19
Mai/19
0

Le code de Michel Simard

Revue de presse

Jérémy Bernier, Le Journal de Québec, le 19 mai 2019

Michel Simard

À la barre des Capitales depuis maintenant une décennie, Patrick Scalabrini a réalisé assez tôt dans sa carrière de gérant que les superstitions sont d’une grande importance pour certains. La première série hors Québec, en 2010, lui en a fait voir de toutes les couleurs.

«Patrick [Scalabrini] m’a appelé en panique cinq minutes avant le début de la première rencontre à l’étranger, se rappelle le président de l’équipe, Michel Laplante, en riant. Michel Simard avait besoin qu’on lui dise un code avant d’entrer sur le terrain!»

Il faut savoir qu’en 2008, Laplante, gérant à l’époque, assistait toujours à l’échauffement du lanceur Michel Simard (2007-2010). Un jour, juste avant un match, il lui a dit une phrase qui est devenue sacrée pour le joueur alors âgé de 26 ans.

«C’est une méchante belle journée pour jouer au baseball, et tu es chanceux, toi, de pouvoir encore jouer à la balle» ont été les mots prononcés par Laplante juste avant de regagner le banc. «Dès le match d’après, il a connu du succès», raconte le président des Capitales.

Cette phrase en apparence bénigne est devenue symbolique pour le lanceur, qui a demandé à la réentendre à chacun de ses matchs. Le hic, c’est que Scalabrini ne connaissait pas le rituel du lanceur, même s’il savait qu’il se tramait souvent quelque chose du côté de Simard avant son arrivée au monticule. Ce n’est qu’en 2010 qu’il a pris les rênes de l’équipe et qu’il a su, à la dernière minute, le «code Simard».

Une surprise n’attend pas l’autre
Le lendemain de l’épisode Simard, c’était au tour du lanceur Karl Gélinas de demander des soins spéciaux. On devait lui «transférer de l’énergie» en lui touchant le bras pour qu’il connaisse un bon match, habitude qu’il avait lui aussi acquise de l’ancien gérant des Capitales.

«En revenant de cette série à l’étranger, Patrick m’a dit que, si ce n’était pas de toutes mes niaiseries, ce serait pas mal plus facile de diriger», s’esclaffe le président.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

25
Jan/19
0

Wow! Michel Laplante, Karl Gélinas et Michel Simard de nouveau à l’honneur

Revue de Web

Page Facebook des Capitales de Québec

Mirabel, Québec, le 23 janvier 2019 — La page Facebook des Capitales de Québec de la Ligue Can-Am présente un autre beau montage photo ce matin… Cette fois-ci, « On remonte le temps avec les records de franchise »!

Photo ci-dessus : « Il y a une vingtaine d’années, Michel Laplante réalisait la meilleure saison de l’histoire de la concession pour un lanceur partant. »

1
Jan/19
0

Douze Québécois parmi les 101 Canadiens les plus influents du monde du baseball!

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Russell Martin

Mirabel, le 1er janvier 2019 - Journaliste membre du Temple de la Renommée du baseball majeur depuis 2012, Bob Elliot a publié ces derniers jours la douzième édition de son classement annuel des « 101 Canadiens les plus influents » dans le monde du baseball.

Par le passé, ses listes comptaient 100 personnalités. Depuis quelques années elles sont passées à 101, la 101e place étant réservée à des personnalités ayant disparu au cours de l'année.

Pour l’année 2018, les noms de 12 Québécois ou ex-Québécois y apparaissent… c’est six de moins que l’année dernière. Les Québécois les plus influents du monde du baseball pour 2018 sont :

2. Alex Anthopoulos, directeur gérant des Braves d'Atlanta (5);
11. Vladimir Guerrero jr., espoir numéro 1 des Blue Jays de Toronto (33);
17. Russell Martin, receveur des Blue Jays de Toronto (7);
20. Steven Bronfman, investisseur dans une équipe du baseball majeur à Montréal (-).
31. Maury Gostfrand, agent de joueurs (30);
40. Jonah Keri, journaliste sportif, notamment sur ESPN.com et auteur à succès (8);
61. Alex Agostino, recruteur pour l’organisation des Phillies de Philadelphie (77);
63. Tom Tango, architecte de base de données de statistiques des Ligues majeures (59);
68. Michel Laplante, président, Les Capitales de Québec (-).
80. Claude Pelletier, recruteur pour l’organisation des Mets de New York (73);
84. Robert Fatal, entraîneur-chef et directeur du programme de l'ABC (108);
89. Julie Gosselin, vice-présidente à Baseball Québec responsable du baseball féminin (102).

N.B. Le chiffre inscrit entre parenthèses est le rang de la personnalité sur la liste de Bob Elliot pour 2017.

Photo ci-dessus : Il n'y a pas de statues de joueur de baseball près du Centre Rogers de Toronto. Mais, on peut admirer une sculpture de Russell Martin devant le "Cayleigh Parrish's The Sports Gallery", la où Russell et Johnny Bower gardent la porte d'entrée.

21
Jan/17
0

En croisade au pays de Fidel

Michel Laplante permet à de jeunes Québécois de goûter au baseball à saveur cubaine

Revue de presse

Jacques Doucet, Journal de Québec, le 21 janvier 2017

Michel Laplante, Capitales de QuébecMATANZAS | Depuis trois ans, Michel Laplante organise un voyage d’une semaine qui permet à une quinzaine de jeunes Québécois de 8 à 12 ans d’aller vivre l’expérience d’un entraînement de baseball aux côtés de jeunes Cubains, dirigés par des instructeurs du Québec et de Cuba.

Michel Laplante est ce genre d’hommes qui ne recule jamais devant un obstacle.

Il a d’abord quitté son Abitibi natale pour s’exiler à Saint-Eustache afin de jouer au baseball, un sport qu’il n’avait presque pas pratiqué auparavant.

Il a si bien fait que les Pirates de Pittsburgh lui ont offert un contrat professionnel et il a rapidement retenu l’attention des instructeurs en raison de son travail acharné et de son talent. Et ce, même si Laplante ne connaissait rien de l’anglais, sauf yes and no.

Malheureusement, une blessure au bras a pratiquement mis fin à son rêve d’atteindre les ligues majeures. Il a ensuite tenté sa chance avec les Expos et les Braves, atteignant le niveau AAA.

Puis, il a accepté une offre de Taïwan pour aller tenter sa chance en Orient.

«Encore là, je ne connaissais rien de la langue ou des mœurs et coutumes de ce pays. Mais je me suis débrouillé en j’en suis revenu plus fort», rappelle ­Laplante.

Photo ci-dessus : Chaque jour, un exercice général précédait la présentation d’un match amical. On voit les instructeurs Michel Laplante (à gauche) et Rodolfo Puente qui travaillent avec deux jeunes receveurs.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
21
Jan/17
0

Le rôle important de l’interprète

Revue de presse

Jacques Doucet, Journal de Québec, le 21 janvier 2017

Michel Laplante, Capitales de Québec

L’arrivée de joueurs cubains à Québec a créé un nouveau besoin: celui d’un interprète.

Le receveur Josué Peley était là au départ, mais lorsqu’il était en santé, son job principal était de jouer et non de servir d’interprète lorsque des gens des médias souhaitaient une entrevue avec les nouveaux venus.

C’est alors que Raymond Boisvert est entré en scène.

Photo ci-dessus : Un trio d’instructeurs québécois travaillaient de concert avec deux Cubains et pouvaient compter sur la présence constante d’un interprète. De gauche à droite, Pat Tremblay, l’interprète Raymond Boisvert, Michel Laplante, Jesus Barroso, Patrick Scalabrini, Rodolfo Puente et Marc Griffin. (Photo Jacques Doucet)

6
Sep/16
0

Un miraculé sous le choc

Michel Laplante peine à comprendre comment il a survécu au crash qui a tué son ami Bob Bissonnette

Revue de presse

Jean-Nicolas Blanchet, Le Journal de Québec, le 6 septembre 2016

Michel Laplante

CAMPBELLTON | «J’aurais partagé les douleurs de ce désastre afin que les deux autres soient en vie.» C’est ce qu’a soufflé au Journal le président des Capitales de Québec, Michel Laplante, hospitalisé à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, lundi soir.

Peu d’intervenants ne comprennent comment il a pu s’en sortir. Encore moins qu’il puisse s’en tirer sans blessure sérieuse. Jean-Yves Raymond, pompier volontaire et ambulancier, a été un des premiers à l’épauler. «Avec un tel impact, oui», ça ressemble à un miracle, dit-il. L’hélicoptère filait à plus de 140 km/h juste avant l’impact.

Photo ci-dessus : Michel Laplante a survécu au crash qui a tué son ami Bob Bissonnette.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
6
Avr/16
0

À quoi pourrait ressembler l’organigramme des futurs Expos?

Revue de presse

Jeremy Filosa, 98,5 Sports, le 6 avril 2016

Éric Gagné

Les amateurs de baseball sont de plus en plus nombreux à rêver au retour des Expos et ceux qui oeuvrent dans le monde du baseball et des médias rêvent d'un organigramme formé majoritairement de Québécois.

À l'époque, les Expos embauchaient rarement des produits locaux, choisissant souvent des Américains sans connaissance des réalités du marché.

En plus de nos gestionnaires, ajoutons plusieurs anciens joueurs des Expos qui se sont dits intéressés à participer à la reconstruction, étant même prêts à revenir vivre au Québec tant ils étaient attachés à cette franchise.

Notre collègue Jeremy Filosa s'est prêté à l'exercice : À quoi pourrait ressembler un organigramme fictif formé uniquement de Québécois et d’anciens Expos?

Photo ci-dessus : Éric Gagné qui dirige actuellement l'équipe nationale de France pourrait fort bien agir comme entraîneur des lanceurs des "nouveau" Expos!

3
Avr/16
0

In Former Quebec Capitales Catcher Josue Peley, The Blue Jays Are Getting Much More Than Just A Translator

Revue de presse

John Lott, Blue Jays Nation, le 31 mars 2016

Josué Peley

When the Blue Jays needed a Spanish-to-English translator, it made perfect sense to look in a place where the official language is French.

Conducting the search was a Jays official whose first language is English. He called an old friend and teammate in Quebec City whose first language is French. They both agreed the man for the job was Josue Peley, whose first language is Spanish, but who spent his formative years in Montreal and also speaks fluent French and English.

27
Jan/16
0

Karl Gélinas nommé lanceur de l’année 2015 dans le baseball indépendant

Revue de Web

Texte de Matt Betts publié sur le site Internet de Canadian Baseball Network le 27 janvier 2016 et traduit librement par Jacques Lanciault

Karl Gélinas

Dire que Karl Gélinas a été bon au cours de sa carrière de lanceur avec les Capitales de Québec de la Ligue Can-Am, c’est comme dire qu’Usain Bolt est rapide ou que Mike Tyson était un solide cogneur! Bien que ces trois phrases soient vraies, elles ne rendent tout simplement pas justice à ces grands athlètes!

Photo ci-dessus : Le lanceur droitier Karl Gélinas a été nommé par Baseball Canadien Network «Lanceur de l’année 2015 » dans le baseball indépendant, et ce, pour une troisième saison de suite!

13
Jan/16
0

L’équipe nationale cubaine s’en vient

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 13 janvier 2016

Michel Laplante

(Québec) Déjà annoncée en novembre lors du dévoilement du calendrier 2016, la venue de l'équipe nationale cubaine de baseball dans la ligue Can-Am a été officialisée, samedi, à la conclusion du séjour sur l'île d'un groupe de 25 jeunes joueurs québécois menés par Michel Laplante dans le cadre du projet d'échange développé entre les Capitales de Québec et la Fédération de baseball de Cuba.

Photo ci-dessus : Michel Laplante se réjouit du calendrier équilibré et varié que présentera la ligue Can-Am en 2016. (Photo Le Soleil, Patrice Laroche)