6
Juin/20
0

Baseball majeur: un repêchage chamboulé pour les jeunes Québécois

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 6 juin 2020

Raphaël Pelletier, équipe nationale junior du Canada

Réduit à seulement cinq rondes en raison de la pandémie de coronavirus, le prochain repêchage du baseball majeur, prévu les 10 et 11 juin, devient soudainement moins excitant pour les espoirs québécois.

Le joueur d’avant-champ Émilien Pitre, membre de l’équipe nationale junior du Canada, était logiquement en droit de s’attendre à être repêché tandis que le receveur Raphaël Pelletier rêvait d’être à nouveau sélectionné en 2020. Le format traditionnel, qui compte 40 rondes, aurait forcément été plus propice pour eux.

«Je me voyais peut-être sortir entre les rondes 10 à 20, a indiqué Pitre, un jeune homme de 17 ans originaire de Repentigny. Je suis encore en discussion avec quelques équipes, mais disons que mes espoirs sont plutôt minces. C’est certain que je suis un peu déçu. Je rêve à ça depuis que je suis petit d’être repêché dans le baseball majeur.»

Pour lire la suite de cet intéressant texte du journaliste Benoît Rioux, cliquez sur le lien suivant : Baseball majeur: un repêchage chamboulé pour les jeunes Québécois

Photo ci-dessus : Le receveur de l'équipe nationale junior du Canada, Raphaël Pelletier, rêvait d’être à nouveau sélectionné en 2020.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
6
Juin/20
0

Des baseballeurs québécois privés de dessert!

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 6 juin 2020

Émilien Pitre, Équipe nationale junior du Canada

Au-delà du prochain repêchage du baseball majeur et des joueurs admissibles, ce sont tous les jeunes espoirs du Québec qui souffrent de la présente pandémie de coronavirus.

«Certains jeunes ont l’impression de perdre une année, mais il faut davantage le voir comme un plan retardé, a indiqué l’entraîneur Maxime Hockhoussen, qui est à la barre du programme de l’ABC, réunissant les meilleurs joueurs du Québec. C’est sûr que c’est décevant pour eux car ils se sont entraînés tout l’hiver et, présentement, c’est la période de l’année où ils seraient en train de jouer. Là, on attend le dessert.»

Pour lire la suite de cet intéressant texte du journaliste Benoît Rioux, cliquez sur le lien suivant : Baseball majeur: un repêchage chamboulé pour les jeunes Québécois

Photo ci-dessus : Membre de l’équipe canadienne junior, Émilien Pitre, lui, a notamment manqué un voyage prévu en République dominicaine. Il devait alors se mesurer aux espoirs de l’Amérique latine déjà affiliés à des équipes du baseball majeur. (Photo : Daniel Lusignan)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
2
Juin/20
0

Antoine Jean… une recrue toute étoile en première division de la NCAA!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Antoine Jean et Owen Diodati, Université d'Alabama

Mirabel, Québec, le 2 juin 2020 — Le lanceur montréalais Antoine Jean a connu un début de carrière fulgurant en première division de la NCAA (National Collegiate Athletic Association) avec la troupe de l’Université de l’Alabama… avant que la COVID-19 n’oblige les dirigeants de tous les circuits de baseball en Amérique à mettre fin prématurément à leur campagne 2020!  

Mais, malgré la saison écourtée, l’artilleur gaucher issu du programme de l’Académie Baseball Canada (ABC) a trouvé le moyen d’épater la galerie… et ses succès ont été reconnus, puisqu’il vient d’être élu sur l’équipe d’étoile des recrues de la NCAA par la Collegiate Baseball News (CBN).

Jean mérite amplement cet honneur. Outre d’avoir compilé un dossier de 3 victoires contre aucune défaite en quatre départs, le jeune homme de 18 ans n’a cédé que trois buts sur balles aux frappeurs adverses, et ce, en 17 manches ce travail. À ce chapitre, il arrive au troisième rang chez les lanceurs de toute la Southeastern Conference (SEC) de la NCAA!

Qui plus est, celui qui appartient aux Orioles de Montréal dans la Ligue de baseball junior élite du Québec a réussi à passer 17 frappeurs dans la mitaine… en 17 manches officiées au monticule.

Jean et deux autres de ses coéquipiers ont été élus sur l’équipe d’étoiles des recrues… une première dans l’histoire du programme de baseball de l’Université de l’Alabama… Et de ses trois joueurs, deux sont Canadiens puisqu’un des deux autres baseballeurs élus est Owen Diodati, lui qui a été coéquipier de Jean avec l’équipe nationale junior canadienne.

Photo ci-dessus : Un bel honneur pour Antoine Jean qui est élu sur l’équipe toute étoile des recrues de la NCAA. Le coéquipier canadien de Jean (14) avec la troupe de l’université de l’Alabama, Owen Diodati (23) a lui aussi été élu au sein de cette constellation.

