31
Mar/20
0

La NCAA offre une autre chance aux étudiants

Revue de presse

RDS.CA, le 31 mars 2020

Le conseil de la division 1 de la NCAA a indiqué qu’il permettra à leurs étudiants pratiquant des sports « de printemps » de disputer une saison de plus à la suite des annulations concernant la pandémie du coronavirus.

Les établissements scolaires auront droit d’augmenter la quantité de joueurs à leurs formations afin de ne pas empêcher de nouvelles recrues de se joindre aux groupes.

C’est donc dire que la décision prise lundi ne concernera pas uniquement les athlètes qui devaient voir leur parcours universitaire prendre fin cette année.

Les sports visés par cette mesure regroupent le baseball, la balle-molle, le tennis, le golf, l’athlétisme, lacrosse, le volleyball et le water-polo.

Le basketball, le hockey et la natation ne sont pas inclus par cette manoeuvre.

Revue de presse publié par Jacques Lanciault.

29
Mar/20
0

Les 20 Québécois les plus influents dans le monde du baseball

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 29 mars 2020

Antoine Jean, University of Alabama

L’annulation des matchs préparatoires des Blue Jays de Toronto au Stade olympique, qui devaient avoir lieu les 23 et 24 mars, n’allait certainement pas empêcher la publication de ce palmarès annuel de l’Agence QMI concernant les Québécois les plus influents dans le monde du baseball.

Un panel de huit experts a été mis à contribution pour établir une liste de ceux qui ont eu un impact important sur la santé de ce sport dans la province au cours des 12 derniers mois, grâce à leur implication et la visibilité qu’ils apportent à la discipline.

1 - Stephen Bronfman
2 – Abraham Toro
3 – Alex Anthopoulos
4 – Alex Agostino
5 – Russell Martin
6 – Maxime Lamarche
7 – Rodger Brulotte
8 – Derek Aucoin
9 – Denis Boucher
10 – Michel Laplante
11 – Marc Griffin
12 – André Lachance
13 – Claude Raymond
14 – Jacques Doucet
15 – Ray Callari
16 – Phillippe Aumont
17 – Jasmin Roy
18 – Antoine Jean
19 - Éric Gagné
20 – Ivan Naccarata

Mentions honorables :
Stéphanie Savoie (première joueuse élue au Temple de la renommée du baseball québécois), Perry Giannias (grand manitou d’Expos Fest), Charles Leblanc (espoir des Rangers du Texas), Patrick Scalabrini (gérant des Capitales de Québec), Marc Vadboncoeur (président de Baseball Québec), Denis Coderre (fervent du retour du baseball majeur à Montréal) et Vladimir Guerrero fils (célèbre joueur dominicain des Blue Jays natif de Montréal).

Pour lire l'article complet du journaliste Benoît Rioux, cliquez sur le lien suivant : Les 20 Québécois les plus influents dans le monde du baseball

Photo ci-dessus : Wow! Antoine Jean parmi les Québécois les plus influents dans le monde du baseball.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
27
Mar/20
0

Kirkland Fryer recruté dans les rangs collégiaux américains

Revue de presse

Par Jonathan Habashi, L'Express - Drummondville, le 27 mars 2020

BASEBALL. La planète sportive est paralysée par le coronavirus, mais le recrutement se poursuit en vue de la prochaine saison. Le receveur Kirkland Fryer devient ainsi le premier joueur issu du programme de baseball des Voltigeurs du Cégep de Drummondville et l’un des rares Québécois à faire le saut dans les rangs collégiaux américains.

Au cours des derniers jours, Kirkland Fryer a accepté une bourse d’études qui lui permettra de poursuivre son parcours scolaire et sportif avec les Skylanders du Collège communautaire du comté de Sussex à compter de la saison 2020-2021. Cette formation basée à Newton, au New Jersey, évolue dans la division 2 de l’association sportive nationale des collèges juniors (NJCAA).

Photo ci-dessus : Kirkland Fryer, qui évolue pour le Rocket de Coaticook dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, se joindra aux Skylanders du "Sussex County Community Collège" du New Jersey. Le baseballeur québécois devient le premier joueur programme de baseball collégial des Voltigeurs du cégep de Drummondville à atteindre les rangs collégiaux américains.

25
Mar/20
0

«Derek Aucoin, la tête haute» : une histoire de baseball et de gratitude

Revue de presse

Agence QMI, Le Journal de Montréal, 25 mars 2020

Dereck AucoinRien, pas même la pandémie de coronavirus, n’allait empêcher Derek Aucoin et le journaliste Benoit Rioux de lancer la biographie «La tête haute», mercredi.

Dans les circonstances actuelles, les deux hommes ont toutefois dû revoir leur plan de match. C’est donc par le biais d’un Facebook Live qu’Aucoin a procédé au lancement du livre racontant sa vie. La parution de la version papier est retardée, mais l’ouvrage est disponible dès maintenant en format numérique. À compter de vendredi, jour du 50e anniversaire de l’ancien lanceur des Expos de Montréal, la version audio sera également disponible.

«Ce n’est évidemment pas le lancement qu’on avait imaginé. On prévoyait faire ça avec une grosse "gang", au Stade olympique, dans le cadre des matchs entre les Blue Jays et les Yankees. J’étais censé rencontrer mon ancien coéquipier, Aaron Boone, qui est le gérant des Yankees», a raconté Aucoin.

«Le baseball, c’est une belle école de la vie. On doit continuellement s’ajuster, comme on doit tous le faire présentement.»

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : «Derek Aucoin, la tête haute» : une histoire de baseball et de gratitude

Photo ci-dessus : Derek Aucoin (Photo : JOËL LEMAY, Agence QMI)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
24
Mar/20
0

Aumont compose avec des impacts pour les Jays et les Jeux olympiques

Revue de presse

Éric Leblanc, RDS.CA, le 24 mars 2020

Phillippe Aumont, Blue Jays de Toronto

MONTRÉAL – Au fil des ans, Phillippe Aumont a surmonté plusieurs obstacles pour rebondir au monticule. L’artilleur de 31 ans ne peut toutefois rien contre la pandémie de la COVID-19 qui l’a freiné au camp d’entraînement des Blue Jays de Toronto en plus de l’empêcher de participer aux Jeux olympiques à Tokyo.

Ce n’est pas tout, s’il était parvenu à convaincre les Jays de ne pas le retrancher, il aurait participé, cette semaine, aux matchs préparatoires du club au Stade olympique face aux Yankees de New York.

Preuve qu’il a évolué psychologiquement, Aumont demeure somme toute serein face à ces imprévus de la vie. C’est le cas même s’il doit s’astreindre à une quarantaine à distance de sa conjointe et sa petite fille.

«J’ai un lien très serré avec mes chiens et mon chat. Je progresse aussi au jeu vidéo Call of Duty», a décrit Aumont, en riant, qui est revenu en sol canadien une journée avant que Justin Trudeau annonce la fermeture de la frontière canado-américaine aux déplacements non essentiels.

Si tout se passe bien, il pourra donc retrouver les deux femmes de sa vie dans une semaine. Cette attente lui a permis de songer au contexte actuel. En dépit de la déception qu’il doit encaisser, le geste du Comité olympique canadien de se retirer des JO s’imposait.

Photo ci-dessus : Phillippe Aumont (Source: Getty)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
20
Mar/20
0

Un premier camp avec les Blue Jays écourté pour Jean-Christophe Masson

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 19 mars 2020

Jean-Christophe Masson, Blue Jays de Toronto

Son premier camp d’entraînement professionnel a coupé court plus vite que prévu, mais Jean-Christophe Masson a eu le temps d’y prendre goût. «J’ai hâte d’y retourner», confie le jeune espoir des Blue Jays de Toronto.

Le joueur de 17 ans est de retour chez lui, à Lévis, depuis dimanche, où il observe une quarantaine volontaire de 14 jours que l’organisation du baseball majeur lui demande de respecter jusqu’à sa conclusion. Chaque jour, on s’informe s’il a développé des symptômes en lien avec la COVID-19, ce qui n’est pas le cas.

«Le plus important pour les Blue Jays, présentement, ce n’est pas le maintient de notre condition, mais bien que chaque joueur de retour chez lui respecte la quarantaine de 14 jours. Ils m’écrivent chaque jour pour vérifier et m’assurer que je ne sois pas en contact avec personne», expliquait-il, jeudi.

Photo ci-dessus : Jean-Christophe Masson. (Photo courtoisie de Daniel Lusignan)

20
Mar/20
0

Un premier camp écourté avec les Jays pour Jean-Christophe Masson

Revue de presse

Roby St-Gelais, Le Journal de Québec, le 20 mars 2020

Jean-Christophe Masson, Blue Jays de Toronto

À 17 ans seulement, le voltigeur Jean-Christophe Masson se préparait à vivre sa première saison complète dans le baseball professionnel avec l’organisation des Blue Jays de Toronto avant d’être obligé de rentrer chez lui, à Lévis.

À l’instar de tous les sportifs de la planète qui ont vu leur carrière être brusquement mise sur pause, le Québécois ronge son frein depuis l’annulation des camps d’entraînement du baseball majeur pour lutter contre l’épidémie de la COVID-19.

«Nous, on ne peut plus faire du sport et on est tous dans le même bateau, mais il y a des gens qui sont plus touchés présentement et qui s’occupent de personnes en danger», a confié celui qui doit normalement évoluer avec les recrues des Blue Jays à partir du mois de juin.

Si Masson sait très bien qu’il n’est pas près de retourner sur un terrain gazonné de sitôt, il ne peut quand même pas s’empêcher de pousser un long soupir en pensant que la saison 2020 est sérieusement en danger.

L’ancien des Canonniers de Québec a accepté un alléchant boni de signature de 300 000 $ pour faire le saut chez les professionnels avant même d’avoir atteint l’âge de la majorité, l’été passé, en plus d’obtenir la garantie que les Jays paieraient ses études universitaires une fois sa carrière terminée.

Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur le lien ci-contre : Un premier camp écourté avec les Jays pour Jean-Christophe Masson

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

20
Mar/20
0

Fin de saison précipitée pour Nicolas Doré

Revue de presse

Dave Ainsley, Le Quotidien, le 20 mars 2020

Nicolas Doré, avec les Bulldogs de Southwestern Oklahoma State University

Avec sa saison de baseball en pause pour trois semaines, le Jonquiérois Nicolas Doré se trouve en attente présentement à Weatherford, en Oklahoma, conscient que sa première saison en deuxième division de la NCAA avec les Bulldogs de Southwestern Oklahoma State University a probablement pris fin prématurément.

« Ce n’est pas officiellement annulé, même si c’est pas mal ce que tout le monde s’attend en ce moment », raconte-t-il en entrevue téléphonique, avouant que la situation est un peu bizarre présentement.

Pour le moment, Nicolas Doré demeure dans l’État du sud des États-Unis. Il se trouve en semaine de relâche scolaire et les deux prochaines semaines au retour se feront en ligne. Un vote aura lieu prochainement pour poursuivre jusqu’à la fin de la session et si c’est approuvé et que les activités de baseball sont bel et bien annulées, il rentrera alors au bercail, si c’est toujours possible.

Photo ci-dessus : Nicolas Doré a bien apprécié sa première saison écourtée avec les Bulldogs de Southwestern Oklahoma State University.

18
Mar/20
0

Partie remise pour Phillippe Aumont avec les Blue Jays

Le lanceur tentait de percer la formation des Jays, mais la COVID-19 a mis fin au camp de l'équipe.

Revue de presse

Jonathan Jobin, ICI Radio-Canada, le 18 mars 2020

Phillippe Aumont

Le lanceur gatinois Philippe Aumont devrait être en train de se préparer à lancer contre les Yankees au Stade olympique de Montréal. Mais à la place, il est revenu chez lui à Gatineau, tard mardi soir, en raison de la pandémie de COVID-19.

Sur le chemin du retour, alors qu’il a pris deux vols en provenance de Floride, Aumont a pu constater comment les habitudes des voyageurs ont été modifiées depuis quelque temps.

Les gens sont en alerte. Je te dirais que 25 % des voyageurs portent des masques. Les gens prennent ça au sérieux, ce qui est une bonne chose. C’était pas mal tranquille dans les aéroports, raconte l’ancien choix de premier tour des Mariners de Seattle en 2007.

La décision des Blue Jays de renvoyer la plupart des joueurs qui participaient au camp d’entraînement a été annoncée peu de temps après la suspension des activités des Ligues majeures (MLB).

Ils n’ont pas répondu à beaucoup de questions. Les joueurs de la formation de 40 joueurs pouvaient rester au complexe, les autres devaient partir. Ils ne nous ont pas forcés, mais tu voyais qu’il ne voulaient pas avoir la responsabilité de gars comme moi, raconte Aumont, qui avait signé un contrat comme agent libre pour tenter de percer la formation de l’équipe torontoise.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien ci-contre : Partie remise pour Phillippe Aumont avec les Blue Jays

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
18
Mar/20
0

Mathieu Massicotte signe sa 1re victoire dans les collèges américains… puis il engrange sa 2e!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte, photo et recherches de Jacques Lanciault

Mathieu Massicotte, Sussex County Community College

Mirabel, Québec, le 18 mars 2020 — Jeudi dernier, un peu avant que tout soit annulé dans le baseball collégial et universitaire américain, le baseballeur québécois Mathieu Massicotte a offert une brillante prestation au monticule pour son équipe du Sussex County Community College!

Le jeune homme, qui chez nous évolue pour les Alouettes de Charlesbourg de la Ligue de baseball junior élite du Québec, a œuvré durant cinq manches sur le monticule… blanchissant ses adversaires du Glen Oaks Community College, ne leur permettant qu’un seul but sur balles, c’est tout.

Massicotte, qui n’a alloué aucune passe gratuite durant sa sortie, a passé pas moins de dix frappeurs adverses dans la mitaine, menant les siens à un gain de 11-0.

Évidemment, l’artilleur québécois a reçu le crédit de la victoire, un premier gain en carrière pour lui dans la National Junior College Athletic Association.

Et une deuxième victoire
Puis, malgré la décision du week-end dernier de la NJCAA de mettre fin à la saison 2020, l’équipe de Massicotte a disputé un dernier match, hier, en Floride, alors qu’encore une fois le baseballeur de la ville de Québec a brillé.

L’athlète de 20 ans a de nouveau blanchi ses adversaires durant cinq manches, ne permettant qu’un seul coup sûr et atteignant un frappeur d’un de ses tirs. Massicotte a encore connu le succès avec ses lancers, puisqu’il a fait fendre l’air à huit frappeurs rivaux.

Les siens l’ont emporté au compte de 11-7 sur la troupe de la Sunshine Academy, signant ainsi sa deuxième victoire de la saison.

Pour voir la liste des Québécois ayant évolué dans les universités et collèges américains en 2020 et pour prendre connaissance des statistiques finales qu'ils ont cumulées dans cette saison écourtée, cliquez sur les liens suivants :

Baseballeurs québécois dans les universités et collèges - Saison hiver-printemps 2020

Les statistiques des nôtres dans les universités et les collèges — saison 2020

Photo ci-dessus : En 14 manches de travail dans cette saison écourtée, le lanceur québécois Mathieu Massicotte a cumulé un dossier de 2-1 avec une moyenne de points mérités de 1,92 et pas moins de 21 retraits sur des prises pour son équipe du Sussex County Community College.