7
Déc/19
0

Cédric De Granpré au Collège Chipola de Floride dès l’automne prochain, à moins que…

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Cédric De Grandpré, Académie Baseball Canada

Mirabel, Québec, le 7 décembre 2019 — Le Collège Chipola de Marianna en Floride, l’alma mater du receveur québécois Russell Martin, accueillera un autre baseballeur québécois à compter de l’automne 2020, soit Cédric De Grandpré.

Le jeune homme qui soufflera 18 bougies le mois prochain est impressionné d’avoir reçu une offre du Collège Chipola dont l'équipe de baseball évolue en première division de la NJCAA (National Junior College Athlectic Association) : « Je trouve cela vraiment spécial de penser que je vais jouer au baseball et étudier au même endroit que Russell Martin, un québécois qui a connu autant de succès dans sa carrière dans les ligues majeures ».

Photo ci-dessus : En 2028 et 2019, Cédric De Grandpré a connu de beaux succès avec l’Académie Baseball Canada (ABC), et ce, tant au monticule que dans le rectangle du frappeur.

6
Déc/19
0

Nathan Landry sera lanceur partant à sa première année dans la NJCAA

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Sophy-Anne Brière, collaboratrice au www.jacqueslanciault.com

Gatineau, Québec, le 6 décembre 2019 — Pour une première fois de sa carrière de baseballeur, le lanceur québécois Nathan Landry s’est envolé vers le Missouri cet automne. Il a ainsi rejoint la troupe du Mineral Area College qui évolue dans la première division de la National Junior College Athlectic Association (NJCAA). Je me suis entretenue avec lui dans le but d’en apprendre davantage sur ses premières impressions envers le pays de l’oncle Sam.

Dès son arrivée aux États-Unis, Landry s’est senti fort bien accueilli et il a été impressionné par le campus et les infrastructures du collège. « L’environnement au collège est très agréable. Les installations sont  remarquables. On a plusieurs outils à notre disposition. Par exemple, nous avons accès à des cages de frappeur avec monticules, deux salles d’entraînement dans l’école, dont une réservée pour les athlètes, une thérapeute sportive, des plages de yoga sont disponibles et plus encore. De plus, le terrain est vraiment bien. »

Bien que son intégration à son nouveau milieu se soit faite rapidement, il a eu besoin d’un temps d’ajustement pour se familiariser avec le fait de devoir toujours parler anglais. « Mes coéquipiers m’ont  bien accueilli. Même si j’ai dû m’habituer à penser en anglais constamment, l’équipe et les professeurs m’ont aidé à m’adapter et je sens que ma façon de communiquer est de plus en plus fluide dans cette langue. »

Photo ci-dessus : Nathan Landry photographié ici alors qu'il oeuvrait au monticule pour l'équipe du Québec.

6
Déc/19
0

Les boys de la dernière chance

Revue de presse

Sylvain St-Laurent, Le Droit, le 5 décembre 2019

CHRONIQUE / Au cœur de cette histoire, il ne faut pas l’oublier, il y a un stade. Un sympathique petit stade de baseball, qui a perdu son lustre d’antan, mais qui n’a pas atteint la fin de sa vie utile.

Ce stade, c’est une infrastructure unique. C’est le seul stade de baseball qu’on a. Si on voulait construire quelque chose d’équivalent, de nos jours, il faudrait probablement investir entre 60 et 70 millions $.

Dans les dernières semaines, les élus de la Ville d’Ottawa devaient se poser une question fondamentale. La capitale canadienne a-t-elle vraiment envie de continuer d’entretenir son parc de balle, en bordure de l’autoroute 417 ?

L’autre option était de mettre le terrain en vente. On aurait sans doute pu en tirer un bon prix. Un promoteur aurait sans doute été heureux d’en faire son acquisition, pour ensuite changer la vocation du site.

Continuer ou ne pas continuer.

Donner une – ultime – chance aux ligues mineures indépendantes ou mettre un terme à l’aventure après 25 ans.

Photo ci-dessus : Le stade Raymond Chabot Grant Thornton d'Ottawa mieux connu sous le nom de parc RCGT. (Photo Étienne Ranger, Archives, Le Droit)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
5
Déc/19
0

La grande résilience de Phillippe Aumont

Revue de presse

Robert Latendresse, RDS.CA, le 4 décembre 2019

Phillippe Aumont

Nouvellement papa, Phillippe Aumont veut être un modèle pour sa petite Gabrielle.

Le poupon de cinq mois connaîtra un jour l'histoire de résilience dont son père a fait preuve ces dernières années pour s'accrocher à son rêve de jouer au baseball professionnel.

« Il faut que tu échoues pour apprendre. L'apprentissage n'est pas toujours positif dans la vie, mais il faut être capable d'apprendre de ces situations. »

Son parcours professionnel est digne du jeu « Serpents et échelles », marqué à la fois par l'allégresse d'atteindre le baseball majeur jusqu'aux descentes au fond de lui-même pour émerger vers une nouvelle destination qui pourrait bien être Toronto.

Lundi, les Blue Jays ont annoncé avoir consenti un contrat des ligues mineures à l'artilleur de 30 ans, qui poursuit une route dont il ignore encore le point de chute. Parviendra-t-il à mériter une place avec l'équipe du baseball majeur ou devra-t-il faire un crochet vers les ligues mineures, la réponse ne lui appartient pas pour le moment et ne le tracasse pas.

Photo ci-dessus : Le dernier séjour de Phillippe Aumont dans le baseball majeur remonte à la saison 2015 alors qu'il défendait les couleurs des Phillies de Philadelphie. (Source d'image:Getty)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
3
Déc/19
0

Phillippe Aumont, le lanceur de l’année de Canadian Baseball Network dans le baseball indépendant

Revue de Web

Texte de George Farelli publié le 3 décembre 2019 sur le site Internet de Canadian Baseball Network traduit librement par Jacques Lanciault

Phillippe Aumont, Champions d'Ottawa

Le lanceur de 6 pieds 7 pouces des Champions d'Ottawa, Phillippe Aumont, a passé pas moins de 18 frappeurs des Boulders de Rockland dans la mitaine le 16 juillet dernier, établissant ainsi une nouvelle marque pour le plus grand nombre de retraits sur des prises dans un match dans la Ligue Can-Am.

Puis, un mois plus tard, le 18 août, Aumont inscrivait 9 retraits au bâton dans un match complet où il a blanchi les Jackals du New Jersey, effaçant du coup le record du nombre de retraits sur des prises (131) en une saison dans ce même circuit. L'ancienne marque de 130 avait été inscrite par John Kelly en 2007, alors qu'il avait porté les couleurs du Rox de Brockton et des Jackals du New Jersey.

Au total pour la saison, Aumont a compilé un dossier de 8-4 avec une moyenne de points mérités de 2,65, la meilleure de la Ligue Can-Am en 2019. En 18 départs au cours de la saison, il a oeuvré durant 118,2 manches. Il a terminé la campagne avec 145 retraits sur des prises et a dominé la ligue chez les lanceurs partants, n'ayant accordé que 35 points à ses rivaux.

Ses prestations lui ont valu le titre de "Lanceur de la semaine" dans la ligue Can-Am pas moins de trois fois... en plus évidemment d'avoir été élu le "Lanceur de l'année"!

Photo ci-dessus : Phillippe Aumont.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
3
Déc/19
0

Abraham Toro, le joueur offensif de l’année de Canadian Baseball Network dans le baseball affilié

Revue de Web

By George Farelli, Canadian Baseball Network, le 3 décembre 2019

Abraham Toro-Hernandez, Astros de Houston

Abraham Toro had one homer in 33 plate appearances when he came to the plate with two out in the top of the ninth at the Rogers Centre on Sept. 1.

His Houston Astros were in a scoreless draw with the Toronto Blue Jays. Yet, this at-bat with Alex Bregman on base was a make-it-happen at-bat.

Houston starter Justin Verlander had thrown 111 pitches through eight innings. He had one inning left in the tank for his no-hit bid. Toro homered and then Verlander needed only nine pitches to set down Brandon Drury, Reese McGuire and Bo Bichette in order for his third no-hitter.

Amidst the celebrations you could see Verlander looking left, looking right and yelling “Where’s Toro? Where’s Toro?”

It was an hour or two after the game when the Toronto writer emailed the Houston scribe: “Remember Toro is from Canada -- don’t forget to mention Verlander’s name in there somewhere.”

Ah, Canadian humour.

Photo ci-dessus : ABC Academie grad Abraham Toro (Longueuil, Que.) is the winner of the Canadian Baseball Network’s 2019 Randall Echlin award as the top offensive Canadian player in the minors.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
3
Déc/19
0

Mathieu Sirois au collège Clarendon… dès cet hiver

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 3 décembre 2019 — Les derniers mois auront été fertiles en émotion pour le baseballeur québécois Mathieu Sirois : médaille de bronze au championnat canadien de baseball junior, champion de la saison régulière et des séries éliminatoires avec les Diamants de Québec dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) et élection à titre le « Joueur offensif de l’année » dans ce même circuit!

Et comme si ce n’était pas suffisant, voilà maintenant, que pour bien terminer cette année de rêve, Mathieu s’entend avec la troupe des Bulldogs du Collège Clarendon du Texas… avec qui il amorcera sa carrière de baseballeur collégial américain, en première division de la NJCAA (National Junior College Athletic Association), et ce, dès le début du mois de février 2020!

Photo ci-dessus : Le joueur vedette des Diamants de Québec de la LBJÉQ, Mathieu Sirois, s’envolera pour le Texas dès le mois de janvier. Il joindra alors les rangs de la troupe du Collège Clarendon pour amorcer sa carrière en première division de la NJCAA. (Photo : Kevin J. Raftery, LBJÉQ)

2
Déc/19
0

Aumont s’entend avec les Blue Jays

Revue de presse

Sylvain St-Laurent, Le Droit, le 2 décembre 2019

Philippe Aumont

La semaine a débuté par une petite surprise, lundi, quand Phillippe Aumont a été mis sous contrat par les Blue Jays de Toronto.

Depuis des mois, le lanceur gatinois nous répétait qu’il voulait vivre une expérience différente. Depuis des mois, il rêvait d’obtenir une opportunité de poursuivre sa carrière en Asie.

On était loin de se douter, alors, qu’il finirait par s’entendre avec le seul club canadien des ligues majeures.

Aumont a pourtant signé un contrat des ligues mineures d’une durée d’un an. Un contrat qui lui permettra de participer au camp d’entraînement principal des Jays, en février.

Photo ci-dessus : Le lanceur gatinois Phillippe Aumont. (Photo : Étienne Ranger, archives Le Droit)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
2
Déc/19
0

Phillippe Aumont de retour dans le baseball affilié… avec l’organisation des Blue Jays

Les baseballeurs québécois dans le giron des Ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Phillippe Aumont

Mirabel, Québec, le 2 décembre 2019 — Le lanceur gatinois Phillippe Aumont est de retour dans le baseball affilié aux équipes des Ligues majeures! En effet, Aumont a conclu hier une entente des ligues mineures avec l’organisation des Blue Jays de Toronto.

Aumont en sera à son troisième séjour dans les ligues mineures du baseball majeur. Il a fait ses premiers pas chez les professionnels en 2008 après avoir été un choix de première ronde des Mariners de Seattle. Son premier séjour chez les pros (Mariners de Seattle, Phillies de Philadelphie, Blue Jays de Toronto et White Sox de Chicago) l’a amené à atteindre les Ligues majeures avec les Phillies de Philadelphie en 2012, 2013 et 2014.

Puis, après une retraite d’une saison en 2017, il a de nouveau tenté sa chance en 2018, cette fois-ci dans les ligues mineures avec les organisations des Tigers de Detroit… et des Blue Jays de Toronto.

Son entente avec la troupe de la Ville-Reine est assortie d’une invitation au camp d’entraînement de la formation des ligues majeures pour le printemps prochain.

Rappelons qu’en 2019, l’artilleur format géant a connu une saison de rêve avec les Champions d’Ottawa de la ligue Can-Am… où il a été nommé le lanceur de l’année. Il a d’ailleurs laissé sa marque dans le circuit désormais dissous, inscrivant son nom dans le livre des records pour le plus de retraits au bâton dans un match (18), tout comme pour une saison (145)!

Photo ci-dessus : Lors du tournoi « Premier 12" disputé au début du mois de novembre, le lanceur par excellence de la Ligue Can-Am en 2019, Phillippe Aumont, a été époustouflant blanchissant ses adversaires cubains durant les huit manches où il a été d’office au monticule… Ses éblouissantes prestations de 2019 lui auront de nouveau ouvert les portes du baseball professionnel affilié aux équipes des Ligues majeures.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
2
Déc/19
0

En 2021, Déric Lamontagne jouera en 1re division de la NCAA… avec l’Université Lamar!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Déric Lamontagne, Clarendon College

Mirabel, Québec, le 2 décembre 2019 — Déjà nous avons annoncé que la saison de baseball 2020 dans les universités et collèges américains serait une année record au chapitre du nombre des nôtres évoluant en première division de la NCAA (National Junior College Athletic Association)… Et bien, les astres semblent alignés pour que ce record tombe… dès la saison 2021!

En effet, en vue de la saison 2021, déjà trois baseballeurs de chez nous ont été recrutés par des universités américaines dont les équipes évoluent en première division de la NCAA. Après Simon Lusignan et Émilien Pitre, voici que Déric Lamontagne s’est entendu avec l’équipe de baseball de l’Université Lamar du Texas.

Photo ci-dessus : Déric Lamontagne disputera à compter du début du mois de février 2020 sa deuxième et dernière saison dans le circuit de la NJCAA (National Junior College Athletic Association), endossant l’uniforme des Bulldogs du Collège Clarendon du Texas. En 2021 et en 2022, il portera les couleurs des Cardinals de l'Université Lamar en première division de la NCAA. (Photo courtoisie de Vincent Gagnon)