1
Avr/21
0

Aucun baseballeur ayant grandi au Québec dans les ligues majeures à l’ouverture de la saison!

Les nôtres dans le giron des ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 1er avril 2021Le Journal de Montréal de ce matin mentionne qu’il n’y a aucun Québécois dans le baseball majeur pour ce début de saison :

« Sur une note plus locale, c’est la première fois depuis 1999 qu’aucun joueur ayant grandi au Québec ne fait pas partie d’une formation du baseball majeur pour entamer la saison, en excluant les campagnes où le lanceur Éric Gagné était aux prises avec des blessures (2005 et 2006 avec les Dodgers de Los Angeles).

Le receveur Russell Martin a pour sa part grandement contribué à porter le flambeau pendant 14 saisons, à partir de mai 2006.

Membre de l’organisation des Astros de Houston, Abraham Toro était là en 2020, mais il a été rétrogradé au camp des ligues mineures plus tôt cette semaine.

Les Québécois auront néanmoins l’occasion d’encourager, entre autres, le Dominicain Vladimir Guerrero fils, des Blue Jays, qui est né à Montréal en 1999 pendant que son célèbre père portait les couleurs des Expos. »

Toutefois, la situation pourrait changer rapidement. Abraham Toro-Hernandez pourrait être rappelé advenant une blessure, tout comme nous pourrions assister aux promotions de Charles Leblanc avec les Rangers du Texas et même d’Otto López avec les Blue Jays de Toronto.

Outre Toro, Leblanc et López cinq autres Québécois vont tenter dans les prochains jours de se tailler un poste avec une équipe de leur organisation du baseball majeur, soit :

Benjamin Pelletier (Phillies de Philadelphie);

Francisco Hernandez (Cardinals de Saint-Louis);

Brandon Hernandez (Cardinals de Saint-Louis);

Édouard Julien, Twins du Minnesota;

Jean-Christophe Masson (Blue Jays de Toronto).

Et même, si cela est de moins en moins probable, nous pourrions assister au retour au jeu de Russell Martin et ne sait-on jamais de Jesen Dygestile Therrien.

C’est à suivre!

Photo ci-dessus : Abraham Toro, Vladimir Guerrero, Benjamin Pelletier, Francisco Hernandez, Otto Lopez, Charles Leblanc Brandon Hernandez, Édouard Julien et Jean-Christophe Masson devraient tous être le la saison 2021 du baseball affilié.

31
Mar/21
0

Jethro Supré : un boulot avec les Expos qui lui a ouvert les portes de la MLB

Revue de presse

Jeremy Filosa, 98,5 Montréal, Sports, 30 mars 2021

Nos jeunes Québécois qui rêvent de devenir agents de joueurs dans le monde du sport n’ont pas énormément d’exemples à suivre, surtout si c’est à l’extérieur du cadre de notre sport national qu’est le hockey.

Mais trois Québécois, fils d’immigrants, ont réussi là où personne d’autre n’avait mis les pieds, ou à peu près.

Sasha Ghavami, Jethro Supré et Nick Mavromaras ont trouvé le moyen de percer là où croirait qu’il est impossible de le faire.

Sasha Ghavami, fils de parents immigrants de l’Iran et de l’Égypte, qui représente entre autres Laurent-Duvernay Tardif et Antony Auclair, est le seul agent du Québec qui représente des joueurs qui évoluent dans la NFL.

Jethro Supré, fils de parents immigrants haïtiens, qui représente entre autres Jesen Therrien, Chadwick Tromp, Otto Lopez, Tayron Guerrero et Charles Leblanc. Il est le seul agent québécois à représenter des joueurs évoluant dans la MLB.

Nick Mavromaras, fils de parents immigrants grecs, qui représente entre autres Jonathan David, Rudy Camacho et James Pantemis, est le seul agent québécois ayant complété un méga transfert de joueur vers l’Europe. Il a notamment complété le transfert de David de la Belgique vers la France pour un montant record pour un Canadien de 30M d’euros.

Le 98.5 Sports vous propose donc d'en apprendre plus sur ces trois histoires inspirantes.

Photo ci-dessus : Jethro Supré pose avec Jesen Therrien alors qu'il venait d'être rappelé par les Phillies de Philadelphie.

16
Mar/21
0

Voici comment Charles Leblanc a passé son année 2020

Revue de Web

Paul Leblanc, Passion MLB, le 15 mars 2021

Charles Leblanc, Rangers du Texas

Cela fait plus d’un an que les joueurs des ligues mineures n’ont pas foulé un terrain pour y jouer un match. C’est le cas de Charles Leblanc. Charles, comme plusieurs autres, n’attend que le feu vert pour pouvoir recommencer à s’entraîner avec ses futurs coéquipiers en vue de la saison 2021.

Ce fut, comme pour la plupart d’entre nous, une année difficile et fertile en rebondissements de toutes sortes. Il n’y a pas que la population en général qui a été atteinte par la COVID-19. Tous les athlètes de haut niveau ont dû par tous les moyens du bord et continuer à trouver des façons de faire.

Charles n’a pas manqué une saison de baseball depuis l’âge de 6 ans. Et c’est maintenant à 24 ans, une des années les plus importantes de sa jeune carrière professionnelle, qu’il a dû tout arrêter. Oui, ce que nous vivons est exceptionnel et les athlètes ne font pas exception. Lorsque tout a basculé partout dans le monde et au camp d’entraînement en Arizona en mars 2020, Charles ne se doutait pas de ce que le futur lui réservait pour la saison à venir.

Photo ci-dessus : Charles Leblanc au bâton dans l'uniforme des Roughriders de Frisco, le club école de classe AA des Rangers du Texas.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
24
Fév/21
0

Combien y aura-t-il de Québécois dans le baseball affilié aux ligues majeures en 2021?

Les baseballeurs québécois dans le baseball affilié aux ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 24 février 2021 — Lorsque la courte saison de baseball 2020, la saison COVID-19, a pris fin dans les ligues majeures, deux Québécois y évoluaient : Vladimir Guerrero jr avec les Blue Jays de Toronto et Abraham Toro-Hernandez chez les Astros de Houston.

Tous deux sont de retour pour le camp d’entraînement de 2021. De plus, sept autres des nôtres prendront part au camp d’entraînement des ligues mineures de leur organisation respective… Il s’agit de :

Charles Leblanc (Rangers du Texas);
Otto "Ariel" Lopez (Blue Jays de Toronto);
Benjamin Pelletier (Phillies de Philadelphie);
Francisco Hernandez (Cardinals de Saint-Louis);
Brandon Hernandez (Cardinals de Saint-Louis);
Édouard Julien, Twins du Minnesota;
Jean-Christophe Masson (Blue Jays de Toronto).

S’ils obtiennent tous un poste au sein de leur organisation, c’est donc dire que se sont neuf baseballeurs québécois qui prendront part à la saison 2021!

Évidemment, il pourrait toujours s’ajouter à eux Russell Martin, qui n’est toujours pas officiellement retraité du baseball majeur, tout comme le lanceur Jesen Dygestile Therrien.

Photo ci-dessus : Abraham Toro, Vladimir Guerrero, Benjamin Pelletier, Francisco Hernandez, Otto Lopez, Charles Leblanc Brandon Hernandez, Édouard Julien et Jean-Christophe Masson devraient tous être le la saison 2021 du baseball affilié.

12
Nov/20
0

2020 : Les conséquences sur les athlètes… dont le baseballeur Charles Leblanc

Revue de presse

Jean-Luc Legendre, RDS.CA, le 10 novembre 2020

Charles Leblanc, Rangers du Texas

Année de prise de conscience de notre fragilité sociale ; année de sacrifices d’une partie de nos plaisirs et de nos libertés ; année difficile pour plusieurs au plan financier et psychologique, 2020 passera à l’histoire.

Il faudra des années pour étudier l’impact des conséquences à long terme de la pandémie planétaire de la COVID-19. Une chose paraît déjà certaine : qu’on le veuille ou non, après 2020 nous ne serons plus jamais les mêmes.

Au cours des prochaines semaines, nous vous présenterons une série de reportages sur les conséquences immédiates, à court et moyen terme des événements qui ont marqué 2020, sur le monde sportif québécois. Plus d’une vingtaine de personnes ont partagé avec nous leurs expériences et leurs perspectives.

Nos premiers reportages portent sur les athlètes. Nous avons rencontré trois athlètes de sports et de milieux différents, qui sont à des étapes différentes de leurs carrières respectives.

Photo ci-dessus : Le joueur de baseball Charles Leblanc nourrissait de bons espoirs de s'approcher les ligues majeures... La pandémie lui aura fait perdre une année!

Remplis sous: Baseball Mots clés:
18
Août/20
0

Charles Leblanc a hâte de retourner sur un terrain de baseball

Revue de presse

Daniel Richard, RDS.CA, le 18 août 2020

Charles Leblanc, Rangers du Texas

« Quand un travailleur se lève tous les matins pour aller travailler à la shop, il a hâte de prendre ses vacances. Si on lui dit qu’il ne peut pas travailler pendant plusieurs mois, il va s’ennuyer de ses collègues et de l’ambiance de travail. C’est la même chose pour moi », lance Charles Leblanc, espoir québécois des Rangers du Texas.

Traduction libre : c’est bien beau frapper des balles sur le tee-ball dans le parc le plus près de chez lui, mais Charles Leblanc a hâte d’enfiler ses crampons, de sentir le gazon fraîchement coupé et de quitter l’abri en direction du 3e but pour démarrer un match professionnel.

« On a tendance à le voir comme un travail, quand c’est ce que nous faisons à tous les jours et que notre vie est centrée là-dessus. Lorsque nous sommes éloignés du terrain pendant plusieurs mois, on se souvient que c’est aussi notre passion et à quel point nous aimons jouer au baseball», ajoute le joueur de 3e but.

Parce que Leblanc ne peut pas évoluer dans un circuit inférieur, aux États-Unis, ou même dans la Ligue de baseball majeur du Québec. Une question d’assurance avec l’organisation des Rangers aurait pu mettre le québécois dans l’embarras s’il avait subi une blessure.

Le baseball est-il le sport où la répétition mène le plus directement au succès? Une saison de 162 matchs, avec un échauffement presque quotidien le démontre assez bien. Le fait de ne pas jouer tous les jours pour la première fois depuis plusieurs années n’inquiète pas trop l’athlète de Laval.

« Il n’y a rien comme jouer, mais cet hiver, j’ai apporté plusieurs ajustements à mon élan. Avec le temps que j’ai en ce moment, j’en profite pour perfectionner les ajustements que j’ai apportés l’hiver dernier. »

Leblanc a débuté son parcours professionnel avec les Rangers en 2016. Il a accédé au niveau AA à temps plein pour la 1re fois lors de la dernière saison. Le Québécois a joué 131 matchs en 2018, puis 124 en 2019, où il a notamment frappé 127 coups sûrs. Un peu de temps pour souffler lui fait du bien.

« C’est une roue qui tourne. Tu travailles toujours pour tenter d’accéder au niveau supérieur. Ça n’arrête jamais et tu penses souvent à ça. Mentalement, la pause est bénéfique. Ça permet de souffler un peu. »

Pas surpris, mais déçu
Leblanc était attentif à la liste allongée des 60 joueurs qui gravitent dans l’univers de chacune des équipes du baseball majeur. Il entretenait un mince espoir de voir son nom dans le groupe, mais savait bien que les chances n’étaient pas en sa faveur.

« C’était pratiquement les mêmes noms que ceux qui ont reçu l’invitation au camp du baseball majeur, à l’exception de deux ou trois joueurs. On ne sait jamais, mais ça aurait été une surprise que je sois invité. Je pourrais toujours être ajouté à la liste s’il y avait du mouvement de personnel, mais encore là, les chances que ça arrive sont minces », analyse Leblanc.

Avec une année de contrat en poche pour la saison 2021, l’espoir de Leblanc d’atteindre le baseball majeur n’est pas amoindri.

« Si la saison 2020 n’avait pas été annulée, j’avais espoir de commencer au niveau AAA ou d’être rappelé au cours de la saison. »

Et comme le suggère le cliché, au niveau AAA, tu n’es qu’à un coup de téléphone. Qui sait si Leblanc n’aura pas le même appel en 2021 que son bon ami Abraham Toro a reçu en 2019.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
3
Juil/20
0

Charles Leblanc en mode réflexion

Revue de presse

Mathieu Boulay, Le Journal de Montréal, 3 juillet 2020

Charles Leblanc

Il n’y aura pas de saison dans le baseball mineur pour la première fois depuis 1901. Quelques Québécois font partie des 8000 joueurs qui sont touchés par cette nouvelle. Parmi eux, il y a Charles Leblanc.

Le joueur d’avant-champ n’est pas tombé de sa chaise lorsque les autorités des circuits mineurs ont confirmé l’annulation de la saison 2020.

« On voyait des signes depuis quelques semaines, a souligné Charles Leblanc. Malgré les doutes que cette saison ait lieu, je continuais de me faire des scénarios et de me tenir prêt.

« Cependant, lorsque j’analysais la situation, je me rendais compte que les chances étaient minces. »

Déception amère
Pour Leblanc, cette annulation fait très mal. Au cours de la dernière saison hivernale, il avait mis les bouchées doubles pour travailler son élan au bâton. Le Lavallois avait hâte de montrer ses améliorations aux dirigeants des Rangers du Texas cette année.

Pour lire la suite de cet intéressant texte de Mathieu Boulay, cliquez sur le lien suivant : Charles Leblanc en mode réflexion

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
30
Juin/20
0

Les ligues mineures du baseball majeur annulent le reste de leur saison 2020

Revue de presse

RDS.Ca, le 30 juin 2020

ST. PETERSBURG, FL. - Les ligues mineures de baseball ont officiellement annulé leurs saisons mardi, après que le Baseball majeur eut décidé de ne pas fournir de joueurs à leurs équipes affiliées en raison de la pandémie de COVID-19.

La National Association of Professionnal Baseball Leagues, l'organisme gérant les ligues mineures, a fait cette annonce attendue depuis longtemps. L'entente entre la MLB et les ligues mineures vient à échéance après la présente campagne et la MLB a proposé de réduire le nombre d'équipes affiliées de 160 à 120.

La MLB a demandé à ses clubs de garder 60 joueurs parmi ses effectifs. De ces 60 joueurs, 30 feront partie des formations officielles des clubs pour les deux premières semaines du calendrier, qui se mettra en branle à la fin de juillet.

« Notre pays et notre organisation vivent des moments sans précédent et c'est la première fois de notre histoire que nous vivrons un été sans baseball des ligues mineures, a déclaré le président de l'association, Pat O'Conner. Bien qu'il s'agisse d'un jour triste pour plusieurs, cette annonce efface toute incertitude entourant la saison 2020 et permet à nos équipes de commencer à planifier leur saison 2021. »

Photo ci-dessus : Onze baseballeurs québécois qui auraient tout pu évoluer dans le baseball affilié aux Ligues majeures en 2020 : Russell Martin, Charles Leblanc, Phillippe Aumont, Édouard Julien, Abraham Toro-Hernandez, Benjamin Pelletier, Jesen Dygestile-Therrien, Otto Ariel Lopez, Jean-Christophe Masson, Brandon Hernandez et Francisco Hernandez (tous deux absents de la photo)... n'auront pas eu leur chance en 2020! Vraisemblablement, seul Vladimir Guerrero jr jouera cette saison!

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

30
Mai/20
0

Bonne nouvelle pour Leblanc

Revue de presse

Mathieu Boulay, Le Journal de Montréal, 30 mai 2020

Il reçoit un salaire hebdomadaire des Rangers du Texas pendant la pandémie

Charles Leblanc, Rangers du Texas

À travers l’incertitude d’un retour au jeu, le joueur de baseball québécois Charles Leblanc a appris une bonne nouvelle dans les dernières heures. Il continuera d’être payé sur une base hebdomadaire par les Rangers du Texas après le 31 mai.

Selon un réseau de télévision d’Arlington, les joueurs des ligues mineures, comme Leblanc, recevront la somme de 400 $ US toutes les semaines jusqu’à la fin de la crise.

« On n’a pas encore reçu la confirmation des Rangers, a souligné Leblanc lors d’une entrevue téléphonique. Par contre, on devrait en apprendre plus lors de notre vidéoconférence de lundi.

« Pour moi, ça ne changera pas ma situation. J’ai la chance de demeurer chez mes parents et de ne pas payer de loyer. Tout ce que j’ai à payer, c’est de l’épicerie et mes dépenses personnelles. »

Coup de pouce des Associés

Au début de la pandémie, Leblanc cherchait des façons de pouvoir faire des entraînements au bâton. Il a trouvé une solution grâce à l’organisation des Associés de Laval.

Pour lire la suite de cet article de Mathieu Boulay, cliquez sur le lien suivant : Bonne nouvelle pour Leblanc

Photo ci-dessus : Charles Leblanc garde la forme dans l’attente de reprendre la route de l’Arizona. (Photo : Chantal Poirier)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
7
Avr/20
0

La pandémie a chambardé les plans de Charles Leblanc

Revue de presse

Mathieu Boulay, Journal de Montréal, 6 avril 2020

Charles Leblanc, Rangers du Texas

Charles Leblanc connaissait un bon début de camp des ligues mineures avec les Rangers du Texas. C’était avant que la COVID-19 lui envoie un changement de vitesse qu’il n’a pas vu venir.

Le joueur d’avant-champ québécois a pris la direction de l’Arizona en février afin de se préparer pour son quatrième camp des ligues mineures de la formation texane.

Leblanc était confiant de pouvoir faire sa marque. Il avait pour objectif de passer au niveau suivant, soit la filiale AAA des Rangers, pour la saison 2020. Toutefois, la pandémie de la COVID-19 est venue contrecarrer ses plans.

En l’espace de quelques jours, les Rangers ont réduit leurs effectifs au minimum afin de limiter les risques de propagation du virus. À ce moment-là, le nombre de cas positifs était bas en Arizona. Le Québécois n’a eu d’autre choix que de revenir au bercail.

Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur le lien suivant : La pandémie a chambardé les plans de Charles Leblanc

Photo ci-dessus : En raison de la fermeture des gymnases, l’espoir québécois des Rangers du Texas Charles Leblanc n’est pas en mesure de faire des exercices au bâton depuis son retour forcé en sol québécois. (Photo : Chantal Poirier)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés: