18
Juin/18
0

Des coups de cœur à Aarhus et Ålesund!

Textes, recherches et photo de Jacques Lanciault

Ålesund, Norvège

Laval, Québec, le 17 juin 2018 - Nous voilà de retour au Québec. Wow! Quel voyage! Fantastique, merveilleux, magique, féerique, etc. Les adjectifs nous manquent.

Tout d’abord, découverte d’Amsterdam… la ville des vélos fous! Puis, odyssée sur la mer Baltique avec escale à Copenhague au Danemark, puis à Warnemünde en Allemagne d’où nous filons en train vers la superbe ville médiévale de Rostock.

De nouveau sur notre "Hôtel flottant", nous poursuivons notre croisière jusqu’à Tallinn en Estonie, elle aussi aux allures de ville du Moyen-âge! Et nous poursuivons… Saint-Pétersbourg en Russie, Helsinki, la belle de Finlande, Stockholm la capitale de la Suède, Kiel en Allemagne, dont nous n’avions jamais entendu parler, d’où nous irons fureter du côté d’Hambourg… et notre coup de cœur de cette première partie de notre périple : Aarhus au Danemark.

De retour à Amsterdam où plus de 2 000 nouveaux croisiéristes en remplacent autant qui terminent ici leur voyage, nous repartons cette fois-ci en mer du Nord à la découverte de la côte occidentale de la Norvège… le pays des fjords et des paysages à couper le souffle. Eidfjord, Ålesund, Geiranger et Bergen!

Nous présentons aujourd’hui quelques-unes de nos photos… avant d’amorcer nos reportages détaillés en août prochain, après notre déménagement, eh oui nous quittons Laval.

Photo ci-dessus : Les magnifiques canaux de la toute petite ville d'Ålesund en Norvège nous offrent des paysages sublimes!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
16
Mai/18
0

Prochain périple : Amsterdam, la mer Baltique, la mer du Nord et les fjords de Scandinavie!

Texte de Jacques Lanciault

Laval, Québec, le 16 mai 2018 – Après presque une année entière à attendre le jour du départ de notre nouveau périple, nous y sommes enfin. Nous nous dirigeons pour l’heure vers Amsterdam aux Pays-Bas… ville que nous explorerons au cours des trois prochains jours. Puis, nous nous embarquerons sur le « MS Koningsdam » de la compagnie Holland America pour une croisière qui nous mènera sur la mer Baltique et dans les fjords de Scandinavie!

Au programme, nous avons planifié des arrêts avec des calendriers de visites dignes de « Voyages Lambert ». Nous nous arrêterons en Allemagne, à Warnemünde, à Kiel et à Hambourg, en Estonie à Tallinn, à Saint-Pétersbourg en Russie, à Helsinki en Finlande, à Stockholm en Suède, à Copenhague et à Aarhus au Danemark et finalement à Eidfjord, Ålesund, Geiranger et Bergen en Norvège!

Au cours des 24 prochains jours, nous allons tenter, encore une fois, de rassasier notre besoin de découvertes, de nouvelles cultures et de nouvelles rencontres.

Après avoir visité l’Australie et la Nouvelle-Zélande en 2017, Buenos Aires en Argentine et la Pologne en 2016, voilà que le printemps 2018 s’ouvre pour nous en Europe du Nord… à la découverte de pays de rêve. Wow!

Évidemment, à notre retour, nous publierons de longs reportages et de nombreuses photos de notre incursion autour de la mer Baltique et en Scandinavie.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Mai/18
0

Embellie à Montréal : 30 autres de la multitude de murales qui ont changé l’image de la ville!

Textes, recherches et photos de Jacques Lanciault

Laval, Québec, le 15 mai 2018 - Montréal est laide! Des rues ressemblant plus à des champs de mines qu’à des voies de circulation d’une ville moderne, des cônes orange qui la décorent, souvent même longtemps après la fin des travaux, et des blocs de ciment temporaires qui malheureusement deviennent permanents! Et je ne parle même pas du délabrement de certains édifices et maisons, des atrocités de la signalisation routière, ni de la propreté en général.

Mais, parce qu’il y a toujours un mais, une chance, une grande chance que « l’art de rue » y règne en maître… changeant merveilleusement les endroits tristes et sans vie en de véritables galeries d’art.

Aux artistes qui réussissent ce tour de force, je dis mille mercis de nous empêcher de sombrer dans la tristesse!

Je ne sais pas combien il y a de murales à Montréal. Mais, j’aime bien partir à leurs recherches. Voici une deuxième série d'une trentaine d’entre elles que j’ai admirée au cours des derniers mois. Pour chacune d’elle, j’ai effectué quelques recherches et j’ai publié textes et photos. J’ai ajouté les liens à mes écrits sous les photos.

Bon visionnement et bonne lecture.

Photo ci-dessus : Quelques-unes de la deuxième série des 30 murales présentées dans ce texte.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
14
Mai/18
0

Art public – « Souris-moi, petit poisson » (Marie-Clémentine Baldassari)

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 124e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Souris-moi, petit poisson, MC Baldassari, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Le soleil est de plus en plus chaud en ce dimanche matin. C’est très agréable. Nous poursuivons notre promenade amorcée à la station de métro Fabre à la recherche des murales et des œuvres d’art qui embellissent le quartier. Nous marchons maintenant sur la rue Bélanger où nous venons d’admirer une murale immortalisant la mascotte des Expos de Montréal, Youppi, et une autre, tout aussi superbe, décorant un mur clôturant le parc Bélanger/Chateaubriand.

Nous filons maintenant vers le 421 rue Bélanger où, selon la carte des murales de la Ville de Montréal (http://ville.montreal.qc.ca/murales/carte), il y en aurait une de l’artiste « MC Baldassari »!

Nous la trouvons rapidement. Elle prend place sur le mur nord-ouest d’une ruelle sise tout près du 421 Bélanger.

La murale, qui date de 2015, représente une jeune femme aux longs cheveux ondulés, certainement inspirée de bande dessinée, qui semble faire la causette à un poisson rouge… aux yeux bleus.

L’œuvre est signée « MC Baldassari ». Nos recherches sur la grande toile nous apprendront qu’il s’agit d’une muraliste, de son vrai nom Marie-Clémentine Baldassari.

La jeune femme née en France a étudié en arts plastiques à Avignon, puis est venue à Montréal où elle a complété un baccalauréat en design industriel. Aujourd’hui, elle réalise de magnifique dessin, tant pour des murales, que pour des toiles et même des pochettes de disque.

Photo ci-dessus : Un très beau dessin sur le mur d’une ruelle située tout près du 421 de la rue Bélanger, une œuvre de l’artiste Marie-Célestine Baldassari.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
13
Mai/18
0

Art public – « Intérieurs » (Rafael Sottolichio)

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 123e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Intérieurs, Rafael Sottolichio, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Notre promenade amorcée à la station de métro Fabre, dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, nous amène maintenant dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Nous marchons sur la rue Bélanger en direction ouest. Nous venons tout juste d’admirer une murale immortalisant la mascotte des Expos de Montréal, Youppi. Nous croisons l'avenue de Chateaubriand où il y a un très beau parc. Il s’agit justement du parc Bélanger/Chateaubriand, où se dresse, sur le mur du fond, une magnifique murale, pratiquement toute bleue.

Celle-ci est intitulée « Intérieurs » et elle est une œuvre de l’artiste québécois né au Chili Rafael Sottolichio.

Réalisée en 2014 sous l’égide de l’organisme « MU », elle venait mettre la touche finale à la revitalisation du parc Bélanger-Chateaubriand.

Sur son site Internet, « MU » mentionne « qu’il s’agit de la première murale d’envergure produite dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Photo ci-dessus : Sise sur le mur du fond du parc Bélanger/Chateaubriand, la murale, toute de bleue, intitulée “Intérieurs”, illumine les lieux.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
12
Mai/18
0

Art public – « Youppi » immortalisé!

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 122e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Youppi, rue Bélanger, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Après notre incursion dans la belle ruelle sise à l’est de l’avenue Christophe Colomb entre les rues Bélanger et Jean-Talon, nous reprenons notre quête des murales et des œuvres d’art de Montréal en empruntant la rue Bélanger vers l’ouest.

Et surprise, à peine avons-nous franchi la rue Saint-Hubert nous nous retrouvons devant une murale immortalisant « Youppi »!

L’œuvre n’est pas signée… et en fait pas tout à fait conforme à la réalité, car ce Youppi ne porte pas l’uniforme des Expos!

Rappelons que Youppi a été la mascotte officielle de l’équipe de baseball des Expos de Montrtéal de 1979 à 2004! Elle était une création de la firme Harrison-Erickson et du vice-président des Expos à l’époque, monsieur Roger D. Landry.

Youppi est une des trois mascottes à avoir été intronisées au Temple de la Renommée du baseball majeur à Cooperstown.

Photo ci-dessus : La murale de l’ancienne mascotte des Expos de Montréal, « Youppi » se retrouve sur le mur d’une maison sur la rue Bélanger tout près de la « Plaza Saint-Hubert ».

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
11
Mai/18
0

Art public – « Banc bleu pour aux oiseaux rouges » et « La ruelle du Peuplier »

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 121e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Banc bleu pour aux oiseaux rouges, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Toujours dans notre quête des murales et des œuvres d’art de Montréal, nous quittons le parc de Turin situé sur la rue Jean-Talon entre les rues De Lanaudière et Chambord et filons vers l’avenue Christophe-Colomb sur laquelle nous marchons vers le sud, en direction de la rue Bélanger.

Nous sommes à la recherche d’une murale intitulée « La ruelle du peuplier ». Sur Internet, nous avons appris qu’elle était située au 7077 avenue Christophe-Colomb. Étant donné le titre de l’œuvre, nous ne sommes absolument pas surpris de ne rien trouver sur l’avenue Christoph-Colomb. Nous filons donc vers la rue Bélanger à la recherche de l’entrée de la ruelle menant derrière le 7077 Christophe-Colomb. Nous trouvons rapidement l’entrée de la ruelle et la murale…

Qui malheureusement est en très mauvais état. L’œuvre de l’artiste Pascale Fournier compte de nombreux endroits où la peinture a disparu, mais elle a dû être très belle.

Une dame, qui est à jardiner tout près, nous indique qu’à quelques pas au nord, nous trouverons une belle photo à réaliser!

Et elle avait tout à fait raison! Nous arrivons devant un magnifique banc peint dans les tons de bleus et où apparaissent deux oiseaux… rouges!

L’œuvre d’art, que nous avons nommé « Banc bleu pour aux oiseaux rouges » ne comporte aucune mention de l’artiste l’ayant réalisée. C’est dommage.

Photo ci-dessus : Dans une ruelle sise derrière l’avenue Christophe-Colomb, côté est, entre les rues Bélanger et Jean-Talon prend place un magnifique banc peint dans des teintes de bleu… et où se reposent deux oiseaux tout rouges!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
10
Mai/18
0

Art public – « Monument à Christophe Colomb » (Armand De Palma)

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 120e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Christophe Colomb, Armand De Palma, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Notre promenade en quête des murales et des œuvres d’art de Montréal nous a menés au parc de Turin, situé dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, plus précisément sur la rue Jean-Talon entre les rues De Lanaudière et Chambord.

Un beau monument se dresse dans le parc face à la rue Jean-Talon. Il s’agit d’un buste de Christophe Colomb. La sculpture est posée sur un socle de béton qui prend la forme d’un obélisque tronqué.

Le monument, qui est haut de 2,72 mètres, vise à honorer la mémoire de Christophe Colomb, ce navigateur génois qui découvrit l’Amérique en 1492.

La sculpture est une œuvre de l’artiste montréalais Armand De Palma et a été inaugurée en 1976

Le site Internet Art public Montréal précise : « Le buste, qui malgré sa réalisation au milieu des années 1970 renoue avec la tradition classique, présente un aspect fini et une facture générale soignée et délicate. Le sculpteur Armand de Palma a conçu son œuvre de grandeur nature, afin de créer une ambiance intimiste autour de celle-ci. »

Photo ci-dessus : C’est ce superbe buste de Christophe Colomb qui accueille les visiteurs au parc de Turin sur la rue Jean-Talon entre les rues De Lanaudière et Chambord.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
9
Mai/18
0

Art public – « Diálogo » (Alejandro Mono González)

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 119e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Diálogo, Mono Gonzalez, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Nous poursuivons notre quête des murales et d’œuvres d’art de Montréal, cette fois-ci dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. De la station de métro Fabre, nous marchons toujours sur la rue Jean-Talon en direction ouest. Nous nous arrêtons au parc Turin, situé entre les rues De Lanaudière et Chambord, là où le chalet du parc est superbement décoré.

Les magnifiques dessins aux couleurs vives nous semblent familiers. C’est en prenant connaissance de l’affiche qui mentionne le nom de l’auteur que nous comprenons. Les murales sont de l’artiste chilien Alejandro « Mono » González, lui dont nous avons déjà admiré une murale sur la rue Jarry dans le quartier Villeray.

Les murales, puisqu’il y en a plusieurs, ont été réalisées sous l’égide de l’organisme MU, dont la mission est d’embellir Montréal en réalisant des murales ancrées dans les communautés locales. L’inauguration des œuvres décorant le chalet a eu lieu le 26 juin 2017.

Depuis 2007, MU a réalisé plus de 100 murales d’envergure et pérennes dans une quinzaine de quartiers de la métropole!

Le site Internet de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension précise ce qui suit sur l’artiste et sur l’œuvre : « Mono Gonzalez, un des plus grands noms de l’art mural, est actif depuis les années 1960 et parcourant aujourd’hui le monde afin de transmettre son expérience et son savoir. L’œuvre, intitulée “Diálogo”, évoque la rencontre entre les cultures par ses représentations de visages aux traits marqués, ponctuant une faune et une flore vivement colorées. Cette thématique dicte la direction artistique des murales de l’arrondissement depuis dix ans. »

Photo ci-dessus : Le but de l’arrondissement Villeray Saint-Michel Parc-Extension de la ville de Montréal en commanditant la réalisation de murales est de « de meubler les murs de nos bâtiments, tout en leur donnant une âme », précise madame Anie Samson, maire de l’arrondissement.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
8
Mai/18
0

Art public – « Hier c’est la jeunesse » (Mateo)

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 118e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Hier c’est la jeunesse, Mateo, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 6 mai 2018 – Encore un très beau dimanche. Nous poursuivons notre quête des murales et des œuvres d’art de Montréal en y allant d’une longue promenade dans les arrondissements de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et de Rosemont–La Petite-Patrie. Nous amorçons notre promenade à la station de métro Fabre, sur la rue Jean-Talon… prenant la direction de l’ouest!

Nous avions inscrit sur notre liste une première murale sise au 1450 rue Jean-Talon. Il n’y a pas de murale à cette adresse sur la rue Jean-Talon… mais sur l’arrière de l’édifice qui fait face à la ruelle, là il y a une belle murale… signée « Mateo ».

Nous avons déjà admiré plusieurs murales de cet artiste originaire de Toulouse. Le jeune homme, né en France en 1985, se nomme officiellement Mathieu Bories. De cet artiste on écrit ceci sur le site Internet « Art Public Montréal » : « Son approche humaniste met en valeur une nostalgie de l’enfance ainsi qu’un romantisme effacé dans notre société contemporaine. »

L’œuvre que nous admirons n’est pas titrée. Toutefois, sur Internet nous apprenons qu’elle s’intitule « Hier c’est la jeunesse » et qu’elle a été réalisée en 2014.

Photo ci-dessus : « Hier c’est la jeunesse », une murale réalisée en 2014 par l’artiste « Mateo ». Elle prend place sur le mur arrière de la maison sise au 1450 rue Jean-Talon.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: