27
Mai/14
0

Une chapelle, un musée, un hôtel, une ancienne fabrique de tabac, etc… et un repas inoubliable

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Nuestra Señora de la Esperanza de Triana, Séville, Espagne

Séville, Espagne, mardi 27 mai 2014 - Même si nous en sommes à notre sixième journée de visites à Séville, la capitale de l'Andalousie nous réserve encore de très belles surprises.

Nous amorçons notre journée par un court retour dans le quartier de Triana. Nous nous rendons à l'église Santa Ana, elle qui fut la première cathédrale de Séville. Mais, comme c'est pratiquement toujours le cas pour les églises depuis notre arrivée à Séville, elle est fermée.

Nous rebroussons chemin et croisons la « Capilla de Los Marineros », qui, elle, est ouverte! On a donc la chance d'admirer une statue de la « Virgen de la Esperanza de Triana », une œuvre qui, malgré qu'elle soit d'un sculpteur anonyme, est pourtant une des Vierges les plus vénérées par les Sévillans, avec celle de la Macarena.

Avant de retraverser le pont de Triana, nous entrons au « Museo de Carruajes », où nous visitons une toute petite exposition de carrioles datant du temps où les véhicules automobiles n'avaient pas encore leurs lettres de noblesse! Le musée prend place dans l'édifice de l'Institut hispano-cubain de Séville.

Puis, nous retraversons le pont de Triana en direction du quartier du parque Maria Luisa, nous passons devant le palacio de San Telmo, un palais bâti en 1682 qui abrite aujourd'hui la « Junta de Andalucía », le gouvernement autonome d'Andalousie.

À un jet de pierre de ce palais se trouve le superbe « Hôtel Alfonso XIII », le plus célèbre palace de Séville, édifié pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

Tout à côté prend place un des pavillons de l'Université de Séville... dans une ancienne fabrique de tabac, un immense bâtiment de 30,000 mètres carrés édifié en 1725. Une sculpture dans la pierre de l'édifice présente un Indien d'Amérique fumant le tabac.

Finalement, nous terminons nos visites par un court passage au « Casino de la Exposicion »... de 1929. où, pour l'heure, se tient une exposition temporaire sur le centenaire du parc Maria Luisa.

En soirée, nous avons fait bombance dans un restaurant servant des plats succulents et surtout des plats de toute beauté : le « Mechela Restaurante ». C'est un endroit où il faut absolument réserver, car dès l'ouverture des portes à 20h30, soir après soir, on affiche complet!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Depuis le début de notre périple en Andalousie, nous ne comptons plus les statues de la Vierge Marie que nous avons admirées. Ce matin, nous en avons admiré une autre, cette fois-ci dans le quartier Triana où la « Nuestra Señora de la Esperanza » est vénérée dans la capilla de los Marineros. Cette statue a reçu le couronnement canonique papal en 1984.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
26
Mai/14
0

Séville… la Macarena, les murailles, le quartier Santa Cruz et l’Alameda de Hércules!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Basilique de la Macarena, Séville, Espagne

Séville, Espagne, lundi 26 mai 2014 - De retour à Séville aujourd'hui, nous y allons d'une belle balade qui nous mène, dans un premier temps, à la basilique de la Macarena, une église qui est en pleine festivité de son jubilé, soit ses 50 ans d'existence. Nous comptions y visiter son musée, mais, à notre grande surprise, il n'est ouvert qu'une journée par année.

Tout en face de la basilique, nous nous arrêtons pour déguster des « churros » au « Kiosco de calentitos Macarena », un endroit mythique pour déguster des churros à Séville.

Puis, après avoir admiré la très longue façade du parlement d'Andalousie, nous continuons notre balade en longeant les impressionnantes anciennes murailles de la ville, elles qui sont dans un très bon état de conservation.

Durant notre flânerie dans les rues étroites du quartier de Santa Cruz, nous croisons un petit restaurant, le « El Rinconcillo », le premier bar à tapas du pays, un établissement qui a pignon sur rue ici... depuis 1670. Malheureusement, il est beaucoup trop tôt en matinée et il n'est pas ouvert.

