12
Jan/19
0

Retour à Los Angeles, huit ans et 100 millions plus tard

Revue de presse

Danny Joncas, Agence QMI, Le Joournal de Montréal, le 12 janvier 2019

Russell Martin

Ainsi, l’époque Russell Martin avec les Blue Jays de Toronto aura duré quatre saisons. Pour la dernière année du contrat de cinq ans d’une valeur de 82 millions de dollars américains que lui ont consenti les Jays en 2014, le receveur québécois effectuera un retour aux sources.

Échangé aux Dodgers de Los Angeles hier, c’est toutefois un Russell Martin avec près de 100 millions de dollars de plus en banque qui revient à Los Angeles. Plutôt que de toucher un « maigre » 387 000 $ comme il l’a fait à sa première saison complète en tant que receveur partant des Dodgers, en 2007, il empochera à nouveau cette saison la rondelette somme de 20 millions de dollars.

8
Jan/19
0

Éric Gagné nommé instructeur des releveurs au niveau AAA

Revue de presse

La Presse canadienne, La Presse, le 8 janvier 2019

Éric Gagné

Le Québécois Éric Gagné a été nommé instructeur des releveurs du club-école AAA des Rangers du Texas, a révélé mardi le quotidien Dallas Morning News.

Selon le quotidien texan, c'est la première fois que les Rangers nomment un instructeur des releveurs de leur club-école, les Sounds de Nashville. Il relèvera du gérant Corey Ragsdale. On ignore pour l'instant la durée de l'entente.

Jusqu'à tout récemment, l'ex-artilleur âgé de 43 ans originaire de Mascouche agissait à titre d'instructeur des jeunes espoirs des Rangers, ainsi qu'à titre de mentor pour le lanceur québécois Jesen Therrien.

Gagné a évolué pour les Dodgers de Los Angeles de 1999 et 2006. À titre de spécialiste des fins de match, il a notamment remporté le trophée Cy Young dans la Ligue nationale en 2003. Il a également établi de 2002 à 2004 l'actuel record des majeures de 84 sauvetages consécutifs.

Il a par la suite évolué brièvement avec les Red Sox de Boston, avec lesquels il a remporté la Série mondiale le 28 octobre 2007, devenant par le fait même le premier joueur québécois membre d'une équipe championne.

Gagné s'est aussi aligné en 2009 avec les Capitales de Québec, une équipe de la Ligue Can-Am.

En 2012, il s'implique avec un groupe d'actionnaires afin d'établir une équipe de baseball au sein de la Ligue Can-Am, les Aigles de Trois-Rivières, et il en est devenu l'un des propriétaires. Il a d'ailleurs fait un bref retour sur le monticule le 28 août 2015, dans l'uniforme des Aigles.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
1
Jan/19
0

Douze Québécois parmi les 101 Canadiens les plus influents du monde du baseball!

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Russell Martin

Mirabel, le 1er janvier 2019 - Journaliste membre du Temple de la Renommée du baseball majeur depuis 2012, Bob Elliot a publié ces derniers jours la douzième édition de son classement annuel des « 101 Canadiens les plus influents » dans le monde du baseball.

Par le passé, ses listes comptaient 100 personnalités. Depuis quelques années elles sont passées à 101, la 101e place étant réservée à des personnalités ayant disparu au cours de l'année.

Pour l’année 2018, les noms de 12 Québécois ou ex-Québécois y apparaissent… c’est six de moins que l’année dernière. Les Québécois les plus influents du monde du baseball pour 2018 sont :

2. Alex Anthopoulos, directeur gérant des Braves d'Atlanta (5);
11. Vladimir Guerrero jr., espoir numéro 1 des Blue Jays de Toronto (33);
17. Russell Martin, receveur des Blue Jays de Toronto (7);
20. Steven Bronfman, investisseur dans une équipe du baseball majeur à Montréal (-).
31. Maury Gostfrand, agent de joueurs (30);
40. Jonah Keri, journaliste sportif, notamment sur ESPN.com et auteur à succès (8);
61. Alex Agostino, recruteur pour l’organisation des Phillies de Philadelphie (77);
63. Tom Tango, architecte de base de données de statistiques des Ligues majeures (59);
68. Michel Laplante, président, Les Capitales de Québec (-).
80. Claude Pelletier, recruteur pour l’organisation des Mets de New York (73);
84. Robert Fatal, entraîneur-chef et directeur du programme de l'ABC (108);
89. Julie Gosselin, vice-présidente à Baseball Québec responsable du baseball féminin (102).

N.B. Le chiffre inscrit entre parenthèses est le rang de la personnalité sur la liste de Bob Elliot pour 2017.

Photo ci-dessus : Il n'y a pas de statues de joueur de baseball près du Centre Rogers de Toronto. Mais, on peut admirer une sculpture de Russell Martin devant le "Cayleigh Parrish's The Sports Gallery", la où Russell et Johnny Bower gardent la porte d'entrée.

11
Déc/18
0

New York rend hommage au recruteur québécois des Phillies Alex Agostino

Revue de presse

Martin Leclerc, Ici Radio-Canada, le 11 décembre 2018

Alex Agostino

Pour ceux qui connaissent cette tâche ingrate, il était difficile de ne pas se réjouir, lundi, en apprenant que le Québécois des Phillies de Philadelphie, Alex Agostino, a été proclamé recruteur de l'année par l'Association des recruteurs professionnels de l'État de New York.

Au Canada, la nouvelle a été rendue publique par le sympathique confrère Bob Elliott, du Canadian Baseball Network.

Photo ci-dessus : Alex Agostino (Photo : Sport Talk Philly).

22
Nov/18
0

Un détour qui devient une évolution pour Jesen Therrien

Revue de presse

Éric Leblanc, RDS.CA, jeudi 22 novembre 2018

Jesen Therrien

MONTRÉAL – Pendant que la neige recouvre le Québec de manière hâtive, Jesen Therrien pense à tout sauf aux sports d’hiver. À vrai dire, une seule pensée occupe son esprit et c’est celle de finalement remonter sur le monticule.

L’adrénaline ne cesse de grimper en lui. Le point culminant surviendra en février lors de l’ouverture du camp d’entraînement des Dodgers de Los Angeles, sa nouvelle organisation. La motivation est déjà énorme quand on doit entamer un nouveau chapitre, mais elle est décuplée à son retour d’une opération Tommy John – subie en septembre 2017 – qui l’a relégué sur la touche pendant plus d’un an.

« C’est sûr que je suis bien excité, j’ai hâte d’arriver au camp d’entraînement avec les Dodgers pour démontrer à quel point j’ai évolué comme athlète durant l’année que je viens de passer à m’entraîner vraiment fort même si je n’étais pas sur le terrain », a confié Therrien, avec enthousiasme, dans le cadre de l’ouverture officielle de Grand Chelem, le premier centre de balle (baseball et softball) à Montréal.

Photo ci-dessus : Jesen Therrien (Source d'image:Facebook)

22
Nov/18
0

Une communauté québécoise tissée serrée dans le baseball professionnel

Revue de presse

Éric Leblanc, RDS.CA, jeudi 22 novembre 2018

Abraham Toro-Hernandez

MONTRÉAL – Elle n’est pas la plus nombreuse, mais la petite communauté québécoise du baseball professionnel est tissée serrée. Le constat ne se confirme pas uniquement par l’exemple d’Éric Gagné qui partage son savoir à cette relève.

Mardi soir, certains des plus beaux espoirs de la province étaient réunis et ils ont chacun insisté sur cette réalité bénéfique. Pendant que Russell Martin est perçu comme l’exemple à reproduire, Jesen Therrien essaie de s’établir à temps plein au baseball majeur alors qu’Abraham Toro, Jonathan Lacroix et quelques autres espèrent bientôt cogner à cette grande porte.

Photo ci-dessus : Abraham Toro.

21
Nov/18
0

Therrien n’a pas perdu son année

Revue de presse

Pascal Milano, La Presse +, le 21 novembre 2018

Jesen Therrien

Éloigné des monticules durant toute la saison 2018 après avoir subi une opération de type Tommy John, Jesen Therrien n’a aucun doute qu’il lancera dans les ligues majeures le printemps prochain.

Le releveur montréalais, membre de l’organisation des Dodgers de Los Angeles, croit même qu’il reviendra plus fort après avoir « tourné positivement » cette année sans baseball.

« Oui, c’est très réaliste [que je sois avec les Dodgers]. Il ne se passe pas une seconde dans le gymnase sans que je pense à lancer dans les majeures », a-t-il dit, hier soir, lors de l’ouverture officielle du centre de balle Grand Chelem à Montréal.

Photo ci-dessus : La lanceur québécois Jesen Therrien a profité de sa période de réadaptation pour améliorer sa technique. (Photo : André Pichette, La Presse)

14
Sep/18
0

From Mascouche, Québec : Raphael Pelletier!

Revue de presse

By Bob Elliott, Canadian Baseball Network, le 14 septembre 2018

Raphaël Pelletier

What would you expect from someone who calls Mascouche, Que. home?

A baseball talent.

Who else is from Mascouche, catcher Raphael Pelletier was asked before Thursday night’s game against the Prairies at the Rogers Centre?

“Former Cy Young award winner Eric Gagne,” said Pelletier. “When I was real young our house was in front of his.”

Well, why is Pelletier not a pitcher like the Quebec icon Gagne, who saved 187 games in his career, including 55 when he won the award in 2003 closing for the Los Angeles Dodgers?

Pelletier shrugged saying “I fell in love with the position.”

14
Juil/18
0

L’entreprise B45 en pleine croissance dans le monde du baseball

Revue de presse

Henri Ouellette-Vézina, Le Soleil, le 14 juillet 2018

La compagnie de Québec B45, qui produit notamment des bâtons et autres accessoires de baseball pour bon nombre d’athlètes professionnels, semble bel et bien au sommet de son art. Avec une augmentation de près de 30% de son niveau de production dans les deux dernières années et le développement de plusieurs nouveaux marchés, l’entreprise d’ici fait de plus en plus jaser à travers le monde.

Samedi, dans la capitale, une séance de portes ouvertes s’est tenue dans l’usine de fabrication de B45, située sur la rue Léon-Harmel, dans le parc industriel. L’événement a attiré bon nombre de curieux venus comprendre comment les fameux bâtons de baseball sont conçus.

Rencontré en marge de l’activité, le directeur marketing de la compagnie, Marc-Antoine Gariépy, s’est dit très fier de l’évolution «fulgurante» de B45 Baseball depuis les dernières années. «On développe sans cesse de nouveaux marchés, de nouveaux secteurs d’activité, lance-t-il d’emblée. On est beaucoup plus présents maintenant dans les magasins de détail, et on est allés chercher plusieurs points de vente.»

Photo ci-dessus : Les bâtons de B45 sont utilisés un peu partout dans le monde, notamment par plusieurs athlètes professionnels. (Photo : LE SOLEIL, YAN DOUBLET)

Remplis sous: Baseball Mots clés: ,
7
Mai/18
0

LBJEQ : la ligue qui gagne à être connue

Revue de presse

Daniel Richard, RDS.CA, le 7 mai 2018

Abraham Toro-Hernandez, Astros de Buies Creek

Il y a eu Éric Gagné, Russell Martin et Pierre-Luc Laforest. Il y aura peut-être Abraham Toro. Ils sont tous passés par la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). Bon nombre des joueurs qui sont repêchés par des équipes du baseball majeur évoluent aussi dans ce circuit qui regroupe les meilleurs joueurs âgés de 18 à 22 ans.

Marc-André Ronda connaît très bien la LBJEQ. Il a vécu son stage junior avec le Royal de Repentigny, où il a évolué durant cinq saisons. Entraîneur dans l’âme, il entame une quatrième saison à la barre des Orioles de Montréal. Il a fait ses classes au sein de la même organisation dans la catégorie midget AAA, après avoir accroché ses crampons au Parc Champigny de Repentigny. Le baseball n’est pas suffisant, puisqu’il dirige aussi les Gaulois du Collège Antoine-Girouard, dans la Ligue de hockey midget AAA. Un entraîneur de carrière, dites-vous?

S’il reconnaît que la LBJEQ ne jouira jamais du même rayonnement médiatique que la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Ronda voit tout de même un intérêt grandissant sur les activités du circuit junior élite.

Photo ci-dessus : Abraham Toro-Hernandez brille actuellement au sein de l'organisation des Astros de Houston... il a joué dans la LBJÉQ!.