7
Juin/14
1

À la découverte de Faro!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Marina de Faro, Faro, Portugal

Faro, Portugal, samedi 7 juin 2014 - Au lendemain de nos aventures rocambolesques dans les moyens de transport, c’est sous de lourds nuages que nous amorçons notre visite de Faro, une ville de 65,000 habitants, qui est la capitale de l’Algarve. Soulignons également que Faro était déjà une ville importante en 1249 quand Afonso III l’a reprise des mains des Maures.

Premier arrêt de notre balade, l’Arco de Vila, tout en face de notre hôtel, la plus belle porte des murailles de la ville… où au sommet nous pouvons apercevoir d’immenses nids de cigognes! Même, si depuis deux semaines nous avons pu observer un nombre incalculable de ces nids, nous sommes toujours très impressionnés.

Tranquillement, nous marchons jusqu’à la « Sé » de la ville. « Sé » signifie au Portugal, « siège épiscopal », donc « cathédrale ». Celle de Faro date du moyen-âge. Elle a été érigée à même l’ancienne église Santa Maria, dont la construction commença en 1251. Toutefois, de cette construction, il ne reste que le premier étage de la tour!

Nous poursuivons notre balade vers les murailles de la ville, des remparts datant du IXe siècle. Nos guides de voyages nous indiquent la présence d’un ancien « Castelo », mais cet édifice n’a plus rien du château du moyen-âge qu'il a été, lui qui a été converti en usine au XIXe siècle !

Nous entrons au Musée municipal qui tient également lieu de musée archéologique. Il est situé dans l’ancien couvent de Nossa Senhora da Assunção, Notre-Dame de l'Assomption, où il y a un beau cloître. Dans les salles qui allient le moderne et l’ancien est exposée la collection archéologique de la ville, dont entre autres une immense mosaïque datant du VIIIe siècle avant Jésus-Christ. Assez curieusement, une salle est réservée aux œuvres du peintre algarvais du XXe siècle Carlos Porfírio.

Nous nous rendons par la suite à « l’Igreja Da Ordem Terceira do Carmo ». Elle est imposante par sa lourde décoration de style rococo. Dans sa cour intérieure prend place une chapelle pour le moins macabre : la chapelle des os… où les murs et les plafonds sont entièrement composés des os provenant de 1,200 squelettes de moines, incluant des crânes.

Nous terminons notre visite de Faro en y allant d’une longue marche pour atteindre la « Capilla de Santo Antonio do Alto », datant du XVe siècle qui compte une belle tour de guet médiévale… malheureusement, l’église est fermée!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Au sommet des clochers d’église, des poteaux électriques ou même des lampadaires, partout ou presque nous pouvons observer d’énormes nids de cigognes!

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: , ,
6
Juin/14
1

Liaison Cadix – Séville – Faro… abracadabrantesque!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Marina de Faro, Faro, Portugal

Faro, Portugal, Vendredi 6 juin 2014 - C’est au terme d’une journée rocambolesque, c’est le moins que l’on puisse dire, que nous sommes arrivés à Faro au Portugal. Récapitulons!

Premièrement, soulignons que ni le train ni l’autobus n’offrent de liaison directe Cadix (Espagne) à Faro (Portugal). Nous n’avons pas trouvé non plus de liaison ferroviaire directe nous amenant de l’Espagne à Faro, pas plus qu’il ne semble possible de louer une automobile en Espagne et de la remettre au Portugal. Nous devons donc nous rendre à Séville pour prendre un autobus qui nous mènera à Faro.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Après une journée de vives émotions dans nos transports, il faisait bon, en soirée, de regarder de notre balcon de chambre d’hôtel la magnifique et paisible petite marina de Faro au Portugal.