Finalement, nous arrivons sur la jolie « promenade de l'Alameda de Hércules », nommée ainsi en raison de deux colonnes qui décorent son entrée, une surmontée d'une statue d'Hercule, l'autre de celle de César.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Toute la population du quartier participe aux festivités du jubilé de la basilique de la Macarena, comme en fait foi cette maison superbement décorée sise tout à côté de la basilique.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
25
Mai/14
0

Carmona : un des joyaux méconnus de l’Andalousie!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Iglésia San Pedro, Carmona, Espagne

Carmona, Espagne, dimanche 25 mai 2014 - Autre expédition aujourd'hui. Nous partons de la station d'autobus de San Bernardo de Séville pour nous rendre à Carmona, une toute petite ville sise à moins de 40 kilomètres de la capitale de la communauté autonome d'Andalousie, Séville.

Nous y découvrirons une cité médiévale superbe, en commençant par son Alcazar et deux de ses portes antiques, celle de Séville et celle de Cordoue.

Comme partout en Andalousie, Carmona regorge d'églises. Lors de notre passage, nous admirerons celle de San Pedro... et sa Giraldilla, celle de San Bartolome, celle de San Felipe, celle de Santa Maria et quelques autres... en plus d'un couvent, celui de Santa Clara.

Nous aurons également la chance de rêver en pénétrant dans le « Parador » de la ville! Soulignons que les « Paradores » sont des hôtels de luxe fondés par le roi Alphonse XIII en 1928 pour promouvoir le tourisme en Espagne! Généralement, ils prennent place dans des châteaux, des forteresses, des couvents, des monastères et d'autres édifices historiques.

Finalement, nous terminerons notre journée en visitant la nécropole romaine de Carmona, un des vestiges, avec la porte de Séville et l'amphithéâtre romain, de la période romaine glorieuse de cette cité.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Vue de l'Iglésia de San Pedro de Carmona, une église du XVe siècle, du haut des fortifications de la ville... où nous accédons par l'Alcazar!

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
24
Mai/14
0

Le Musée de la navigation, pour en terminer avec la Cartuja, et une 1re incursion dans le quartier Triana

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Séville, Espagne

Séville, Espagne, samedi 24 mai 2014 - Comme pratiquement tous les jours depuis que nous sommes en Andalousie, le ciel du matin est entièrement dépourvu de nuages, il est d'un bleu céruléen! Parfois, quelques nuages apparaissent en après-midi, mais personne ou presque ne les voit, car les rues se vident de pratiquement toute présence humaine à compter de 14 heures... La raison : la sieste, qui ici n'est vraiment pas un mythe!

Au terme de notre visite du « Monastario de la Cartuja de Santa Maria de las Cuevas », nous continuons notre expédition sur l'île de la Cartuja pour nous rendre au « Pabellon de la Navegacion », en fait un musée maritime ultra-moderne, puisque'ouvert il y a peu, en 2012.

Par la suite, nous marchons jusqu'au pont Isabelle II, un pont aussi appelé le « Puente de Triana », car il donne accès au quartier du même nom.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Une journée nuageuse à Séville!

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
24
Mai/14
0

Séville : l’île de la Cartuja et son ancien monastère… utilisé à toutes les sauces au fil du temps!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Anciens fours de la fabrique de céramiques de Charles Pickman, Séville, Espagne

Séville, Espagne, samedi 24 mai 2014 - Autant nos visites ont été décevantes hier, autant Séville nous réservait de belles surprises aujourd'hui.

Tout d'abord, nous y allons d'une longue marche de quelque 2,5 kilomètres sur les berges magnifiquement aménagées du fleuve Guadalquivir, nous rendant jusqu'au pont de la Barqueta, que nous traversons pour arriver sur l'île de la Cartuja, le site de l'Exposition universelle de 1992. Toutefois, notons que la Cartuja n'est pas vraiment une île, c'est en fait une presqu'île qui a pris le nom d'île lors de l'Exposition de 1992.

Sur la Cartuja, nous nous rendons dans un premier temps au « Monestario de la Cartuja de Santa Maria de las Cuevas », un ancien monastère aujourd'hui transformé en musée, le « Centro Andaluz de Arte Contemporaneo »! Soulignons également que le site a abrité, par le passé, les anciens fours de la fabrique de céramiques de Charles Pickman. Des fours d'ailleurs qui sont encore sur place et qui sont très impressionnants!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Les anciens fours de la fabrique de céramiques de Charles Pickman sont dans un superbe état de conservation.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
23
Mai/14
0

Longue flânerie dans les rues de Séville et visite intéressante de la Casa de Pilatos!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Procession, Séville, Espagne

Séville, Espagne, vendredi 23 mai 2014 - Séville est décevante! En deux jours, plus d'une dizaine d'endroits que nous voulions visiter étaient fermés... et pourtant les horaires présentés dans les guides de voyages (Lonely Planet, Guide Vert, etc.) les donnent comme ouverts!

Donc, ce matin après nous « être cogné le nez » sur les portes closes des églises Santa Maria la Blanca, Madre de Dios, San Nicolas et San Esteban, nous entrons finalement dans une église, celle de San Ildefonso qui présente de belles statues!

Toutefois, en cours de route, nous croisons une procession de jeunes enfants... tous plus charmants les uns que les autres! Il y a longtemps qu'on ne voit plus de procession religieuse de jeunes enfants au Québec!

La seule visite plus intensive de la journée aura été « La casa de Pilatos », une maison construite, dit-on, comme une réplique de a maison de Ponce Pilate à Jérusalem. Nous avons droit à une visite guidée, en anglais, des appartements de l'étage et à une visite avec audio-guide pour le rez-de-chaussée et les jardins.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Au cours de notre promenade dans les petites rues de Séville, nous avons croisé une procession de jeunes enfants... probablement pour rendre hommage à San Isodoro.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
22
Mai/14
0

 Séville : l’Hôpital de los Venerables et un spectacle de flamenco en soirée!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Flamenco, Séville, Espagne

Séville, Espagne, jeudi 22 mai 2014 - Longue promenade peu concluante aujourd'hui! Plusieurs sites à notre programme étaient malheureusement fermés, d'autres nous semblaient moins intéressants arrivés sur les lieux!

Mais notre toute première visite de la journée, celle consacrée à l'ancien « Hospital de los Venerables » a été des plus intéressante. L'édifice, datant du XVIIe siècle, abrite une église et une sacristie remarquable, ainsi qu'une salle d'exposition consacrée aux œuvres de la « Fondation Centro Velasquez »... où nous avons pu admirer, entre autres, des œuvres de Diego Vélasquez, dont une, « Santa Rufina », acquise en 2007 par la Fondation pour la modique somme de 12,5 millions d'euros! Toutefois, nous ne pouvons partager avec vous ces chefs-d'oeuvre, les photos y étant interdites.

Au cours de notre vagabondage dans le quartier de Santa Cruz, nous avons croisé la plaza Santa Cruz, où au centre se trouve la « Cerrajeria », une croix en fer datant de 1692! Selon nos guides, il y aurait sur cette place une stèle discrète qui nous rappelle que les restes du grand peintre sévillan Bartolomé Esteban Murillo y sont inhumés, mais nous ne l'avons pas trouvée.

Et finalement, en soirée, nous avons assisté à un excellent spectacle de flamenco dans une salle de l'Hôtel Alcantara, la Casa del Flamenco!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Les vedettes de notre superbe spectacle de flamenco : les danseurs, Abel Harana et Patricia Ibánez, le chanteur Pepe de Pura et le guitariste José Manuel Tudela, qui toutefois n'apparaît pas sur notre photo.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
21
Mai/14
0

Une résidence de roi : l’Alcazar de Séville!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Real Alcazar, Séville, Espagne

Séville, Espagne, mercredi 21 mai 2014 - Après une matinée où nous avons admiré la superbe cathédrale de Séville, voilà que nous sommes de nouveau béat d'admiration en après-midi, lors de notre visite de l'Alcazar de Séville!

Autant nous avons été déçus de l'Alcazar des Rois Catholiques de Cordoue, autant nous sommes impressionnés par celui de Séville. La différence est, fort probablement, due au fait que l'Alcazar de Séville est depuis plus de sept siècles la résidence royale. D'ailleurs, encore aujourd'hui, la famille royale d'Espagne a ses appartements à l'étage!

Mais, avant de nous rendre à l'Alcazar, nous sommes entrés dans le bâtiment des « Archives générales des Indes », un édifice où nous devions pouvoir voir des documents importants de l'histoire des grandes conquêtes, de même qu'un court film retraçant l'histoire de l'édifice. Mais, rien de tout cela. L'édifice semble avoir été vidé de tout contenu! Dommage.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Il y avait foule à l'entrée du « Real Alcazar de Séville »..., et ce, malgré un prix d'entrée de 9,50 €.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
21
Mai/14
0

Séville : un bel appartement et une cathédrale exceptionnelle pour commencer nos visites

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

La Giralda, Séville, Espagne Séville, Espagne, mardi et mercredi 20 et 21 mai 2014 - Adios Córdoba! Nous quittons ce matin une très belle ville que nous avons adorée, Cordoue, pour nous rendre à Séville... une cité qui promet tout autant.

Nous voyageons par train. Un véritable bolide, qui franchit les 143 kilomètres séparant Cordoue de Séville en à peine 40 minutes!

À notre arrivée dans la ville de la Giralda, nous prenons un taxi qui nous amène directement à notre appartement, situé sur la calle Alfonso XII... tout juste en face du Musée des Beaux-Art. C'est un appartement un peu vieillot, mais qui a son charme. Nous consacrons le reste de notre première journée à nous installer, car nous y sommes pour deux semaines.

Puis, nous commençons nos visites dès le lendemain en nous rendant à la cathédrale. Wow! C'est un édifice immense, dont le clocher, la Giralda, prend place dans un ancien minaret. C'est la plus grande cathédrale catholique du monde, et ce, étant donné que la basilique Saint-Pierre de Rome n'est pas une cathédrale, mais bien une basilique. La richesse de sa décoration, tant intérieure qu'extérieure, est phénoménale. Il n'y a donc rien de surprenant a ce qu'elle ait été inscrite à la liste du patrimoine mondial de L'UNESCO dès 1987!

En attendant dans la longue file de touristes désireux d'acheter leurs billets pour la visiter, un guide espagnol nous accoste, nous offrant une visite guidée en français. Nous acceptons. Une bonne décision, car il était très intéressant en plus d'être particulièrement drôle.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : La « Giralda », le symbole de Séville, un clocher qui culmine à 104 mètres et qui de son sommet offre un panorama incomparable sur Séville!

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,
19
Mai/14
1

Cordoue : agréable balade hors du quartier historique!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Fiesta de los patios de Cordoba, Cordoue, Espagne

Cordoue, Espagne, lundi 19 mai 2014 - Pour notre dernière journée à Cordoue, nous optons pour une promenade hors du quartier historique de la ville.

Cette balade nous permet, dans un premier temps, d'admirer les murailles du quartier de la Juderia, ainsi que la porte d'Almodovar. Évidemment, il ne s'agit que d'une toute petite partie des murailles qui jadis protégeaient la ville.

Puis, nous nous dirigeons sur le paseo de la Victoria, là où prennent place les « Jardines de la Victoria » et les « Jardines de los Patos », les jardins de l'agriculture! De nombreux monuments, dont un mausolée romain, s'y trouvent et sont remarquables.

Notre promenade nous amène par la suite au « Palacio de la Merced », le siège de la « Diputación » de Cordoue, qui prend place dans l'ancien couvent de Notre Dame de la Miséricorde. Dans son patio principal se tient une intéressante exposition de sculptures de l'artiste Aurelio Teno (1927-2013).

Tout en face du « Palacio de la Merced », nous prenons une pause dans les « Jardines de Colon »... à la fraîcheur d'une grande fontaine.

Nous terminons notre promenade sur la plaza del conde Priego... où face à l'église Santa Marina de Aguas Santas, il y a un superbe monument rendant hommage au torero Manolete!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés: , ,