25
Juil/19
0

Karl Gélinas blessé

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 25 juillet 2019

Karl Gélinas

Au moment où ils font appel au détenteur du record pour le plus de victoires de l’histoire de la Ligue Can-Am en Isaac Pavlik, les Capitales ont appris une mauvaise nouvelle : leur as Karl Gélinas s’est blessé au coude dans la mêlée générale de dimanche et il a raté son départ, mercredi.

Gélinas s’est fait mal lorsque les joueurs se tiraillaient sur le terrain dans l’incident ayant mené à un total de 19 matchs de suspension et des amendes totalisant 400 $.

«On espère que ça ne sera pas trop long. On se cherchait déjà un partant, on en aurait vraiment besoin présentement», a dit le gérant Patrick Scalabrini.

Gélinas a subi un traitement d’acupuncture au lieu d’affronter les Aigles, mercredi. Il a aussi lancé légèrement sur une distance de 100 pieds.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Photo ci-dessus : Karl Gélinas s’est fait mal lorsque les joueurs se tiraillaient sur le terrain dans l’incident de dimanche ayant mené à un total de 19 matchs de suspension. (Photo : Erick Labbé, Le Soleil)

20
Juil/19
0

Jeux panaméricains: «Glaude aurait dû être considéré»

Revue de presse

Louis-Simon Gauthier, Le Nouvelliste, le 20 juillet 2019

David Glaude

Trois-Rivières — Le gérant des Aigles, T.J. Stanton, s’explique mal pourquoi le meneur de la Ligue Can-Am pour les points marqués est boudé par l’équipe canadienne de baseball, qui se prépare à participer au tournoi des Jeux panaméricains à Lima au Pérou.

En consultant la liste des athlètes sélectionnés par Baseball Canada, Stanton est d’avis que David Glaude aurait mérité sa place sur la sélection nationale.

Utilisé comme premier frappeur depuis le début de la saison, Glaude se dirige vers sa meilleure campagne en carrière. Avant les parties de jeudi, il menait le circuit pour les points marqués (45) et se classait dans le top-5 pour le nombre de coups sûrs, les présences sur les sentiers ainsi que les buts sur balles.

«Il aurait dû être considéré, recevoir un appel au minimum», se désole le gérant des Oiseaux, pas plus impressionné par la non-sélection de son poulain au Match des étoiles de la Can-Am, la semaine dernière à Rockland.

Photo ci-dessus : De l'avis de plusieurs, David Glaude aurait dû défendre les couleurs du Canada aux Jeux panaméricains. (Photo : Stéphane Lessard)

14
Juil/19
0

Karl Gélinas enfin de retour

Revue de presse

Élie Duquet, Journal de Québec, 13 juillet 2019

Karl Gélinas, Capitales de Québec

La pause du match des étoiles aura permis à plusieurs joueurs d’obtenir un congé de trois jours et à d’autres, de soigner des blessures. Inutile de dire que cette pause a fait le plus grand bien aux joueurs des Capitales de Québec qui auront besoin de toutes leurs énergies jusqu’à la fin de la saison.

En effet, ils n’auront que six autres jours de repos d’ici la fin du calendrier.

Karl Gélinas, qui n’a pu participer au match des étoiles en raison d’une blessure, était tout de même présent à Rockland à titre de capitaine honorifique. Malgré son expérience dans le circuit, Gélinas ne s’attendait pas à un accueil aussi chaleureux des gens présents à Rockland.

«L’ambiance était très plaisante, mais ce qui m’a le plus surpris est l’amour que j’ai reçu des gens là-bas. Les entraineurs m’ont donné des tapes dans le dos et des joueurs, qui me connaissaient plus ou moins, m’ont beaucoup questionné sur mon expérience dans la ligue CanAm. Ç’a été très valorisant pour moi et j’ai passé un super beau week-end.»

Photo ci-dessus : Karl Gélinas (Photo : Sébastien Dion)

12
Juin/19
0

Trois points en 5e manche coulent Karl Gélinas!

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Mirabel, Québec, le 12 juin 2019 — Karl Gélinas a lancé six manches hier. Dans quatre de celles-ci, il a retiré les frappeurs adverses dans l’ordre… mais les trois points qu’il a cédés en cinquième manche lui auront coûté la défaite.

Au total, Gélinas a accordé quatre points mérités sur six coups sûrs et deux buts sur balles. L’artilleur québécois a inscrit six retraits au bâton.

Les Capitales de Québec se sont inclinés au compte de 4-2 devant les Champions d’Ottawa, Gélinas encaissant sa quatrième défaite de la campagne, lui qui a une victoire à son actif.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : En 32 manches de travail jusqu’ici cette saison, Karl Gélinas a fait fendre l’air à 29 adversaires. En 17 saisons dans le baseball professionnel, Gélinas a 1116 retraits sur des prises à son actif.

5
Juin/19
0

Bonne sortie de Karl Gélinas, mais pas de victoire

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Mirabel, Québec, le 5 juin 2019 — Karl Gélinas a fort bien lancé ce soir… mais il n’a pas réussi à l’emporter. Celui qui agit également comme entraîneur des lanceurs des Capitales de Québec a œuvré au monticule durant sept manches et un tiers, ne cédant que deux points à ses rivaux des Champions d’Ottawa.

Les deux points accordés par Gélinas au cours de son quart de travail ne sont pas mérités à sa fiche. L’artilleur québécois a limité les frappeurs adverses à seulement six coups sûrs, ne leur cédant aucune passe gratuite, profitant de l’occasion pour faire fendre l’air à cinq frappeurs adverses.

Et pourtant, lorsqu’il a quitté la rencontre, le pointage entre les deux équipes était de 2-2… La seule consolation est que Gélinas n’ait pas encaissé la défaite… En effet, ce n’est qu’en dixième manche, que, suite à une poussée de quatre points, les Champions d’Ottawa ont filé avec la victoire à la marque de 6-3!

David Glaude compte le point de la victoire!
Le baseballeur québécois David Glaude frappait au premier rang du rôle offensif des Aigles de Trois-Rivières de la Ligue Can-Am ce soir… et il a bien joué son rôle d’atteindre les buts, peu importe le moyen. Ce soir, Glaude n’a pas réussi de coup sûr, mais l’athlète de la région de Québec a soutiré deux buts sur balles en quatre présences dans le rectangle du frappeur.

Lorsqu’il a soutiré sa deuxième passe gratuite du match, en huitième manche, l’affrontement entre les siens et les Jackals du New Jersey était à égalité 2-2.

L’ancien des Diamants de Québec de la Ligue de baseball junior élite du Québec a profité de sa présence sur les buts pour croiser le marbre, comptant le point qui, au final, a permis aux siens de l’emporter à la marque de 3-2.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : Karl Gélinas a déjà lancé plus de 26 manches pour les Capitales de Québec cette saison et il affiche une excellente moyenne de points mérités de 2, 39… mais il n’a savouré qu’une seule victoire depuis le début de la campagne.

3
Juin/19
0

Capitales de Québec : creux de vague pour les joueurs québécois

Revue de presse

William Boivin, Le Journal de Québec, le 3 juin 2019

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Les Capitales de Québec ne comptent que sur deux Québécois au sein de leur alignement de 23 joueurs cette saison. Il y a eu des années beaucoup plus fertiles pour les joueurs provenant de la Belle Province au sein de l’équipe de la Vieille Capitale.

L’entraîneur des lanceurs et artilleur partant depuis 13 saisons, Karl Gélinas, ainsi que le nouveau releveur Dany Paradis-Giroux, font partie des seuls joueurs développés dans le baseball québécois à évoluer pour les Capitales cette année.

Pour le président Michel Laplante, qui a aussi lancé plus de 458 manches dans les mineures pour les filiales des Pirates de Pittsburgh, des Braves d’Atlanta et des Expos de Montréal, explique la présence de peu de joueurs d’ici dans la ligue Can-Am par un creux de vague dans le développement du baseball au Québec, au début des années 2000.

Photo ci-dessus : Karl Gélinas en est à sa 13e saison avec les Capitales de Québec. Il est un des deux baseballeurs québécois de l'équipe. (Photo : Simon Clark, Agence QMI)

31
Mai/19
0

Deux coups sûrs de Raphaël Gladu dans la défaite!

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

aphaël Gladu et David Glaude, Aigles de Trois-Rivières, Ligue Can-Am

Mirabel, Québec, le 31 mai 2019 — Les Aigles de Trois-Rivières de la Ligue Can-Am se sont inclinés au compte de 5-4 ce soir devant les Champions d’Ottawa, et ce, malgré une belle prestation en attaque du baseballeur trifluvien Raphaël Gladu.

L’ancien de l’organisation des Mets de New York a réussi deux coups sûrs dans le match (2-en-5), y allant d’un simple et d’un double. Son coup de deux buts était son quatrième de la saison.

Gladu a profité de ses présences sur les sentiers pour voler son premier but de la campagne… et dans la défaite, il a compté deux des quatre points de son équipe.

Son coéquipier québécois, David Glaude, a atteint les sentiers deux fois lui aussi, soutirant deux buts sur balles en cinq voyages à la plaque.

Karl Gélinas encaisse la défaite
Les Capitales de Québec ont quant à eux encaissé la défaite ce soir, un revers de 7-3 aux dépens des Boulders de Rockland.

La défaite a été portée à la fiche du lanceur québécois Karl Gélinas. Ce dernier a lancé cinq manches, accordant cinq points sur huit coups sûrs, dont deux coups de circuit. Gélinas a alloué deux buts sur balles et a tout de même passé sept frappeurs adverses dans la mitaine.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : Chez les Aigles de Trois-Rivières, les Québécois Raphaël Gladu et David Glaude ont beau atteindre les sentiers avec la régularité du métronome, malheureusement leur équipe encaisse les défaites avec la même régularité. Les Aigles en étaient ce soir à une huitième défaite consécutive.

21
Mai/19
0

Karl Gélinas cède un point mérité… et il encaisse la défaite!

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Mirabel, Québec, le 21 mai 2019 — À son premier départ de la saison, le lanceur québécois Karl Gélinas a fort bien fait… et aurait mérité un meilleur sort.

Gélinas a lancé six manches pour les siens, les Capitales de Québec, cédant trois points, dont seulement un est mérité à sa fiche. Il a permis six coups sûrs, alloué trois buts sur balles et atteint un frappeur adverse d’un de ses tirs. L’artilleur vedette de la formation québécoise a inscrit deux retraits sur des prises.

Lorsqu’il a quitté le monticule après six bonnes manches de travail, les siens tiraient de l’arrière 3-2… Les Capitales ont finalement baissé pavillon au compte de 9-2 devant les Jackals du New Jersey, la défaite étant portée au dossier de Gélinas.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : La saison du lanceur Karl Gélinas a commencé avec une défaite ce soir, lui qui n’a pourtant cédé qu’un seul point mérité en six manches de travail. Photo : StevensLeblanc, Journal de Québec)

21
Mai/19
0

Karl Gélinas prêt pour la rentrée locale

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 21 mai 2019

Karl Gélinas, Les Capitales de Québec

À son plus récent départ, en septembre 2018, Karl Gélinas n’avait même pas été en mesure d’effectuer un lancer. Quelques jours plus tard, on lui diagnostiquait une fracture du péroné de la jambe droite. Le temps ayant fait son œuvre, le vétéran lanceur reprend sa place sur le monticule, mardi, à l’occasion du match d’ouverture locale des Capitales.

Le début de saison de Gélinas a été retardé de quelques jours puisqu’une légère foulure au pouce droit l’a empêché d’affronter les Aigles, à Trois-Rivières, en fin de semaine. Il croisera plutôt le fer avec les Jackals du New Jersey, qui sont à Québec pour une série de trois matchs jusqu’à jeudi.

Ironie du sort, une blessure à un pouce avait aussi retardé un peu sa remise en forme, cet hiver. Pas le sien, mais celui de son frère, Éric.

«J’ai passé plusieurs semaines en Suède avec lui et il y avait un terrain synthétique où l’on pouvait se lancer. Il était mon receveur, mais il s’est fracturé le pouce au hockey et cela m’a empêché de lancer pendant quelques semaines», rigolait-il à propos de la malchance de son frère, hockeyeur professionnel.

Photo ci-dessus : Karl Gélinas (Photo : Le Soleil)

6
Mai/19
0

Karl Gélinas: l’irréductible Québécois

Revue de presse

Jérémy Bernier, Le Journal de Québec, le 6 mai 2019

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Le lanceur Karl Gélinas s’installera sur le monticule pour une 13e saison dans l’uniforme des Capitales de Québec, tout en portant le chapeau d’entraîneur des lanceurs pour une troisième année consécutive. Outre sa grande expérience dans la Ligue Can-Am, c’est sa nationalité qui le distingue de ses coéquipiers.

Gélinas est, en fait, le seul joueur de la Belle Province faisant officiellement partie de l’équipe. «Ça me fait un petit velours, je suis honoré d’être le seul Québécois dans l’équipe », a avoué le vétéran en entrevue au Stade Canac, ajoutant à la blague qu’il peut parler avec le gérant, Patrick Scalabrini, si le désir d’échanger en français se fait sentir.

Une denrée rare
Gélinas a rappelé qu’il y a très peu de joueurs du Québec qui ont joué pour les Capitales dans les dernières années. Pourtant, dans la dernière décennie, Baseball Québec a connu une croissance constante et considérable.

Pour Scalabrini, ce n’est qu’une question de temps avant que plus de Québécois n’atteignent le marché des ligues indépendantes. «Présentement, il y a un nombre record de jeunes d’ici dans les collèges américains, on est seulement à la fin d’un creux de vague.»

Et après?
Le vétéran lanceur pense de plus en plus à son après-carrière. Même si l’homme de 36 ans a annoncé qu’il comptait lancer jusqu’à 40 ans, il reste ouvert d’esprit quant aux offres qui pourraient se présenter à lui. «Cet hiver, Éric Gagné m’a appelé pour me proposer un poste d’entraîneur avec les Rangers du Texas, dans les mineures. Pour l’instant, je veux continuer de lancer, mais je ne ferme pas la porte complètement aux opportunités.»

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.