13
Juin/12
0

Malo, Boucher, Peley, D’Aoust et Gosselin : 9cs et 5pp !

Les Québécois dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Patrick D’AoustLaval, le 13 juin 2012 –Les Capitales de Québec l’ont emporté au compte de 7-4 aujourd’hui face aux Tornadoes de Worcester ! Cinq Québécois étaient du rôle offensif de l’équipe et ils ont tous brillé, y allant ensemble d’un total de neuf coups sûrs, dont trois doubles, en plus de produire cinq des sept points de l’équipe !

Jonathan Malo, Josué Peley, Patrick D’Aoust et Normand Gosselin ont tous réussi deux coups sûrs dans le match ! Pour Malo et D’Aoust, un de leurs coups sûrs a été un double. D’Aoust a produit deux points et Peley en a produit un.

Quant à Sébastien Boucher, il a terminé la rencontre avec un coup sûr, un double, en cinq visites à la frappe et il a lui aussi produit un point. Pour le joueur natif de la région de l’Outaouais, il s’agissait d’un onzième match de suite où il mettait la balle en lieu sûr !

Un sixième Québécois a pris part à la rencontre, il s’agit de Maxime St-Pierre qui a été amené en relève pour lancer la huitième manche des siens. Après avoir retiré les deux premiers frappeurs qu’il a affrontés, l’ancien des Orioles d’Ahuntsic de la Ligue de baseball Montréal junior élite a cédé un circuit ! Il s’agit là du seul coup sûr qu’il a permis. Il a inscrit un de ses retraits sur des prises !

Photo ci-dessus : Patrick D’Aoust a claqué son cinquième coup de deux buts de la saison en plus de produire deux points.

13
Juin/12
0

La pression est tombée

Revue de presse

Propos de Pierre-Luc Laforest recueillis par Robert Latendresse, RDS.CA, le 13 juin 2012

Pierre-Luc LaforestLes choses vont bien pour les Capitales de Québec. Au moment d'écrire ces lignes, nous accusons un demi-match de retard au classement sur le New Jersey. On sent de plus en plus que l'équipe est rodée et que les joueurs d'expérience donnent le ton. Tout le monde devient soudainement plus relaxe et laisse tomber la pression.

Les joueurs répondent bien à la pression de jouer dans une ligue indépendante, parce qu'il existe vraiment une pression. Je sais que dans le baseball affilié, certains regardent les ligues indépendantes de haut. Il faut savoir qu'il y a dix ans, les ligues indépendantes étaient presque inexistantes, mais le regard des joueurs a changé. Le bassin de joueurs a augmenté et le nombre de ligues aussi. De plus, il se joue du très bon baseball.

9
Juin/12
0

Défaite des Capitales de Québec malgré de belles prestations des Québécois (bis)

Les Québécois dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Maxime St-PierreLaval, le 9 juin 2012 – Les Capitales de Québec de la Ligue de baseball indépendante Can-Am se sont inclinés au compte de 12-7 ce soir devant les Jackals du New Jersey, et comme la veille les Québécois de l’équipe ont offert des prestations exemplaires.

La plus réjouissante prestation est venu de Maxime St-Pierre, lui qui a lancé deux manches en relève ne permettant qu’à deux coureurs adverses de se rendre sur les buts : un suite à un but sur balles et l’autre parce qu’il l’a atteint d’un de ses tirs. St-Pierre qui s’améliore de 100 % à chacune de ses présences au monticule a inscrit un de ses retraits sur des prises.

Un autre qui continue à briller est Josué Peley. Ce soir, il prenait place derrière le marbre. Il a encore une fois tiré son épingle du jeu tant en défensive qu’en attaque où il a réussi deux coups sûrs et un ballon-sacrifice en cinq visites dans le rectangle du frappeur. Un de ses coups sûrs a été un double, son neuvième de la campagne. Peley a également voler un autre but.

Mentionnons que Jonathan Malo (1-en-5, 1 pc), Sébastien Boucher (1-en-4, 1 pc) et Patrick D’Aoust (1-en-4, 1 pc) ont tous mis la balle en lieu sûr.

Normand Gosselin a été envoyé au monticule pour une manche. Il a cédé un point sur trois coups sûrs.

Photo ci-dessus : La conversion de Maxime St-Pierre en lanceur va sur des chapeaux de roues ! Après deux sorties comme ci comme ça, ce soir il a été tout simplement brillant. (Photo courtoisie du Soleil)

9
Juin/12
0

Maxim St-Pierre : comme Tintin sans Milou…

Revue de presse

Olivier Bossé, Le Soleil, le 9 juin 2012

Maxime St-Pierre (Québec) Maxim St-Pierre se donne encore deux semaines avant de lancer à pleine capacité. Même «deux ou trois semaines pour être capable d'aider l'équipe».

Pour l'instant, sa conversion de receveur, position où il a joué 15 ans dans le baseball affilié, à lanceur ne convainc pas encore.

Jeudi, même s'il a accordé deux points en une manche, il a réduit sa moyenne de points mérités de 54,00 à 27,00. La moitié! «J'ai réussi un retrait au bâton avec ma rapide et un avec ma cassante, mais une autre de mes cassantes n'a pas cassé. Et ç'a été un circuit», analyse le natif de Pintendre de 32 ans.

Ce qui compte, c'est l'amélioration. Un monde avec sa première prestation, samedi dernier. Des prises au lieu de balles. De 88 à 90 km/h au lieu de 84. Le gérant Patrick Scalabrini l'a surtout laissé terminer sa manche, la huitième, une marque de confiance très appréciée par le principal intéressé. «Mais d'être seul sur le monticule, sans personne à qui parler, ce n'est pas évident. Je me sens comme Tintin sans Milou. Je ne suis pas sorti du bois, moi là, à lancer», sourit-il, avec son franc-parler, avouant avoir le bras très fatigué.

Le coach affirme qu'à moins d'une catastrophe, il ne remettra pas en question la présence de St-Pierre dans l'alignement avant juillet. Encore trois bonnes semaines, donc. Ce qui n'empêche pas Scalabrini d'ajouter : «J'ai hâte de lui donner une autre sortie.»

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
7
Juin/12
0

Match de deux coups sûrs pour Malo et Boucher

Les Québécois dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Sébastien BoucherLaval, le 7 juin 2012 – Les Capitales de Québec ont remporté une victoire facile ce soir au compte de 9-3 aux dépens des Tornadoes de Worcester. Encore une fois les Québécois de l’équipe ont bien fait. Jonathan Malo et Sébastien Boucher ont mis la balle en lieu sûr deux fois, comptant et produisant un point chacun. Malo termine le match avec un dossier de 2-en-4 avec 1 but sur balles, tandis que Boucher ramène une fiche de 2-en-5 avec un double.

Josué Peley et Patrick D’Aoust ont quant à eux réussi un coup sûr en quatre visites dans le rectangle du frappeur. Peley a produit un point, tandis que D’Aoust a croisé le marbre une fois. Amené comme frappeur d’urgence, Normand Gosselin a été tenu en échec.

L’expérience de conversion de Maxime St-Pierre en lanceur s’est poursuivie ce soir… difficilement, mais sensiblement moins que la première fois. St-Pierre a lancé une manche complète, cédant deux points sur deux buts sur balles et un coup sûr, un long coup de circuit. Maxime a également atteint un frappeur d’un de ses tirs. Il a toutefois inscrit deux retraits sur des prises.

Photo ci-dessus : Sébastien Boucher a haussé sa moyenne au bâton à 0,338.

3
Juin/12
0

Jonathan Malo continue sur sa lancée !

Les Québécois dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jonathan MaloLaval, le 3 juin 2012 – Après avoir produit six points vendredi soir, Jonathan Malo a récidivé hier poussant trois autres de ses coéquipiers des Capitales de Québec à la plaque payante! Il a frappé deux coups sûrs, un double et un triple, en cinq visites au marbre, comptant lui-même à deux reprises…, et ce, en plus de ses trois points produits. Ce dernier a mené les Capitales de Québec à un gain de 9-6 sur les Boulders de Rockland.

Pour une deuxième fois en trois rencontres, les Capitales ont envoyé pas moins de sept Québécois sur le losange. Outre Malo, Josué Peley, Sébastien Boucher, Patrick D’Aoust, Normand Gosselin, Guillaume Dupont-Duguay et Maxime St-Pierre ont participé à la rencontre.

Normand Gosselin, qui était de l’alignement partant pour un deuxième match de suite, a fort bien fait, y allant d’un coup sûr, un triple, en plus de soutirer deux buts sur balles en quatre visites à la plaque. Gosselin a produit un point et a foulé la plaque payante trois fois. Son coup de trois buts était son deuxième en autant de rencontres.

Josué Peley a réussi un coup sûr en quatre tentatives, tandis que Sébastien Boucher et Patrick D’Aoust en ont frappé un en cinq visites dans le rectangle du frappeur. D’Aoust a croisé le marbre une fois.

Au monticule, Guillaume Dupont-Duguay fait peu parler de lui pour la simple et bonne raison qu’il ne cède rien. Hier, il a retiré les trois frappeurs qu’il a affrontés, dont un sur des prises. Depuis le début de la campagne, l’athlète trifluvien a œuvré durant sept manches sans céder le moindre point. En fait, il n’a permis qu’un seul coup sûr, passant sur des prises sept frappeurs adverses.

Maxime St-Pierre a, quant à lui, entrepris officiellement hier sa carrière de lanceur professionnel. Son départ a été difficile. Après avoir inscrit un retrait, il a cédé deux points sur deux simples et deux buts sur balles.

Photo ci-dessus : Jonathan Malo, un ancien de l’organisation des Mets de New York, a mis la balle en lieu sûr dans ses six derniers matchs. Au cours de cette période, il a réussi 11 coups sûrs en 26 tentatives, maintenant ainsi une moyenne au bâton de 0,426!

3
Juin/12
0

St-Pierre donne la frousse dans un gain de 9-6 des Caps

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 3 juin 2012

Russell Martin(Québec) En retournant vers l'abri après sa première présence au monticule, Maxim St-Pierre se demandait s'il ne venait pas de bousiller l'avance des siens. Mais le pompier T.J. Stanton a éteint le feu avec les buts remplis en fin de neuvième manche pour permettre aux Capitales de Québec de vaincre les Boulders de Rockland par 9-6, hier soir, au Provident Bank Park.

Photo ci-dessus : Le receveur converti en lanceur Maxim St-Pierre, que l'on aperçoit lors du camp d'entraînement des Capitales, a connu un difficile baptême au monticule, hier, accordant deux points sur deux coups sûrs en un tiers de manche de travail. Il a de plus donné deux buts sur balles aux Boulders. (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

31
Mai/12
0

« Bon pour la confiance » – Josué Peley

Revue de presse

Simon Cliche, Le Journal de Québec, le 31 mai 2012

Josué PeleyQUÉBEC - Contrairement à la veille, les Capitales ont fait le travail vite et bien. Les hommes de Patrick Scalabrini ont bien joué dans pratiquement toutes les facettes du jeu, pavant ainsi la voie à une victoire de 6-2 sur les Saints de St. Paul, mercredi soir, au Stade municipal.

Photo ci-dessus : Josué Peley glisse sauf au troisième but sous les yeux de Shane Costa après avoir réussi un triple, en troisième manche. (Photo René Baillargeon)

26
Mai/12
0

Capitales de Québec : en route vers un 4e titre de suite

Revue de presse

Propos de Pierre-Luc Laforest recueillis par Robert Latendresse, RDS.CA, 26 mai 2012

Pierre-Luc LaforestLa saison des Capitales de Québec a pris son envol il y a quelques jours et c'est avec un immense plaisir que je reprends ma collaboration avec le RDS.ca pour vous entretenir des activités de la Ligue Can Am.

Comme c'est le lot de toutes les équipes chaque année, les Capitales ont dû apporter quelques changements pour rebâtir leur formation. Chaque année, il y a des départs et des arrivées, ce qui est tout à fait normal, mais compte tenu des nombreuses libérations dans les ligues mineures, le bassin disponible de joueurs de qualité est plus grand. 

25
Mai/12
0

Maxim St-Pierre met la touche finale à sa conversion de receveur à lanceur

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 25 mai 2012

Maxime St-Pierre et Karl Gélinas(Québec) Pendant que les Capitales attendent avec impatience de disputer leur prochain match à Newark, aujourd'hui, Maxim St-Pierre met la touche finale à sa conversion de receveur à lanceur. Au retour de l'équipe à Québec, il affrontera des frappeurs pour la première fois à l'occasion d'un exercice au bâton, une étape nécessaire avant de le faire en temps réel.

L'ex-receveur converti en releveur Maxim St-Pierre a reçu des conseils du lanceur Karl Gélinas lors du camp d'entraînement des Capitales, qui s'est tenu au mois de mai dans la région de New York. Il pourrait faire ses débuts sur la butte lors du séjour de l'équipe à Rockland, au début du mois de juin. (Photo LE SOLEIL, CARL TARDIF)