31
Mai/20
1

Michel Simard: le baseball dans la peau

Revue de presse

Jean-François Tardif, Le Soleil, le 31 mai 2020

Michel Simard, Alouettes de Charlesbourg

Dix ans après avoir pris sa retraite du baseball affilié, Michel Simard continue de fustiger les frappeurs adverses avec ses balles de feu. Et les baseballeurs de la Ligue senior devront s’y faire. Ce n’est pas demain la veille que le lanceur droitier des Blue Sox de Thetford Mines compte accrocher son gant.

«Je ne pense pas à arrêter de jouer», avoue Simard qui a porté les couleurs des Capitales entre 2007 et 2010. «Si on me demandait si je serais capable de mettre fin à ma carrière, je répondrais non. Mon départ par semaine avec les Blue Sox, j’en ai besoin. J’ai hâte qu’il arrive. Et deux-trois jours avant de lancer, je suis excité. J’aime aussi le fait de donner une performance sportive devant les gens, de ressentir l’adrénaline que t’apportent leurs encouragements et leurs applaudissements. Et je suis chanceux. On a toujours de belles foules à Thetford Mines. Les partisans des Blue Sox sont incroyables. Je les adore.

Photo ci-dessus : Michel Simard a défendu les couleurs des Alouettes de Charlesbourg pendant toute sa carrière à l'exception des dernières semaines de la saison 2002. Il joua alors pour les Diamants de Québec à qui il avait été échangé à la date limite des transactions.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
30
Mai/20
0

Bonne nouvelle pour Leblanc

Revue de presse

Mathieu Boulay, Le Journal de Montréal, 30 mai 2020

Il reçoit un salaire hebdomadaire des Rangers du Texas pendant la pandémie

Charles Leblanc, Rangers du Texas

À travers l’incertitude d’un retour au jeu, le joueur de baseball québécois Charles Leblanc a appris une bonne nouvelle dans les dernières heures. Il continuera d’être payé sur une base hebdomadaire par les Rangers du Texas après le 31 mai.

Selon un réseau de télévision d’Arlington, les joueurs des ligues mineures, comme Leblanc, recevront la somme de 400 $ US toutes les semaines jusqu’à la fin de la crise.

« On n’a pas encore reçu la confirmation des Rangers, a souligné Leblanc lors d’une entrevue téléphonique. Par contre, on devrait en apprendre plus lors de notre vidéoconférence de lundi.

« Pour moi, ça ne changera pas ma situation. J’ai la chance de demeurer chez mes parents et de ne pas payer de loyer. Tout ce que j’ai à payer, c’est de l’épicerie et mes dépenses personnelles. »

Coup de pouce des Associés

Au début de la pandémie, Leblanc cherchait des façons de pouvoir faire des entraînements au bâton. Il a trouvé une solution grâce à l’organisation des Associés de Laval.

Pour lire la suite de cet article de Mathieu Boulay, cliquez sur le lien suivant : Bonne nouvelle pour Leblanc

Photo ci-dessus : Charles Leblanc garde la forme dans l’attente de reprendre la route de l’Arizona. (Photo : Chantal Poirier)

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
29
Mai/20
0

Pas de retour à Oklahoma pour Nicolas Doré

Revue de presse

Dave Ainsley, Le Quotidien, le 29 mai 2020

Nicolas Doré

L’aventure de baseball américaine de Nicolas Doré est terminée. Après deux saisons au Sussex College New Jersey, puis une autre avec les Bulldogs de Southwestern Oklahoma State University, en deuxième division de la NCAA, le receveur jonquiérois a décidé de rentrer au bercail.
« On revient à la maison », lance Nicolas Doré en entrevue téléphonique, avouant du même souffle qu’il commençait à ressentir le mal du pays et une certaine baisse de motivation.

« Je suis parti à 16 ans. J’ai vécu deux ans à Montréal (Académie de baseball du Canada), deux autres au New Jersey et une autre à Oklahoma. Ça fait quand même beaucoup. Ça ne paraît peut-être pas, parce qu’on vit des expériences quand même incroyables. On dirait qu’à la longue, surtout quand tu reviens à la maison, tu réalises ce que tu manques un petit peu », mentionne Nicolas Doré, avouant que s’il avait poursuivi l’aventure, il ne l’aurait pas fait pour les bonnes raisons.

Photo ci-dessus : Après avoir passé cinq ans loins de la maison, le receveur jonquiérois Nicolas Doré a décidé de rentrer au bercail. (Photo : Rocket Lavoie, Le Quotidien)

27
Mai/20
0

Baseball et COVID-19: les vétérans de la LBJEQ commencent à faire leur deuil

Revue de presse

Jonathan Gagnon, La Voix de l'Est, le 27 mai 2020

Xavier Langlois, Guerrier de Granby, LBJÉQ

Même si les entraînements de baseball pourraient être autorisés prochainement, Xavier Langlois ne se fait pas de faux espoirs. Le receveur des Guerriers estime qu’il a probablement joué son dernier match au niveau junior élite.
«J’y pensais beaucoup dans les premières semaines de la crise (de la COVID-19). Malgré ce qu’on peut lire à droite et à gauche, je crois de moins en moins à un retour au jeu. Je commence tranquillement à passer à autre chose...», a-t-il affirmé mercredi après-midi.

Langlois reconnaît toutefois qu’il entrevoyait la saison 2020 avec beaucoup d’optimisme.

«J’ai fait partie de bonnes équipes durant mes quatre années à Longueuil, mais on n’a pas été capables de se rendre jusqu’au bout. C’est un peu pour cette raison que j’ai voulu être échangé à Granby l’an dernier. Je croyais plus que jamais aux grands honneurs cette saison», a confié le résident de Verchères, qui fêtera ses 22 ans en octobre.

Photo ci-dessus : Pilier des Guerriers, le receveur Xavier Langlois a peut-être disputé son dernier match dans la LBJÉQ! (Photo : Archives, La Voix de l'Est)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
12
Mai/20
0

Hugo Pepin au Pratt Community College du Kansas dès l’automne prochain!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Hugo Pepin, Pratt Community College

Mirabel, Québec, le 12 mai 2020 — Même si le baseballeur bouchervillois Hugo Pepin s’est entraîné seul chez lui depuis le début de la crise du COVID-19, il a tout de même réussi à traverser cette longue période de confinement avec à la clé une super bonne nouvelle.

Et oui, le jeune homme de 19 ans s’est entendu avec un collège américain et il joindra les rangs de l’équipe de baseball du Pratt Community College du Kansas, qui évolue en première division de la NJCAA, dès l’automne prochain.

C’est Jean-Philippe Roy, le directeur du programme Sport-Études Baseball « Les Canonniers de Québec », qui nous a appris la nouvelle ce matin.

Jean-Philippe est particulièrement fier de son protégé : « Nous avons eu la chance de connaître Hugo cette année et nous avons découvert un jeune gentleman avec une éthique de travail hors pair. Il a développé son coup de bâton avec nous et ça lui a permis de se vendre autant comme frappeur que comme lanceur. »

Photo ci-dessus : Même si tout est arrêté dans le monde du baseball au Québec, tout comme aux États-Unis, le baseballeur québécois Hugo Pepin s'est entendu avec le Pratt Community College du Kansas... et il joindra l'équipe de baseball de son collège dès le mois d'août prochain.

10
Mai/20
0

La pandémie aura aussi des répercussions sur le sport d’élite au Québec

Revue de presse

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne, le 10 mai 2020

ABC

On le sait, le sport amateur au Québec est durement touché par la pandémie de la COVID-19. Mais qu'en est-il du sport d'élite, voire de l'avenir même de certaines associations ?

«Ça, c'est un enjeu à court terme, a déclaré Maxime Lamarche, directeur général de Baseball Québec, au cours d'un entretien avec La Presse canadienne jeudi. D'une part, le repêchage du Baseball majeur, on ne sait toujours pas comment ça va se passer: est-ce que ce sera cinq rondes, 10 rondes, 20 rondes ? Pour nos jeunes dont c'est l'année de repêchage, c'est un enjeu, qu'on ne contrôle pas.»

C'est maintenant connu : il ne sera que de cinq rondes — 150 joueurs — laissant en plan des milliers de joueurs qui s'attendaient à être repêchés par une organisation de la MLB, dont quelques Québécois.

Mais ce n'est pas qu'au sommet de la pyramide que l'incertitude règne. Les joueurs qui s'apprêtent à faire le saut vers le niveau universitaire sont également dans l'attente.

10
Mai/20
0

Le Gatinois Robin Villeneuve lancera au Texas

Revue de presse

Jean-François Plante, Le Droit, le 10 mai 2020

Robin Villeneuve

Un lanceur gatinois de 16 ans aura bientôt quelque chose en commun avec un gagnant du trophée Cy-Young.
Tout comme Jake Arrieta, meilleur lanceur de la Ligue nationale de baseball avec les Cubs de Chicago en 2015, Robin Villeneuve portera les couleurs des Coyotes du collège Weatherford dans la National Junior College Athletic Association (NCJAA).

Sans même avoir lancé une seule manche en 2020, le gaucher au bras puissant a été recruté par ce réputé collège du Texas afin d’y évoluer en première division à partir de 2021.

Robin Villeneuve est aussi un joueur complet. Il peut être utilisé au premier but autant qu’au champ extérieur. Cette polyvalence a plu à Jeff Lightfoot, entraîneur-chef des Coyotes depuis 17 ans. Près d’une trentaine de joueurs du collège Weatherford ont joué au baseball professionnel. Évidemment, Jake Arrieta est le plus connu des joueurs qui ont évolué sous ses ordres.

Photo ci-dessus : Le Gatinois Robin Villeneuve au monticule dans son uniforme de l'Académie Baseball Canada (ABC).