17
Mai/18
0

À la découverte d’Amsterdam… en commençant par le magnifique Vondelpark!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

1er reportage de notre escapade de 3 jours à Amsterdam… un court séjour réalisé en mai 2018!

Vondelpark, Amsterdam, Pays-Bas

Montréal, Québec - Amsterdam, Pays-Bas, les 16 et 17 mai 2018 - Dimanche, nous embarquons à bord du « MS Koningsdam » de la compagnie Holland America où nous installerons nos pénates pour 21 jours. Période au cours de laquelle notre superbe bateau de croisière nous mènera sur la mer Baltique où nous ferons escale à Copenhague au Danemark, à Warnemünde en Allemagne, à Tallinn en Estonie, à Saint-Pétersbourg en Russie, à Helsinki en Finlande, à Stockholm en Suède, à Kiel en Allemagne et à Aarhus au Danemark. Par la suite, après un bref retour à Amsterdam, le navire filera plein nord, vers la Norvège, à la découverte de magnifiques fjords!

Mais, nous nous envolons dès aujourd’hui à destination d’Amsterdam… avec comme but de découvrir la plus grande ville des Pays-Bas au cours des trois prochains jours!

Trois jours pour visiter une capitale telle Amsterdam, c’est peu, surtout quand le patrimoine artistique et architectural est si riche. Nous allons donc nous attarder surtout sur son magnifique quartier des musées, où nous aurons la chance d’admirer des Rembrandt, des Vermeer, des Van Gogh et des œuvres d’une multitude d’autres artistes! Puis, évidemment, nous allons découvrir ses canaux, ses magnifiques et colorées maisons à pignons… ses très achalandées pistes cyclables, ainsi que son fabuleux parc à l’anglaise, le Vondelpark!

Alors, allons-y!

Photo ci-dessus : Une œuvre de Pablo Picasso au cœur du Vondelpark d’Amsterdam! En fait, l’œuvre est de l’artiste norvégien Carl Nesjar, qui partant du dessin de Picasso, l’a reproduit sur un bloc de ciment de huit mètres de large. Bien que l’œuvre ait été baptisée « L’Oiseau » par Picasso, ici les Amstellodamois la nomment « Le poisson »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

15
Fév/18
0

Nos petits aimants de Buenos Aires!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un texte hors-série en marge de notre superbe odyssée à Buenos Aires en Argentine, un périple réalisé à la fin de l’hiver 2016.

Buenos Aires, Argentine

Laval, Québec, le 15 février 2018 — Dès notre premier voyage culturel, l’Espagne, un périple que nous avons réalisé en 2005, en guise de souvenir, nous avons acheté quelques petits « aimants à réfrigérateur », des magnets comme on les nomme en chinois ! C’est kitch, nous savons ! Mais, nous aimons bien !

Aujourd’hui, après treize années à les courir un peu partout, notre collection compte quelque 300 de ces petites œuvres d’art. Nous pouvons donc affirmer que nous sommes des « aimantophiles » ou des « aimantins » si vous préférez. Le premier nom, « aimantophile » est celui précisé au Wiktionnaire pour désigner les collectionneurs et collectionneuses d’aimants, le second, « aimantin », étant le terme proposé par le dictionnaire du correcteur électronique Antidote pour désigner ce type de collectionneurs!

Nous souhaitons les partager avec vous. Voici donc ceux (14) que nous avons achetés lors de notre voyage à Buenos Aires en Argentine en 2016. Quatorze petits aimants pour une seule ville… c’est beaucoup avouons-le.

Photo ci-dessus : Véritable représentation de Buenos Aires… le tango, l’obélisque et la verdure.

22
Oct/17
0

Bons plans – Australie Bondi

Revue de presse

Audrey Ruel-Manseau, La Presse+, le 21 octobre 2017

La plage de Bondi est la plus populaire de l’Australie. Sans doute grâce à sa proximité de Sydney (30 minutes), son sable fin et doré, son eau turquoise, ses vagues de surf, sa promenade et les nombreuses festivités qui s’y déroulent à l’année… Chose certaine, elle porte bien son nom parce qu’elle est toujours bondée !

Bondi Beach, Sydney, Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie

Photos ci-dessus : Malgré la pluie lors de notre passage à Bondi Beach, il y a des baigneurs et surtout des surfeurs.

Pour lire notre texte sur une visite à Bondi Beach, cliquez sur le lien ci-contre : Sydney : le marché aux poissons, la route vers Bondi Beach et dîner-croisière sur la baie!

Remplis sous: Australie, Voyages Mots clés:
22
Oct/17
0

Barnes, le musée iconoclaste de Philadelphie

Revue de presse

Mathieu Perreault, La Presse+, le 21 octobre 2017

Barnes Foundation, Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis

PHILADELPHIE — Peu de gens le savent, mais un musée de Philadelphie abrite la plus grande collection au monde de Renoir et de Cézanne. Mise sur pied par un riche iconoclaste, la Fondation Barnes expose ses œuvres exactement comme les avait arrangées son fondateur, sans fil conducteur évident. Après une âpre bataille judiciaire, la Fondation a pu déménager de la banlieue au centre de Philadelphie il y a cinq ans. Histoire d’une visite inoubliable.

Photo ci-dessus : L’édifice qui abrite depuis 2012 la collection de la « Barnes Foundation » est moderne et épuré et si son extérieur est superbement aménagé, mais c’est à l’intérieur que se cache la véritable caverne d’Ali Baba!
(Photo : Jacques Lanciault 2015)

Pour lire notre texte sur une visite à la Barnes Foundations, cliquez sur le lien ci-contre : Le Musée « The Barnes Foundation », une véritable caverne d’Ali Baba!

Remplis sous: É.-U. - Philadelphie, Voyages Mots clés:
20
Oct/17
0

Nos petits aimants d’Australie!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un texte hors-série en marge de notre périple en Australie et Nouvelle-Zélande réalisé à l’hiver 2017.

Sydney, Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie

Laval, Québec, le 20 octobre 2017 — Dès notre premier voyage culturel, l’Espagne, un périple que nous avons réalisé en 2005, en guise de souvenir, nous avons acheté quelques petits « aimants à réfrigérateur », des magnets comme on les nomme en chinois ! C’est kitch, nous savons ! Mais, nous aimons bien !

Aujourd’hui, après douze années à les courir un peu partout, notre collection compte quelque 300 de ces petites œuvres d’art. Nous pouvons donc affirmer que nous sommes des « aimantophiles » ou des « aimantins » si vous préférez. Le premier nom, « aimantophile » est celui précisé au Wiktionnaire pour désigner les collectionneurs et collectionneuses d’aimants, le second, « aimantin », étant le terme proposé par le dictionnaire du correcteur électronique Antidote pour désigner ce type de collectionneurs!

Nous souhaitons les partager avec vous. Voici donc ceux (9) que nous avons achetés lors de notre voyage en Australie en 2017, un pays où les petits aimants en plâtres sont rares... comme la Nouvelle-Zélande.

Photo ci-dessus : En Australie, tout comme en Nouvelle-Zélande d'ailleurs, on semble peu friand des petits aimants comme nous aimons. Nous n'en avons trouvé que neuf... En voici un représentant les symboles de Sydney en Australie. Les autres sont présentés ci-dessous.

Remplis sous: Australie, Voyages Mots clés:
15
Sep/17
0

Nos petits aimants de Nouvelle-Zélande!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un texte hors-série en marge de notre périple en Nouvelle-Zélande réalisé à l’hiver 2017.

Nouvelle-Zélande

Laval, Québec, le 15 septembre 2017 — Dès notre premier voyage culturel, l’Espagne, un périple que nous avons réalisé en 2005, en guise de souvenir, nous avons acheté quelques petits « aimants à réfrigérateur », des magnets comme on les nomme en chinois ! C’est kitch, nous savons ! Mais, nous aimons bien !

Aujourd’hui, après douze années à les courir un peu partout, notre collection compte quelque 300 de ces petites œuvres d’art. Nous pouvons donc affirmer que nous sommes des « aimantophiles » ou des « aimantins » si vous préférez. Le premier nom, « aimantophile » est celui précisé au Wiktionnaire pour désigner les collectionneurs et collectionneuses d’aimants, le second, « aimantin », étant le terme proposé par le dictionnaire du correcteur électronique Antidote pour désigner ce type de collectionneurs!

Nous souhaitons les partager avec vous. Voici donc ceux (7) que nous avons achetés lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande en 2017, un pays où les petits aimants en plâtres… sont rares.

Photo ci-dessus : Symbole de la Nouvelle-Zélande… le kiwi.

Remplis sous: Nouvelle-Zélande, Voyages Mots clés:
21
Août/17
0

Le quartier des stades, le Muséum national d’histoire naturelle et la Ménagerie!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un bref compte rendu de notre 15e et dernière journée de visites à Paris avec notre petit-fils Félix..

Boutique du PSG, parc des Princes, Paris, FranceParis, France, samedi 19 août 2017 — Déjà notre dernière journée de visite du périple! Ce matin, Dame nature est « enfin de notre bord »! Le ciel est d’un bleu céruléen et il n’y a aucun nuage.

D’entrée de jeu nous nous rendons dans le quartier des stades. C’est au terme de notre plus longue randonnée en métro du voyage que nous retrouvons l’air libre… face au stade du Parc des Princes, le domicile de l’équipe de football de la capitale de l’Hexagone, le Paris Saint-Germain. Aussi curieux que cela puisse paraître, déjà les barrières sont installées pour le match de demain soir (dimanche).

Nous y allons du tour du stade… qui est gigantesque. Mais il n’est pas seul. En effet, le Parc des Princes jouxte le stade Jean-Bouin, lui qui compte un gymnase, un terrain de hockey sur gazon et de quinze courts de tennis, dont dix en terre battue!

Après un arrêt à la boutique officielle du club de foot Paris Saint-Germain, nous nous rendons au stade Roland Garros tout près… mais, pour l’heure, ce dernier est un véritable chantier de construction… probablement en vue des Jeux olympiques de Paris 2024!

Nous reprenons le métro et filons vers le Muséum national d’histoire naturelle et la Ménagerie du Jardin des plantes de Paris que nous visiterons.

Voici nos dernières photos de ce splendide voyage réalisé en compagnie de notre petit-fils.

Photos ci-dessus : Évidemment, impossible de nous rendre au domicile de l’équipe de « soccer » de Paris, le Paris Saint-Germain, sans nous arrêter à la boutique officielle de l’équipe!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés:
20
Août/17
1

Les merveilles du Musée d’Orsay (suite) !

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un texte complémentaire au premier publié en tant que compte rendu de notre 14e journée de visites à Paris avec notre petit-fils Félix.

Musée Orsay, Paris, France

Paris, France, vendredi 18 août 2017 — Dans notre texte précédent nous avons présenté quelques photos prises au Musée d’Orsay, notamment des photos d’œuvres ayant plus particulièrement attiré les regards de Félix.

Mais, il y a également plusieurs autres chefs d'oeuvres qui nous ont émerveillés, Céline et moi. Rappelons que le Musée d’Orsay présente des collections couvrant la période de 1848 à 1914, dont la plus belle collection d’œuvres impressionnistes du monde.

Voici donc, en complément aux photos publiées hier.

Photos ci-dessus : Un chef-d’œuvre de Vincent Van Gogh… « La nuit étoilée »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés:
19
Août/17
0

Le merveilleux Musée d’Orsay, le curieux Musée Zadkine… et les voiliers du Jardin du Luxembourg!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un bref compte rendu de notre 14e journée de visites à Paris avec notre petit-fils Félix.

Jardin du Luxembourg, Paris, France

Paris, France, vendredi 18 août 2017 — Le Musée d’Orsay n’était pas à notre programme, mais étant donné la déception de notre petit-fils quant à notre visite au Musée du Louvre… nous avons décidé d’ajouter Orsay, un musée que nous avons adoré en deux occasions par le passé.

Et quel bon choix pour amorcer notre avant-dernière journée de visites à Paris… alors que la pluie tombe avec vigueur sur la Ville Lumière.

Félix a adoré. « Les couleurs des toiles sont beaucoup plus belles… et il y a moins de tableaux sur les murs… et moins de monde ce qui nous permet de voir les œuvres ». Il aurait pu ajouter « et quel magnifique aménagement! Les couleurs foncées des murs mettent en valeur le travail des artistes ».

Nous avons fait le tour des six étages du musée, insistant évidemment sur les grands maîtres impressionnistes… Monet, Renoir, Manet, Cézanne, etc.!

Puis, après un dîner dans un bistro situé tout près de la Seine, nous nous sommes rendus au Musée Zadkine… pour y admirer les œuvres du sculpteur français d’origine russe Ossip Zadkine… un des plus grands maîtres de la sculpture cubiste.

Une courte visite… qui aura permis au soleil de préparer une courte rentrée, le temps pour nous de nous rendre voir les petits voiliers voguer sur le bassin du Jardin du Luxembourg.

C’est depuis 1927 que des voiliers sont présents sur cet étang! « Cette année là, nous apprend Le Figaro du 25 juillet 2011, Clément Paudeau met à profit sa passion de la voile en fabriquant des modèles réduits en bois, dont les voiles sont cousues main par sa femme. Le couple a l’idée de les louer, pour deux sous, au jardin du Luxembourg... Aujourd’hui, un collectionneur “pointu” de bateaux en bois a repris l’affaire et, tous les jours, installe sa flottille près du célèbre bassin aux canards. Rien n’a changé (NDLR Sauf le prix, bien entendu) : retapés, bricolés, repeints par ses soins, les bateaux - incroyable mais vrai - sont toujours ceux de la grande époque Paudeau ! Seules quelques voiles ont été remplacées. »

Voici quelques photos de notre belle journée de découvertes.

Photos ci-dessus : Félix pose avec le petit voilier qu’il a fait voguer sur le bassin du Jardin du Luxembourg… un voilier portant fièrement les couleurs de l’Australie.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés:
18
Août/17
0

« Chasse aux œuvres d’art » au cœur du quartier « La Défense » de Paris!

Texte et photos de Félix, Céline et Jacques Lanciault

Voici un bref compte rendu de notre treizième journée de visites à Paris avec notre petit-fils Félix.

La Défense, Paris, France

Paris, France, jeudi 17 août 2017 — Le quartier « La Défense » prolonge l’axe composé par la pyramide du Louvre, la place de la Concorde et l’Arc de Triomphe de la place Charles-de-Gaulle… et pourtant c’est le plus imposant quartier d’affaires en Europe, quant à son étendue.

Ce quartier qui date des années 1960 conjugue édifices à bureaux en hauteur, centres commerciaux, immeubles d’habitation, superbes terrasses, jardins et surtout œuvres d’art! Selon le site Internet officiel du quartier, il y en aurait 69!

Malgré les caprices de Dame nature… de la pluie, beaucoup de nuages et de forts vents, nous nous sommes lancés à la recherche de ces œuvres… espérant en retrouver au moins une cinquantaine! Mais non, nous n’en avons retrouvé que 28! Même pas 50 %. Décidément, nous sommes de piètres chercheurs. À notre décharge, mentionnons que le site est gigantesque et que les oeuvres sont souvent bien cachées!

Nous présentons ci-dessous les résultats de nos recherches… en pixels!

Photos ci-dessus : Céline et Félix, plan en main, prennent une petite pause dans la recherche des œuvres d’art du quartier « La Défense » à Paris.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: