21
Déc/19
0

Abraham Toro vise le grand club

Revue de presse

Pierrick Pichette, Le Nouvelliste, le 21 décembre 2019

Abraham Toro-Hernandez

TROIS-RIVIÈRES — En vue de sa saison 2020, Abraham Toro n’a qu’un objectif en tête. Il souhaite intégrer l’alignement partant des Astros de Houston dans la Ligue majeure de baseball.

En visite à Trois-Rivières pour entraîner de jeunes joueurs des Aigles, le Québécois originaire de Greenfield Park a confié qu’il ne lésinait pas sur les efforts en cette saison morte afin d’atteindre son but ultime. «Je travaille très fort en ce moment. Je concentre mes énergies sur le camp d’entraînement qui s’en vient. J’espère être en mesure de me joindre à l’équipe [les Astros] dès le début de la saison et d’y rester le plus longtemps possible.»

Lors de la précédente campagne, le joueur de troisième but a pris part à 25 matchs dans les majeures à la suite de la blessure subie par le joueur d’arrêt-court Carlos Correa. En 78 présences au bâton, il a frappé 17 coups sûrs, dont deux circuits, produisant ainsi neuf points et enregistrant une moyenne de ,218.

Le jeune homme de 22 ans avait cependant vu son temps de jeu diminuer considérablement au retour de Correa dans la formation. Qu’à cela ne tienne, devenir l’un des rares Québécois à se frayer un chemin jusqu’au baseball majeur était déjà un rêve devenu réalité pour lui.

Photo ci-dessus : Abraham Toro a goûté au baseball majeur en 2019, mais le jeune homme est le premier à admettre qu'il n'est pas rassasié. En 2020, il voudra faire sa place à temps plein chez les Astros, une des meilleures équipes du circuit. (Photo : Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
21
Déc/19
0

Russell Martin, le troisième meilleur receveur de la décennie?

Revue de presse

Agence QMI, TVA Sports, le 21 décembre 2019

Russell Martin

Les palmarès venant clore la présente décennie se multiplient en cette fin du mois de décembre 2019 et le baseball majeur a décidé de faire sa part avec de nombreuses compilations. Parmi celles-ci, il est possible de voir le nom du Québécois Russell Martin au troisième rang parmi les 10 meilleurs receveurs de la décennie.

«Peu importe où vous regardiez durant l’après-saison, il y avait Martin, avec les Dodgers quatre fois, puis les Yankees, les Pirates et les Blue Jays à deux reprises. Entre 2006 et 2016, les équipes de Martin ont raté les éliminatoires seulement deux fois», a-t-on écrit, sur le site web du baseball.

Depuis le début de sa carrière, Martin a effectivement pris part aux séries 10 fois en 14 ans. Dans la dernière décennie, il a pris part au rendez-vous automnal à sept reprises, dont six fois de suite, de 2011 à 2016.

Pour lire l'article en entier, cliquez sur le lien suivant : Russell Martin, le 3e meilleur receveur de la décennie?

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés: ,
21
Déc/19
0

Le baseballeur Louis Gendron portera les couleurs du College of Saint Rose… dès cet hiver

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Louis Gendron,

Mirabel, Québec, le 21 décembre 2019 — Les joueurs de baseball québécois n’ont jamais été en aussi grande demande dans les universités et les collèges américains. Depuis le début de l’automne, nous n’avons de cesse d’ajouter des noms d’athlètes de chez nous à notre liste des baseballeurs québécois qui évolueront dans le baseball collégial et universitaire américain en 2020.

Un des derniers en lice est Louis Gendron, un jeune homme de 18 ans, qui vient tout juste de s’entendre avec le College of Saint Rose d’Albany dans l’État de New York, une université dont l’équipe de baseball évolue en division II de la NCAA (National Collegiate Athletic Association).

Un athlète de Lévis au Québec, Gendron doit l’amorce de sa carrière de baseballeur universitaire américain aux bonnes relations de Jean-Philippe Roy, le directeur du programme sports-études baseball des Canonniers de Québec, avec d’ex-joueurs des Capitales de Québec qui œuvrent maintenant dans le baseball chez nos voisins du Sud.

Photo ci-dessus : Le baseballeur québécois Louis Gendron affiche fièrement les casquettes de l'équipe de baseball du "College of Saint Rose", les Golden Knights... une formation avec qui il évoluera au sein de la NCAA dès la saison hiver-printemps 2020.

20
Déc/19
0

Le futur du baseball québécois est « entre bonnes mains »

Revue de presse

Michel Chabot, Radio-Canada.ca, le 20 décembre 2019

Académie Baseball Canada (ABC)

Le baseball se porte mieux que jamais au Québec. Plus de 50 athlètes de la province jouent présentement avec des équipes universitaires aux États-Unis.

« C'est un record, dit Alex Agostino, dépisteur régional pour les Phillies de Philadelphie. Ce sont des joueurs développés au Québec qui continuent leur progression. Ça ne veut pas dire qu’ils vont tous jouer dans le baseball majeur, mais ce sont des gars qui vont être vus et qui vont aller chercher une éducation. »

À la racine de ce succès, il y a la refonte de la structure de l’Académie de Baseball Canada (ABC), survenue il y a quatre ans. Les jeunes espoirs québécois jouent maintenant près d’une centaine de matchs par année alors qu’auparavant, ils ne faisaient que prendre part à un programme d’entraînement hivernal.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le lien suivant : Le futur du baseball québécois est « entre bonnes mains »

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

12
Déc/19
0

Jonathan Lacroix avec les Capitales de Québec

Revue de Web

Communiqué de presse des Capitales de Québec, le 12 décembre 2019

Jonathan Lacroix

Mirabel, Québec, 12 décembre 2019 - Après les premières mises sous contrat de la saison morte, les Capitales poursuivent la construction du premier effectif qui évoluera dans la Ligue Frontier en signant cette fois-ci le Québécois Jonathan Lacroix. Le jeune homme de 22 ans a disputé les deux dernières saisons au sein de l'organisation des ligues mineures des Astros des Houston.

Repêché en 12e ronde par les Astros de Houston lors de la séance de repêchage de 2017 du baseball majeur, Jonathan Lacroix a participé à 141 parties dans l’uniforme des River Bandits de Quad Cities lors des deux derniers étés. Dans le baseball professionnel, il a frappé 118 coups sûrs, dont 38 pour plus d’un but. Le voltigeur de 22 ans a également volé 9 coussins.

Photo ci-dessus : Jonathan Lacroix en course vers le marbre après avoir claqué un coup de circuit dans l'uniforme des River Bandits de Quad Cities.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
11
Déc/19
0

Cinq baseballeurs québécois sur les équipes d’étoiles de Canadian Baseball Network

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Photo ci-dessus : Archer Brookman, Marcel-Maxime Lacasse, Édouard Julien, Marc-Antoine Lebreux et David Gauthier ont tous été élus au sein des équipes d’étoiles de « Canadian Baseball Network » pour la saison de baseball hiver-printemps 2019.

8
Déc/19
0

Un 54e joueur dans les collèges américains en 2020… Jacob Brault qui jouera au Kansas!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jacob Brault, Royal de Repentigny

Mirabel, Québec, le 8 décembre 2019 — Un autre baseballeur québécois vient de s’entendre avec un collège américain… mais cette fois-ci c’est en vue de la saison qui commence dans quelques semaines. En effet, Jacob Brault a accepté une offre du Pratt Community College, une institution du Kansas, dont l’équipe de baseball, les Beavers, évolue en première division de la NJCAA (National Junior College Athlectic Association).

Tout au long de la saison d’automne, Brault, un lanceur droitier pouvant également jouer à l’avant-champ s’est entraîné avec l’Académie Baseball Canada (ABC).

Et c’est en raison de sa présence avec l’ABC que le jeune homme qui vient tout juste de souffler 19 bougies a reçu l’offre tant attendue.

« Tout l’automne, je me suis entraîné avec l’ABC. En début de semaine, Robert Fatal, le directeur du programme de l’ABC m’a demandé dans son bureau avant une séance d’entraînement. Il m’a alors annoncé qu’il avait négocié une très belle offre pour moi avec un collège au Kansas. »

Photo ci-dessus : Jacob Brault, qui au Québec évolue pour le Royal de Repentigny de la Ligue de baseball junior élite du Québec, prendra la direction du Kansas dans les prochaines semaines pour joindre les rangs de l’équipe de baseball du Pratt Community College. (Photo : Kevin J. Raftery, LBJÉQ)

7
Déc/19
0

Cédric De Granpré au Collège Chipola de Floride dès l’automne prochain, à moins que…

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Cédric De Grandpré, Académie Baseball Canada

Mirabel, Québec, le 7 décembre 2019 — Le Collège Chipola de Marianna en Floride, l’alma mater du receveur québécois Russell Martin, accueillera un autre baseballeur québécois à compter de l’automne 2020, soit Cédric De Grandpré.

Le jeune homme qui soufflera 18 bougies le mois prochain est impressionné d’avoir reçu une offre du Collège Chipola dont l'équipe de baseball évolue en première division de la NJCAA (National Junior College Athlectic Association) : « Je trouve cela vraiment spécial de penser que je vais jouer au baseball et étudier au même endroit que Russell Martin, un québécois qui a connu autant de succès dans sa carrière dans les ligues majeures ».

Photo ci-dessus : En 2028 et 2019, Cédric De Grandpré a connu de beaux succès avec l’Académie Baseball Canada (ABC), et ce, tant au monticule que dans le rectangle du frappeur.

6
Déc/19
0

Nathan Landry sera lanceur partant à sa première année dans la NJCAA

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Sophy-Anne Brière, collaboratrice au www.jacqueslanciault.com

Gatineau, Québec, le 6 décembre 2019 — Pour une première fois de sa carrière de baseballeur, le lanceur québécois Nathan Landry s’est envolé vers le Missouri cet automne. Il a ainsi rejoint la troupe du Mineral Area College qui évolue dans la première division de la National Junior College Athlectic Association (NJCAA). Je me suis entretenue avec lui dans le but d’en apprendre davantage sur ses premières impressions envers le pays de l’oncle Sam.

Dès son arrivée aux États-Unis, Landry s’est senti fort bien accueilli et il a été impressionné par le campus et les infrastructures du collège. « L’environnement au collège est très agréable. Les installations sont  remarquables. On a plusieurs outils à notre disposition. Par exemple, nous avons accès à des cages de frappeur avec monticules, deux salles d’entraînement dans l’école, dont une réservée pour les athlètes, une thérapeute sportive, des plages de yoga sont disponibles et plus encore. De plus, le terrain est vraiment bien. »

Bien que son intégration à son nouveau milieu se soit faite rapidement, il a eu besoin d’un temps d’ajustement pour se familiariser avec le fait de devoir toujours parler anglais. « Mes coéquipiers m’ont  bien accueilli. Même si j’ai dû m’habituer à penser en anglais constamment, l’équipe et les professeurs m’ont aidé à m’adapter et je sens que ma façon de communiquer est de plus en plus fluide dans cette langue. »

Photo ci-dessus : Nathan Landry photographié ici alors qu'il oeuvrait au monticule pour l'équipe du Québec.

6
Déc/19
0

Les boys de la dernière chance

Revue de presse

Sylvain St-Laurent, Le Droit, le 5 décembre 2019

CHRONIQUE / Au cœur de cette histoire, il ne faut pas l’oublier, il y a un stade. Un sympathique petit stade de baseball, qui a perdu son lustre d’antan, mais qui n’a pas atteint la fin de sa vie utile.

Ce stade, c’est une infrastructure unique. C’est le seul stade de baseball qu’on a. Si on voulait construire quelque chose d’équivalent, de nos jours, il faudrait probablement investir entre 60 et 70 millions $.

Dans les dernières semaines, les élus de la Ville d’Ottawa devaient se poser une question fondamentale. La capitale canadienne a-t-elle vraiment envie de continuer d’entretenir son parc de balle, en bordure de l’autoroute 417 ?

L’autre option était de mettre le terrain en vente. On aurait sans doute pu en tirer un bon prix. Un promoteur aurait sans doute été heureux d’en faire son acquisition, pour ensuite changer la vocation du site.

Continuer ou ne pas continuer.

Donner une – ultime – chance aux ligues mineures indépendantes ou mettre un terme à l’aventure après 25 ans.

Photo ci-dessus : Le stade Raymond Chabot Grant Thornton d'Ottawa mieux connu sous le nom de parc RCGT. (Photo Étienne Ranger, Archives, Le Droit)

Remplis sous: Baseball Mots clés: