26
Juin/20
0

Les Alpujarras… des panoramas de toute beauté! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 19e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Grenade - Alpujarras - Grenade, mercredi 7 mai 2014 — À peine arrivés à Grenade, nous délaissons cette ville aux mille trésors pour une journée… et ce, pour partir en expédition dans les Alpujarras au cœur du magnifique « Parque Nacional de Sierra Nevada »… un parc sis dans une chaîne de montagnes où les sommets sont couverts de « neige éternelle »!

De Grenade, nous devions y aller de nombreux sauts de puce pour finalement arriver au « Puerto de la Ragua » pour y admirer  le point de vue sur le château de la Calahorra… mais, nous avions vu trop grand, car nous ne réalisons qu’à peine la moitié de l’expédition que nous avions prévue!

Mais quelle moitié, de superbes villages blancs dans la montagne, des paysages à couper le souffle, une flore d’une grande richesse, des petits villages aux habitants des plus accueillants et pour finir le tout, un succulent dîner tout au sommet du village de Trevélez, le plus élevé de l’Andalousie en altitude.

Dans ce texte, nous racontons le début de notre expédition… partant de Grenade jusqu’à Órgiva, en passant par Lanjarón et quelques autres beaux villages blancs!

Photo ci-dessus : Un des superbes villages blancs accrochés à flanc de montagne que nous admirerons dans les Alpujarras!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
25
Juin/20
0

Art public – « Arbre stylisé » (Blainville)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 205e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Arbre stylisé, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – Devant la « Maison des Associations » à Blainville nous pouvons admiré un arbre artificiel décoratif…

Il s’agit d’un arbre synthétique entièrement décoré de petites lumières… pratiquement identique à celui que nous avons vu dans le Village de Sainte-Thérèse.

Et tout comme à Sainte-Thérèse il n’y a aucune identification du titre de l’œuvre ou de son concepteur… et malgré toutes nos recherches, nous n’avons retrouvé nulle part sur la grande toile de mention de cette œuvre… pourtant fort jolie.

Dommage.

Photo ci-dessus : L’arbre stylisé décoré de petites lumières qui se trouve devant la « Maison des Associations » de Blainville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
24
Juin/20
0

Grenade : mini spectacle de flamenco et découverte de notre confortable appartement!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 18e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Spectacle de flamenco, Grenade, Andalousie, Espagne

Málaga - Grenade, mardi 6 mai 2014 — Après sept jours à explorer Málaga et ses environs, nous en sommes maintenant au moment d’adresser nos adieux à cette merveilleuse cité andalouse. En effet, nous déménageons nos pénates ce matin… pour nous installer à Grenade, haut lieu culturel et touristique de l’Andalousie, et ce, encore une fois pour une semaine.

Grenade, c’est notamment le célèbre palais de l’Alhambra, un chef-d’œuvre de l’architecture hispano-arabe inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, une visite qui devrait être le point d’orgue de notre séjour ici.

Mais Grenade c’est aussi un magnifique centre historique où l’on retrouve : l’Albaicín, un belvédère offrant une vue imprenable sur une partie de la ville et sur l’Alhambra, le Realejo-San Matías, ancien quartier juif médiéval, le Sacromonte, qui était jadis un quartier gitan, sans oublier la cathédrale et tout près d’elle la chapelle royale, elle qui abrite les restes des Rois Catholiques!

Mais aujourd’hui, c’est jour de déplacement et d’installation dans notre nouvel appartement.

Photo ci-dessus : Charmant accueil à Grenade où nous avons droit à notre premier spectacle de flamenco du périple!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
23
Juin/20
0

Art public – « Il était une fois Porte-plume » (Paryse Martin)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 204e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Il était une fois Porte-plume, Paryse Martin, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – Notre promenade autour du parc Équestre de Blainville nous a menés à la « Maison des Associations » où nous avons admiré une sculpture de Gilles Lauzé intitulée « Femme pour la paix »!

Puis, nous traversons la rue de la Mairie et arrivons devant la bibliothèque Paul Mercier où il y a une autre sculpture, celle-ci est en bronze et représente un cheval avec tout plein d’oiseaux sur lui.

L’œuvre s’intitule « Il était une fois Porte-plume » et elle est de l’artiste canadienne Paryse Martin (1959- ), née dans le Maine aux États-Unis, mais vivant au Québec.

Lors de l’inauguration de la sculpture, l’artiste a mentionné : « J’ai choisi, dans Il était une fois Porte-plume, de faire figurer cet animal en ce qu’il est symboliquement, et même allégoriquement, porteur des idées de mouvement, de force, d’élégance, de dynamiste, de merveilleux et de célébration. Des oiseaux sculptés sont posés sur lui et semblent ainsi se laisser conduire vers l’entrée de la bibliothèque. » (Nord-Info, 12 mai 2016)

L’affiche identifiant l’œuvre mentionne par ailleurs : « Mise en scène théâtrale, polysémique et ouverte, “Il était une fois Porte-plume” associe nature et fiction. À la manière d’un conte, cette sculpture met en place des éléments féériques, fantaisistes et imagés qui témoignent à la fois des préoccupations formelles et matérielles. »

La sculpture de madame Martin a été réalisée grâce à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics.

Photo ci-dessus : L’œuvre « Il était une fois Porte-Plume » a été inaugurée le 6 mai 2016 devant la bibliothèque Paul Mercier à Blainville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
22
Juin/20
0

Málaga : le Museo de artes y costumbres populares et le Mercado central Atarazanas!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 17e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Museo de artes y costumbres populares, Málaga, Andalousie, Espagne

Málaga, lundi 5 mai 2014 — C’est déjà notre dernière journée à Málaga! Demain nous transportons nos pénates à Grenade, également pour un séjour d’une semaine.

Nous complétons notre programme de visites de Málaga en matinée… histoire de pouvoir profiter de la plage en après-midi!

Ce matin, nous nous rendons tout d’abord au Museo de artes y costumbres populares, un nom qui est traduit en français par « Le musée des arts et traditions populaires »! Il prend place dans la Mesón de la Victoria, une ancienne auberge du XVIIe siècle. C’est en fait un musée ethnologique.

Puis, nous nous rendrons au Mercado central Atarazanas, un des centres commerciaux les plus importants de Málaga, où les Malaguènes viennent chaque jour acheter des produits frais… Un trait de la personnalité des gens d’ici que nous imiterons pour notre dîner… avant de nous rendre à la plage Pedregalejo!

Photo ci-dessus : Le musée des arts et traditions populaires expose un grand nombre de statuettes en porcelaine, dont celles-ci qui prennent place sur une table où les petits bibelots nous montrent à quoi ressemble un spectacle de flamenco à Málaga.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Juin/20
0

Art public – « Femme pour la paix » (Gilles Lauzé)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 203e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Femme pour la paix, Gilles Lauzé, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – Nous quittons le parc Équestre de Blainville et son « Jardin de verre et de métal » en nous promettant d’y revenir plus tard cet été, lorsque la végétation aura pris toute sa place… ça devrait être encore plus beau.

Notre promenade nous amène devant la « Maison des Associations » où une sculpture de femme domine l’entrée.

Une affichette nous indique que l’œuvre s’intitule « Femme pour la paix » et qu’elle est de l’artiste Gille Lauzé (1948- ). Ce dernier l’a réalisée en 2014 dans le cadre du « Jardin des artistes » de la 28e édition de « Blainville en fête ».

« L’œuvre est réalisée dans un tronc de pin blanc et entièrement taillée à la scie mécanique. Cette sculpture présente une figure féminine en pied, le bras gauche levé, tenant une colombe dans sa main en signe de paix. »

Photo ci-dessus : « Femme pour la paix », une œuvre de 2014 de Gilles Lauzé fait partie de la collection permanente d’œuvres d’art de la ville de Blainville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
19
Juin/20
0

Le Balcón de Europa… les montagnes, la mer, la plage et les vagues sur les rochers! (3e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 16e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Plage, Nerja, Andalousie, Espagne

Málaga - Nerja - Málaga, Espagne, dimanche 4 mai 2014 — Wow! Une troisième expédition hors de Málaga en autant de jours… et les trois en autobus. Il faut dire que la capitale de la province de Málaga se prête magnifiquement bien à ce genre de rayonnement dans ses environs.

Aujourd’hui, nous filons vers Nerja, une station balnéaire située à un peu moins de 60 kilomètres de la ville de Málaga.

Au fil de quelques booms touristiques, Nerja a su préserver les charmes de son village en bordure de la mer Méditerranée des grands promoteurs immobiliers.

Nous profiterons de notre présence dans cette ville pour visiter ses grottes, la Cueva de Nerja, elles qui s’étirent sur quatre kilomètres et qui sont facilement accessibles, puis nous visiterons le Musée de la ville qui retrace son histoire de l’époque du paléolithique à aujourd’hui…

Comme point d’orgue de notre journée nous irons d’une belle flânerie sur la longue promenade nous amenant au Balcón de Europa… lui qui surplombe la mer nous offrant un panorama magnifique sur la « Grande bleue ».

Finalement, nous prendrons un repas mémorable sur la terrasse d’un restaurant… installés sur la plage, dans le sable!

Après avoir présenté notre aventure dans la grotte de Nerja, notre visite du musée de la ville… allons-y des photos de notre époustouflante balade en bord de mer!

Photo ci-dessus : Tout y est : les montagnes, la mer, la plage… le tout admiré de la belle promenade qui s’avance dans la mer et nommée « Balcón de Europa »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
18
Juin/20
0

Art public – « Papillon » (Jeffrey McDonald)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 202e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Papillon, Jeffrey McDonald, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – Après nous être extasiés devant la « Fourmi géante » au « Jardin de verre et de métal » qui prend place dans le parc Équestre de Blainville, nous voici en admiration devant un magnifique papillon… lui aussi en métal!

Le papillon, réalisé par Jeffrey McDonald, un mécanicien de formation, a été placé au sommet gauche d’un treillis métallique… comme s’il était en position de repos après avoir virevolté dans tous les sens pendant un long moment.

Rappelons que le « Jardin de verre et de métal » du parc Équestre de Blainville a été inauguré en octobre 1995. L’aménagement paysager, réalisé par Albert Mondor avec le soutien de l’équipe d’horticulteurs et d’urbanistes de la Ville de Montréal, a tout d’abord été présenté lors des Mosaïcultures internationales de Montréal, en 2013. La Ville de Blainville a acquis le concept en 2015.

Photo ci-dessus : Le papillon, une œuvre de Jeffrey McDonald, immortalisé dans le ciel bleu d’une journée de déconfinement du mois de juin 2020.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
17
Juin/20
0

Un musée, le Museo de Nerja… malgré le soleil qui brille! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 15e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Museo de Nerja, Nerja, Andalousie, Espagne

Málaga - Nerja, Espagne, dimanche 4 mai 2014 — Wow! Une troisième expédition hors de Málaga en autant de jours… et les trois en autobus. Il faut dire que la capitale de la province de Málaga se prête magnifiquement bien à ce genre de rayonnement dans ses environs.

Aujourd’hui, nous filons vers Nerja, une station balnéaire située à un peu moins de 60 kilomètres de la ville de Málaga.

Au fil de quelques booms touristiques, Nerja a su préserver les charmes de son village en bordure de la mer Méditerranée des grands promoteurs immobiliers.

Nous profiterons de notre présence dans cette ville pour visiter ses grottes, la Cueva de Nerja, elles qui s’étirent sur quatre kilomètres et qui sont facilement accessibles, puis nous visiterons le Musée de la ville qui retrace son histoire de l’époque du paléolithique à aujourd’hui…

Comme point d’orgue de notre journée nous irons d’une belle flânerie sur la longue promenade nous amenant au Balcón de Europa… lui qui surplombe la mer nous offrant un panorama magnifique sur la « Grande bleue ».

Finalement, nous prendrons un repas mémorable sur la terrasse d’un restaurant… installés sur la plage, dans le sable!

Après avoir présenté notre aventure dans la grotte de Nerja, allons-y maintenant avec notre visite du musée de la ville… avant notre époustouflante balade au bord de la mer!

Photo ci-dessus : Oeuvre phare du Musée de Nerja, un ensemble de sculptures représentant le boom touristique des années 1960 à Nerja!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
16
Juin/20
0

Art public – « Fourmi géante » (Jeffrey McDonald)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 201e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Fourni géante, Jeffrey McDonald, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – Alors que les règles strictes du confinement imposées en raison de la COVID-19 s’assouplissent très, très lentement, nous poursuivons nos longues promenades dans notre quartier et ses environs.

Une longue balade au soleil nous a amenés aux abords du « parc équestre de Blainville »… là où nous avons découvert le « Jardin de verre et de métal »!

L’endroit inauguré en octobre 2015 est fascinant. Nous marchons dans un petit sentier dont le revêtement est de verre finement concassé. Nous croisons des sculptures remarquables!

Une des premières œuvres devant laquelle nous nous arrêtons est une fourmi géante… et fantastique, une affiche nous présente l’œuvre et l’artiste concepteur :

« Longue de près de cinq mètres, cette fourmi géante a été créée par l’artiste-soudeur Jeffrey McDonald. Elle est composée de diverses pièces de véhicules usagés. »

Et l’affiche ajoute ceci : « D’autres insectes et animaux de métal ont été intégrés à l’aménagement ajoutent également une touche théâtrale à l’ensemble. »

La sculpture s’intègre à merveille dans l’ensemble du « Jardin de verre et de métal », lui qui est situé tout près d’un étang et non loin du stationnement du parc Équestre.

Toutes les parties de la fourmi sont bien définies et l’ensemble est recouvert d’un effet brillant sans doute un enduit pour la protection du métal.

Photo ci-dessus : La fourmi géante du « Jardin de verre et de métal » du parc Équestre de Blainville est une œuvre de Jeffrey McDonald, un mécanicien de formation, résidant à Morin-Heights.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: