4
Juil/20
0

Grenade : les palais de l’Alhambra vus du mirador de San Nicolás… et quelques églises!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 23e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, jeudi 8 mai 2014 — En matinée nous avons exploré sur toute sa longueur la Carrera del Darro, soit de la plaza Nueva jusqu’au paseo de los Tristes, nous arrêtant en cours de route pour admirer de nombreuses bâtisses d’une autre époque.

Après nos visites des anciens bains arabes, les Baños árabes el Bañuelo, et du Museo de San Juan de Dios, nous avons filé vers le parque de Las Ciencias où nous nous y sommes allés d’une courte exploration du Museo Memoria de Andalucía.

Puis, au terme d’un agréable dîner sur une terrasse, nous avons grimpé jusqu’au mirador de San Nicolás, sur la colline de l’Albaicín, d’où la vue sur l’Alhambra de Grenade est tout simplement imprenable.

Toujours imprégnés de cette vue époustouflante, nous sommes redescendus par de magnifiques petites ruelles bordées de maisons blanches… jusqu’à notre appartement.

Photo ci-dessus : L’Alhambra et la Sierra Nevada en arrière plan vus du mirador de San Nicolás, un belvédère situé sur la colline de l’Albaicín.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
3
Juil/20
0

Art public – « Plaque commémorative de l’écrasement du vol 831 à Sainte-Thérèse  »

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 209e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Écrasement du vol 831 à Sainte-Thérèse, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 3 juillet 2020 – Récemment nous avons publié un texte relativement au monument funéraire érigé au cimetière de Sainte-Thérèse à la mémoire des 118 victimes de l’écrasement du vol 831 à Sainte-Thérèse.

Nos recherches en vue de la rédaction de ce texte nous ont appris que si la catastrophe du 29 novembre 1963 a eu lieu à Sainte-Thérèse de Blainville, l’endroit exact où l’avion s’est écrasé est situé dans ce qui est devenu depuis la ville de Blainville.

Pour commémorer le 40e anniversaire de cette tragédie, le 24 novembre 2003, une plaque a été installée sur les lieux de l’écrasement… qui est aujourd’hui le parc des Hirondelles à Blainville.

Nous nous y sommes rendus. Le monument est un peu décevant, car il n’est composé que d’une plaque posée sur un bloc de ciment. Ce qui est le plus désolant est que la plaque a été quelque peu vandalisée.

Sur cette plaque, nous pouvons lire un extrait du poème « Pensée des Morts » de Alphonse de Lamartine :

« Voilà l’errante hirondelle.
Qui rase du bout de l’aile :
L’eau dormante des marais… »

Photo ci-dessus : Au cœur du parc des Hirondelles à Blainville, entre les terrains de basketball et de tennis, une plaque commémorant l’écrasement du vol 831 à Sainte-Thérèse, a été posée sur un bloc de béton.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
2
Juil/20
0

Grenade : en longeant le rio del Darro, les anciens bains arabes, le musée de San Juan de Dios, etc.

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 22e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Carerra rio del Darro, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, jeudi 8 mai 2014 — Après une superbe journée d’immersion dans la nature, hier, dans les Alpujarras, aujourd’hui nous partons vraiment à la découverte de la ville de Grenade…

En première étape, nous nous rendons à la Caja Granada pour récupérer nos Bono Turistico, des cartes qui nous donnent accès gratuitement, durant cinq jours, aux principaux monuments et musées de la cité… en plus de nous offrir des transports gratuits en autobus.

Nos cartes en main, nous traversons la plaza Nueva, sise à deux pas de notre appartement, et ce, avant d’entreprendre une balade le long de la toute petite rivière Darro, et ce, jusqu’au paseo de los Tristes, nous arrêtant en cours de route pour admirer de nombreuses bâtisses d’une autre époque.

Nous entrons à deux endroits, premièrement dans les anciens bains arabes, les Baños árabes el Bañuelo, un hammam datant de l’époque des Zirides, soit du XIe siècle, puis dans la Casa de Los Pisa où nous avons droit à une visite guidée du Museo de San Juan de Dios!

Photo ci-dessus : Notre promenade sur la toute petite rue bordant le rio Darro nous amène à apercevoir au sommet de la colline des bâtisses du site de l’Alhambra!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
1
Juil/20
0

Art public – «Arbre rouillé? feu de foyer? fontaine?»

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 208e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Arbre rouillé? feu de foyer? fontaine? Blainville, Québec

Blainville, Québec, 26 juin 2020 – Depuis que nous avons emménagé à Mirabel, il y a deux ans, une sculpture nous accueille à toutes nos visites au centre commercial situé à la sortie 28 de l’autoroute 15. Une sculpture intrigante!

Lors d’une promenade, je l’ai photographié et j’ai tenté d’en connaître plus sur elle… Ce qu’elle représentait, son auteur, la date de sa création… Mais rien, aucune plaque, aucune signature… et plus surprenant encore, rien sur la grande toile!

De près, l’œuvre ressemble à un « arbre rouillé »… Mais ceux qui l’ont installée l’ont placée derrière une structure qui s’apparente à une fenêtre. Or, lorsque nous l’apercevons du boulevard Michèle-Bohec où de la sortie 28 de l’autoroute 15, on pourrait penser qu’elle représente un feu de foyer derrière la fenêtre.

Pourtant, lorsqu’on l’examine de près, chacune des flammes ressemble à une goutte d’eau… alors peut-être que son auteur a conçu la représentation d’une fontaine!

Photo ci-dessus : Un arbre rouillé? un feu de foyer? une fontaine? Nous n’avons pas pu identifier ce que représente la sculpture de métal située à l’entrée du centre commercial « Sortie 28 » à Blainville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
30
Juin/20
0

Les Alpujarras… des panoramas de toute beauté! (3e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 21e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Grenade - Alpujarras - Grenade, mercredi 7 mai 2014 — À peine arrivés à Grenade, nous délaissons cette ville aux mille trésors pour une journée… et ce, pour partir en expédition dans les Alpujarras au cœur du magnifique « Parque Nacional de Siera Nevada »… un parc sis dans une chaîne de montagnes où les sommets sont couverts de « neige éternelle »!

De Grenade, nous devions y aller de nombreux sauts de puce pour finalement arriver à la « Puerto de la Ragua » pour y admirer le château de la Calahorra… mais, nous avions vu trop grand, car nous ne réalisons qu’à peine la moitié de l’expédition que nous avions prévue!

Mais quelle moitié, de superbes villages blancs dans la montagne, des paysages à couper le souffle, une flore d’une grande richesse, des petits villages aux habitants des plus accueillants et pour finir le tout, un succulent dîner tout au sommet du village de Trevélez, le plus élevé de l’Andalousie en altitude.

Après avoir raconté dans nos deux derniers textes le début de notre expédition dans les Alpujarras… c’est-à-dire la route nous ayant mené de Grenade à Órgiva, notre visite de ce village puis celui de Pampaneira… allons-y maintenant de nos faits d’armes à Trevélez.

Photo ci-dessus : Trevélez est un village où toutes les petites rues sont en pente raide… et encadrées de maisons d’une blancheur éclatante!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
29
Juin/20
0

Art public – « À la mémoire des 118 victimes de l’écrasement du vol 831 à Sainte-Thérèse »

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 207e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Monument funéraire des victimes de l’écrasement du vol 831, Sainte-Thérèse, Québec

Sainte-Thérèse, Québec, 17 juin 2020 – Nos promenades dans le « vieux Sainte-Thérèse » nous ont conduits à son cimetière.

À l’entrée principale de la nécropole, une affiche nous indique qu’une autre section du cimetière, à laquelle l’on accède par la rue Sicard, est le site d’un monument funéraire érigée à la mémoire des 118 victimes de l’écrasement du vol 831 de la compagnie Trans-Canada Airlines survenu à Sainte-Thérèse de Blainville le 29 novembre 1963!

Intrigués par ce tragique événement présent dans nos souvenirs bien que, tant Céline que moi, n’étions âgés alors d’à peine 10 ans, nous décidons de nous y rendre… Avouons-le, l’endroit n’est pas vraiment facile d’accès, mais nous finissons par trouver.

Sur les lieux, une affiche nous raconte brièvement l’histoire : « L’appareil DC-8 constituant le vol 831 de la compagnie aérienne canadienne Trans-Canada Airlines a pris son envol à 18 h 28 le 29 novembre 1963 de l’aéroport de Dorval. À 18 h 33 l’avion s’est écrasé près de Sainte-Thérèse-de-Blainville.

L’écrasement de l’avion a créé un cratère d’environ 45 mètres de long par 22,5 mètres de large.

Les enquêteurs ont éprouvé de grandes difficultés à réaliser leur travail, et ce, en raison des pluies abondantes qui avaient rendu le terrain boueux et marécageux. Les causes de l’accident sont encore aujourd’hui inconnues. »

Le monument, qui est constitué d’une immense plaque où sont inscrits les noms des 118 victimes, a été réalisés à la demande des Lignes aériennes Trans-Canada, compagnie qui devint par la suite « Air Canada ».

Le jardin commémoratif présente quelques pins, des bancs de pierre, deux énormes roches provenant du site de l’écrasement et le monument de granit avec les noms des victimes.

Photo ci-dessus : Dans une section du cimetière de Sainte-Thérèse, un long monument funéraire rappelle l’identité des 118 victimes de l’écrasement du vol 831 le 29 novembre 1963 à Sainte-Thérèse.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
28
Juin/20
0

Les Alpujarras… des panoramas de toute beauté! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 20e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Pampaneira, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Grenade - Alpujarras - Grenade, mercredi 7 mai 2014 — À peine arrivés à Grenade, nous délaissons cette ville aux mille trésors pour une journée… et ce, pour partir en expédition dans les Alpujarras au cœur du magnifique « Parque Nacional de Siera Nevada »… un parc sis dans une chaîne de montagnes où les sommets sont couverts de « neige éternelle »!

De Grenade, nous devions y aller de nombreux sauts de puce pour finalement arriver à la « Puerto de la Ragua » pour y admirer le château de la Calahorra… mais, nous avions vu trop grand, car nous ne réalisons qu’à peine la moitié de l’expédition que nous avions prévue!

Mais quelle moitié, de superbes villages blancs dans la montagne, des paysages à couper le souffle, une flore d’une grande richesse, des petits villages aux habitants des plus accueillants et pour finir le tout, un succulent dîner tout au sommet du village de Trevélez, le plus élevé de l’Andalousie en altitude.

Après avoir raconté dans un premier texte le début de notre expédition… c’est-à-dire la route nous ayant mené de Grenade à Órgiva, en passant par Lanjarón et quelques autres beaux villages blancs des Alpujarras, nous y allons maintenant de notre agréable incursion à Pampaneira… sans doute le village le plus touristique de la région.

Photo ci-dessus : Au « Museo del Jamon » de Pampaneira, le propriétaire des lieux nous a offert une dégustation de jambon et de fromage… tous succulents!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
27
Juin/20
0

Art public – « Le Pleureur » (Mathieu Isabelle)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 206e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Le Pleureur, Mathieu Isabelle, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – De la « Maison des Associations » à Blainville, nous passons devant la bibliothèque Paul Mercier, sise tout près, et nous nous retrouvons devant le « Centre d’exposition »!

La façade de l’édifice est dominée par une œuvre monumentale en acier inoxydable… ressemblant étrangement au « Penseur » d’Auguste Rodin.

Mais non, il s’agit plutôt du « Pleureur » une œuvre de l’artiste Mathieu Isabelle inaugurée le 15 octobre 2019.

L’Écho de la Rive-Nord mentionne dans son édition du 30 octobre 2019 qu’en créant Le Pleureur, Mathieu Isabelle dénonce la tendance de l’humain à choisir la mauvaise voie.

« Selon ce dernier, l’ego, ce moteur destructeur, amène trop souvent les gens à choisir la malhonnêteté, la violence, l’égoïsme, la soif de pouvoir, la vengeance et bien d’autres comportements face auxquels Le Pleureur exprime sa désolation envers la bêtise humaine. »

Photo ci-dessus : Le Pleureur de Mathieu Isabelle est une sculpture en acier inoxydable haute de trois mètres qui domine la façade du Centre d’exposition de Blainville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
26
Juin/20
0

Les Alpujarras… des panoramas de toute beauté! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 19e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Grenade - Alpujarras - Grenade, mercredi 7 mai 2014 — À peine arrivés à Grenade, nous délaissons cette ville aux mille trésors pour une journée… et ce, pour partir en expédition dans les Alpujarras au cœur du magnifique « Parque Nacional de Sierra Nevada »… un parc sis dans une chaîne de montagnes où les sommets sont couverts de « neige éternelle »!

De Grenade, nous devions y aller de nombreux sauts de puce pour finalement arriver au « Puerto de la Ragua » pour y admirer  le point de vue sur le château de la Calahorra… mais, nous avions vu trop grand, car nous ne réalisons qu’à peine la moitié de l’expédition que nous avions prévue!

Mais quelle moitié, de superbes villages blancs dans la montagne, des paysages à couper le souffle, une flore d’une grande richesse, des petits villages aux habitants des plus accueillants et pour finir le tout, un succulent dîner tout au sommet du village de Trevélez, le plus élevé de l’Andalousie en altitude.

Dans ce texte, nous racontons le début de notre expédition… partant de Grenade jusqu’à Órgiva, en passant par Lanjarón et quelques autres beaux villages blancs!

Photo ci-dessus : Un des superbes villages blancs accrochés à flanc de montagne que nous admirerons dans les Alpujarras!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
25
Juin/20
0

Art public – « Arbre stylisé » (Blainville)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 205e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Arbre stylisé, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 17 juin 2020 – Devant la « Maison des Associations » à Blainville nous pouvons admiré un arbre artificiel décoratif…

Il s’agit d’un arbre synthétique entièrement décoré de petites lumières… pratiquement identique à celui que nous avons vu dans le Village de Sainte-Thérèse.

Et tout comme à Sainte-Thérèse il n’y a aucune identification du titre de l’œuvre ou de son concepteur… et malgré toutes nos recherches, nous n’avons retrouvé nulle part sur la grande toile de mention de cette œuvre… pourtant fort jolie.

Dommage.

Photo ci-dessus : L’arbre stylisé décoré de petites lumières qui se trouve devant la « Maison des Associations » de Blainville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: