22
Sep/08
1

Nazaré! La mer, enfin la mer!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 18e d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Céline devant la plage à Nazaré, Portugal.

Nazaré, Portugal, mardi 4 septembre 2007 - Voilà tout près d’une semaine que nous arpentons le Portugal. Les châteaux, les cathédrales et les monastères se sont succédé à un rythme effréné. De ce pays dont tout un pan regarde l’océan Atlantique, de mer nous n’avons pas encore vu. Enfin, aujourd’hui, un arrêt est prévu à Nazaré, une station balnéaire fort réputée. Nous ne disposons que de très peu de temps dans ce petit village, mais suffisamment pour profiter d’un dîner face à la mer sur une petite terrasse fort sympathique, avant de poursuivre notre périple en visitant… un monastère!

Notre photo : Céline devant la plage à Nazaré. Ici, les baigneurs ont droit à de petites tentes pour se changer, se reposer ou pour y déposer leur effet personnel!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
20
Sep/08
1

Le monastère de Batalha : fusion parfaite des styles gothique et manuélin!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 17e d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Statue de Nuno Álvares Pereira avec en arrière-plan l’abbaye dominicaine de Santa Maria da Vitória à Batalha, Portugal.

Batahla, Portugal, mardi 4 septembre 2007 - Après notre rapide visite du sanctuaire Notre-Dame-de-Fátima, nous arrivons maintenant à Batalha pour admirer une abbaye dominicaine élevée pour célébrer une victoire militaire, celle d’Aljubarrota, survenue en 1385, une victoire qui confirmait le couronnement du roi du Portugal João 1er.

Ce dernier avant de se mesurer aux envahisseurs castillans avait promis, advenant une victoire de ses troupes, de faire ériger une église en l’honneur de la Vierge. Il a gagné et a tenu sa promesse… ainsi naquit le petit bourg de Batalha! Au sein de ce magnifique ensemble, nous retrouvons, entre autres, les huit « chapelles inachevées », qui avec la fenêtre de Tomar, que nous avons admirée hier, constituent les plus beaux exemples du style manuélin!

Notre photo : Statue de Nuno Álvares Pereira qui dirigea les troupes de Joāo 1er à la victoire d’Aljubarrota avec en arrière-plan l’abbaye dominicaine, gothique et manuéline, de Santa Maria da Vitória!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
19
Sep/08
0

Fátima : plus de 90 ans après les apparitions, les pèlerins continuent d’affluer!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 16e d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Sculpture de Lucia, Francisco et Jacinta menant les moutons aux pâturages, Fátima, Portugal.

Fátima, Portugal, mardi 4 septembre 2007 - Le 13 mai 1917, trois jeunes bergers, Lucie, 10 ans, et ses jeunes cousins François et Jacinthe, âgés respectivement de 9 et 7 ans, voient apparaître au sommet d’un petit chêne vert une « Dame plus brillante que le soleil ». La Dame leur confia qu’il faudrait beaucoup prier et les invita à revenir le 13 de chacun des cinq mois suivants… À sa dernière visite, à Fátima, la Dame s’identifia comme la « Dame du Rosaire »!

Même si plus de 70 000 personnes étaient présentes lors de la dernière apparition, le 13 octobre 1917, seule Lucie vit la « Dame du Rosaire », mais tous les croyants présents virent le soleil tournoyer sur lui-même comme une roue de feu qui semblait vouloir se précipiter sur la terre! Aujourd’hui, sur les lieux mêmes de l’apparition, une basilique a été érigée, une basilique qui attire annuellement des centaines de milliers de pèlerins, et ce matin, c’est à l’endroit même de ces apparitions que nous nous trouvons!

Notre photo : À l’entrée de la grande place, une sculpture montrant Lucia de Jesus, Francisco et Jacinta Marto menant des moutons aux pâturages, nous indique que nous sommes bien arrivés sur les lieux où la Vierge est apparue!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
18
Sep/08
3

Tomar : un château de l’Ordre des templiers… et la découverte de l’art manuélin!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 15e d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Une fenêtre typiquement manuéline. La fenêtre de Tomar, Portugal.

