19
Mai/19
0

Le code de Michel Simard

Revue de presse

Jérémy Bernier, Le Journal de Québec, le 19 mai 2019

Michel Simard

À la barre des Capitales depuis maintenant une décennie, Patrick Scalabrini a réalisé assez tôt dans sa carrière de gérant que les superstitions sont d’une grande importance pour certains. La première série hors Québec, en 2010, lui en a fait voir de toutes les couleurs.

«Patrick [Scalabrini] m’a appelé en panique cinq minutes avant le début de la première rencontre à l’étranger, se rappelle le président de l’équipe, Michel Laplante, en riant. Michel Simard avait besoin qu’on lui dise un code avant d’entrer sur le terrain!»

Il faut savoir qu’en 2008, Laplante, gérant à l’époque, assistait toujours à l’échauffement du lanceur Michel Simard (2007-2010). Un jour, juste avant un match, il lui a dit une phrase qui est devenue sacrée pour le joueur alors âgé de 26 ans.

«C’est une méchante belle journée pour jouer au baseball, et tu es chanceux, toi, de pouvoir encore jouer à la balle» ont été les mots prononcés par Laplante juste avant de regagner le banc. «Dès le match d’après, il a connu du succès», raconte le président des Capitales.

Cette phrase en apparence bénigne est devenue symbolique pour le lanceur, qui a demandé à la réentendre à chacun de ses matchs. Le hic, c’est que Scalabrini ne connaissait pas le rituel du lanceur, même s’il savait qu’il se tramait souvent quelque chose du côté de Simard avant son arrivée au monticule. Ce n’est qu’en 2010 qu’il a pris les rênes de l’équipe et qu’il a su, à la dernière minute, le «code Simard».

Une surprise n’attend pas l’autre
Le lendemain de l’épisode Simard, c’était au tour du lanceur Karl Gélinas de demander des soins spéciaux. On devait lui «transférer de l’énergie» en lui touchant le bras pour qu’il connaisse un bon match, habitude qu’il avait lui aussi acquise de l’ancien gérant des Capitales.

«En revenant de cette série à l’étranger, Patrick m’a dit que, si ce n’était pas de toutes mes niaiseries, ce serait pas mal plus facile de diriger», s’esclaffe le président.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

5
Mai/19
0

Les noces d’étain de Patrick Scalabrini

Revue de presse

Jérémy Bernier, Le Journal de Québec, le 5 mai 2019

Patrick Scalabrini, Capitales de Québec

Le gérant des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini, entamera sa 10e campagne à la barre de l’équipe le 17 mai prochain. Une étape marquante pour celui qui est passé de joueur à entraîneur au tournant d’une seule année.

L’homme de baseball avait annoncé sa retraite en 2009, alors qu’il venait de remporter son premier championnat de la Ligue Can-Am. La saison suivante, il a été appelé à remplacer l’ancien gérant, Michel Laplante, qui depuis occupe le poste de président de la formation québécoise.

Scalabrini a dépassé les attentes en remportant quatre trophées Arthur E. Ford consécutifs à la barre des Capitales, titre qu’il a pu reconquérir en 2017.

«Je suis désormais l’entraîneur avec le plus d’ancienneté dans la ligue, ça donne un coup de vieux!», souligne Scalabrini, en riant.

Évolution
Les ligues indépendantes de baseball ont énormément évolué en 10 ans et elles ont gagné en respect.

«Le baseball indépendant a pris du galon et il a acquis une bonne reconnaissance au fil des années», indique le gérant.

Le fait que plusieurs joueurs, précédemment libérés dans les ligues mineures, aient accédé au baseball majeur par l’entremise des ligues indépendantes y est pour beaucoup.

S’il y a bien une chose qui n’a pas changé dans la dernière décennie, c’est le défi que doit relever Scalabrini chaque année en rebâtissant une équipe composée d’individus de différentes nationalités, cultures et langues.

«Et je dois m’assurer que tout fonctionne en seulement deux semaines d’entraînement!», conclut-il.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

1
Jan/19
0

Douze Québécois parmi les 101 Canadiens les plus influents du monde du baseball!

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Russell Martin

Mirabel, le 1er janvier 2019 - Journaliste membre du Temple de la Renommée du baseball majeur depuis 2012, Bob Elliot a publié ces derniers jours la douzième édition de son classement annuel des « 101 Canadiens les plus influents » dans le monde du baseball.

Par le passé, ses listes comptaient 100 personnalités. Depuis quelques années elles sont passées à 101, la 101e place étant réservée à des personnalités ayant disparu au cours de l'année.

Pour l’année 2018, les noms de 12 Québécois ou ex-Québécois y apparaissent… c’est six de moins que l’année dernière. Les Québécois les plus influents du monde du baseball pour 2018 sont :

2. Alex Anthopoulos, directeur gérant des Braves d'Atlanta (5);
11. Vladimir Guerrero jr., espoir numéro 1 des Blue Jays de Toronto (33);
17. Russell Martin, receveur des Blue Jays de Toronto (7);
20. Steven Bronfman, investisseur dans une équipe du baseball majeur à Montréal (-).
31. Maury Gostfrand, agent de joueurs (30);
40. Jonah Keri, journaliste sportif, notamment sur ESPN.com et auteur à succès (8);
61. Alex Agostino, recruteur pour l’organisation des Phillies de Philadelphie (77);
63. Tom Tango, architecte de base de données de statistiques des Ligues majeures (59);
68. Michel Laplante, président, Les Capitales de Québec (-).
80. Claude Pelletier, recruteur pour l’organisation des Mets de New York (73);
84. Robert Fatal, entraîneur-chef et directeur du programme de l'ABC (108);
89. Julie Gosselin, vice-présidente à Baseball Québec responsable du baseball féminin (102).

N.B. Le chiffre inscrit entre parenthèses est le rang de la personnalité sur la liste de Bob Elliot pour 2017.

Photo ci-dessus : Il n'y a pas de statues de joueur de baseball près du Centre Rogers de Toronto. Mais, on peut admirer une sculpture de Russell Martin devant le "Cayleigh Parrish's The Sports Gallery", la où Russell et Johnny Bower gardent la porte d'entrée.

21
Juil/18
0

500e victoire de Patrick Scalabrini!

Revue de Web

Maxime Aubry, directeur des communications, Capitales de Québec

Patrick Scalabrini

Québec, 21 juillet 2018 - Ce n’était qu’une question de temps avant que Patrick Scalabrini atteigne le plateau des 500 victoires à la barre des Capitales de Québec. En vertu d’un gain de 3-2 sur les Boulders de Rockland samedi soir, Scalabrini est devenu le 2e gérant de l’histoire de la Can-Am à atteindre cette précieuse marque!

Embauché en 2010 pour succéder à Michel Laplante, Patrick Scalabrini aura mis 833 parties réparties sur 9 saisons pour engranger 500 victoires en saison régulière avec les Capitales de Québec! Son pourcentage de victoire s’élève à ,600. Scalabrini était d’ailleurs en poste lors de la saison record de 66 victoires des Capitales en 2012.

Ajoutez à son palmarès pas moins de 30 victoires en séries éliminatoires et 5 championnats de la Ligue Can-Am.

Depuis la création de la Can-Am en 2005, seul Joe Calfapietra qui a dirigé les Jackals du New Jersey jusqu’en 2016 a franchi ce plateau pour s’arrêter à 622 victoires. Ce dernier en a toutefois totalisé 728 avec les Jackals si on inclut ses deux saisons dans la défunte Northeast League.

Chez les Capitales, Scalabrini arrive au 1er rang devant les 261 succès de Michel Laplante (2005-2009) et les 135 de Jay Ward (1999-2001).

Photo ci-dessus . Patrick Scalabrini. (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Revue de Web publiée par Jacques Lanciault

18
Juil/18
0

Les chiffres derrière les 499 victoires de Patrick Scalabrini, l’entraîneur

Revue de presse

Olivier Bossé, Le Soleil, le 18 juillet 2018

Patrick Scalabrini

Patrick Scalabrini atteindra cette semaine le plateau des 500 victoires en saison régulière comme gérant. L’instructeur-chef des Capitales de Québec, seule équipe qu’il a dirigée en neuf ans de carrière, montre un dossier de 499-331 en 830 matchs (,601), en plus de cinq championnats de séries.

En poste depuis 2010, Scalabrini avait devancé Michel Laplante (261 victoires, 2005 à 2009) dès 2014 à titre de gérant le plus victorieux dans l’histoire des Capitales. Feu Jay Ward (135 victoires, 1999 à 2001) arrive troisième.

L’actuel pilote des Capitales a du chemin à faire pour rejoindre le détenteur du record de 622 victoires dans la Ligue Can-Am. Joe Calfapietra a même récolté 728 gains au total à la barre des Jackals du New Jersey, qui évoluaient toutefois dans la Ligue Northeast à ses deux premières saisons. Calfapietra a dirigé les Jackals durant 14 ans (2003 à 2016) pour 1323 matchs (,550). Son record de ligue de 622 a été cumulé en 1141 matchs (,545).

Ironie du sort, Scalabrini a une autre chance mercredi soir de réussir son exploit contre son ancien gérant à Winnipeg, Hal Lanier, alors qu’il jouait pour les Goldeyes, en 2003 et en 2004. Lanier dirige maintenant les Champions d’Ottawa.

Photo ci-dessus : Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini. (Photothèque Le Soleil)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

18
Juil/18
0

Les Capitales rossés 10-2 par les Champions

Revue de presse

Olivier Bossé, Le Soleil, le 18 juillet 2018

Karl Gélinas

La 500e victoire de Patrick Scalabrini comme gérant devra attendre. Ses Capitales se sont fait humilier 10-2, mardi soir, à Ottawa.

L’auteur de 499 victoires en saison régulière à la barre du club de baseball indépendant de Québec comptait sur son vétéran lanceur partant et ami Karl Gélinas pour lui permettre d’atteindre ce plateau historique.

De retour après deux semaines d’absence à cause d’une blessure à l’épaule, Gélinas (6-4, 3,07) a malheureusement choisi ce moment pour effectuer sa plus courte sortie au monticule en 29 départs, soit depuis le 31 mai 2017 ou 412 jours!

Photo ci-dessus : Karl Gélinas était visiblement rouillé hier après avoir passé deux semaines sur les listes des joueurs blessés. (Photo : Étienne Ranger, Le Droit)

15
Sep/17
0

Les Capitales parfaits et champions!

Revue de presse

Olivier Bossé, Le Soleil, le 15 septembre 2017

Karl Gélinas, Capitales de Québec

(Québec) Les Capitales sont champions! Et de belle façon. Vainqueurs 9-3 des Boulders de Rockland jeudi soir, le club de Québec est devenu le premier en 13 ans de Ligue Can-Am à rafler les grands honneurs à l'aide d'un parcours éliminatoire parfait.

Ce balayage complet de six victoires éliminatoires sans la moindre défaite, en demi-finale et en finale, marque la septième conquête en 19 campagnes pour la formation québécoise. Un ultime point d'exclamation apposé devant 4607 spectateurs comblés dans un Stade Canac comble.

Photo ci-dessus : Karl Gélinas a tenu la grosse attaque des Boulders en respect durant sept manches et un tiers, pendant que sa défensive se montrait intraitable.(Photo : Sébastien Dion)

10
Sep/17
0

Les Capitales de retour en finale

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 10 septembre 2017

(Québec) Pour la première fois depuis la conquête de leur dernier championnat en 2013, les Capitales de Québec participeront à la finale de la Ligue Can-Am de baseball indépendant. Ils ont mérité ce droit grâce à une victoire de 6-1 face aux Miners de Sussex County, samedi soir, au Stade Canac.

Les Capitales ont ainsi balayé la demi-finale en trois matchs. Ils affronteront le vainqueur de la série entre Rockland et New Jersey mardi et mercredi sur le terrain de l'adversaire, tandis que les matchs 3, 4 et 5 auront lieu à Québec, jeudi, vendredi et samedi prochains, tous à 19h. En même temps que les Capitales bouclaient leur série, les Jackals évitaient l'élimination et forçaient la tenue d'un quatrième match, dimanche, à la faveur d'un gain de 7-1 contre les Boulders.

Photo ci-dessus : L'artilleur Karl Gélinas (34) a été l'un des principaux artisans de cette victoire, n'accordant qu'un point et sept coups sûrs en six manches de travail, en plus de retirer huit frappeurs au bâton. (Photo : Le Soleil, Erick Labbé)

5
Sep/17
0

Patrick Scalabrini, gérant de l’année dans la Ligue Can-Am!

Revue de presse

RDS.CA, le 5 septembre 2017

Patrick Scalabrini, Capitales de QuébecLe gérant des Capitales de Québec Patrick Scalabrini a été reconnu gérant de l’année à travers la ligue Can-Am.

La formation de Scalabrini est restée tout au long de la saison dans la course au 1er rang en plus d’exceller en attaque, en défense et sur la butte. Rappelons qu’au printemps dernier, il a tout mis en œuvre pour rebâtir son enclos. Des lanceurs de 2016, seul Karl Gélinas était de retour cette année.

Photo ci-dessus : Patrick Scalabrini, gérant de l'année dans la ligue de baseball professionnel indépendant CAN-AM. (Photo : Vincent Éthier)

9
Fév/17
0

Capitales de Québec: une passion exigeante

Revue de presse

Pierre Blais, Le Journal de Québec, le 9 février 2016

Patrick Scalabrini, Capitales de Québec, Ligue Can-AmPatrick Scalabrini confiait à la fin de la dernière saison qu’elle avait été la plus difficile de sa carrière d’entraîneur, pour toutes sortes de raisons. Avec encore plusieurs semaines d’hiver devant nous, le pilote des Capitales de Québec déborde pourtant d’enthousiasme.

Photo ci-dessus : Le gérant des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini. ( Photo : Karl Tremblay)