18
Jan/20
0

Jesen Dygestile-Therrien en quête d’une équipe!

Les baseballeurs québécois dans le giron des Ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jesen Therrien,  Alejandro Ortiz-Préfontaine, Fernando Fernandez-Beltran et Luis ArgumedesMirabel, Québec, le 18 janvier 2020 — Les nouvelles relatives au lanceur québécois Jesen Dygestile-Therrien ont été rares durant toute l’année 2019.

Rappelons qu’après avoir atteint les ligues majeures avec les Phillies de Philadelphie au cours de l’été 2017, l’ancien des Orioles de Montréal de la Ligue de baseball junior élite du Québec a subi une intervention chirurgicale du type « Tommy John » en septembre 2017, une opération qui l’a tenu à l’écart du jeu durant toute la saison 2018.

Mais, la saison 2029 n’aura pas été à la hauteur des espoirs du jeune homme de Montréal-Nord, puisque son nom aura été inscrit durant toute la saison sur la liste des joueurs blessés des Dodgers d’Oklahoma City, le club-école des Dodgers de Los Angeles en classe AAA.

Puis, l’ex-porte-couleurs de l’équipe nationale junior du Canada a été « réactivé » en septembre… mais depuis le 4 novembre, il est devenu « agent libre ».

Pendant ce temps, Jesen n’a jamais cessé de s’entraîner. Il a redoublé d’efforts, poursuivant ces derniers temps son entraînement avec Luis Argumedes au « Centre U Fit » d’Anjou.

Dygestile-Therrien est en pleine forme… et il est à la recherche d’une invitation pour un camp d’entraînement d’une équipe des ligues majeures.

« Au cours des derniers jours, nous écrit Luis Argumedes, Jesen a quitté le Québec en direction de l’Arizona où il va lancer devant plusieurs recruteurs et directeurs-gérants d’équipes du baseball majeur au début du mois de février ».

Photo ci-dessus : Jesen Therrien et Luis Argumedes encadrent ici deux ex-coéquipiers chez les Orioles de Montréal de la LBJÉQ, Claudio Alejandro Ortiz-Préfontaine et Fernando Fernandez-Beltran, d’excellents baseballeurs s’entraînant également au « Centre U Fit » d’Anjou.

17
Jan/20
0

Carrière de baseballeur universitaire américain terminée pour David Gauthier!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

David GauthierMirabel, Québec, le 17 janvier 2020 — Après la NCAA en 2019, voilà que c’est au tour de la NAIA de statuer que le baseballeur québécois David Gauthier n’est plus admissible à évoluer dans le réseau du baseball collégial et universitaire américain.

Après avoir connu deux superbes saisons avec la troupe du Collège Trinidad du Colorado et une saison époustouflante, l’hiver dernier, avec la formation du collège Nyack dans l’État de New York, la NCAA (National Collegiate Athletic Association) avait informé l’athlète de Saint-Hilaire qu’il n’était plus admissible à jouer dans ce circuit.

Tant Gauthier que l’Université Webber International de Floride ont cru que la décision pouvait être différente dans la NAIA (National Association of Intercollegiate Athletics)… mais ce circuit vient de confirmer à Gauthier la mauvaise nouvelle.

« Selon les règles en vigueur aux États-Unis, le temps permis pour disputer quatre saisons dans le baseball collégial et universitaire s’étale sur dix sessions d’études, or j’aurais dépassé ce nombre », de nous confier l’athlète qui a agi comme lanceur et comme joueur de position avec la troupe de l’Université Webber cet automne.

« J’avais des doutes que ça pouvait arriver. Nous avons envisagé tous les angles possibles pour tenter de me redonner une année de plus, mais ça n’a pas été possible ! »

Photo ci-dessus : Suite à une décision de la NAIA, David Gauthier devra laisser au vestiaire son chandail et sa casquette de l’Université Webber International de Floride.

15
Jan/20
0

Phillippe Aumont : le joueur le plus utile à l’équipe nationale senior du Canada!

Les baseballeurs québécois dans le giron des Ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Phillippe Aumont

Mirabel, Québec, le 15 janvier 2020 - Baseball Canada tenait à Toronto le week-end dernier la 18e édition de son banquet-bénéfice annuel au profit des équipes nationales. Lors de cette soirée de festivités, le lanceur québécois Phillippe Aumont a été honoré, étant nommé le « Joueur le plus utile à l’équipe nationale senior », une récompense présentée par l’Association des joueurs des Ligues majeures !

Rappelons qu’Aumont a été dominant au monticule pour le Canada cette année. L’artilleur format géant a récolté trois victoires en compétition internationale pour la troupe de l’unifolié!

Au cours de l’été, aux Jeux panaméricains, l’athlète de Gatineau a permis aux siens d’amorcer la compétition avec une victoire, défaisant les Argentins. Puis, Aumont est revenu encore plus fort, menant le Canada à la victoire dans le match de la médaille d’or contre le Nicaragua. Pour l’occasion, Aumont a œuvré pendant 7 manches, retirant 21 des 23 frappeurs auxquels il a fait face.

Puis en novembre, au tournoi Premier12, il a vaincu la troupe cubaine grâce, entre autres, à neuf retraits sur des prises en huit manches de travail. Aumont a mené le Canada à sa seule victoire de la compétition.

Les prestations d’Aumont avec l’équipe nationale, tout comme avec les Champions d’Ottawa de l’ex Ligue Can-Am ont attiré l’attention des équipes du baseball majeur… de telle sorte que l’ex-premier choix au repêchage des Mariners de Seattle a signé, au cours de l’automne, un contrat des ligues mineures avec l’organisation des Blue Jays de Toronto, contrat qui est assorti d’une invitation pour le camp d’entraînement des Blue Jays du mois de février prochain.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
13
Jan/20
0

En 2020, des baseballeurs québécois seront un peu partout aux É.-U. dans les collèges et les universités

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 17 janvier 2020 - Ce sont pas moins de 54 baseballeurs québécois qui pourraient se retrouver sur les alignements des équipes évoluant dans les universités et les collèges américains en vue de la saison hiver-printemps 2020 ! C’est du moins le nombre que nous avons identifié pour l’heure, soit au 17 janvier 2020.

De ceux-ci, 20 évolueront au sein de la NCAA, 10 en division 1, 9 en division 2 et 1 en division 3. De plus, 2 autres sont inscrits à titre de Red shirt.

Dans le baseball universitaire, 3 autres de nos joueurs de balles seront dans la NAIA.

Au chapitre des Junior College, 26 des nôtres devraient porter les couleurs de collèges américains, alors qu'un sera sur la liste des joueurs blessés de son équipe (Samuel Fortier), tandis qu’un évoluera dans la USCAA.

Parmi eux, 23 sont des « recrues », 16 sont des joueurs de deuxième année, 10 en sont à leur troisième année au Sud, tandis que 5 en seront à leur dernière saison dans ce réseau!

Et il y aura des baseballeurs québécois qui fouleront les losanges de l’Oncle Sam dans 23 États américains!

Comme pratiquement tous les ans, l’Oklahoma vient en tête dans le choix des nôtres, en effet 13 devraient y être, tandis qu’il y en aura 7 dans des universités ou des collèges texans et 4 tant au Missouri qu’à New York.

Trois fouleront les losanges du Kansas, 2 ceux de l’Alabama, de la Floride, de l'Iowa, de la Louisiane et du Maine. Finalement, il y aura un des nôtres en Arizona, en Californie, au Colorado, en Indiana, au Michigan, au Mississippi, au Nebraska, au New Jersey, en Ohio, en Pennsylvanie, en Utah, au Vermont et finalement en Virginie!

N.B. Le statut de Redshirt s’applique aux étudiants-athlètes qui ne disputent pas de match officiel pendant une saison, ce qui leur permet de rester une année de plus dans le réseau. Toutefois, depuis 2018, la NCAA autorise les Redshirt à participer jusqu’à 4 matchs dans la saison, sans perdre une saison d’éligibilité.

Voici notre tableau dynamique (chacune des colonnes peut être classée selon votre choix) présentant nos 55 baseballeurs québécois nous représentant chez l’Oncle Sam! Prenons note que la situation peut encore évoluer d'ici le premier play ball dans chacune des institutions.

Photo ci-dessus : La NCAA (National Collegiate Athletic Association), la NJCAA (National Junior Athletic Association), la NAIA (National Association of Intercollegiate Athletics) et la USCAA (United States Collegiate Athletic Association) devraient voir pas moins de 54 baseballeurs québécois dans leurs stades au cours de la saison printemps-hiver 2020… qui prendra son envol dans les deux dernières semaines de janvier.

13
Jan/20
0

Baseballeurs recrutés par un collège albertain

Revue de presse

Diane Lapointe, La Relève, le 11 janvier 2020

Trois élèves qui étaient inscrits au programme sport-études baseball à l’école secondaire De Mortagne poursuivent, depuis septembre dernier, leurs études secondaires à la prestigieuse Académie de baseball des Dawgs.

Nicolas Fortin, de Sainte-Julie, Henri Griffin, de Boucherville, et Simon Lusignan, de Varennes, continuent leur progression à Okotoks, en Alberta, jusqu’en juin 2021.

Leur objectif est d’être remarqués et repêchés par des dépisteurs d’universités américaines de la division 1 de la National Collegiate Athletic Association (NCAA). Leurs chances de réaliser ce rêve sont plus grandes ainsi.

Photo ci-dessus : Henri Griffin, Simon Lusignan et Nicolas Fortin jouent avec l’équipe albertaine des « Blacks U18 ». (Photo : Daniel Lusignan)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
24
Déc/19
0

Le joueur de Québec Édouard Julien se rapproche de son objectif

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, 24 décembre 2019

Édouard Julien, Twins du Minnesota

Peu importe le cadeau qui lui est réservé sous le sapin, rien ne fera plus plaisir à Édouard Julien que l’idée de lancer et frapper à nouveau lorsqu’il retournera en Floride, à la mi-janvier. Ayant subi une intervention chirurgicale au coude droit au mois d’août, le joueur de baseball de Québec pourrait faire sa rentrée professionnelle à l’été 2020.

«Au départ, on parlait d’une période de huit mois avant que je puisse recommencer à jouer. Ça nous amène donc en avril ou mai. S’il n’y a pas de complications, mon objectif est de faire une saison de deux ou trois mois», a expliqué au Soleil sous forme de bilan de l’année 2019 celui qui s’est arrêté au dôme du Stade Canac, ces derniers jours.

Photo ci-dessus : Ayant subi une intervention chirurgicale au coude droit au mois d'août, Édouard Julien devrait faire sa rentrée professionnelle à l'été 2020. (Photo : Patrice Laroche, Le Soleil)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
23
Déc/19
0

Mathieu Tremblay de retour dans le baseball collégial et universitaire américain!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mathieu TremblayMirabel, Québec, le 23 décembre 2019 — L’été dernier, à sa première saison dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), le baseballeur québécois Mathieu Tremblay a fait flèche de tout bois avec son bâton! Le jeune homme de 23 ans a maintenu une moyenne à la frappe de 0,465, claquant entre autres 6 doubles et 4 coups de circuit sous les couleurs des Cascades de Shawinigan.

Il n’en fallait pas plus pour qu’un de ses coéquipiers, ex-baseballeur professionnel, profite de ses contacts chez nous voisins du Sud pour réouvrir la porte du baseball collégial et universitaire américain à Tremblay.

Rappelons qu’au cours de la saison d’hiver-printemps 2018, Tremblay a évolué pour la troupe du McCook Community College, une institution d’enseignement du Nebraska dont l’équipe de baseball évolue en première division de la NJCAA.

Photo ci-dessus : Mathieu Tremblay, un porte-couleurs des Cascades de Shawinigan de la Ligue de baseball majeur du Québec portera les couleurs, l’hiver prochain, de l’équipe de baseball de l’Oklahoma Wesleyan University. (Photo : LBMQ)

21
Déc/19
0

Abraham Toro vise le grand club

Revue de presse

Pierrick Pichette, Le Nouvelliste, le 21 décembre 2019

Abraham Toro-Hernandez

TROIS-RIVIÈRES — En vue de sa saison 2020, Abraham Toro n’a qu’un objectif en tête. Il souhaite intégrer l’alignement partant des Astros de Houston dans la Ligue majeure de baseball.

En visite à Trois-Rivières pour entraîner de jeunes joueurs des Aigles, le Québécois originaire de Greenfield Park a confié qu’il ne lésinait pas sur les efforts en cette saison morte afin d’atteindre son but ultime. «Je travaille très fort en ce moment. Je concentre mes énergies sur le camp d’entraînement qui s’en vient. J’espère être en mesure de me joindre à l’équipe [les Astros] dès le début de la saison et d’y rester le plus longtemps possible.»

Lors de la précédente campagne, le joueur de troisième but a pris part à 25 matchs dans les majeures à la suite de la blessure subie par le joueur d’arrêt-court Carlos Correa. En 78 présences au bâton, il a frappé 17 coups sûrs, dont deux circuits, produisant ainsi neuf points et enregistrant une moyenne de ,218.

Le jeune homme de 22 ans avait cependant vu son temps de jeu diminuer considérablement au retour de Correa dans la formation. Qu’à cela ne tienne, devenir l’un des rares Québécois à se frayer un chemin jusqu’au baseball majeur était déjà un rêve devenu réalité pour lui.

Photo ci-dessus : Abraham Toro a goûté au baseball majeur en 2019, mais le jeune homme est le premier à admettre qu'il n'est pas rassasié. En 2020, il voudra faire sa place à temps plein chez les Astros, une des meilleures équipes du circuit. (Photo : Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
21
Déc/19
0

Russell Martin, le troisième meilleur receveur de la décennie?

Revue de presse

Agence QMI, TVA Sports, le 21 décembre 2019

Russell Martin

Les palmarès venant clore la présente décennie se multiplient en cette fin du mois de décembre 2019 et le baseball majeur a décidé de faire sa part avec de nombreuses compilations. Parmi celles-ci, il est possible de voir le nom du Québécois Russell Martin au troisième rang parmi les 10 meilleurs receveurs de la décennie.

«Peu importe où vous regardiez durant l’après-saison, il y avait Martin, avec les Dodgers quatre fois, puis les Yankees, les Pirates et les Blue Jays à deux reprises. Entre 2006 et 2016, les équipes de Martin ont raté les éliminatoires seulement deux fois», a-t-on écrit, sur le site web du baseball.

Depuis le début de sa carrière, Martin a effectivement pris part aux séries 10 fois en 14 ans. Dans la dernière décennie, il a pris part au rendez-vous automnal à sept reprises, dont six fois de suite, de 2011 à 2016.

Pour lire l'article en entier, cliquez sur le lien suivant : Russell Martin, le 3e meilleur receveur de la décennie?

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés: ,
21
Déc/19
0

Le baseballeur Louis Gendron portera les couleurs du College of Saint Rose… dès cet hiver

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Louis Gendron,

Mirabel, Québec, le 21 décembre 2019 — Les joueurs de baseball québécois n’ont jamais été en aussi grande demande dans les universités et les collèges américains. Depuis le début de l’automne, nous n’avons de cesse d’ajouter des noms d’athlètes de chez nous à notre liste des baseballeurs québécois qui évolueront dans le baseball collégial et universitaire américain en 2020.

Un des derniers en lice est Louis Gendron, un jeune homme de 18 ans, qui vient tout juste de s’entendre avec le College of Saint Rose d’Albany dans l’État de New York, une université dont l’équipe de baseball évolue en division II de la NCAA (National Collegiate Athletic Association).

Un athlète de Lévis au Québec, Gendron doit l’amorce de sa carrière de baseballeur universitaire américain aux bonnes relations de Jean-Philippe Roy, le directeur du programme sports-études baseball des Canonniers de Québec, avec d’ex-joueurs des Capitales de Québec qui œuvrent maintenant dans le baseball chez nos voisins du Sud.

Photo ci-dessus : Le baseballeur québécois Louis Gendron affiche fièrement les casquettes de l'équipe de baseball du "College of Saint Rose", les Golden Knights... une formation avec qui il évoluera au sein de la NCAA dès la saison hiver-printemps 2020.