24
Juin/19
1

Art public – « Diane Dufresne » (Laurent Gascon)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 171e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Diane Duresne, par Laurent Gascon, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 24 juin 2019 – L’été dernier, le muraliste Laurent Gascon a réalisé au cours de l’été les dixième et onzième murales de sa série qui immortalise des artistes québécois sur la rue Ontario.

Au cours des dix dernières années, monsieur Gascon exécutait une murale par saison estivale. L’an dernier, il en a réalisé deux! Déjà, nous avons publié un texte sur la murale de « La Bolduc », que nous avons eu la chance d’admirer en septembre… mais la réalisation de la murale honorant la mémoire de Diane Dufresne nous a échappé… du moins jusqu’à aujourd’hui!

La murale représentant la chanteuse, comédienne et peintre québécoise, Diane Dufresne, peut être admirée à l’angle de la rue Ontario Est et de l’avenue de Lorimier.

L’artiste Laurent Gascon est particulièrement fier de sa série d’œuvres. Il mentionne d’ailleurs : « Pour chaque murale ajoutée sur la rue Ontario, c’est la Ville de Montréal qui est la première à en bénéficier et ensuite ce sont les citoyens du grand Montréal sans oublier les touristes, qui eux, apprendront à connaître nos personnages mythiques qui au fil de temps ont influencé notre vision et notre mode de vie. Et tout compte fait, ces murales en mosaïque sont là pour longtemps. Dans cent ans elles seront encore là pour témoigner à d’autres générations le respect que nous avions pour nos artistes et nos créateurs ».

La Ville de Montréal a, quant à elle, par communiqué, mentionné ceci : « Cette onzième murale consacrée à Diane Dufresne vient s’ajouter aux précédentes dans un programme qui vise l’amélioration durable de la qualité de vie des résidents du quartier. Elle fait partie d’une stratégie de prévention des graffitis et d’embellissement qui favorise l’expression d’artistes d’ici tout en assurant un encadrement qui respecte la réglementation locale. »

Soulignons que toutes les œuvres de la série peuvent être admirées sur la rue Ontario ou dans les environs immédiats de cette rue. Rappelons que les artistes immortalisés par Gascon au fil des ans sont, dans l’ordre : Vittorio Fiorucci (2009), Paul Buissonneau (2010), Raymond Lévesque (2011), Marjo (2012), Robert Gravel (2013), Pauline Julien (2014), Plume Latraverse (2015), Gilles Vigneault (2016), Yvon Deschamps (2017), La Bolduc (septemebre 2018) et maintenant Diane Dufresne (novembre 2018).

Photo ci-dessus : Le magnifique portrait de Diane Dufresne apparaît sur une mosaïque de céramique sur un mur de brique à l’angle de la rue Ontario Est et de l’avenue de Lorimier.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
23
Juin/19
0

Le Capitole des États-Unis : un édifice majestueux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur! (2e partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 14e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

Helen Keller, Capitole des États-Unis, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mercredi 27 mars 2019 - C’est sans l’ombre d’un doute le symbole des États-Unis d’Amérique. Un édifice magnifique, monumental, impressionnant… et d’une blancheur éclatante!

Déjà ce matin, nous nous sommes émerveillé devant la magnifique gare Union Station. Mais maintenant que nous sommes devant l’immense édifice du Capitole des États-Unis, la gare, si belle soit-elle, n’offre vraiment rien de comparable au gigantesque Capitole des États-Unis.

Celui-ci est un ensemble monumental. Combien de tonnes de marbre a-t-on amenées ici pour ériger de tels bâtiments? Ouf, impossible à dire!

Nous sommes déjà très impressionnés… et nous n’avons encore rien vu de l’intérieur.

Notre très intéressante visite guidée, de seulement 45 minutes toutefois, nous montrera que l’intérieur est tout aussi impressionnant que l’extérieur… Au terme de celle-ci, nous nous dirons qu’à visiter cet endroit seul, nous y serions restés des heures… mais, malheureusement, ce n’est pas permis!

Photo ci-dessus : Une des représentantes de l’État d’Alabama au sein du « Hall des statues de la nation », Helen Keller. Elle fut la première personne aveugle et sourde à obtenir un diplôme universitaire. L’œuvre donnée au Capitole des États-Unis en 2009 est une réalisation du sculpteur américain Edward Hlavka.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
21
Juin/19
0

Un monument superbe du Musée des beaux-arts du Canada : « Chevaux au galop » de Joe Fafard 

Texte et photos de Jacques Lanciault

Chevaux au galop, Joe Fafard, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Ottawa, Ontario, le 21 juin 2019 - Des deux côtés de l’entrée du Musée des beaux-arts du Canada de magnifiques installations sont à admirer.

D’un côté, « Maman », une araignée gigantesque réalisée par Louise Bourgeois, dont nous avons déjà publié une photo, et de l’autre « Chevaux au galop », une œuvre spectaculaire du sculpteur canadien-français de Saskatchewan, Joe Fafard (1942-2019).

Ce n’est pas la première fois que nous voyons l'installation « des chevaux », mais pourtant elle nous semble plus éclatante que jamais. Et nous avons raison, ce n’est plus tout à fait la même.

Après avoir été installée pendant quatre étés entre 2011 et 2016, la version originale a fait place à une toute nouvelle installation… maintenant permanente.

« Le Musée a travaillé en étroite collaboration avec l’artiste à la production d’une nouvelle version toutes saisons, en reprenant les découpes originales et les moules aux formes herbacées des socles. »

« De plus, l’ensemble d’origine a aussi été recouvert du nouveau fini et peut servir à des expositions intérieures, alors que les nouveaux “Chevaux au galop” sont exposés de façon permanente à l’extérieur du Musée, où les visiteurs peuvent voir ces animaux sauvages emblématiques courir libres toute l’année. »

Évoquant les vastes paysages des provinces de l’Ouest, la sculpture se compose de onze silhouettes de chevaux au galop découpées au laser dans de l’acier. Chaque cheval est unique avec ses motifs tracés au laser et ses couleurs thermolaquées inspirées des couchers du soleil de l’Ouest. Tous sont individuellement ancrés dans un socle en bronze coulé qui rappelle les herbes des Prairies balayées par le vent.

Photo ci-dessus : L’installation « Chevaux au galop » peut être admirée devant l’entrée du Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Juin/19
0

Le Capitole des États-Unis : un édifice majestueux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur! (1re partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 13e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

Dôme du Capitole des États-Unis, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mercredi 27 mars 2019 - C’est sans l’ombre d’un doute le symbole des États-Unis d’Amérique. Un édifice magnifique, monumental, impressionnant… et d’une blancheur éclatante!

Déjà ce matin, nous nous sommes émerveillé devant la magnifique gare Union Station. Mais maintenant que nous sommes devant l’immense édifice du Capitole des États-Unis, la gare, si belle soit-elle, n’offre vraiment rien de comparable au gigantesque Capitole des États-Unis.

Celui-ci est un ensemble monumental. Combien de tonnes de marbre a-t-on amenées ici pour ériger de tels bâtiments? Ouf, impossible à dire!

Nous sommes déjà très impressionnés… et nous n’avons encore rien vu de l’intérieur.

Notre très intéressante visite guidée, de seulement 45 minutes toutefois, nous montrera que l’intérieur est tout aussi impressionnant que l’extérieur… Au terme de celle-ci, nous nous dirons qu’à visiter cet endroit seul, nous y serions restés des heures… mais, malheureusement, ce n’est pas permis!

Photo ci-dessus : Bien que le Capitole des États-Unis ait été construit entre 1793 et 1812, ce n’est qu’en 1856 que le dôme actuel a été installé. La statue de la Liberté dominant l’édifice n’a, quant à elle, été placée au sommet du dôme que le 2 décembre 1863.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
19
Juin/19
0

« Gauguin. Portraits »… une exposition envoûtante au Musée des beaux-arts du Canada

Texte et photos de Jacques Lanciault

Jeune chrétienne, Paul Gauguin, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Ottawa, Ontario, le 15 juin 2019 - Au fil des ans nos visites dans de nombreux musées nous ont permis de bien identifier nos goûts en art, tant en peinture, en dessin, qu’en sculpture, et à l’évidence, autant Céline que moi, apprécions grandement les portraits!

Nous avons toujours été impressionnés par la capacité qu’ont les artistes à réaliser pratiquement des photos… en dessinant. De plus chacune des personnes représentées en portrait s’ouvre sur un pan d’histoire de notre monde... que nous prenons plaisir à approfondir quand ce n'est pas tout simplement à découvrir!

Évidemment, lorsque le Musée des beaux-arts du Canada a annoncé l'automne dernier la tenue d’une exposition sur les « Portraits de Paul Gauguin », nous nous sommes promis de nous y rendre.

Ce qui fut fait le 7 juin dernier. L’exposition titrée tout simplement « Gauguin Portraits » nous a emballés! Les œuvres de l’artiste qui y sont présentées sont riches en couleur… en plus de regorger d’émotions. En effet, les modèles qu’a peint Gauguin, et même lui dans ses autoportraits, semblent tous avoir quelque chose à nous dire.

Vraiment, nous avons passé de très beaux moments en compagnie de ce peintre qui a vécu toute la deuxième moitié du XIXe siècle.

Voici quelques-unes des œuvres qui nous ont emballés!

Photo ci-dessus : Nous avons aimé la présence de riches couleurs, disions-nous! En voici un bel exemple dans cette toile de 1894 intitulée « Jeune chrétienne ». L’affichette du musée mentionne « La sobriété formelle et l’intensité des couleurs confèrent à la composition une forte dimension spirituelle »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

17
Juin/19
0

Une gare superbe : Union station

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 12e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

Gare Union Station, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mercredi 27 mars 2019 - Déjà notre troisième journée de visites dans la capitale américaine, Washington D.-C.

Après une première journée consacrée aux mémoriaux nationaux ( The Mall’s Memorials) et une deuxième à un des deux bâtiments de la National Gallery of Art, aujourd’hui nous visitons le lieu où s’exerce la démocratie américaine : le Capitole… Où nous profiterons d’une visite guidée dans la langue de Shakespeare.

Pour nous y rendre nous descendons à la station de métro Union, elle qui donne accès à la gare ferroviaire du même nom. Ouverte en 1907, cette gare est le siège social d’Amtrak et la deuxième gare la plus fréquentée des chemins de fer américains pour le nombre des passagers. L’édifice de la gare est superbe, construit dans le style Beaux-Arts et décoré de nombreuses statues.

Photo ci-dessus : L’entrée magnifique de la gare ferroviaire « Union Station », un bâtiment conçu par l’architecte américain Daniel H. Burnham (1846-1912) au début du XXe siècle.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Juin/19
0

Quelques monuments, édifices et parcs superbes de la ville d’Ottawa!

Texte, photos et recherches de Jacques Lanciault

Le Centre Shaw, Ottawa, Ontario

Ottawa, Ontario, le 15 juin 2019 - Comme nous l’avons mentionné dans un texte précédent, le week-end dernier, nous nous sommes rendus à Ottawa pour assister à des matchs d’Ultimate Frisbee de notre petit fils Félix.

Les rencontres de l’équipe de Félix ont eu lieu le samedi, mais nous sommes arrivés à Ottawa le vendredi matin, histoire de nous promener dans cette si belle ville, tout comme pour nous rendre au Musée des beaux-arts du Canada pour l’exposition des portraits de Gauguin (« Gauguin. Portraits »… une exposition envoûtante au Musée des beaux-arts du Canada).

Le vendredi, lors de notre arrivée, la température était superbe. Nous en avons donc profité pour nous promener tranquillement en partant du Chateau Laurier.

Déjà nous avions admiré plusieurs monuments de la capitale canadienne (voir nos autres textes), nous en avons croisé plusieurs autres, voici nos photos!

Photo ci-dessus : Depuis 2011, un nouveau bâtiment présente une grande façade de verre sur le devant de la promenade Colonel By à Ottawa. Il s’agit du Centre Shaw dont les plans ont été dressés par l’architecte Ritchard Brisbin de la firme « BBB Architects Ottawa Inc ».

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
14
Juin/19
0

Un musée exceptionnel : la National Gallery of Art de Washington (6e partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 11e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

The National Gallery of Art, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mardi 26 mars 2019 - La National Gallery of Art de Washington a ouvert ses portes en 1941. Par rapport aux autres grands musées du monde, c’est une jeune institution… Mais en quelques 78 ans d’existence, le musée a réuni une des plus importantes collections de chefs d’œuvres d’artistes européens et américains au monde!

Lors de son ouverture, 126 toiles et 26 sculptures constituaient la collection… Aujourd’hui, elle en compte plus de 140 000 œuvres!

Le musée est immense. Il compte deux très grands bâtiments reliés par une magnifique galerie souterraine. De plus, un parc attenant au musée a été aménagé en jardin de sculptures!

Nous nous y sommes régalés pendant de très nombreuses heures, y allant d’une journée de visite pour le bâtiment Ouest, d’une autre journée pour le bâtiment Est, tout en passant également quelques heures dans le jardin des sculptures, et ce, tout à fait gratuitement, car l’entrée à la National Gallery of Art de Washington est libre… comme dans presque tous les musées de la capitale américaine!

Nous vous présentons ici le compte-rendu et les photos de notre deuxième journée de visite à Washington.

Photo ci-dessus : « Elizabeth Throckmorton, Canoness of the Order of the Dames Augustines Anglaises », une œuvre de Nicolas de Largillierre (1656-1746).

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
12
Juin/19
0

Un musée exceptionnel : la National Gallery of Art de Washington (5e partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 10e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

The National Gallery of Art, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mardi 26 mars 2019 - La National Gallery of Art de Washington a ouvert ses portes en 1941. Par rapport aux autres grands musées du monde, c’est une jeune institution… Mais en quelques 78 ans d’existence, le musée a réuni une des plus importantes collections de chefs d’œuvres d’artistes européens et américains au monde!

Lors de son ouverture, 126 toiles et 26 sculptures constituaient la collection… Aujourd’hui, elle en compte plus de 140 000 œuvres!

Le musée est immense. Il compte deux très grands bâtiments reliés par une magnifique galerie souterraine. De plus, un parc attenant au musée a été aménagé en jardin de sculptures!

Nous nous y sommes régalés pendant de très nombreuses heures, y allant d’une journée de visite pour le bâtiment Ouest, d’une autre journée pour le bâtiment Est, tout en passant également quelques heures dans le jardin des sculptures, et ce, tout à fait gratuitement, car l’entrée à la National Gallery of Art de Washington est libre… comme dans presque tous les musées de la capitale américaine!

Nous vous présentons ici le compte-rendu et les photos de notre deuxième journée de visite à Washington.

Photo ci-dessus : « Sainte Cécile et un ange », une superbe toile que l’on doit aux talents d’Orazio Gentileschi (1563-1639) et de Giovanni Lanfranco (1582-1647).

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
11
Juin/19
0

Saint-Jérôme : beaux édifices, parcs verdoyants, rivière tumultueuse, grande place et cathédrale!

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Hôtel de ville de Saint-Jérôme, Québec

Mirabel, Québec, 22 mai 2019 – Étant maintenant Mirabellois et Mirabelloise depuis presque une année, nous avons profité d’une des premières belles journées du printemps pour partir à la découverte de la plus grande ville des Laurentides, Saint-Jérôme!

Pour notre première balade dans cette cité que certains nomment la « capitale des Laurentides », nous nous sommes rendus au centre-ville.

Wow! Nous y avons admiré de nombreux édifices patrimoniaux, dont entre autres l’Hôtel de Ville, construit en 1874, nous avons marché dans un très beau parc, le parc Labelle, situé tout en face de l’impressionnante cathédrale de Saint-Jérôme, un édifice datant de la fin du XIXe siècle.

Notre balade nous a également menés sur une promenade longeant la rivière du Nord, une rivière dont le courant au moment de notre visite était impétueux. Finalement, nous terminons notre périple sur la place de l’ancienne gare du Canadien Pacifique, elle qui a subi une cure de rajeunissement récemment. L’endroit est fort agréable, en plus d’être le point de départ de la piste linéaire du « P’Tit Train du Nord »!

Vraiment, une belle promenade!

Photo ci-dessus : L’ancien hôtel de ville de Saint-Jérôme, construit en 1874, est un bâtiment d’inspiration néoclassique. L’édifice en brique rouge de plan rectangulaire est coiffé d’un toit à croupes surmonté d’un lanternon.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: