9
Juin/12
0

Tourisme Finlande – Ces fins Finnois du design

Revue de presse

Gary Lawrence, Le Devoir, le 9 juin 2012

Kampin kappeli, Helsinki, Finlande

Après Turin en 2008 et Séoul en 2010, c’est au tour d’Helsinki d’être consacrée capitale mondiale du design cette année. Et pour cause.

À l’intérieur de la kampin kappeli — la chapelle du silence —, nulle dorure, pas d’ostentation superfétatoire, zéro déco. Que de fines lattes de bois incurvées, quelques bancs ultrasimples et un mince anneau de lumière qui coule du ciel, au haut de la structure semi-ovoïde, éclairant le seul « objet ornemental » des lieux : un crucifix épuré.

Inaugurée la semaine dernière au centre du très animé square Narinkka, cette chapelle au dépouillement extrême ne servira pas à y tenir messes et cérémonies. Elle se veut plutôt un lieu de recueillement et de rencontres, mais surtout un sas d’évasion pour se couper du tumulte urbain. Et comme dans tout bon design finnois, sa forme apaisante, rassérénante et tout en courbes suit sa fonction.

Photo ci-dessus : La kampin kappeli, la chapelle du silence. (Photo : Jacques Lanciault, 2018)

12
Oct/10
0

48 heures à Helsinki

Revue de presse

Philippe Mercure, La Presse, 12 octobre 2010

Kauppatori, Helsinki, Finlande

D'accord, Helsinki n'est peut-être pas aussi majestueux que ses voisins Stockholm ou Saint-Pétersbourg. Mais la capitale de la Finlande est une ville originale, pleine de charme et remplie d'endroits secrets où organiser un pique-nique ou s'enfiler quelques pintes. Ici, les touristes n'encombrent pas le paysage et les influences russes, scandinaves et internationales s'entremêlent dans une atmosphère unique.

JOUR 1 - 9H - PLACE CENTRALE
Pour s'initier à Helsinki, c'est à la place du Sénat qu'il faut se diriger. Dessiné par l'architecte allemand Engel, qui a aussi travaillé à Saint-Pétersbourg, l'endroit dégage un petit air russe. À l'avant s'élève la spectaculaire cathédrale luthérienne Tuomiokirkko, toute blanche avec ses dômes verts. L'intérieur surprend par sa sobriété. Pour plus d'extravagance, l'autre grande cathédrale de la ville, Uspenski celle-là orthodoxe et située à quelques pas en met plein la vue.

On poursuit en se promenant dans le marché aux poissons, où les pêcheurs vendent leurs prises tirées de la mer Baltique. La place est aussi remplie de marchands qui proposent artisanat, souvenirs et gueuletons. De l'atmosphère à la pelle.

Photo ci-dessus : Une vue impressionnante de la place du Marché, Kauppahalli, elle qui est fermée par une rangée de beaux édifices. (Photo : Jacques Lanciault, mai 2018)