautaire afin de savoir comment se passera leur été. Des conversations libres que nous vous présentons chaque samedi.

Il y a quatre mois, Phillippe Aumont était au sommet de son art. Après une saison dominante chez les Champions d’Ottawa et avec l’équipe canadienne sur la scène internationale, le lanceur gatinois de 31 ans venait d’obtenir son meilleur contrat depuis son boni de signature de 1,9 million $US à son entrée dans le baseball majeur en 2007.

En mars, il se trouvait en Floride au camp des Blue Jays de Toronto où il avait de réelles chances de retourner dans les Ligues majeures pour la première fois depuis 2015.

Photo ci-dessus : Phillippe Aumont s’affairera aux travaux manuels de la ferme pour les premières années d’exploitation alors que sa conjointe veillera aux tâches administratives. (Photo : Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
30
Juin/20
0

Les ligues mineures du baseball majeur annulent le reste de leur saison 2020

Revue de presse

RDS.Ca, le 30 juin 2020

ST. PETERSBURG, FL. - Les ligues mineures de baseball ont officiellement annulé leurs saisons mardi, après que le Baseball majeur eut décidé de ne pas fournir de joueurs à leurs équipes affiliées en raison de la pandémie de COVID-19.

La National Association of Professionnal Baseball Leagues, l'organisme gérant les ligues mineures, a fait cette annonce attendue depuis longtemps. L'entente entre la MLB et les ligues mineures vient à échéance après la présente campagne et la MLB a proposé de réduire le nombre d'équipes affiliées de 160 à 120.

La MLB a demandé à ses clubs de garder 60 joueurs parmi ses effectifs. De ces 60 joueurs, 30 feront partie des formations officielles des clubs pour les deux premières semaines du calendrier, qui se mettra en branle à la fin de juillet.

« Notre pays et notre organisation vivent des moments sans précédent et c'est la première fois de notre histoire que nous vivrons un été sans baseball des ligues mineures, a déclaré le président de l'association, Pat O'Conner. Bien qu'il s'agisse d'un jour triste pour plusieurs, cette annonce efface toute incertitude entourant la saison 2020 et permet à nos équipes de commencer à planifier leur saison 2021. »

Photo ci-dessus : Onze baseballeurs québécois qui auraient tout pu évoluer dans le baseball affilié aux Ligues majeures en 2020 : Russell Martin, Charles Leblanc, Phillippe Aumont, Édouard Julien, Abraham Toro-Hernandez, Benjamin Pelletier, Jesen Dygestile-Therrien, Otto Ariel Lopez, Jean-Christophe Masson, Brandon Hernandez et Francisco Hernandez (tous deux absents de la photo)... n'auront pas eu leur chance en 2020! Vraisemblablement, seul Vladimir Guerrero jr jouera cette saison!

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

25
Juin/20
0

Philippe Aumont accroche ses crampons

Revue de presse

Jean-François Plante, Le Droit, le 25 juin 2020

Phillippe Aumont

Le baseball majeur s’est entendu avec ses joueurs pour tenir une saison écourtée de 60 matches, mais ne comptez pas sur Phillippe Aumont pour se rapporter au camp des Blue Jays de Toronto à la reprise.

À 31 ans, le lanceur gatinois est prêt à écrire un nouveau chapitre de sa vie. Il accroche ses crampons. Avec sa conjointe Frédérique Déry, il prend les commandes d’une ferme près du club de golf Le Sorcier à Gatineau. Il a indiqué au Droit que le bail agricole locatif avait été signé jeudi en fin d’après-midi. Le grand droitier s’apprête à devenir fermier!

«Je ne sais pas à quel moment on devient véritablement un fermier. Il y a beaucoup d’étapes à franchir. Pour l’instant, je deviens serriculteur. Nous allons commencer par faire pousser des légumes en serre, mais notre projet est bien plus grand que ça. Nous aurons des animaux aussi. Les gens pourront venir les voir gratuitement en s’achetant des tomates. Nous aurons une ferme de 221 acres, chez nous, à Gatineau. J’ai toujours été passionné par le baseball, mais là, je viens de me trouver une nouvelle passion.»

Photo ci-dessus : Phillippe Aumont dans l'uniforme de l'équipe nationale canadienne.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
9
Juin/20
0

Baseball professionnel: Québec et Trois-Rivières étudient un plan B

Revue de presse

Louis-Simon Gauthier, Le Nouvelliste, 9 juin 2020

Karl Gélinas, Phillippe Aumont, David Glaude, Raphaël Gladu et Dany Paradis-Giroux

Trois-Rivières — Puisqu’il est de moins en moins probable que la frontière canado-américaine rouvrira pour sauver la saison de baseball professionnel de la Ligue Frontière, les Aigles de Trois-Rivières et les Capitales de Québec étudient la possibilité de disputer une saison exclusivement «locale»... avec quatre équipes canadiennes dans deux stades.

Ne vous fiez pas à l’expression «saison locale» pour juger de la qualité du jeu qui serait offert: les présidents Michel Laplante (Québec) et Paul Poisson (Trois-Rivières) mesurent l’intérêt de quelques-uns des meilleurs joueurs originaires du Canada et évoluant dans le baseball affilié des ligues majeures, à savoir s’ils seraient prêts à embarquer dans leur projet.

Plusieurs de ces joueurs n’auront pas l’occasion de jouer aux États-Unis cet été, le calendrier des circuits mineurs étant sérieusement compromis en raison de la pandémie.

Photo ci-dessous : Outre ceux qui y étaient la saison dernière, Karl Gélinas, Phillippe Aumont, David Glaude, Raphaël Gladu et Dany Paradis-Giroux, il y aurait certainement d'autres baseballeurs québécois qui pourraient profiter de l'occasion de jouer professionnel au Québec cet été!

18
Mar/20
0

Partie remise pour Phillippe Aumont avec les Blue Jays

Le lanceur tentait de percer la formation des Jays, mais la COVID-19 a mis fin au camp de l'équipe.

Revue de presse

Jonathan Jobin, ICI Radio-Canada, le 18 mars 2020

Phillippe Aumont

Le lanceur gatinois Philippe Aumont devrait être en train de se préparer à lancer contre les Yankees au Stade olympique de Montréal. Mais à la place, il est revenu chez lui à Gatineau, tard mardi soir, en raison de la pandémie de COVID-19.

Sur le chemin du retour, alors qu’il a pris deux vols en provenance de Floride, Aumont a pu constater comment les habitudes des voyageurs ont été modifiées depuis quelque temps.

Les gens sont en alerte. Je te dirais que 25 % des voyageurs portent des masques. Les gens prennent ça au sérieux, ce qui est une bonne chose. C’était pas mal tranquille dans les aéroports, raconte l’ancien choix de premier tour des Mariners de Seattle en 2007.

La décision des Blue Jays de renvoyer la plupart des joueurs qui participaient au camp d’entraînement a été annoncée peu de temps après la suspension des activités des Ligues majeures (MLB).

Ils n’ont pas répondu à beaucoup de questions. Les joueurs de la formation de 40 joueurs pouvaient rester au complexe, les autres devaient partir. Ils ne nous ont pas forcés, mais tu voyais qu’il ne voulaient pas avoir la responsabilité de gars comme moi, raconte Aumont, qui avait signé un contrat comme agent libre pour tenter de percer la formation de l’équipe torontoise.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien ci-contre : Partie remise pour Phillippe Aumont avec les Blue Jays

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
14
Mar/20
0

Un virus qui «aide» la cause de Phillippe Aumont

Revue de presse

Jean-François Plante, Le Droit, le 13 mars 2020

Phillippe Aumont

Victime d’une infection de la peau qui s’est propagée partout sur son bras droit, Phillippe Aumont s’était résigné à commencer sa saison en retard dans l’organisation des Blue Jays de Toronto.

Le Gatinois n’a pas lancé dans un match depuis le 25 février, mais l’annulation du calendrier hors-concours des Ligues majeures et le report de la saison régulière de deux semaines viennent lui donner une lueur d’espoir.

Quand il a vu l’instructeur des lanceurs des Blue Jays vendredi matin, celui-ci lui a lancé un message d’encouragement.

« Tu es encore en lice pour un poste chez nous, le kid », a-t-il lancé au grand droitier de 6’5’’.

La COVID-19, dans la vie professionnelle de Phillippe Aumont, pourrait devenir une bonne chose.

Photo ci-dessus : Phillippe Aumont. (Photo de Étienne Ranger, Le Droit)

Remplis sous: Baseball Mots clés: