14
Jan/19
0

Trans et joueuse de baseball élite

Victoria Lachance ne voulait pas que son passage d’homme à femme nuise à son parcours sportif

Revue de presse

Arnaud Koenig-Soutière et Jean-Nicolas Blanchet, Le Journal de Québec, le 14 janvier 2019

TROIS-RIVIÈRES - Figurant parmi les meilleurs espoirs de son âge au baseball québécois, Danick Lachance-Plante était prêt à faire le saut et briser tous les tabous. Il est devenu une femme et défendra les couleurs des Aigles de Trois-Rivières de la Ligue de baseball junior élite sous le nom de Victoria la saison prochaine.

La jeune transgenre de 18 ans a amorcé dans les derniers mois une transformation à laquelle elle réfléchissait depuis le début de son adolescence. Elle a suivi des traitements hormonaux, revampé son style vestimentaire et a officiellement changé son nom pour Victoria.

«C’était flou un peu [avant]. À la fin 2017, j’avais confirmé ce que je pensais après plusieurs recherches. Ç’a été assez long. Ce n’est pas quelque chose qui se fait sur un coup de tête», a raconté Victoria en entrevue dimanche.

Photo ci-dessus : Victoria Lachance et son gérant Alexandre Béland, hier, au complexe sportif Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
13
Jan/19
0

«Notre esprit d’équipe pourrait nous propulser vers les plus hauts sommets» – Raphaël John Leblanc

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 13 janvier 2019 — Raphaël John Leblanc amorcera le 26 janvier prochain sa première saison dans le baseball collégial américain. L’athlète originaire de Shawinigan a connu, nous dit-il, une saison d’automne fort satisfaisante au collège Panola du Texas…

Satisfaisante dans sa bouche, nous indique qu’il pourrait bien faire flèche de tout bois dès sa première saison en première division de la NJCAA (National Junior Athletic Association)!

En étant à ses premiers pas chez nos voisins du Sud, nous souhaitions connaître ses impressions, notamment quant à l’environnement dans lequel il vit au Texas, à son acclimatation en classe tout comme au sein de son équipe de baseball, aux entraînements, à ses entraîneurs et évidemment à sa progression depuis son arrivée!

Nous avons communiqué avec lui par courriel, voici ce qu’il nous a confié.

Photo ci-dessus : Raphaël John Leblanc a connu de fort beaux moments en attaque dans l’uniforme des Voyageurs de Saguenay de la Ligue de baseball junior élite du Québec en 2017. Il a alors frappé pour une moyenne au bâton de 0,330, y allant de 13 doubles et de 7 circuits, tout en produisant 36 points pour les siens. C’est le genre de prestations qu’il souhaite évidemment réaliser avec sa nouvelle équipe du « Panola College » du Texas! (Photo : Kevin J. Raftery, LBJÉQ)

13
Jan/19
0

Direction Texas pour Xavier Gonzalez-Bayard

Revue de presse

Mathieu Fontaine, L'Express, le 13 janvier 2019

Xavier Gonzalez-BayardLe 20 janvier prochain, le lanceur guillaumien Xavier Gonzalez-Bayard quittera le Québec et réalisera un rêve en endossant les couleurs des Bulldogs de Clarendon, une formation de la première division de la NJCAA (National Junior College Athletic Association). Joint par L’Express à quelques jours de son départ, l’artilleur de 18 ans débordait d’enthousiasme.

Après presque deux années complètes à s’entraîner en compagnie des meilleurs baseballeurs québécois à l’Académie Baseball Canada (ABC), Gonzalez-Bayard a enfin obtenu l’appel tant espéré. «Ils m’ont contacté à la fin du mois de novembre et m’ont demandé d’envoyer des vidéos et des statistiques. Au début décembre, ils m’ont fait une offre que j’ai décidé d’accepter», a expliqué le lanceur qui a compilé une fiche de cinq victoires et une seule défaite l’été dernier, tout en conservant une moyenne de point mérité de 3,44.

Photo ci-dessus : Xavier Gonzalez-Bayard deviendra ainsi le 17e Québécois à s’aligner avec le collège texan depuis le début des années 2000.

13
Jan/19
0

Cinq moments mémorables du passage de Russell Martin avec les Blue Jays… en photos

Revue de presse

Agence QMI, Le Journal de Montréal, le 13 janvier 2019

Russell Martin

Échangé aux Dodgers de Los Angeles vendredi, le Québécois Russell Martin aura disputé quatre saisons avec les Blue Jays de Toronto. Voici quelques moments marquants de son passage avec la formation torontoise.

Un contrat lucratif

Russell Martin

C’est le 20 novembre 2014 que Russell Martin a été présenté officiellement à Toronto lors d’une conférence de presse en compagnie du directeur général des Blue Jays Alex Anthopoulos. Le receveur québécois avait alors 82 millions de bonnes raisons de sourire, ce qui représente le montant versé par la formation torontoise pour une entente de cinq ans. Il s’agit là du contrat le plus lucratif que Martin décrochera au cours de sa carrière.

De passage à Montréal

Russell Martin, (Photo Martin Chevalier)

Chaque visite à Montréal a eu une saveur particulière pour Russell Martin dans le cadre des matchs préparatoires des Blue Jays présentés au Stade olympique. Il n’oubliera jamais son premier passage survenu en avril 2015. C’était un rêve pour lui de jouer dans la ville qui l’a vu grandir avec un uniforme du baseball majeur sur le dos. Il a notamment partagé le moment avec son père, qui avait été invité à jouer l’hymne national au saxophone.

Un circuit opportun

Russell Martin

De 2015 à 2018, Russell Martin a frappé un total de 67 circuits dans l’uniforme des Blue Jays, dont un durant les éliminatoires. Parmi toutes ces longues balles, un circuit de trois points frappé le 23 septembre 2015, en septième manche, dans une victoire de 4 à 0 face aux Yankees de New York compte parmi les plus mémorables. Les Blue Jays poursuivaient alors leur route vers le titre de la section Est de la Ligue américaine.

Dans les éliminatoires...

Russell Martin

Deux fois plutôt qu’une, soit en 2015 et 2016, Martin et les Blue Jays ont vécu des moments grisants dans les éliminatoires en battant les Rangers du Texas dans une série de division. La formation torontoise avait toutefois été écartée ensuite par les Royals de Kansas City en finale de l’Américaine en 2015, puis par les Indians de Cleveland l’année suivante.

Un départ à l’arrêt-court

Russell Martin

Si la saison 2018 n’a pas été sa meilleure offensivement, Russell Martin a su démontrer qu’il est capable d’être polyvalent en défensive. Il a même été employé trois fois à l’arrêt-court, dont durant un match complet, le 26 mai, au Citizens Bank Park, à Philadelphie. Occupant son poste de receveur lors de 71 matchs, il a aussi évolué au troisième coussin à 21 reprises. Afin de remercier son vétéran, le gérant des Jays John Gibbons a même permis à Martin d’œuvrer comme gérant pour le dernier affrontement du club torontois en 2018.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
13
Jan/19
0

Russell Martin: un dernier tour de piste pour gagner

Revue de presse

Marc Griffin, RDS.CA, le 12 janvier 2019

Russell Martin

Est-ce que Russell Martin aurait aimé porter l’uniforme des Blue Jays cette année? La réponse est oui! Pour accompagner les jeunes, ça prend un vétéran respecté, même si de voir les jeunes passer devant lui prend du temps de jeu. Un rôle qu’il aurait pris au sérieux. Est-ce que Russell Martin préfère porter l’uniforme des Dodgers à l’aube de ses 36 ans? Tellement qu’il a fort probablement dansé dans son salon en apprenant la nouvelle. Russell veut sortir par la grande porte et gagner!

Il sait qu’il ne sera pas le receveur numéro un de l’équipe, mais il se retrouve dans une équipe qui aspirera aux grands honneurs. Il pourra aider le personnel de lanceurs comme il l’a fait avec toutes les équipes avec lesquelles il a évolué. Parce que Russell Martin va bien au-delà des statistiques offensives.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
12
Jan/19
0

Les Blue Jays échangent le receveur québécois Russell Martin aux Dodgers

Revue de presse

La Presse canadienne, le 12 janvier 2019

Russell Martin

LOS ANGELES Le receveur québécois Russell Martin a été échangé des Blue Jays de Toronto aux Dodgers de Los Angeles.

Les Dodgers ont confirmé la nouvelle en après-midi.

En retour, les Blue Jays mettent la main sur le lanceur droitier des ligues mineures Andrew Sopko et l'espoir à l'avant-champ Ronny Brito.

Plusieurs médias rapportent que les Jays assumeront une large part du salaire de Martin, qui doit toucher 20 millions $ US en 2019.

« J'étais content (lorsque j'ai appris la nouvelle), mais j'ai aussi pensé à mes coéquipiers que je ne reverrai plus, a concédé le Montréalais. J'étais au complexe des Blue Jays en plus et on s'entraînait, mais je ne pouvais pas le dire encore parce que ça n'était pas (finalisé).

« C'est sûr que j'ai une belle opportunité avec les Dodgers. J'ai toujours senti qu'il y avait quelque chose que je n'ai accompli à L.A., et je suis content d'avoir cette deuxième chance », a-t-il insisté.

Photo ci-dessus : Russell Martin a toujours été un receveur excitant à voir jouer..

Remplis sous: Baseball Mots clés:
12
Jan/19
0

Retour à Los Angeles, huit ans et 100 millions plus tard

Revue de presse

Danny Joncas, Agence QMI, Le Joournal de Montréal, le 12 janvier 2019

Russell Martin

Ainsi, l’époque Russell Martin avec les Blue Jays de Toronto aura duré quatre saisons. Pour la dernière année du contrat de cinq ans d’une valeur de 82 millions de dollars américains que lui ont consenti les Jays en 2014, le receveur québécois effectuera un retour aux sources.

Échangé aux Dodgers de Los Angeles hier, c’est toutefois un Russell Martin avec près de 100 millions de dollars de plus en banque qui revient à Los Angeles. Plutôt que de toucher un « maigre » 387 000 $ comme il l’a fait à sa première saison complète en tant que receveur partant des Dodgers, en 2007, il empochera à nouveau cette saison la rondelette somme de 20 millions de dollars.

12
Jan/19
0

Blue Jays ship catcher Russell Martin off to La-La Land for intriguing prospects

Revue de presse

Steve Buffury, Montréal Gazette, le 12 janvier 2019

Russell Martin

No doubt Russell Martin is thrilled to be heading to Los Angeles, and not just because the weather is nice.

The veteran catcher looked as if he was suffocating in Toronto at times last season and will be getting a fresh start with a team he is very familiar with. The Jays traded Martin on Friday to his former club, the L.A. Dodgers, for a couple of interesting prospects, 19-year-old shortstop Ronny Brito and right-handed pitcher Andrew Sopko. Jays GM Ross Atkins deserves kudos for being able to ship out the aging Martin and his $20 million contract (though the Jays will eat $16.4 million of that) and getting something decent in return. Whether Brito and the 24-year-old Sopko eventually progress into quality major league players, nobody knows for sure. But both are intriguing talents, particularly Brito, whom has been described as having Gold Glove talent at short.

The Jays did not want Martin around for another season, despite the fact that he is one of the best at calling a game, framing pitches and generally lifting pitching staffs. The 2018 season was a nightmare for the Toronto-born catcher. Martin, who turns 36 next month, had a down season offensively in 2018, hitting .194 with eight doubles, 10 home runs, and 56 walks over 90 games.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
12
Jan/19
0

Le recruteur Alex Agostino porte encore les Expos dans son coeur

Revue de presse

Daniel Richard, RDS.CA, le 11 janvier 2019

Alex Agostino

Les réseaux sociaux ont façonné plusieurs aspects de notre société et le sport professionnel n'y fait pas exception.

Au baseball, plusieurs joueurs prometteurs publient des vidéos où ils font la démonstration de leur talent, un peu comme le font les chanteurs ou les musiciens. Une pratique dont ne raffolle pas le recruteur québécois des Phillies de Philadelphie Alex Agostino.

Photo ci-dessus : Un des meilleurs recruteurs de la MLB vient du Québec.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
12
Jan/19
0

La famille motive le retour de Phillippe Aumont avec les Champions d’Ottawa

Revue de presse

Jonathan Jobin, ICI Radio-Canada, le 11 janvier 2019

Philippe Aumont

Le lanceur de Gatineau Phillippe Aumont reviendra pour une autre saison avec les Champions d'Ottawa dans la Ligue Can-Am. Aumont avait joué pour l'équipe de baseball indépendant durant l'été 2017, avant de tenter sa chance une nouvelle fois dans le baseball affilié l'an dernier.

Le Québécois a décidé de revenir avec les Champions pour des raisons familiales, notamment. Le joueur de 30 ans attend son premier enfant avec sa conjointe Frédérique.

Je voulais être plus proche de la maison pour aider ma femme. Je n'avais plus le goût d'être parti pendant 9 ou 10 mois durant l'année, mentionne Aumont.

Photo ci-dessus : "J'ai pas dit : c'est fini ! C'est plus moi qui suis tanné de partir pendant plusieurs mois chaque année. Je veux faire une transition." - Phillippe Aumont, lanceur de baseball professionnel. (Photo : Marc Lafleur, Champions d'Ottawa)

Remplis sous: Baseball Mots clés: