5
Août/21
0

Dans la défaite, David Glaude et Raphaël Gladu se rendent sept fois sur les buts!

Les nôtres dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

David Glaude et Raphaël Gladu, Équipe Québec, Ligue Frontier

Mirabel, Québec, le 5 août 2021 - Équipe Québec s’est de nouveau incliné devant les Valley Cats de Tri-City, hier, une défaite de 10 à 9 en dix manches… et encore une fois malgré de bonnes prestations de David Glaude et de Raphaël Gladu.

Glaude a atteint les buts quatre fois. Il a réussi deux coups sûrs (2-en-4), a été gratifié de deux buts sur balles et a foulé le marbre une fois.

L’ancien des Diamants de Québec de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a profité de ses présences sur les sentiers pour voler deux buts, ses 19e et 20e de la saison, un sommet pour lui en carrière chez les professionnels.

Gladu a connu un match de trois coups sûrs (3-en-6), y allant de deux simples et d’un double. L’ex-joueur vedette des Aigles de Trois-Rivières de la LBJÉQ a croisé le marbre en deux occasions.

Louis-Philippe Pelletier a mis la balle en lieu sûr une fois en six tentatives, produisant un point pour son équipe, tandis que Jonathan Lacroix ramenait un dossier de 1-en-4 avec un but sur balles.

Karl Gélinas était le lanceur partant de la troupe québécoise. L’actuel entraîneur-chef des Diamants de Québec de la LBJÉQ a blanchi ses rivaux durant les trois premières manches de la rencontre, avant de leur céder six points lors d’une explosion offensive des Valley Cats en quatrième manche.

En quatre manches de travail, Gélinas a permis six coups sûrs et inscrit un retrait sur des prises. Le recordman des victoires chez les Capitales de Québec de la ligue Can-Am n’a pas été impliqué dans la décision.

David Gauthier a pris la relève de Gélinas au monticule pour la cinquième manche. L’ex-lanceur des Guerriers de Granby de la LBJÉQ a œuvré une manche cédant deux points sur un coup sûr et deux buts sur balles.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2021, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball indépendant - Saison 2021

Photo ci-dessus : En sept présences sur les sentiers hier, David Glaude et Raphaël Gladu ont croisé le marbre trois fois pour Équipe Québec qui s’est finalement inclinée à la marque de 10-9 en 10 manches.

31
Juil/21
0

Pelletier, Gladu, Glaude et Lacroix mettent la balle en lieu sûr pour Équipe Québec!

Les nôtres dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Louis-Philippe Pelletier, Équipe Québec, Ligue Frontier

Mirabel, Québec, le 31 juillet 2021 - Wow! Pour leur retour au Québec, les frappeurs québécois d’Équipe Québec se sont attiré des oh! et des ah! de la part des presque 3000 spectateurs présents au stade Canac hier!

Louis-Philippe Pelletier a réussi trois coups sûrs, dont un double, en plus de voler deux buts, David Glaude a claqué la longue balle et a produit deux points, Jonathan Lacroix a lui aussi mis la balle en lieu sûr produisant un point et finalement Raphaël Gladu, qui en était à son premier match avec l’équipe, a mis deux balles en lieu sûr.

Les nôtres fort d’une poussée de sept points en huitième manche ont arraché la victoire au compte de 10-8 aux Boulders de New York.

C’est Karl Gélinas qui a amorcé la rencontre au monticule. Il a officié durant quatre manches et deux tiers, cédant cinq points sur cinq coups sûrs, dont deux circuits. Il a alloué un but sur balles et passé deux frappeurs dans la mitaine.

David Gauthier lui est venu en relève et a lancé une manche, permettant un point sur trois coups sûrs et un but sur balles, inscrivant deux de ses trois retraits sur des prises.

Aucun des deux artilleurs québécois n’a été impliqué dans la décision.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2021, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball indépendant - Saison 2021

Photo ci-dessus : Louis-Philippe Pelletier a brillé hier en attaque lors du retour au pays d’Équipe Québec. L’ex-champion frappeur de la Ligue de baseball junior élite du Québec a réussi trois coups sûrs (3-en-5) et a volé deux buts. Pelletier frappe actuellement pour une moyenne au bâton de 0,316 et il a 21 buts volés à son actif.

29
Juil/21
0

Un cadeau supplémentaire pour les partisans à Québec

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 29 juillet 2021

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Pour la présentation d’un premier match d’Équipe Québec au Stade Canac, ce vendredi, la formation de la Ligue Frontier a décidé de faire un cadeau de plus à ses partisans: le lanceur québécois Karl Gélinas sera le partant pour affronter les Boulders de New York.

«Karl Gélinas sera sur la butte pour nous», a ainsi confirmé le gérant Patrick Scalabrini, vendredi, lors d’un entretien téléphonique avec l’Agence QMI.

«J’étais vraiment content d’avoir l’appel de Pat, j’ai la chance de pouvoir avoir la balle et j’ai accepté sans hésiter, a pour sa part réagi Gélinas, qui a su la nouvelle le week-end dernier. Je suis excité.»

Évidemment, l’arrivée soudaine de Gélinas, qui a porté les couleurs des Capitales de Québec de 2007 à 2019, ne doit pas nécessairement être vue comme celle d’un sauveur. L’objectif est aussi d’accueillir un bras frais pour donner un repos aux lanceurs d’Équipe Québec qui ont été surtaxés pendant ce début de saison aux États-Unis.

Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Un cadeau supplémentaire pour les partisans à Québec

Photo ci-dessus : Karl Gélinas. (Photo : Agence QMI, Simon Clark)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

28
Juin/21
1

Édouard Julien promu au niveau A avancé!

Les baseballeurs québécois dans le giron des ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Édouard Julien, Mighty Mussels de Fort Myers, A Twins du Minnesota

Mirabel, Québec, le 28 juin 2021 — Beaucoup attendait cette décision de l’organisation des Twins du Missesota depuis quelques jours, voire quelques semaines déjà! Le baseballeur québécois Édouard Julien est promu avec l’équipe de classe A avancé des Twins, les Kernels de Cedar Rapids.

Il faut dire que depuis le début de la saison en classe A, en fait depuis le début de sa carrière dans les rangs professionnels, Édouard Julien est époustouflant.

Notons qu’il domine la division Southeast de la classe A, celle dans laquelle évoluait son équipe des Mighty Mussels de Fort Myers, pour les buts sur balles, lui qui en a soutiré 50 en 47 matchs.

Le nom de l’athlète de L’Ancienne-Lorette au Québec apparaît également dans les cinq premiers de la division pour les points comptés (41), pour les coups sûrs (44), pour les buts volés (21) ainsi que pour la moyenne de présences sur les buts (0,490).

Julien devrait être de la rencontre de demain de sa nouvelle équipe, elle qui rend visite aux River Bandits de Quad Cities… l’équipe pour laquelle a évolué en 2019 Jonathan Lacroix.

Le nom des Kernels de Cedar Rapids évoque chez nous de beaux souvenirs. En effet, nous avons déjà suivi les baseballeurs québécois Karl Gélinas et Michel Simard, au début des années 2000, alors qu’ils portaient les couleurs des Kernels de Cedar Rapids.

Photo ci-dessus : Fort d’un moyenne au bâton de 0,299, avec 41 points comptés et 24 points produits, Édouard Julien (31 sur la photo) mérite tout à fait sa promotion avec l’équipe de classe A avancé des Twins du Minnesota, les Kernels de Cedar Rapids.

24
Juin/21
0

Karl Gélinas: le temps de redonner à la LBJÉQ

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 24 juin 2021

Karl Gélinas, Diamants de Québec, LBJÉQ

Le Québécois Karl Gélinas, reconnu pour ses exploits au monticule dans l’uniforme des Capitales de Québec entre 2007 et 2019, se souvient très bien de son propre passage dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), il y a environ deux décennies.

Le 29 mai 2002, lorsqu’il portait les couleurs des Ducs de Longueuil, Gélinas avait même réussi un rare match parfait dans l’histoire de la LBJÉQ.

«C’était une soirée spéciale, se rappelle-t-il, amusé qu’on lui ressasse de tels souvenirs remontant à l’époque où il n’avait que 18 ans. C’était contre les Associés de Laval. J’ai lancé des tonnes de matchs dans ma vie, mais pour cette partie-là, je me souviens encore de certaines séquences, de certains lancers.»

Gélinas va même jusqu’à décrire le dernier retrait de cette fameuse rencontre. Le frappeur adverse était Marc Bonneville, un vétéran qu’il avait côtoyé au sein de l’Académie de baseball du Canada.

«C’était extraordinaire que ce soit lui, mon dernier obstacle, convient-il. Quand il était arrivé au bâton, il m’avait fait un clin d’oeil et je me demandais bien ce qu’il allait faire... Sur le premier lancer, il s’était élancé comme s’il avait voulu envoyer la balle sur la lune. Puis, fausse balle pour une deuxième prise. J’ai ensuite lancé une glissante à l’extérieur pour une balle, puis sur le dernier lancer, pendant que je complétais ma motion, j’ai vu que Marc avait retiré une main de son bâton et j’ai envoyé ma balle rapide en plein centre. Il m’avait concédé le lancer et m’a offert le match parfait.»

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur ce lien : Karl Gélinas: le temps de redonner à la LBJÉQ

Remplis sous: Baseball Mots clés:
3
Déc/20
0

Karl Gélinas dirigera les Diamants de Québec

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 3 décembre 2020

Karl Gélinas, Capitales de Québec

Le lanceur Karl Gélinas deviendra le prochain entraîneur-chef des Diamants de Québec. Les négociations entre les deux parties sont avancées au point où il ne reste que de petits détails à régler avant d’en faire une annonce officielle, qui ne tarderait pas, selon ce que Le Soleil a appris, mercredi.

Le club québécois de la Ligue de baseball junior élite du Québec était à la recherche d’un nouveau pilote depuis le départ de Dominik Walsh, la semaine dernière, après un séjour de sept saisons à la barre des Diamants.

«Karl est le seul candidat que nous avons considéré. Nous avons eu des discussions au cours des derniers jours, et je suis confiant que nous en viendrons sous peu à une entente», répondait le président des Diamants Charles Demers lorsque questionné en journée sur la possibilité que Gélinas succède à Walsh. En soirée, le principal intéressé a confirmé la nouvelle dévoilée par Le Soleil, en après-midi.

Photo ci-dessus : Karl Gélinas en action sur le monticule des Capitales de Québec. (Photothèque Le Soleil, Ian Doublet)

5
Oct/20
0

Josué Peley se sent meilleur que jamais

Revue de presse

Ian Bussières, Le Soleil, le 5 octobre 2020

Josué Peley et sa fille que sa fille Nayla.

Même en n’ayant presque pas joué au baseball depuis cinq ans, l’ancien receveur des Capitales de Québec Josué Peley se sentait meilleur que jamais sur le terrain cet été, avec le Cactus de Victoriaville. Ce n’est pas pour rien qu’il a été consacré joueur par excellence des séries après que les siens aient remporté le championnat de la Ligue de baseball majeur du Québec jeudi.

«Pourtant, je n’avais pas l’intention de jouer au baseball cette année, mais Karl (Gélinas, lanceur des Capitales) m’a appelé et m’a dit que ses droits appartenaient au Cactus. Il m’a demandé si ça me tenterait de devenir son receveur comme à l’époque avec les Capitales. Moi, mes droits appartenaient aux Brewers de Montréal alors je leur ai demandé s’ils pouvaient m’échanger à Victo et c’est comme ça que je suis revenu au jeu plus régulièrement», indique l’athlète qui avait joué seulement quelques matchs avec les Brewers la saison précédente.

Le natif du Venezuela n’a pas du tout regretté sa décision. Non seulement il a eu beaucoup de plaisir avec ses amis Gélinas et David Glaude, mais il a complété les séries avec une moyenne au bâton de .615, soit 24 coups sûrs en 39 apparitions au bâton dont cinq doubles et cinq coups de circuit, marquant 15 points et en produisant 16. Il a même eu une séquence de plus de dix présences au bâton sans être retiré.

Photo ci-dessus : Josué Peley avec sa fille Nayla lors d'un bref passage avec les Capitales de Québec en 2019. (Photo : Yan Doublet, Le Soleil)

3
Oct/20
0

Karl Gélinas: comme le bon vin?

Revue de presse

Texte de Benoît Rioux, Le Journal de Québec, le 3 octobre 2020

Karl Gélinas, Capitales de Québec

À 37 ans, le Québécois Karl Gélinas s’est surpris lui-même, cet été, en lançant des balles rapides à plus de 90 milles à l’heure. Victime de la saison annulée chez les Capitales de Québec dans la Ligue Frontier, l’artilleur a gardé la forme, c’est le moins qu’on puisse dire, en effectuant quelques départs avec le Cactus de Victoriaville, dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ).

Gélinas était d’ailleurs au monticule, jeudi soir, à Victoriaville, quand le Cactus a assuré son championnat avec une victoire de 6 à 1 face aux Cascades de Shawinigan lors du cinquième match de cette finale 4 de 7. Le lanceur a réalisé un match complet de sept manches, ne permettant que trois coups sûrs et deux buts sur balles.

«J’ai pu travailler sur certains aspects techniques, cet été, et c’est étonnant parce que ma vélocité a même augmenté», a constaté Gélinas, qui a touché les 93 milles à l’heure avec sa balle rapide. «C’est aussi bon, sinon meilleur qu’à mes beaux jours. Ça donne le goût de continuer, c’est certain. C’est mon but de revenir avec les Capitales, l’an prochain.»

À propos de ce championnat de la LBMQ avec le Cactus, Gélinas s’est dit très heureux pour l’organisation de Victoriaville.

«J’ai savouré ce championnat de façon un peu différente», a avoué le gagnant de six titres en 13 ans avec les Capitales. «J’allais aux matchs seulement quand j’avais mon départ, mais mon lien d’appartenance avec le Cactus était quand même là. C’est toujours plaisant de gagner et j’ai adoré mon expérience.»

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : Karl Gélinas: comme le bon vin?

Photo ci-dessus : Karl Gélinas. (Photo : Agence QMI, Simon Clark)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

17
Juin/20
0

Un plan B qui fait rêver à Québec et Trois-Rivières…

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 17 juin 2020

Karl Gélinas, Capitales de Québec

C’est confirmé: les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières seront absents de la Ligue Frontier de baseball en 2020. La bonne nouvelle? Un plan B se dessine et a de quoi faire rêver les amateurs de la Belle Province.

Michel Laplante, à titre de président des Capitales, et Paul Poisson, qui est son homologue chez les Aigles, poursuivent leurs démarches.

Selon certaines informations obtenues par l’Agence QMI, des pourparlers ont même déjà eu lieu avec certaines organisations du baseball majeur, dont les Blue Jays de Toronto, pour rendre disponibles des athlètes canadiens issus des ligues mineures.

«Tout ce que je peux dire, c’est que la réponse est favorable jusqu’à maintenant et les agents de joueurs sont enthousiastes», a simplement mentionné Poisson, sans vouloir confirmer les perches qui ont été lancées.

Une ligue à quatre équipes
Le plan prévoit quatre équipes: deux à Québec et deux à Trois-Rivières. Outre les Aigles, la deuxième formation trifluvienne se nommerait les Royals, un clin d’oeil au passé. On parle par ailleurs d’un calendrier d’environ 46 à 48 matchs par club.

Aux Karl Gélinas, David Glaude, Jonathan Lacroix et Raphaël Gladu pourraient s’ajouter plusieurs autres Québécois.

Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur ce lien : Un plan B qui fait rêver à Québec et Trois-Rivières...

Photo ci-dessus : De nombreux baseballeurs québécois pourraient bien rejoindre Karl Gélinas pour cet été peu ordinaire dans un circuit à quatre formations. (Photo : Agence QMI, Simon Clark)

10
Juin/20
0

Baseball indépendant: l’idée du confinement fait peur

Revue de presse

Ian Bussière, Le Soleil, le 10 juin 2020

Karl Gélinas

La possibilité de disputer une saison de deux mois de baseball indépendant avec quatre équipes canadiennes à Québec et Trois-Rivières réjouit bien sûr les joueurs, mais certains ont quand même des craintes concernant la possibilité d’être forcés de vivre confinés durant cette période.

Un tel «plan B» pourrait être mis en place s’il est impossible pour les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières de jouer la saison dans la Ligue Frontier en raison de la fermeture de la... frontière avec les États-Unis. Ce plan prévoit que les joueurs doivent vivre en confinement pendant deux mois.

Photo ci-dessus : « La possibilité de confinement m’a un peu mis sur les «brakes». J’aurai 37 ans cet été, est-ce que je veux vraiment vivre ça? » — Karl Gélinas (Photo Le Soleil)