9
Oct/20
0

Joe Krakaukas, Claude Raymond et Éric Gagné et les records des Québécois dans les majeures!

Les nôtres dans les Ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Claude Raymond et Éric Gagné

Mirabel, Québec, le 9 octobre 2020 — Trois noms, trois grands lanceurs québécois qui ont évolué dans les ligues majeures : Joe Krakaukas, Claude Raymond et Éric Gagné. À eux trois, ils détiennent tous les records au monticule chez les nôtres qui ont évolué dans les Ligues majeures de baseball!

Des trois, Joe Krakaukas est certes le moins connu. Normal, il a évolué dans les ligues majeures de 1937 à 1946, sa carrière étant largement amputée par la Deuxième Guerre mondiale!

Ce lanceur partant né à Montréal en 1915 est surtout connu pour avoir accordé un coup sûr à Joe DiMaggio… le coup sûr qui a permis au frappeur des Yankees de New York de mettre la balle en lieu sûr pour un 56e match de suite en 1941… un record qui tient encore aujourd’hui.

Claude Raymond est beaucoup plus connu, lui qui a terminé sa carrière dans l’uniforme des Expos de Montréal… et qui s’est toujours impliqué dans le baseball mineur au Québec.

L’athlète de Saint-Jean-sur-Richelieu a amorcé sa carrière dans les ligues majeures en 1959 dans l’uniforme des Whise Sox de Chicago. Puis par la suite, il a évolué pour les Braves de Milwaukee, les Colts 45 de Houston, devenu les Astros, avant de retourner avec les Braves, déménagé depuis son passage avec eux à Atlanta. Puis en 1969, les Braves ont échangé Raymond aux Expos de Montréal avec qui il a disputé trois très bonnes saisons.

Le nom d’Éric Gagné est toujours présent dans la mémoire des amateurs de baseball québécois, car il a fait carrière dans les ligues majeures plus récemment, soit de 1999 à 2008… remportant en 2003 le trophée Cy Young décerné au meilleur lanceur des deux ligues majeures.

Outre d’être bien présent dans le livre des records des baseballeurs québécois ayant évolué dans les Ligues majeures, Gagné détient encore aujourd’hui de nombreux records du baseball majeur, de la Ligue nationale et des Dodgers de Los Angeles.

Gagné a atteint les « Grandes ligues » avec les Dodgers de Los Angeles en 1999. Après trois saisons comme lanceur partant, le jeune homme de Mascouche au Québec a été converti en releveur de fin de match… position où il est devenu un des meilleurs de l’histoire du baseball majeur.

Après huit saisons dans l’uniforme de l’équipe de la « Cité des Anges », Gagné a amorcé la saison 2007 avec les Rangers du Texas pour la terminer avec les Red Sox de Boston… remportant avec eux la « série mondiale »!

Finalement, Gagné a terminé sa carrière dans les ligues majeures en 2008 dans l’uniforme des Brewers de Milwaukee.

Photo ci-dessus : Au cours de leur carrière Claude Raymond et Éric Gagné ont transporté les amateurs de baseball du Québec tout entier!

Voici le « Livre des records au monticule des Québécois dans les Ligues majeures » à jour au 30 septembre 2020!

Records au monticule des Québécois dans les Ligues majeures

 
Nom du joueurAnnée de début de carrière dans les ligues majeuresAnnée de fin de carrière dans les ligues majeuresNombre
Plus de parties jouées
Claude Raymond19591971449
Éric Gagné19992008402
Plus de départs
Joe Krakaukas1937194663
Éric Gagné1999200848
Plus de matchs complets
Joe Krakaukas1937194622
Paul Calvert194219515
Plus de jeux blancs
Joe Krakaukas193719461
Plus de présences en relève
Claude Raymond19591971442
Éric Gagné19992008354
Plus de manches lancées
Claude Raymond19591971721,0
Éric Gagné19992008643,2
Meilleure moyenne de points mérités (minimum 500 manches lancées)
Éric Gagné199920083,47
Claude Raymond195919713,66
Plus de victoires
Claude Raymond1959197146
Éric Gagné1999200833
Moins de défaites (minimum 400 présences au monticule)
Éric Gagné1999200826
Joe Krakaukas1937194636
Plus de victoires sauvegardées
Éric Gagné19992008187
Claude Raymond1959197182
Plus de retraits sur des prises
Éric Gagné19992008718
Claude Raymond19591971497
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant