4
Août/19
0

Quatre baseballeurs québécois ont joué aujourd’hui dans la Ligue Can-Am

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

David Glaude, Aigles de Trois-Rivières

Mirabel, Québec, le 4 août 2019 — Les Capitales de Québec ont inscrit une autre victoire aujourd’hui, un gain de 4-3 signé aux dépens des Boulders de Rockland.

Deux baseballeurs québécois étaient de l’alignement du gérant Patrick Scalabrini, Josué Peley occupait la position de receveur, tandis que Jean-François Garon agissait à titre de voltigeur de gauche.

Les deux baseballeurs de chez nous ont été appelés en urgence pour remplacer les nombreux absents résultant des Jeux panaméricains et des blessures.

Peley a été égal à lui même, ramenant un dossier de 2-en-4, claquant entre autres, un double.

Josué a disputé quatre matchs avec les Capitales au cours des dernières semaines et à chacune des occasions, il a réussi deux coups sûrs!

Jean-François Garon a quant à lui été tenu en échec en quatre voyages à la plaque.

Dans un autre match de la Ligue Can-Am, les Aigles de Trois-Rivières ont encaissé un revers de 8-5 aux mains des Miners de Sussex County.

Dans la défaite, David Glaude a atteint les buts trois fois. L’ancien des Diamants de Québec de la Ligue de baseball junior élite du Québec a réussi deux coups sûrs (2-en-4) et il a soutiré un but sur balles, croisant le marbre une fois.

Raphaël Gladu a, quant à lui, ramené un dossier de 1-en-4 avec un point compté lui aussi.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : David Glaude connaît sa meilleure saison en carrière dans la Ligue Can-Am. Pour l’heure, il affiche une moyenne au bâton de 0,304, lui qui est l’auteur de 83 coups sûrs, dont 20 doubles et 8 circuits.

27
Juil/19
0

Peley heureux pour Julien et Masson

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 27 juillet 2019

Édouard Julien

Outre son retour au jeu, Josué Peley avait d’autres raisons de se réjouir, car récemment, deux de ses protégés ont signé des contrats avec des organisations de ligues majeures, soit Édouard Julien, avec les Twins du Minnesota, et Jean-Christophe Masson, avec les Blue Jays.

Il était leur entraîneur au sport-études des Canonniers de Québec en plus d’agir avec eux comme instructeur privé. Il le fera encore, cet hiver, sous le dôme du Stade Canac.

«Je leur ai enseigné au sport-études, ça fait trois ans que je passe beaucoup de temps avec Édouard. On s’est parlé régulièrement lorsqu’il était à Auburn et qu’il négociait avec les Twins, je suis vraiment fier de lui», disait-il à propos du joueur de Québec ayant obtenu un bonus de signature de 493 000 $ même s’il a été un choix de 18e ronde.

«Ça démontre que les Twins vont le traiter comme s’il avait été un choix de troisième ronde, parce qu’ils vont prendre soin de leur investissement. J’ai dit aux deux que j’allais être là pour eux, que j’allais travailler avec eux tout l’hiver», dit celui qui habite à Québec.

Selon lui, Julien a les atouts pour atteindre les ligues majeures. Masson, lui, est un projet à plus long terme.

Photo ci-dessus : Josué Peley voit Édouard Julien (photo) joué au plus haut niveau. «Lorsqu’il s’élance, il a de la vitesse et les mains d’un gars des majeures. Ça ne s’enseigne pas vraiment, c’est un don, et il l’a », mentionne-t-il.

27
Juil/19
1

Josué Peley a pu mettre à profit son expérience avec les Blue Jays

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 27 juillet 2019

Josué Peley et sa fille que sa fille Nayla.

Il avait hâte de mettre à l’essai tout ce qu’il a appris pendant son séjour de trois saisons complètes avec les Blue Jays de Toronto. Même s’il était l’interprète des joueurs d’expression espagnole, Josué Peley a profité de son passage dans le baseball majeur pour approfondir ses connaissances. Et son court séjour de trois matchs avec les Capitales de Québec, cette semaine, lui a donné des réponses.

Inséré à l’alignement par mesure d’urgence en raison du départ de plusieurs joueurs pour les Jeux Pan-Am, de la suspension de quelques autres et de la libération du vétéran Tyson Gillies, le joueur de 31 ans, dont le dernier match remontait à la saison 2015, a frappé pour ,419 (6 en 14) en plus d’évoluer à quatre positions en défensive.

«J’avais hâte de voir où j’étais rendu. J’ai observé le baseball sous un œil différent avec les Blue Jays, j’ai appris des choses au niveau de l’approche, de la préparation, de l’entraînement, de la nutrition, du repos, je suis vraiment content des résultats», disait-il vendredi, tout juste avant son dernier match.

Photo ci-dessus : Josué Peley se réjouissait que sa fille que sa fille Nayla ait pu le voir en action, cette semaine, au Stade Canac. (Photo : Yan Doublet, Le Soleil)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
25
Juil/19
0

Cinq baseballeurs québécois impliqués dans le match Aigles c. Capitales!

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

David Glaude, Aigles de Trois-Rivières

Mirabel, Québec, le 25 juillet 2019 — Ce sont pas moins de cinq baseballeurs québécois qui ont pris part ce soir au match opposant les Aigles de Trois-Rivières aux Capitales de Québec. Il y a longtemps qu’une telle situation ne s’était pas produite dans la Ligue Can-Am.

Dans le camp des Aigles, les réguliers David Glaude et Raphaël Gladu étaient à leur poste. Chez les Capitales, Josué Peley, Francis Désilets et Vincent Ruel, trois joueurs mis sous contrat ces derniers jours, ont tous joué.

Ce sont les Aigles qui l’ont emporté au compte de 3 à 1.

Dans le camp des gagnants, David Glaude a ramené un dossier de 2-en-5, tandis que Raphaël Gladu a été tenu en échec 0-en-4.

Chez les Capitales, Josué Peley a réussi un troisième match consécutif avec deux coups sûrs… depuis son retour au jeu, y allant entre autres d’un double en deuxième manche.

Francis Désilets à son premier match dans l’uniforme des Capitales a été blanchi en deux présences dans le rectangle du frappeur, tandis que Vincent Ruel a lancé une autre fois comme un vétéran.

Amené au monticule pour lancer la neuvième manche des siens, il n’a cédé qu’un seul coup sûr, un simple à son ancien coéquipier des Diamants de Québec, David Glaude. Bref, il a lancé une manche ne permettant aucun point sur un coup sûr inscrivant un retrait sur des prises.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : Avec deux coups sûrs ce soir, David Glaude a haussé sa moyenne au bâton à 0,309, la meilleure de l’équipe chez les joueurs qui ont le nombre suffisant de présences au bâton pour prétendre au championnat des frappeurs du circuit. (Photo : Vincent Éthier)

25
Juil/19
0

Peley reste à la maison… Désilets s’amène

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 25 juillet 2019

Francis Désilets, Capitales de Québec

Voilà pourquoi Josué Peley, qui n’a pas joué chez les pros depuis 2015, évoluait à l’arrêt-court, mercredi. La veille, il avait frappé deux coups sûrs en cinq et produit cinq points à son premier match depuis 2015. Peley, qui a servi de traducteur pour les joueurs d’expression espagnole des Blue Jays de 2016 à 2018, n’accompagnera pas l’équipe dans son périple à Rockland et Sussex à compter de vendredi.

À la recherche de renfort, le gérant Patrick Scalabrini a donc offert un contrat au voltigeur Francis Désilets, qui a conservé une moyenne de ,333 avec les Aigles avant d’être libéré pour faire place à Raphaël Gladu. Natif de Saint-Maurice, Désilets a grandi à 10 minutes du stade des Aigles tout en gardant un œil sur les Capitales.

«Je suis venu souvent les voir, j’ai un grand respect et beaucoup d’admiration pour les Capitales. Je ne m’attendais pas à recevoir un appel même si je savais que je pourrais avoir une autre chance quand j’ai été libéré. Je pensais que ça arriverait plus vite, mais je comprends aussi que les alignements sont complets. Je veux juste profiter de cette occasion pour montrer ce que je peux faire, ça pourrait m’ouvrir des portes pour l’an prochain. Je vais prendre les choses une à la fois», a confié Désilets avant le match.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

24
Juil/19
0

Une deuxième victoire pour Dany Paradis-Giroux!

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Dany Paradis-Giroux, Capitales de Québec

Mirabel, Québec, le 24 juillet 2019 — Dany Paradis-Giroux a été amené au monticule pour lancer le début de la neuvième manche ce soir, alors que les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières étaient à égalité 5-5.

L’artilleur québécois n’a pas permis de point, cédant un coup sûr et un but sur balles et inscrivant un de ses retraits sur des prises. Puis, ses coéquipiers ont compté un point en fin de neuvième manche, filant avec la victoire 6-5. Cette victoire a été créditée à la fiche de Paradis-Giroux, sa deuxième de la saison.

Pour la première fois de la saison, quatre baseballeurs québécois étaient impliqués dans une rencontre de la ligue Can-Am. Du côté des Capitales, outre Paradis-Giroux, Josué Peley était de la partie en tant que joueur d’arrêt-court. Comme la vieille, Peley a réussi deux coups sûrs, ramenant un dossier de 2-en-5… maintenant ainsi sa moyenne à la frappe à 0,400!

Dans le camp des Aigles, David Glaude et Raphaël Gladu étaient du match… et ils ont encore bien fait. Glaude a réussi deux coups sûrs (2-en-4) en plus de soutirer un but sur balles. Il a produit deux points et il a croisé le marbre une fois. Gladu a ramené un dossier de 1-en-4, foulant lui aussi la plaque payante une fois.

Un autre Québécois avec les Capitales
Au terme de la rencontre, les Capitales ont annoncé qu’il avait mis sous contrat le voltigeur Francis Désilets. Avec Karl Gélinas, Dany Paradis-Giroux et Josué Peley, Désilets devient le quatrième baseballeur québécois de l’équipe.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : Dany Paradis-Giroux a remporté sa deuxième victoire de la saison ce soir, lançant la neuvième manche sans céder de point aux Aigles de Trois-Rivières.

12
Juin/19
0

Jonathan Malo: dur de quitter les Capitales

Revue de presse

Élie Duquet, Le Journal de Québec, le 12 juin 2019

Jonathan Malo

En 2016, Jonathan Malo avait annoncé la fin de sa carrière de 11 saisons chez les professionnels, mais le joueur natif de Joliette a visiblement de la difficulté à quitter le monde du baseball. Cette année, les services du rapide joueur d’arrêt-court ont déjà été demandés par Patrick Scalabrini lors d’une série de trois matchs.

Ayant obtenu deux coups sûrs en neuf présences au bâton pendant cette série, l’homme maintenant âgé de 35 ans avait aussi enfilé l’uniforme bleu, blanc et jaune des Capitales de Québec pour 11 parties en 2017 et huit autres en 2018.

Photo ci-dessus : Jonathan Malo.

15
Mai/19
0

D’enseignant à lanceur pour les Capitales

Revue de presse

William Boivin, Le Journal de Québec, le 15 mai 2019

Dany Pardis Giroux, William Wood University

Le releveur québécois Dany Paradis-Giroux a convaincu le gérant Patrick Scalabrini de lui offrir un contrat en vue de la prochaine saison. Il laisse sa carrière d’enseignant d’anglais à l’école secondaire de côté pour vivre son rêve de jouer avec les Capitales de Québec.

«Mon objectif en arrivant au camp d’entraînement était de décrocher un contrat, a mentionné le nouveau joueur des Caps. J’ai réussi, ç’a très bien été durant le camp. J’ai obligé les entraîneurs à me garder, et je vais essayer de les obliger à me garder le reste de la saison aussi.»

Paradis-Giroux devra continuer d’enchaîner les bonnes performances, puisque Scalabrini lui a précisé qu’il pouvait le libérer à tout moment.

«C’est un peu ça le baseball professionnel, que ce soit dans les majeures ou dans la ligue Can-Am, ce n’est pas une ligue de développement. Patrick [Scalabrini] voulait mettre la situation au clair avec moi. Je commence la saison avec l’équipe, mais je dois continuer de bien performer lors des pratiques et des matchs» a dit le releveur qui sera essentiellement utilisé en sixième et septième manche.

Photo ci-dessus : Après une belle saison de baseball à l'Université William Wood du Missouri lors de la saison d''hiver 2018, Dany Paradis-Giroux porte aujourd'hui l'uniforme des Capitales de Québec.

28
Jan/19
0

Josué Peley ne sera plus l’interprète des Blue Jays

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 28 janvier 2019

Josué Peley

Après trois saisons à occuper le poste d'interprète des Blue Jays de Toronto, l'ancien receveur des Capitales de Québec Josué Peley tourne la page sur l'une des expériences les plus enrichissantes de sa carrière.

«C'est simple, j'ai fait mon doctorat en baseball au cours de mes trois saisons avec les Jays», confiait-il, lundi.

Voilà déjà quelques jours que le bruit circulait à l'effet qu'il ne serait pas de retour dans le poste qu'il fut le seul à avoir occupé à Toronto. La vie de famille a eu préséance dans la décision de mettre fin à son aventure avec le club de la Ligue américaine de baseball.

«Le baseball existe depuis plus de 100 ans et il y en aura toujours. Par contre, ma fille Nayla n'aura pas trois ans toute sa vie. Je n'ai jamais été présent à sa fête, ma blonde a été super bonne de s'occuper de notre enfant en plus d'avoir son travail à temps plein pendant que j'étais toujours parti au stade ou que j'accompagnais l'équipe partout où l'on jouait, il est temps pour moi de passer du temps chez nous», expliquait-il à propos de la raison principale de la fin de son contrat.

Photo ci-dessus : La vie de famille a eu préséance dans la décision de Josué Peley de mettre fin à son aventure avec les Blue Jays de Toronto. (Photothèque Le Soleil)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
23
Jan/19
0

Luke Carlin de retour à la barre de l’équipe de classe A des Indians de Cleveland

Les baseballeurs québécois dans le giron des Ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Luke Carlin

Mirabel, Québec, le 23 janvier 2019 — La direction des Indians de Cleveland a confirmé ces derniers jours le retour du Québécois Luke Carlin à la barre des Captains de Lake County, une formation qui évolue dans la Ligue du Midwest, un circuit de classe A des Ligues mineures du baseball professionnel.

Carlin, un ancien des Diamants de Québec de la Ligue de baseball junior élite du Québec, en sera, en 2019, à sa deuxième saison à diriger les Captains et à sa quatrième campagne en tant qu’entraîneur au sein de l’organisation des Indians de Cleveland.

Photo ci-dessus : Le retour de Luke Carlin à la tête d’une des équipes de classe A des Indians de Cleveland a été annoncé sur les réseaux sociaux, dont Twitter avec cette image.

Avant de prendre la direction des Captains l’an dernier, Carlin qui a grandi à Aylmer, en Outaouais, a œuvré comme gérant de l’équipe des espoirs des Indians dans la Ligue New York Penn, un circuit aux saisons de courte durée.

Rappelons que le jeune homme de 38 ans a évolué pendant 14 saisons comme receveur dans le baseball professionnel (2002-2015), atteignant les ligues majeures avec les Padres de San Diego et les Diamondbacks de l’Arizona.

Au sein du baseball affilié, on retrouve plusieurs Québécois qui gravitent dans les organisations d’équipes des ligues majeures. On y retrouve entre autres :

Éric Gagné, instructeur des releveurs avec l’équipe de classe AAA des Rangers du Texas dans la Ligue de la côte du Pacifique, les Sounds de Nashville.

Josué Peley qui poursuit son travail d’interprète et de receveur dans l’enclos des releveurs pour les Blue Jays de Toronto.

Eric Langill qui est receveur d’exercice dans le camp des Mets de New York.

Alex Anthopoulos qui directeur-gérant des Braves d’Atlanta.

Mike Kozak et John Silverman qui sont respectivement assistant-soigneur et responsable de l’équipement avec les Marlins de Miami.

En plus des recruteurs Alex Agostino (Phillies de Philadelphie), Pierre Arseneault (Marlins de la Floride), Denis Boucher (Yankees de New York), Raimondo Callari (Giants de San Francisco), Claude Pelletier (Mets de New York), Jean-Philippe Roy (Brewers de Milwaukee, Jasmin Roy et Kevin Briand (Blue Jays de Toronto).