17
Août/16
0

Au deuxième plan – Le dessous de la table

«La Cène» de l’atelier du Maître de la Madeleine a été exécutée vers 1280, à un moment crucial de l’histoire des images en Occident

Laurent Wolfe - Le Temps, Le Devoir, le 16 août 2016

Petit Palais, Avignon, France

Que peut nous dire une peinture entre ses lignes de fuite ? La série « Au deuxième plan » décortique des coups de pinceaux bien révélateurs de tranches d’histoire et d’histoire de l’art en présentant des oeuvres picturales ayant marqué les esprits.

Photo ci-dessus : Détail de l’œuvre «La Cène», qui est le témoignage d’une mutation de l’espace pictural ayant eu lieu au XIIIe siècle. (Photo : Jacques Lanciault)

En 2012, nous avons visité le Petit Palais. Pour lire notre texte, cliquez sur le lien suivant : Le musée du petit Palais : des artistes italiens d’une autre époque à l’honneur!

Remplis sous: France, Voyages Mots clés:
6
Jan/15
0

Gare de Lyon à Paris – Le mythique « Train Bleu » remis sur les rails

D’importants travaux ont permis à la brasserie de luxe de se refaire une beauté

Revue de presse

Agence France-Presse, Le Devoir, le 3 janvier 2015

Restaurant Le Train Bleu, Paris, France.

Coco Chanel, Colette, Cocteau, Gabin et Pagnol avaient leurs habitudes dans le mythique restaurant de la gare de Lyon à Paris, Le Train Bleu. Situé au premier étage, face aux quais, l’établissement centenaire a terminé un vaste chantier de rénovation, pour une somme de plus de six millions $CAN.

Photo ci-dessus : L’architecture du lieu, construit dans le cadre de l’Exposition universelle de 1900, est luxuriante: or, stuc, fresques picturales. (Photo Jacques Lanciault 2013)

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
26
Août/14
0

Dans les paysages de Van Gogh

Revue de presse

Andrée Lebel, La Presse 16 août 2014

Le jardin de la maison de santé, Van Gogh  Arles, France (Provence) La Provence a beaucoup inspiré Vincent Van Gogh. L'artiste y a connu la période la plus prolifique de sa carrière. Durant son séjour, de février 1888 à mai 1890, il a réalisé 183 peintures à l'huile et une centaine de dessins. Plusieurs des paysages immortalisés par le maître sont encore faciles à reconnaître.

Photos ci-dessus : « Le jardin de la maison de santé », une œuvre réalisée par Van Gogh en 1889. (Photo Jacques Lanciault 2012)

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
24
Mar/14
0

Visite du Palais Garnier

Le ballet de l'Opéra de Paris à Montréal en octobre

Revue de presse

Michèle Ouimet, La Presse, le 19 mars 2014

Palais Garnier, Paris, France.

(PARIS) Une grande pièce ronde avec un plafond en forme de coupole, des miroirs, des danseurs aux pieds chaussés de souliers de ballet qui claquent sur le plancher au son du piano. Ils répètent Don Quichotte, qui sera présenté la semaine prochaine à Tokyo.

Photo ci-dessus : Palais Garnier, photo Jacques Lanciault.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
18
Oct/13
0

Panthéon: plus de femmes chez les grands hommes

Revue de presse

Agnès Gruda, La Presse, le 18 octobre 2013

(PARIS) «Aux grands hommes, la patrie reconnaissante» clame l'inscription gravée sur le fronton du Panthéon. Et en effet: sur les 71 personnalités inhumées dans la crypte de cet imposant monument parisien, à peine deux sont des femmes.

Notre photo : «Aux grands hommes la patrie reconnaissante», telle est l'inscription qui apparaît au fronton du Panthéon de Paris. L'édifice de style néo classique qui domine la montagne Sainte-Geneviève est actuellement l'objet de travaux de nettoyage de ses pierres! (Photo Jacques Lanciault 16 septembre 2013)

Remplis sous: France, Voyages Mots clés:
6
Oct/13
0

27e jour : Dernière visite, la « Tower Flower » et notre repas d’adieu au « Train bleu »!

Voici le 27e d’une série de reportages quotidiens de notre périple de l'automne 2013 dans Paris et sa région!

Paris, dimanche 6 octobre 2013 - Voilà, nous en sommes à notre dernière journée à Paris. Pour l'occasion, nous nous offrons un déjeuner d'adieu dans un restaurant spectaculaire, construit pour l'Exposition universelle de 1900, « Le Train bleu », situé sur le site même de la gare de Lyon!

Mais avant de nous y rendre, nous y allons d'une dernière visite, cette fois-ci dans le quartier de notre appartement. Un site que nos guides de voyage nomment « Tower Flower ». Il s'agit d'un immeuble d'habitations où le constructeur a installé rien de moins que 380 pots en béton dans lesquels une variété de bambous provenant du Portugal a été plantée ! Les pots sont fixés sur les balcons et un système d'arrosage automatisé évite aux propriétaires la corvée de l'arrosage!

Notre photo : Pour terminer en beauté notre périple de quatre semaines dans la Ville-lumière, nous déjeunons au restaurant « Le Train bleu », une institution plus que centenaire située directement sur le site de la gare de Lyon. Voici l'entrée de Céline, « Tomates cœur de bœuf au couteau ». (6 octobre 2013)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
5
Oct/13
0

26e jour : Des emplettes dans la ville du baron Haussmann et découverte de vers injurieux!

Voici le 26e d’une série de reportages quotidiens de notre périple de l'automne 2013 dans Paris et sa région!

Paris, samedi 5 octobre 2013 - Nous voici déjà à l'avant-dernière journée de notre périple à Paris. Aujourd'hui, nous n'avons programmé aucune visite à proprement parler, et ce, afin de nous permettre de compléter nos achats de souvenirs, notamment pour nos petits-enfants Chloé et Félix! Malgré tout, nous demeurons aux aguets pour découvrir ici où là une façade d'édifice intéressante ou un monument emblématique.

Finalement, ayant terminé nos achats en début d'après-midi, nous nous mettons en mode recherche afin de trouver une fresque affichant des vers injurieux écrits par un poète pratiquement inconnu, Claude Le Petit. Nous avons appris l'existence de cette fresque à la lecture du roman « Voyage au centre de Paris » d'Alexandre Lacroix, et ce, tout juste avant notre départ pour Paris.

Toutefois, l'information dont nous disposons pour notre recherche est minimale : «  Sous la voûte de la rue de Nevers, juste en face du Pont-Neuf, à l'angle du quai Visconti. » Le hic, c'est qu'il n'y a pas de quai Visconti, mais seulement un quai Conti et que la rue de Nevers n'apparaît pas sur les cartes de Paris que nous consultons.

Nous nous rendons tout de même au Pont-Neuf... et après être passés de la rive droite à la rive gauche de la Seine, Céline aperçoit tout à coup une porte sous la voûte de laquelle... passait justement la rue de Nevers. Nous nous approchons et « eureka », la voûte affiche effectivement les vers injurieux que nous cherchions!

Notre photo : Depuis maintenant presque un mois nous déambulons quotidiennement dans une ville où partout on nous réfère au vaste plan de rénovation du baron Haussmann , un plan qui a fait passer la Ville-Lumière du moyen-âge à la modernité. Et bien le voici ce baron, Georges Eugène baron de Haussmann (1809-1891), qui est ici représenté sur un monument qui prend place à l'angle du boulevard Haussmann et de la rue de Laborde! (5 octobre 2013)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
4
Oct/13
0

25e jour : L’«impressionnant » musée Marmottan-Monet et le superbe Opéra Garnier!

Voici le 25e d’une série de reportages quotidiens de notre périple de l'automne 2013 dans Paris et sa région!

Paris, vendredi 4 octobre 2013 - Deux très belles visites aujourd'hui! Tout d'abord, le musée Marmottan-Monet, puis l'Opéra de Paris dans le palais Garnier. Entre les deux, un excellent déjeuner à « La rotonde de la Muette », un restaurant situé dans le très beau quartier de Ranelagh.

Malheureusement, le Musée Marmottan-Monet interdisant la prise de photos, nous n'aurons pas la joie de partager avec vous les superbes œuvres que nous y avons admirées. Cette institution, qui abrite une collection napoléonienne ainsi que des œuvres du mouvement impressionniste, dont la plus grande collection au monde d'œuvres de Claude Monet, venait tout juste de lancer son exposition temporaire : « Les sœurs de Napoléon, trois destins italiens », une exposition qui se tient du 3 octobre au 26 janvier 2014.

Nous avons exploré l'exposition temporaire et la collection permanente, un visite que nous avons réalisée « en compagnie » d'un audio-guide des plus intéressant, un bidule qui nous a présenté avec concision tout autant les œuvres de l'exposition temporaire que celles de l'exposition permanentes.

Jamais par le passé une exposition n’avait été consacrée aux sœurs de Bonaparte. Le musée Marmottant est le premier à le faire.

Ce que l’exposition nous permet de convenir, c’est que les trois sœurs, Élisa, Pauline et Caroline affichent des personnalités totalement différentes.

Élisa Baciocchi.

Photos ci-dessus : Élisa Bonaparte, l’ainée et certes la plus ambitieuse, a été la grande duchesse de Toscane, ainsi que princesse de Piombino et de Lucques deux cités où elle s’est beaucoup investie. (Photo de cette toile de Joseph Franque provient du livre « Les Sœurs de Napoléon »)

 Caroline.

Photos ci-dessus : Caroline Bonaparte, devenue Caroline Murat suite à son mariage avec Jochim Murat, a régné sur Naples. (Photo de cette toile de François Gérard provient du livre « Les Sœurs de Napoléon »)

Pauline Bonaparte.

Photos ci-dessus : Pauline Bonaparte, la plus belle des trois sœurs, après le décès d’un premier mari a épousé le prince romain Camille Borghèse. (Photo de cette toile de Robert Lefèvre provient du livre « Les Sœurs de Napoléon »)

Puis après notre dîner, nous avons filé vers l'Opéra Garnier, endroit où nous avions raté notre visite le week-end dernier. Précisons d'entrée de jeu que si l'endroit est superbe, les responsables de cette institution vieille de plus de 300 ans n'en affichent aucune fierté: un document explicatif minimaliste, aucun plan de visite, aucun audio-guide et une absence totale de personnel pour vous indiquer le sens de la visite. Et le tout pour le même prix (10 € par personne) que l'accès au musée Marmottan-Monet où toutes les œuvres sont identifiées et commentées.

Ajoutons de plus que l'accueil dans cette antre du lyrisme est totalement dépourvu de chaleur. À l'entrée, un employé vous expédie vers le guichet automatisé pour l'achat de billets sans sourire et évidemment sans formule de politesse, puis un autre employé poinçonne votre billet, celui-ci sans mot dire, surtout pas merci! Quel détestable accueil pour un si magnifique endroit.

Notre photo : « Impression soleil levant », la toile qui a donné son nom au mouvement « impressionniste ». Une œuvre réalisée par Claude Monet en 1872. D'admirer l'original de ce tableau mythique est, sans jeu de mot, impressionnant (4 octobre 2013)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
3
Oct/13
0

24e jour : Sur les traces de Vincent van Gogh à Auvers-sur-Oise!

Voici le 24e d’une série de reportages quotidiens de notre périple de l'automne 2013 dans Paris et sa région!

Paris, jeudi 3 octobre 2013 - Après notre triste journée d'hier, voilà qu'aujourd'hui nous connaissons un de nos plus beaux jours de visites du périple. Nous avons quitté la capitale tôt ce matin à destination d'Auvers-sur-Oise, un petit village de moins de 7,000 habitants situé tout près de Paris. Auvers-sur-Oise a été rendu célèbre quand l'artiste-peintre Vincent van Gogh y a vécu les 70 derniers jours de sa vie, peignant au cours de cette période pas moins de 70 tableaux. C'est sur les traces de plusieurs de ceux-ci que s'est déroulée notre balade.

Toutefois, l'accès à Auvers-sur-Oise en provenance de Paris n'a pas été de tout repos. Non pas que le village soit éloigné de la Ville-Lumière, loin de là, mais plutôt parce que les employés de la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) semblent être incapables d'indiquer le bon trajet à suivre à leurs clients. L'un d'eux nous a mentionné qu'il fallait partir de la Gare du Nord pour se rendre à Auvers-sur-Oise, un autre préconisait plutôt un départ de la Gare Saint-Lazare, tandis qu'un troisième nous a suggéré de nous rendre à la station de métro Charles-de-Gaulle et d'y prendre un autobus, mais sans être capable de nous préciser lequel!

Finalement, nous nous sommes rendus à la Gare Saint-Lazarre, rejetant la suggestion de la Gare du Nord, l'employé nous ayant mal renseigné lors de notre déplacement vers Versailles plus tôt la semaine dernière. Mais cette fois-ci, c'est lui qui avait raison et notre déplacement s'est éternisé en raison de notre mauvais choix.

Mais dès notre descente du train à Auvers-sur-Oise, nous avons compris que nous y passerions un sapré beau moment!

Notre photo : L'église d'Auvers-sur-Oise, une huile sur toile que Vincent van Gogh réalisa en 1890 et qui est aujourd'hui exposée au Musée d'Orsay. Nous avons eu la chance de voir cette toile à ce musée et de voir sur place l'église! (3 octobre 2013)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
2
Oct/13
0

23e jour : Le parc de la Villette et les places de la Bastille et des Nations!

Voici le 23e d’une série de reportages quotidiens de notre périple de l'automne 2013 dans Paris et sa région!

Paris, mercredi 2 octobre 2013 - Journée d'insuccès dans nos visites aujourd'hui! Probablement, qu'il est temps que notre périple prenne fin. Nous avions prévu une balade au parc des Buttes Chaumont. Or, la seule ligne de métro qui s'y rend est, depuis la mi-août, hors service. Évidemment, il aura fallu nous rendre à notre point de correspondance pour l'apprendre.

Étant donné que nous ne souhaitons pas nous y rendre en autobus, il nous faut, encore une fois, « nous retourner sur un dix cents »! Nous décidons plutôt de filer vers le parc de la Villette, où nous avions prévu une balade en après-midi.

Malheureusement, au parc de la Villette, où l'on retrouve une programmation culturelle variée, notamment quant à la musique et quant aux sciences - l'endroit abrite la Cité de la musique et la Cité des sciences -, il n'y a pratiquement rien d'ouvert. Qui plus est, le parc est actuellement le théâtre d'un immense chantier de construction. On y érige la « Philarmonie de Paris », un grand équipement musical centré sur une salle de concert d'environ 2,500 places! Après avoir amorcé une visite des jardins, nous rebroussons chemin, justement en raison de ces travaux qui gâchent la vue.

Après un dîner bien ordinaire dans ce quartier, nous mettons le cap sur la place de la Bastille où notre intention est, après avoir admiré « La colonne de Juillet », de visiter l'Opéra de Paris situé justement sur cette place. Or la seule visite possible est une visite guidée, limitée à 40 personnes, qui prendra son envol à 17 heures! Serons-nous dans les 40 premiers à attendre en ligne? Non, car nous ne reviendrons pas à cet endroit en fin d'après-midi.

Nous optons plutôt pour une promenade sur l'avenue du faubourg Saint-Antoine, que nous suivrons finalement sur toute sa longueur pour arriver à la « place de la Nation » où il y a un magnifique monument, « Le triomphe de la République »!

Bien décevante journée!

Notre photo : Au cœur de la « Place de la Nation » nous pouvons admirer « Le Triomphe de la République » un monument en bronze réalisé par le sculpteur Jules Dalou. (2 octobre 2013)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,