Tomar, Portugal, lundi 3 septembre 2007 - Quel jour faste en belles découvertes! L’Université et les deux cathédrales de Coimbra pour amorcer la journée, le très intéressant site archéologique de Conímbriga en fin de matinée, un succulent pique-nique improvisé au zénith du jour, puis maintenant Tomar, en fin d’après-midi, avec la visite de l’impressionnant château des templiers où se dresse le Covento de Cristo, le couvent du Christ, le haut lieu de l’architecture manuéline et finalement au coucher du soleil, succulent repas et repos du guerrier, bien mérité, au sein de la superbe pousada « Conde de Ourem »!

Notre photo : La fenêtre de Tomar! Une fenêtre typiquement manuéline où l’on retrouve une profusion de motifs marins : algues, coraux et coquillages, cordages, chaîne, mais aussi des arbres et des racines. Elle a été sculptée entre 1510 et 1513!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
16
Sep/08
2

Conímbriga : un site archéologique au cœur de la « voie romaine » menant de Lisbonne à Braga

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 14e d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Un superbe plancher tout en mosaïque datant du IIIe siècle de notre ère, Conímbriga, Portugal.

Conímbriga, Portugal, lundi 3 septembre 2007 - Après la visite des merveilleux bâtiments moyenâgeux de Coimbra, notre périple se poursuit par un grand pas en arrière dans le temps. Nous sommes alors parachutés au cœur de la civilisation romaine, et ce, tout près, dans la ville voisine de Conímbriga!

Impressionnant! Très impressionnant même. De magnifiques mosaïques, un amphithéâtre, des thermes, un jardin magnifique, la voie romaine encore très carrossable et surtout un impressionnant mur de fortification. Puis, une déception : la visite très attendue du musée ne peut avoir lieu, celui-ci étant fermé les lundis… tout comme son restaurant d’ailleurs, le seul à des milles à la ronde. Ce petit contretemps sera le prétexte à un somptueux pique-nique dans la cour arrière d’une petite épicerie de quartier d’un village croisé sur notre route vers Tomar.

Notre photo : Dès notre entrée sur le site archéologique de Conímbriga, nous pouvons admirer un superbe plancher de chambre tout en mosaïque datant du IIIe siècle de notre ère.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
11
Sep/08
0

Coimbra : la nouvelle et l’ancienne Sé, des ruelles en escaliers et le couvent de Santa Clara

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 13e d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

La façade impressionnante de la Sé Nova, Coimbra, Portugal.

Coimbra, Portugal, lundi 3 septembre 2007 - Coimbra est une des perles des Beiras, une région dont le territoire s’étend de la frontière espagnole à l’océan Atlantique et qui sépare le Portugal du nord, Porto, Braga et Guimarães, du Portugal du sud, plutôt aride, Lisbonne, l’Alentejo, et tout au sud l’Algavre. Coimbra est une ville de monuments. Nous y visitons entre autres la vieille cathédrale, la Sé Velha, la nouvelle cathédrale, la Sé Nova et les monastères de Santa Clara a Velha et de Santa Clara a Nova. Après la visite à couper le souffle de l’Université, nous voilà en route pour quelques moments de recueillement!

Notre photo : La façade impressionnante de la nouvelle cathédrale de Coimbra, la Sé Nova… tout étant relatif évidemment, puisqu’elle date tout de même de la fin des années 1500.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
31
Déc/07
1

Vestige d’une autre époque : l’université de Coimbra

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le douzième d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

La Porta Férrea s’ouvre sur la grande cour de l’université de Coimbra, Portugal.

Coimbra, Portugal, lundi 3 septembre 2007 - En Espagne, nous avons visité l’université de Salamanque, une institution fondée en 1218. Évidemment, l’âge et la conservation des bâtiments nous avaient vivement impressionnés. L’université de Coimbra est presque aussi âgée et contrairement à celle de Salamanque, elle semble avoir été aménagée tout spécialement pour permettre aux touristes d’écarquiller les yeux.

Après avoir traversé la Porta Férrea au rythme des légendes racontées par notre guide, nous nous retrouvons devant la Capela de São Miguel et de sa tour surmontée d’un clocher, puis nous découvrons au cœur de ce qui fut jadis un ancien palais royal toute une série de salles réservées exclusivement à la tenue de grands événements, des salles, dont notamment la Sala Grande dos Actos, qui n’attendent qu’à nous impressionner. Et finalement, la sublime Biblioteca Joanina, là où l’éblouissement total coule de source.

Notre photo : Une vue de l’intérieur de l’université de Coimbra de la « Porta Férrea », c’est-à-dire la porte de fer, un portail datant de 1634, qui s’ouvre sur la grande cour de l’université.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
20
Déc/07
0

Aveiro: une croisière décevante à bord d’un « moliceiros »

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le onzième d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Céline devant le canal à Aveiro, Portugal.

Aveiro, Portugal, dimanche 2 septembre 2007 - Aveiro, c’est la petite Venise du Portugal. Jadis, il y avait là une grande baie et déjà au Xe siècle Aveiro abritait un grand port de pêche.

Puis désastre! En 1575, une tempête amena la formation de dunes de sable au large, des montagnes de sable qui bloquèrent le passage de la mer, créant ainsi un long marais baigné uniquement par la marée haute. Quotidiennement, lorsque l’eau de mer se retire et que le soleil sèche la terre, apparaissent des tonnes de sel de mer que les habitants n’ont de cesse de récupérer pour en faire le commerce. Les pêcheurs n’eurent alors d’autre choix que de vendre le sel plutôt que le poisson.

Au début des années 1800, la construction de digues modernes permit à Aveiro de retrouver enfin la mer… et la pêche. Aujourd’hui, les embarcations d’époque, les moliceiros servent à promener les touristes plutôt qu’à ramasser les algues comme par le passé!

Notre photo : Céline pose devant le canal principal de Aveiro, sur lequel nous avons vogué sur un « moleceiros »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
15
Déc/07
0

Viseu : le respect du jour du Seigneur!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le dixième d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

La cathédrale, la Sé de Viseu, Portugal.

Viseu, Portugal, dimanche 2 septembre 2007 - Pour la seconde fois en moins de 24 heures, le Portugal nous replonge dans le passé. Cette fois-ci, c’est comme si nous nous retrouvions dans le Québec d’avant la Révolution tranquille. Aujourd’hui, c’est dimanche matin et à Viseu, le dimanche matin, le tumulte de la vie moderne prend une pause, histoire de permettre à la population de se rendre à la cathédrale pour la messe dominicale, de jaser sur le parvis de l’église avec ses voisins, puis de se retrouver ensuite pour un dîner en famille. Vraiment comme dans notre Québec de la fin des années 1950. Donc, en cette journée du Seigneur, à l’exception de la Sé et du musée, tout à Viseu est fermé! Malgré cette situation, la cathédrale, son cloître, le musée de Grão Vasco et les rues environnantes de la Sé occuperont intensivement notre matinée de touriste.

Notre photo : Le stationnement devant la cathédrale de Viseu, la Sé, affichait complet en cette matinée du jour du Seigneur.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
12
Déc/07
0

Amarante : de si délicieuses petites pâtisseries ultrasucrées!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le neuvième d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Igrega de Sāo Gonçalo, Amarante, Portugal.

Amarante, Portugal, samedi 1er septembre 2007 - En fin de journée, après Braga, après Guimarāes, une visite rapide de la très belle petite ville d’Amarante en bordure de la rivière Tâmega; encore une vénérable église, un ancien pont romain reconstruit il y a un peu plus de deux siècles et tout juste avant de reprendre la route en direction de la première pousada qui nous héberge en terre lusitanienne, celle de Santa Marinha, une sublime gâterie! une toute petite boule de sucre confectionnée à base d’œuf, une « bolla », un véritable délice!

Notre photo : L’église de Sāo Gonçalo, l’Igrega de Sāo Gonçalo, à Amarante, son ancien couvent derrière et devant le pont romain, reconstruit au XVIIIe siècle, qui enjambe la paisible petite rivière Tâmega.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: