2
Avr/20
0

Bateaux-maisons sur le Mékong, village de Cải Bè… et une belle église catholique (2e partie)!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 27e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Préparation des galettes de riz, Cải Bè, Vietnam

Cải Bè - fleuve Mékong, Vietnam, vendredi 15 novembre 2019 — Notre croisière de sept jours sur le fleuve Mékong s’est amorcée hier, mais ce n’est qu’aujourd’hui que débutent nos visites du fleuve et de ses villages côtiers.

Notre première descente du bateau, devait, selon le « Cahier culturel » de Voyages Lambert « être une excursion à travers le marché flottant, offrant un spectacle étonnant de barques débordantes de denrées alimentaires »… mais de « marché flottant » nous ne verrons point!

Nous pourrons observer à loisir toutefois de nombreux bateaux délabrés, ancrés dans le fleuve, pour tenir lieu d’habitations, dont quelques-uns regroupés donnant ainsi l’impression de village flottant, mais de tout petits villages flottants.

Cette balade sur le fleuve nous amènera à longer une des rives du Mékong… où le spectacle « d’une série de cabanes et de maisons délabrées », précise le guide du Vietnam de National Geographic », est désolant!

Puis, notre navigation nous mènera à descendre sur la terre ferme, dans le village de Cải Bè… pour revoir la fabrication artisanale des galettes de riz, pour découvrir le sentier tenant lieu de rue… qui nous permettra d’atteindre une « cathédrale gothique », le terme « cathédrale gothique » étant également de Voyages Lambert…

Une première excursion où nous aurons l’impression de n’être que des « voyeurs » observant la misère humaine!

Photo ci-dessus : Un art typiquement asiatique… la préparation de galette de riz!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
1
Avr/20
0

Bateaux-maisons sur le Mékong, village de Cải Bè… et une belle église catholique (1re partie)!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 26e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Bateau-habitation, fleuve Mékong, Vietnam

Fleuve Mékong, Vietnam, vendredi 15 novembre 2019 — Notre croisière de sept jours sur le fleuve Mékong s’est amorcée hier, mais ce n’est qu’aujourd’hui que débutent nos visites du fleuve et de ses villages côtiers.

Notre première descente du bateau, devait, selon le « Cahier culturel » de Voyages Lambert « être une excursion à travers le marché flottant, offrant un spectacle étonnant de barques débordantes de denrées alimentaires »… mais de « marché flottant » nous ne verrons point!

Nous pourrons observer à loisir toutefois de nombreux bateaux délabrés, ancrés dans le fleuve, pour tenir lieu d’habitations, dont quelques-uns regroupés donnant ainsi l’impression de village flottant, mais de tout petits villages flottants.

Cette balade sur le fleuve nous amènera à longer une des rives du Mékong… où le spectacle « d'une série de cabanes et de maisons délabrées », précise le guide du Vietnam de National Geographic », est désolant!

Puis, notre navigation nous mènera à descendre sur la terre ferme, dans le village de Cải Bè… pour revoir la fabrication artisanale des galettes de riz, pour découvrir le sentier tenant lieu de rue… qui nous permettra d’atteindre une « cathédrale gothique », le terme « cathédrale gothique » étant également de Voyages Lambert…

Une première excursion où nous aurons l’impression de n’être que des « voyeurs » observant la misère humaine!

Photo ci-dessus : Un bateau ancré dans le fleuve Mékong… servant d’habitation pour un pêcheur et sa famille!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
31
Mar/20
0

Hô Chi Minh-Ville: l’époustouflant marché de Binh Tay; embarquement pour la croisière sur le Mékong

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 25e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Marché Binh Tay, Hô Chi Minh-Ville, Vietnam

Hô Chi Minh-Ville - My Tho, Vietnam, jeudi 14 novembre 2019 — Nous en sommes ce matin à notre dernière visite à Hô Chi Minh-Ville… et quelle visite! Un marché public situé dans le quartier chinois de la ville, Cho Lon, le cœur commerçant de la cité!

Nous nous y arrêtons pour une toute petite heure avant de prendre la route en direction du port de My Tho pour l’embarquement sur le « Mékong Prestige 1"… pour une croisière de sept jours sur le fleuve Mékong!

Le marché chinois Binh Tay prend place sur deux étages… où il y a de tout, mais vraiment de tout, et en quantité industrielle!

L’endroit créé en 1930 par un commerçant chinois est mémorable tant pour la quantité de marchandises qu’on y trouve, que pour ses couleurs et ses odeurs!

Photo ci-dessus : Le marché chinois de Binh Tay offre pratiquement toutes les marchandises imaginables… le tout présenté par une multitude de commerçants… dont le petit banc en plastique rouge ou bleu n’est jamais bien loin.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
29
Mar/20
1

Trop courte promenade dans Hô Chi Minh-Ville!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 24e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Fontaine de lotus, Hô Chi Minh-Ville, Vietnam

Củ Chi - Hô Chi Minh-Ville, Vietnam, mercredi 13 novembre 2019 — La découverte du site des « Tunnels de Củ Chi » nous a beaucoup appris. Après avoir vu tant de films américains sur la guerre du Vietnam, d’être confrontés à un autre côté de la médaille est tout de même intéressant.

Nous reprenons la route en direction de Hô Chi Minh-Ville, la plus grande ville du pays… de laquelle nous n’avons à peu près rien vu jusqu’à présent.

Après une pause dîner fort agréable, encore une fois en pleine nature, et un autre long trajet en autocar, nous y allons d’une beaucoup trop courte promenade aux alentours de la rue Dong Khoi, le véritable quartier touristique de Hô Chi Minh-Ville, le cœur légendaire de Saïgon!

Photo ci-dessus : La fontaine de lotus a été inaugurée en 2015. Cette fontaine affiche en soirée un spectacle sons et lumières au cœur Hô Chi Minh-Ville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
27
Mar/20
0

Củ Chi : 200 km de tunnels permettant aux paysans-guerriers d’être invisibles… mais présents partout!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 23e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Củ Chi, Vietnam

Hô Chi Minh-Ville - Củ Chi - Hô Chi Minh-Ville, Vietnam, mercredi 13 novembre 2019 — Sans encore avoir eu la chance de vraiment découvrir Hô Chi Minh-Ville, nous partons ce matin en direction de la toute petite ville de Củ Chi, sise à une quarantaine de kilomètres de l’ancienne Saïgon.

Củ Chi est devenu un site touristique majeur de la région, en raison de l’ouverture au public d’une minime partie de son réseau de galeries souterraines creusées dans l’argile. Les tunnels s’étiraient sur quelque 200 km et s’étageaient sur plusieurs niveaux… permettant ainsi aux paysans-guerriers de vivre à l’insu de l’ennemi.

Ce sont les membres du Viêt Minh (1), à la fin des années 1940, qui ont commencé à creuser ces galeries dans le cadre de leur guerre contre les Français. Puis, ceux du Viêt Cong (2) ont terminé le travail lors de la guerre du Vietnam.

Outre les tunnels, le site présente, avec une fierté non dissimulée, nombre de pièges visant à capturer des ennemis, voire à les tuer ou à tout le moins à les blesser sérieusement!

(1) : Le Viêt Minh se présentait comme un front commun regroupant des nationalistes de toutes obédiences, et visant à lutter pour l’unité et l’indépendance du Vietnam, alors sous contrôle français. (Wikipédia)

(2) : Le Viêt Cong rassembla, entre 1955 et 1975, des adversaires du régime sud-vietnamien de Ngô Đình Diệm, dont d’anciens Việt Minh, pour lutter pour la réunification dans la région Sud pendant la guerre du Vietnam. (Wikipédia)

Photo ci-dessus : Un de nos camarades de voyage, Louis, s’est hasardé à s’introduire dans l’une des bouches d’entrée très étroites d’un des tunnels de Củ Chi! Claustrophobe s’abstenir.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
25
Mar/20
0

Hô Chi Minh-Ville: atelier de laque, Musée des témoignages de guerre… et motocyclettes!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 22e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Hô Chi Minh-Ville, Vietnam

Hoi An - Da Nang - Hô Chi Minh-Ville, Vietnam, mardi 12 novembre 2019 — Nous quittons Hoi An ce matin. Notre vol nous mènera à Hô Chi Minh-Ville, nommée encore très couramment Saïgon, notamment par notre guide national au Vietnam.

Dès nos premiers pas dans la plus grande ville du Vietnam, nous nous rendons dans une fabrique artisanale de laques. Wow! Nous y verrons des artistes à l’œuvre et une multitude de chefs d’œuvres qu’ils ont réalisés…

Puis, après un merveilleux dîner au cœur de la végétation, pourtant à quelques pas du centre-ville, nous filons pour la visite du Musée des témoignages de guerre… une atrocité!

Ce musée a pour mission d’exposer systématiquement les vestiges des crimes des guerres d’agression et de présenter leurs conséquences désastreuses sur le peuple vietnamien.

Malgré qu’il soit l’un des sites touristiques les plus fréquentés de Hô Chi Minh-Ville, nous sortirons déçus de ce musée n’affichant qu’un côté de la médaille et dont les techniques de présentation des artefacts… datent vraiment d’une autre époque!

Photo ci-dessus : La ligne de départ d’une course de motocyclettes… Non, une intersection comme il y en a bien d’autres à Hô-Chi-Minh-Ville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
23
Mar/20
0

Mini croisière sur la rivière Thu Bon et journée de tempête à l’hôtel

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 21e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Rivière Thu Bon, Hoi An, Vietnam

Hoi An, Vietnam, dimanche et lundi 10 et 11 novembre 2019 — Au terme de la matinée que nous avons consacrée à la découverte, sous la pluie, du site cham de My Son, nous revenons à Hoi An pour y prendre un dîner typiquement vietnamien.

Puis, avant de reprendre la route de l’hôtel où nous serons confinés pour presque 36 heures en raison du typhon, nous y allons d’une courte croisière sur la rivière Thu Bon.

Notre confinement, n’exclura pas toutefois, d’agréables promenades sur le site du Palm Garden Resort… lorsque la pluie prendra quelques pauses!

Photo ci-dessus : Des bateaux superbement décorés sont amarrés aux berges de la rivière Thu Bon à Hoi-An.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
22
Mar/20
1

Promenade sur le site archéologique de My Son et spectacle de danse folklorique cham! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 20e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

My Son, Vietnam

Hoi An - Duy Phú, province de Quảng Nam, Vietnam, dimanche 10 novembre 2019 — En raison des très mauvaises conditions climatiques prévues pour demain dans le centre du Vietnam, nous y allons aujourd’hui des visites prévues pour demain.

Nous nous rendons donc ce matin au site cham de My Son, qui fut du IVe au XIIIe siècle, la capitale religieuse et politique du royaume de Champâ dont la culture unique puise ses racines spirituelles dans l’hindouisme indien.

Ce site archéologique découvert par les Français en 1898, et en grande partie détruit par les bombardements américains lors de la guerre du Vietnam est inscrit à liste du patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1999!

Déjà nous avons pu admirer les sculptures cham dans un musée leur étant spécifiquement dédié à Da Nang. Aujourd’hui, nous nous promènerons dans ces ruines sises au cœur d’une végétation luxuriante… et ce, sous la pluie, donnant au site des couleurs et des odeurs inoubliables!

Dès notre arrivée sur l’immense site, nous assisterons à un magnifique spectacle de danses folkloriques cham… Au son des flûtes de pan et des tambours bandung, les danseurs portant des costumes traditionnels colorés et des chapeaux en forme de pyramide se déplaceront gracieusement pour nous, entre autres en exécutant la célèbre danse Apsara.

Photo ci-dessus : Un des édifices les mieux conservés du site cham de « My Son »… et malgré tout, à de nombreux endroits, la végétation a retrouvé ses droits!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
21
Mar/20
0

Promenade sur le site archéologique de My Son et spectacle de danse folklorique cham! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 19e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Danse traditionnelle Cham, My Son, Vietnam

Hoi An - Duy Phú, province de Quảng Nam, Vietnam, dimanche 10 novembre 2019 — En raison des très mauvaises conditions climatiques prévues pour demain dans le centre du Vietnam, nous y allons aujourd’hui des visites prévues pour demain.

Nous nous rendons donc ce matin au site cham de My Son, qui fut du IVe au XIIIe siècle, la capitale religieuse et politique du royaume de Champâ dont la culture unique puise ses racines spirituelles dans l’hindouisme indien.

Ce site archéologique découvert par les Français en 1898, et en grande partie détruit par les bombardements américains lors de la guerre du Vietnam est inscrit à liste du patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1999!

Déjà nous avons pu admirer les sculptures cham dans un musée leur étant spécifiquement dédié à Da Nang. Aujourd’hui, nous nous promènerons dans ces ruines sises au cœur d’une végétation luxuriante… et ce, sous la pluie, donnant au site des couleurs et des odeurs inoubliables!

Dès notre arrivée sur l’immense site, nous assisterons à un magnifique spectacle de danses folkloriques cham… Au son des flûtes de pan et des tambours bandung, les danseurs portant des costumes traditionnels colorés et des chapeaux en forme de pyramide se déplaceront gracieusement pour nous, entre autres en exécutant la célèbre danse Apsara.

Photo ci-dessus : Un couple de danseurs y allant de la célèbre danse Aspara, elle qui constitue pourtant une danse traditionnelle du Royaume du Cambodge. Mais, comme nous l’avons écrit hier, les Chams, chassés du Vietnam, ont fui vers le Cambodge… avant de revenir dans le centre du pays.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Mar/20
0

Hoi An: un marché public, 2 temples et une longue attente dans une « manufacture » de vêtements!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 18e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Marché central, Hoi An, Vietnam

Hoi An, Vietnam, samedi 9 novembre 2019 — Grande journée de déplacements aujourd’hui. Ce matin, nous étions à Hué, en début d’après-midi à Da Nang et en fin de journée, nous nous retrouvons à Hoi An.

Cette dernière ville est un ancien port de commerce qui fut particulièrement prospère… et où les marchands chinois, japonais et européens ont profité de leur passage pour laisser une architecture impressionnante. C’est ce bel héritage qu’a célébré l’UNESCO en inscrivant la vieille ville de Hoi An à sa liste du patrimoine de l’Humanité en 1999!

Malheureusement, nous ne consacrerons que quelques heures à sa découverte, et ce, en raison du bouleversement de notre horaire de visites occasionné par le passage du typhon Nakri.

La priorité sera plutôt mise sur le maintien de la visite d’un atelier de confection de vêtements sur mesure… ce qui, avouons-le, nous a grandement déçus.

En fait, nos découvertes de cette ville se limiteront à une promenade dans les deux ruelles où prend place le marché central de Hoi An sur les berges de la rivière Thu Bon, la visite rapide de deux temples chinois et celle de la maison d’un ancien commerçant!

Photo ci-dessus : Une charmante Vietnamienne portant la traditionnelle palanche pour transporter des fruits qu’elle offre à la vente.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: