31
Mai/21
0

Le Canada amorce le tournoi de qualification pour les Jeux olympiques avec une victoire!

En route pour les Jeux olympiques

Texte de Jacques Lanciault

Baseball Canada Mirabel, Québec, le 31 mai 2021 – L’équipe du Canada qui participe au tournoi de qualifications des Amériques en vue des Jeux olympiques a remporté une victoire de 7-0 face à la Colombie à son premier match de la compétition.

L’équipe canadienne compte deux joueurs québécois dans ses rangs, Jonathan Malo et Josué Peley, en plus de Denis Boucher qui est du personnel d’entraîneur de l’équipe.

Malheureusement, pour ce premier match ni Peley ni Malo n’ont pris part à la rencontre.

30
Mai/21
0

Bataille de vétérans pour une place en baseball aux Jeux de Tokyo

Revue de presse

Jean St-Onge, ICI, Radio-Canada, le 29 mai 2021

Josué Peley, Équipe Canada

Le Canada va tenter d'arracher l'une des deux places encore disponibles en baseball aux Jeux olympiques de Tokyo dans un tournoi de qualifications cette semaine en Floride.

Seulement six équipes participeront aux Jeux de Tokyo en baseball.

Une place est naturellement réservée au pays hôte. Le Mexique, la Corée du Sud et Israël se sont qualifiés lors de tournois régionaux.

C’est donc dire que le Canada bataille avec des puissances comme les États-Unis, la République dominicaine et Cuba.

Le Venezuela, la Colombie et Porto Rico participent également au tournoi où une seule équipe obtiendra son billet pour Tokyo.

Les pays qui finiront aux 2e et 3e rangs auront une ultime chance de se qualifier dans un autre tournoi au Mexique.

Dans le groupe B, le Canada doit affronter successivement la Colombie, Cuba et le Venezuela. Au bout de ces trois matchs, les deux meilleures équipes avancent au tour décisif.

La marge de manœuvre est inexistante.

Au sein de l’équipe canadienne, on retrouve un mélange de vétérans et de jeunes espoirs.

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur ce lien : Bataille de vétérans pour une place en baseball aux Jeux de Tokyo

Photo ci-dessus : Le Québécois d'origine vénézuélienne, Josué Peley.

3
Déc/20
0

Baseball junior: Josué Peley à la barre des Alouettes de Charlesbourg

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 3 décembre 2020

Josué Peley

Karl Gélinas ne sera pas le seul nom connu à la barre d’une équipe de baseball junior élite de la région de Québec, l’été prochain. Les Alouettes de Charlesbourg frapperont aussi à un grand coup, dans les prochains jours, en procédant à la nomination de Josué Peley au poste d’entraîneur-chef de leur formation.

L’ancien receveur des Capitales de Québec qui fut aussi l’interprète des Blue Jays de Toronto de 2016 à 2018 succédera ainsi à Patrick Scalabrini, qui avait accepté de diriger les Alouettes, la saison dernière, au moment où ceux-ci avaient besoin de son expertise pour redresser la barque qui était en train de couler.

«Ça s’enligne pour ça, je dirais que c’est réglé à 95%», indiquait le président des Alouettes Pier-Alexandre Bernier, jeudi matin, à propos de l'information qui circulait à Québec, jeudi matin.

Photo ci-dessus : Au sein des Capitales de Québec, Josué Peley était un athlète polyvalent, pouvant jouer à toutes les positions sur le losange... Aujourd'hui, ce sont les jeunes qui vont profiter de ces talents. (Photo : Le Soleil, Erick Labbé)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
5
Oct/20
0

Josué Peley se sent meilleur que jamais

Revue de presse

Ian Bussières, Le Soleil, le 5 octobre 2020

Josué Peley et sa fille que sa fille Nayla.

Même en n’ayant presque pas joué au baseball depuis cinq ans, l’ancien receveur des Capitales de Québec Josué Peley se sentait meilleur que jamais sur le terrain cet été, avec le Cactus de Victoriaville. Ce n’est pas pour rien qu’il a été consacré joueur par excellence des séries après que les siens aient remporté le championnat de la Ligue de baseball majeur du Québec jeudi.

«Pourtant, je n’avais pas l’intention de jouer au baseball cette année, mais Karl (Gélinas, lanceur des Capitales) m’a appelé et m’a dit que ses droits appartenaient au Cactus. Il m’a demandé si ça me tenterait de devenir son receveur comme à l’époque avec les Capitales. Moi, mes droits appartenaient aux Brewers de Montréal alors je leur ai demandé s’ils pouvaient m’échanger à Victo et c’est comme ça que je suis revenu au jeu plus régulièrement», indique l’athlète qui avait joué seulement quelques matchs avec les Brewers la saison précédente.

Le natif du Venezuela n’a pas du tout regretté sa décision. Non seulement il a eu beaucoup de plaisir avec ses amis Gélinas et David Glaude, mais il a complété les séries avec une moyenne au bâton de .615, soit 24 coups sûrs en 39 apparitions au bâton dont cinq doubles et cinq coups de circuit, marquant 15 points et en produisant 16. Il a même eu une séquence de plus de dix présences au bâton sans être retiré.

Photo ci-dessus : Josué Peley avec sa fille Nayla lors d'un bref passage avec les Capitales de Québec en 2019. (Photo : Yan Doublet, Le Soleil)

3
Oct/20
0

Josué Peley : les leçons de Bautista et de Donaldson

Revue de presse

Texte de Benoît Rioux, Le Journal de Québec, le 3 octobre 2020

Josué Peley, Cactus de Victoriaville

Pas question d’effectuer un retour dans les rangs professionnels pour Josué Peley. Malgré tout, l’athlète de 32 ans constate par lui-même qu’il n’a peut-être jamais été un aussi bon frappeur que présentement.

Peley, qui a maintenu une étonnante moyenne au bâton de ,615 avec le Cactus de Victoriaville lors des séries éliminatoires de la LBMQ, admet que son passage chez les Blue Jays de Toronto, de 2016 à 2018, lui a été grandement profitable. Il tenait alors officiellement le rôle d’interprète pour les joueurs hispanophones.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : Josué Peley : les leçons de Bautista et de Donaldson

Photo ci-dessus : Josué Peley dans son uniforme du Cactus de Victoriaville. (Photo : www.lanouvelle.net)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
3
Oct/20
0

Karl Gélinas: comme le bon vin?

Revue de presse

Texte de Benoît Rioux, Le Journal de Québec, le 3 octobre 2020

Karl Gélinas, Capitales de Québec

À 37 ans, le Québécois Karl Gélinas s’est surpris lui-même, cet été, en lançant des balles rapides à plus de 90 milles à l’heure. Victime de la saison annulée chez les Capitales de Québec dans la Ligue Frontier, l’artilleur a gardé la forme, c’est le moins qu’on puisse dire, en effectuant quelques départs avec le Cactus de Victoriaville, dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ).

Gélinas était d’ailleurs au monticule, jeudi soir, à Victoriaville, quand le Cactus a assuré son championnat avec une victoire de 6 à 1 face aux Cascades de Shawinigan lors du cinquième match de cette finale 4 de 7. Le lanceur a réalisé un match complet de sept manches, ne permettant que trois coups sûrs et deux buts sur balles.

«J’ai pu travailler sur certains aspects techniques, cet été, et c’est étonnant parce que ma vélocité a même augmenté», a constaté Gélinas, qui a touché les 93 milles à l’heure avec sa balle rapide. «C’est aussi bon, sinon meilleur qu’à mes beaux jours. Ça donne le goût de continuer, c’est certain. C’est mon but de revenir avec les Capitales, l’an prochain.»

À propos de ce championnat de la LBMQ avec le Cactus, Gélinas s’est dit très heureux pour l’organisation de Victoriaville.

«J’ai savouré ce championnat de façon un peu différente», a avoué le gagnant de six titres en 13 ans avec les Capitales. «J’allais aux matchs seulement quand j’avais mon départ, mais mon lien d’appartenance avec le Cactus était quand même là. C’est toujours plaisant de gagner et j’ai adoré mon expérience.»

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : Karl Gélinas: comme le bon vin?

Photo ci-dessus : Karl Gélinas. (Photo : Agence QMI, Simon Clark)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

10
Juil/20
0

Des débuts avec les Blue Jays retardés pour Jean-Christophe Masson

Revue de presse

Guillaume Piedboeuf, Radio-Canada ICI Québec, le 9 juillet 2020

Jean-Christophe Masson, Blue Jays de Toronto

Repêché dans le baseball majeur avant même son 17e anniversaire, l’été dernier, Jean-Christophe Masson avait mis les bouchées doubles à l'entraînement cet hiver pour réussir ses débuts dans les filiales des Blue Jays de Toronto. L’annulation de la saison des ligues mineures tombe donc bien mal pour le développement du voltigeur de Lévis.

À mon âge, ça me prend du volume et des apparitions au bâton. Il faut que je frappe et que je voie des lanceurs , explique Jean-Christophe Masson entre deux élans dans la cage des frappeurs du centre Baseball 360, à Québec.

Le jeune athlète ne s’en cache pas, il a hâte de jouer de véritables matchs de baseball.

Après avoir goûté au baseball professionnel lors de camps des Blue Jays en Floride et en République Dominicaine, l’été dernier, le Lévisien devait disputer sa première saison avec l’organisation torontoise, cet été, dans la ligue des recrues.

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur ce lien : Des débuts avec les Blue Jays retardés pour Jean-Christophe Masson

17
Août/19
0

Josué Peley : comme s’il n’avait jamais arrêté

Revue de presse

Daniel Richard, RDS.CA, le 17 août 2019

Josué Peley, Capitales de Québec

Josué Peley n’avait pas joué au baseball de façon professionnelle depuis 2015. Il mettait fin à une carrière avec les Capitales de Québec et allait joindre les Blue Jays à titre de traducteur, notamment pour les joueurs latins.

Peley n’est pas retourné à Toronto, cette saison. Il y a quelque temps, Peley reçoit un appel du gérant des Capitales, Patrick Scalabrini. Le pilote de la formation de Québec a besoin de bras, puisque quelques-uns de ses joueurs doivent quitter temporairement pour représenter leur pays aux Jeux panaméricains. Peley a déjà parlé d’un plan à Scalabrini plus tôt cette saison, mais cette fois, les conditions sont réunies. Peley sort son gant de receveur, d’avant-champ et de premier but, se rend au Stade Canac, puis enfile l’uniforme bleu et blanc des Capitales. Il est gonflé à bloc, mais ça fait tout de même quatre ans qu’il n’a pas affronté un lanceur professionnel. Il y a moyen d’être nerveux, conviendra-t-on.

Photo ci-dessus : Josué Peley (Source d'image:Nandre Bois)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
6
Août/19
0

David Glaude se rend quatre fois sur les buts!

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

David Glaude, Aigles de Trois-Rivières

Mirabel, Québec, le 6 août 2019 — David Glaude a de nouveau joué un fort match face aux Capitales de Québec! L’ancien des Diamants de Québec de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a atteint les sentiers quatre fois, y allant de deux coups sûrs et soutirant deux buts sur balles!

Glaude a produit un point, en plus de croiser le marbre à une occasion… aidant les siens à signer une victoire de 10-1 sur la troupe de la Vieille Capitale.

Le coéquipier québécois de Glaude, Raphaël Gladu. a lui aussi bien fait, produisant deux autres points pour son équipe. L’ancien des Aigles de la LBJÉQ a maintenant 44 points produits à son actif cette saison, un de moins que le meneur de l’équipe. Gladu a terminé l’affrontement avec un dossier de 1-en-4, soutirant de plus un but sur balles.

Josué Peley produit le seul point des Capitales
Dans le camp des Capitales, un seul Québécois était de l’alignement, Josué Peley, qui agissait comme receveur. Peley a mis la balle une fois en quatre présences dans le rectangle du frappeur.

Son coup sûr, l’ancien de l’organisation des Pirates de Pittsburgh et des Red Sox de Boston l’a réussi en quatrième manche, produisant un point, le seul point de son équipe dans le match.

Pour voir les statistiques des Québécois évoluant dans le baseball professionnel indépendant en 2019, cliquez sur ce lien : Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel indépendant - saison 2019

Photo ci-dessus : David Glaude est le premier frappeur du rôle offensif des Aigles de Trois-Rivières. Pour l’heure, il frappe pour une moyenne de 0,307 et affiche une moyenne de présence sur les buts de 0,401… Que demander de plus à un premier frappeur. (Photo : Jessyca Marchand)

5
Août/19
0

Josué Peley : pour l’amour du baseball

Revue de presse

William Boivin, Le Journal de Québec, le 5 août 2019

Josué Peley

L’ancien receveur à temps plein des Capitales de Québec de 2012 à 2015, Josué Peley, est toujours prêt à venir aider son ancienne équipe et ses anciens coéquipiers. Lorsque l’entraîneur Patrick Scalabrini téléphone pour lui demander de le dépanner, Peley saute sur l’occasion de renfiler l’uniforme.

Celui qui a également occupé divers postes pour l’organisation des Blue Jays de Toronto pendant trois ans a connu un très bon match dans la dernière rencontre de la série face aux Boulders, remporté par les Capitales, dimanche.

Peley, qui était le receveur partant, a frappé deux coups sûrs, dont un double, en plus de se faire retirer sur un relais parfait au marbre. Le receveur n’a vraisemblablement pas perdu sa touche.

«C’est toujours plaisant de dépanner les Capitales, et j’aime encore énormément me retrouver sur un terrain de baseball, surtout derrière le marbre. Je suis en bonne forme physique présentement et ça m’aide à pouvoir performer lorsque je joue un match après quelques semaines d’inactivité», a dit Peley.

Photo ci-dessus : Josué Peley. (Photo : Journal de Montréal, Ben Pelosse)
Le québécois ne ferme pas la porte définitivement à un retour avec les Capitales à temps plein la saison prochaine.