15
Sep/17
0

Nos petits aimants de Nouvelle-Zélande!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici un texte hors-série en marge de notre périple en Nouvelle-Zélande réalisé à l’hiver 2017.

Nouvelle-Zélande

Laval, Québec, le 15 septembre 2017 — Dès notre premier voyage culturel, l’Espagne, un périple que nous avons réalisé en 2005, en guise de souvenir, nous avons acheté quelques petits « aimants à réfrigérateur », des magnets comme on les nomme en chinois ! C’est kitch, nous savons ! Mais, nous aimons bien !

Aujourd’hui, après douze années à les courir un peu partout, notre collection compte quelque 300 de ces petites œuvres d’art. Nous pouvons donc affirmer que nous sommes des « aimantophiles » ou des « aimantins » si vous préférez. Le premier nom, « aimantophile » est celui précisé au Wiktionnaire pour désigner les collectionneurs et collectionneuses d’aimants, le second, « aimantin », étant le terme proposé par le dictionnaire du correcteur électronique Antidote pour désigner ce type de collectionneurs!

Nous souhaitons les partager avec vous. Voici donc ceux (7) que nous avons achetés lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande en 2017, un pays où les petits aimants en plâtres… sont rares.

Photo ci-dessus : Symbole de la Nouvelle-Zélande… le kiwi.

Remplis sous: Nouvelle-Zélande, Voyages Mots clés:
13
Juil/17
0

La tête ailleurs – Travailler à Auckland

La routine serait-elle moins pénible sous d’autres cieux ? Nombreux sont ceux qui rêvent de travailler à l’étranger. Cet été, La Presse présente chaque semaine un Québécois et sa ville d’adoption.

Revue de presse

Jean-François Codère, La Presse +, le 12 juillet 2017

Nouvelle-Zélande

LOUIS-SIMON LÉTOURNEAU
Spécialiste en sécurité informatique, Louis-Simon Létourneau avait fixé sa cible sur la Californie. Mais un voyage en Nouvelle-Zélande l’a convaincu qu’un détour par le pays des kiwis s’imposait. Ce serait l’occasion pour lui d’y parfaire son anglais avant, peut-être, de continuer son chemin vers la Californie. Il y est installé depuis octobre 2015 et est âgé de 30 ans.

Photo ci-dessus : « Dès que tu sors d’Auckland, les paysages sont incroyables, ça ressemble à ce qu’on voit dans le Seigneur des anneaux. » (Photo : Jacques Lanciault, janvier 2017)

Remplis sous: Nouvelle-Zélande, Voyages Mots clés:
23
Jan/17
0

Christchurch: le Jardin botanique, les restaurants-conteneurs, le tramway et en route pour l’Australie

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 28e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Jardin botanique, Christchurch, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Christchurch, Nouvelle-Zélande - Melbourne, Australie, lundi 23 janvier 2017 - Après avoir constaté de visu les ravages causés au centre-ville de Christchurch par les tremblements de terre survenus en 2010 et 2011, nous y allons de notre dernière visite en Nouvelle-Zélande, toute courte celle-ci, là où les beautés de la nature sont à l’honneur.

En effet, notre guide nationale pour la partie néo-zélandaise de notre périple à l’autre bout du monde, Linda, nous amène au magnifique « Jardin botanique » de Christchurch, là où des tremblements de terre, il n’y a plus aucune trace.

Au terme de notre belle promenade entre arbres, fontaines, fleurs et serres, nous nous rendons dîner au Container Mall, un grand centre commercial temporaire qui à l’origine avait été baptisé Re : START! La particularité de l’endroit : les commerces sont installés dans des conteneurs d’expédition! Évidemment, cela était en réponse au tremblement de terre du 22 février 2011, mais la formule a connu tellement de succès auprès des habitants de la ville et des touristes que les installations sont, semble-t-il, devenues permanentes.

Puis, c’est le moment de dire adieu à la terre des Kiwis, alors que nous grimpons dans l’avion de Virgin Australia en partance pour Melbourne en Australie!

Photo ci-dessus : Après la désolation des espaces vides laissés par la démolition des bâtiments du centre-ville de Christchurch, nous nous retrouvons au cœur des beautés de la nature au Jardin botanique de Christchurch.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

23
Jan/17
0

Christchurch : The Square, l’ancienne et la nouvelle cathédrale et de touchants monuments!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 27e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Mémorial aux 185 victimes du tremblement de terre du 22 février 2011, Christchurch, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Christchurch, Nouvelle-Zélande, lundi 23 janvier 2017 - Nous voilà déjà rendus à notre dernier jour en Nouvelle-Zélande. Nous attendons beaucoup de nos visites d’aujourd’hui, car les deux dernières journées ont été consacrées presque exclusivement à de la route. Les paysages ont beau être fantastiques, nous ressentons le besoin de plus de découvertes!

Mais, Christchurch ayant été terriblement éprouvé par des tremblements de terre, notamment en 2010, en 2011 et en novembre 2016, la ville affiche, encore aujourd’hui, de très nombreuses cicatrices et moult scènes de désolation. On y retrouve des bâtiments en ruine, des bâtiments en cours de démolition et aussi de nombreux quadrilatères entièrement déserts.

Mais il y a aussi de nombreux chantiers de construction, la ville se reconstruit. Nous y verrons de nombreux monuments toujours debout, de belles murales égayant un tant soit peu les lieux, des bâtisses temporaires parfois impressionnantes, par exemple une « cathédrale de carton » ou encore des commerces installés dans des conteneurs!

Photo ci-dessus : Pour devoir de mémoire, un mémorial a été érigé en l’honneur des 185 victimes du séisme survenu le 22 février 2011 à Christchurch. L’œuvre est de l’artiste Pete Majendie… qui a représenté chacune des victimes par une chaise blanche… vide.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelle-Zélande, Voyages Mots clés:
22
Jan/17
0

Nouvelle-Zélande : en route pour Christchurch, la balafrée! (2e partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 26e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Lac Pukaki, Twizel, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Queenstown, Nouvelle-Zélande, dimanche 22 janvier 2017 - La balade en autocar qui nous a menés hier au Milford Sound pour une petite croisière dans le brouillard a nécessité pas moins de 585 km de route, aller-retour.

Dès que nous prenons place dans le car ce matin, notre guide nationale en Nouvelle-Zélande, Linda, nous indique que nous nous rendrons à Christchurch aujourd’hui… une cité située à 610 km de Queenstown, d’où nous partons! Dire que nous sommes déçus est un euphémisme.

En guise de consolation, peut-être, elle mentionne qu’en matinée nous nous arrêterons trois fois. Une première au centre de saut en élastique situé au-dessus de la rivière Kawarau, une deuxième dans un magasin de fruits et légumes et une troisième fois aux pieds du Mont Cook, le point culminant du pays à 3 734 mètres, où nous dînerons.

En après-midi, nous reprendrons la route qui nous mènera à Christchurch, la plus grande ville de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, une ville ayant subi des dégâts majeurs lors d’un tremblement de terre en 2011… et qui peinait encore à se reconstruire après cinq ans lorsqu’un autre séisme important l’a frappée de plein fouet en novembre 2016.

Photo ci-dessus : Les eaux du lac Pukaki, comme celles de tous les lacs glaciaires de la région, affichent un bleu magnifique. C’est l’alimentation glaciaire des lacs qui leur confère cette couleur distinctive. Elle est créée par les particules de roche extrêmement fines provenant des glaciers qui se retrouvent dans l’eau. Le lac Pukaki couvre une superficie de 178,7 kilomètres carrés.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

22
Jan/17
0

Nouvelle-Zélande : en route pour Christchurch, la balafrée! (1re partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 25e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Kawarau Bungy Centre, Queenstown, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Queenstown, Nouvelle-Zélande, dimanche 22 janvier 2017 - La balade en autocar qui nous a menés hier au Milford Sound pour une petite croisière dans le brouillard a nécessité pas moins de 585 km de route, aller-retour.

Dès que nous prenons place dans le car ce matin, notre guide nationale en Nouvelle-Zélande, Linda, nous indique que nous nous rendrons à Christchurch aujourd’hui… une cité située à 610 km de Queenstown, d’où nous partons! Dire que nous sommes déçus est un euphémisme.

En guise de consolation, peut-être, elle mentionne qu’en matinée nous nous arrêterons trois fois. Une première au centre de saut en élastique situé au-dessus de la rivière Kawarau, une deuxième dans un magasin de fruits et légumes et une troisième fois aux pieds du Mont Cook, le point culminant du pays à 3 734 mètres, où nous dînerons.

En après-midi, nous reprendrons la route qui nous mènera à Christchurch, la plus grande ville de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, une ville ayant subi des dégâts majeurs lors d’un tremblement de terre en 2011… et qui peinait encore à se reconstruire après cinq ans lorsqu’un autre séisme important l’a frappée de plein fouet en novembre 2016.

Photo ci-dessus : La plate-forme utilisée pour le saut à l’élastique, le bungy. Elle est située au-dessus de la rivière Kawarau… à quelque 43 mètres de la surface de l’eau.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

21
Jan/17
0

Nouvelle-Zélande : décevante croisière sur le Milford Sound

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 24e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Milford Sound, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Milford Sound, Nouvelle-Zélande, samedi 21 janvier 2017 - Après un trajet de près de six heures en autocar où la nature nous a offert de magnifiques paysages, nous arrivons au quai d’embarquement de notre croisière sur le Milford Sound.

Il fait froid, il vente et il pleut! Au loin, les escarpements du fjord sont dans le brouillard! C’est assurément quelques-unes des raisons qui font en sorte que la croisière nous a déçus. Mais, nos arrêts de la matinée dans le parc national de Fjordland nous ont tellement offert de beauté, que la balade sur le plus célèbre fjord de Nouvelle-Zélande, le Milford Sound… nous aura laissés de glace!

De retour à l’hôtel, alors que la soirée est bien entamée, nous décidons de « pique-niquer » dans notre chambre… un succulent repas dans une ambiance des plus agréable.

Photo ci-dessus : Les falaises qui prennent place des deux côtés du fjord de Milford… étaient en partie dans le brouillard lors de notre petite croisière sur le « Milford Sounds ».

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelle-Zélande, Voyages Mots clés:
21
Jan/17
0

Le parc national de Fjordland… la nature sous ses plus beaux atours! (2e partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 23e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

The Chasm Walk, parc national de Fjordland, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Parc national de Fjordland, Nouvelle-Zélande, samedi 21 janvier 2017 - Aujourd’hui nous partons en excursion dans le parc national de Fjordland… avec comme but une croisière sur le plus célèbre fjord de Nouvelle-Zélande, le Milford Sound (1).

Le parc national de Fjordland est le plus grand des 14 parcs nationaux de la Nouvelle-Zélande et il est très populaire auprès des randonneurs et des alpinistes qui peuvent y emprunter différents chemins. Mais, nous c’est en autocar que nous allons le traverser… une route superbe d’un côté comme de l’autre. Au programme des arrêts « contemplation », des « Ah! » et des « Oh! »… et beaucoup, mais vraiment beaucoup, de photos durant notre trajet de tout près de six heures!

Pour l’occasion, la nature s’était parée de ses plus beaux atours, cela ne fait aucun doute. Pas étonnant alors que cet immense parc de 12 500 km carrés soit inscrit à la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO!

(1) : En anglais sound signifie bien évidemment « son ». Mais, il peut aussi désigner un bras de mer ou un fjord… précise l’encyclopédie libre Wikipédia.

Photo ci-dessus : La pluie est la grande responsable de la beauté du paysage à « The Chasm Walk ». Elle alimente les torrents et permet à une superbe végétation de se développer et de nous offrir toute la palette des verts!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

21
Jan/17
0

Le parc national de Fjordland… la nature sous ses plus beaux atours! (1re partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 22e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Route en direction du parc national de Fjordland, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Parc national de Fjordland, Nouvelle-Zélande, samedi 21 janvier 2017 - Aujourd’hui nous partons en excursion dans le parc national de Fjordland… avec comme but une croisière sur le plus célèbre fjord de Nouvelle-Zélande, le Milford Sound (1).

Le parc national de Fjordland est le plus grand des 14 parcs nationaux de la Nouvelle-Zélande et il est très populaire auprès des randonneurs et des alpinistes qui peuvent y emprunter différents chemins. Mais, nous c’est en autocar que nous allons le traverser… une route superbe d’un côté comme de l’autre. Au programme des arrêts « contemplation », des « Ah! » et des « Oh! »… et beaucoup, mais vraiment beaucoup, de photos durant notre trajet de tout près de six heures!

Pour l’occasion, la nature s’était parée de ses plus beaux atours, cela ne fait aucun doute. Pas étonnant alors que cet immense parc de 12 500 km carrés soit inscrit à la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO!

(1) : En anglais sound signifie bien évidemment « son ». Mais, il peut aussi désigner un bras de mer ou un fjord… précise l’encyclopédie libre Wikipédia.

Photo ci-dessus : Je ne suis pas vraiment un amateur de photos prises de l’autocar, mais devant l’incroyable beauté des paysages, tant à gauche, à droite, que devant, je me suis laissé prendre au jeu, et ce, pour mon plus grand plaisir!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelle-Zélande, Voyages Mots clés:
20
Jan/17
0

Ascension en téléphérique, vue imprenable sur la ville, les montagnes, le lac… et excellent souper!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 21e d’une longue série de reportages relatifs à un passionnant périple en Nouvelle-Zélande et en Australie, voyage que nous avons réalisé au début de l’hiver 2017!

Bob’s Peak, Queenstown, île du Sud, Nouvelle-Zélande

Queenstown, Nouvelle-Zélande, vendredi 20 janvier 2017 - Nos premiers pas sur l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande sont idylliques!

Dès notre arrivée en milieu de journée, les paysages somptueux des Alpes du Sud nous ont éblouis. Puis, après une agréable balade dans un village créé spécialement pour les chercheurs d’or au XIXe siècle, voilà que nous prenons possession d’un superbe appartement au St Moritz Hôtel, appartement qui sera le nôtre pour deux nuits.

Pour clore cette journée, nous grimpons en téléphérique au sommet du Bob’s Peak, d’où nous avons une vue imprenable sur la chaîne de montagnes des Remarkables, sur le lac Wakatipu et sur la ville de Queenstown… en plus d’en profiter pour y savourer un délicieux souper!

Photo ci-dessus : Il ne fait pas chaud au sommet du « Bob’s Peak » à Queenstown… mais le panorama est exceptionnel!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.