27
Juil/20
0

Grenade : le Palacio de la Madraza, le corral del Carbón et la Casa de los Tiros!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 31e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, dimanche 11 mai 2014 — Même si nous sommes à Grenade depuis plusieurs jours, ce n’est qu’aujourd’hui que nos visites nous amènent au cœur du quartier historique!

Nous découvrons, tour à tour, le Monasterio de San Jerónimo, une des églises les plus spectaculaires de la ville, le Palacio de la Madraza, une ancienne école coranique aux salles d’une beauté incomparable, le corral del Carbón, un ancien caravansérail, la Capilla Real, la chapelle royale, et la Catedral Metropolitana de la Encarnación, la cathédrale de Grenade!

Et pour terminer cette superbe journée, un tour de ville du deuxième étage d’un autobus, une gracieuseté de nos cartes touristiques Bono Turistico!

Après avoir raconté notre visite du magnifique monastère de San Jerónimo dans le texte précédent, allons-y maintenant de notre exploration du Palacio de la Madraza, du corral del Carbón et de la Casa de los Tiros!

Photo ci-dessus : L’élégant « mihrab » du « Palacio de la Madraza », le seul espace du bâtiment islamique encore conservé, affiche une riche décoration… dans le plus pur style de l’Alhambra.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Il est 11 h 30 lorsque nous sortons du Monasterio de San Jerónimo et retrouvons les petites calle de la ville de Grenade. Nous filons en direction du palacio de la Madraza, site de notre deuxième visite du jour.

Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une jolie petite fleur… que des visiteurs nous disent être une fleur de grenadier!

À l’approche de la cathédrale, nous croisons deux dames portant des mantilles noires brodées.

La mantille précise l’encyclopédie libre Wikipédia est un voile léger apparu en Espagne et qui était traditionnellement porté par les femmes catholiques à la messe.

Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : « L’usage de la mantille, ajoute Wikipédia, s’est développé aux XVIe et XVIIe siècles en Espagne, date à laquelle elle fait son apparition sur les tableaux de Diego Velazquez (1599-1660). Toutefois, ce n’est qu’au XVIIIe siècle que son usage se répand dans les hautes sphères de la société. »

Le palacio de la Madraza est situé de l’autre côté de la cathédrale de Grenade… que nous croisons.

Cathédrale, Grenade, Andalousie, Espagne

Cathédrale, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Vue de l’imposante cathédrale de Grenade.

Cathédrale, Grenade, Andalousie, Espagne

Cathédrale, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Un musicien jouant du « hang », un instrument de musique acoustique de la famille des idiophones inventé par Felix Rohner et Sabina Schärer à Berne en Suisse en 2003.

Le palacio de la Madraza
Nous arrivons sur la calle Officios. Le palacio de la Madraza y est situé, face à la chapelle royale que nous visiterons cet après-midi.

Ce palais fut le siège de l’École musulmane de la Loi coranique fondée par le roi nasride Yûsuf Ier (1333-1354) en 1349. L’endroit fut la première université publique d’Al-Andalus.

À l’époque musulmane, l’édifice prenait place à côté de la Grande Mosquée, site sur lequel les Rois Catholiques ont fait ériger la cathédrale.

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La façade du « palacio de la Madraza » affiche de superbes décorations, dont cette magnifique porte-fenêtre.

Après la reprise de Grenade par les Rois Catholiques, le bâtiment fut transformé en Mairie. Le palais baroque qui fut construit postérieurement s’organise autour d’une cour avec des galeries d’arcs sur des colonnes toscanes.

De nos jours, le palais abrite plusieurs départements de l’Université Grenade.

Il est 11 h 55 lorsque nous y entrons. Nous payons 2 € chacun et on nous informe que la visite guidée en espagnol et anglais commence dans cinq minutes, à midi. Nous sommes chanceux.

D’entrée de jeu, notre guide nous indique que le palais était, en 1300, l’école coranique de Grenade. Après la Reconquista, l’édifice a été réaménagé pour devenir la Casas del Cabildo, ce qui peut s’apparenté à une mairie, mais la salle de prière musulmane a été conservée telle qu’elle était.

Notre guide nous fait monter au  Salón de Caballeros, la salle où siégeaient ceux qui géraient la ville au Moyen-âge.

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Du haut de l’escalier, nous avons une très belle vue sur la salle du rez-de-chaussée que nous venons de quitter.

Nous y entrons et nous nous assoyons.

Il s’agit en fait d’une sorte de salle de concert qui servait, comme le guide vient de le mentionner, de salle de réunion.

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : La salle des Cavaliers, le « Salón de Caballeros », est dotée d’un plafond remarquable. Il est de bois et de céramique et il n’y aurait pas de clou. Notre guide précise qu’on a utilisé, à l’époque, de la moelle de lapin… qui servait de liant naturel.

Dans l’espace central du plafond, une inscription commémore, avec des personnages gothiques, la conquête de la ville par les Rois Catholiques. Les inscriptions sont en lettres dorées.

Nous redescendons pour la salle des prières… ce qui devrait être le point d’orgue de notre visite précise le guide.

Avant d’y entrer, il nous divise en deux groupes, une question de sécurité, étant donné que le plancher est en verre.

Wow! L’intérieur ressemble vraiment à ce que nous avons vu lors de notre visite de l’Alhambra.

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de la Madraza, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Des décorations époustouflantes! Il est difficile de trouver les mots pour décrire un tel lieu.

Sous le plancher de verre, nous pouvons voir un canal servant à transporter l’eau.

Nous sortons à 12 h 20…

Le Corral del Carbón
Nous nous rendons au corral del Carbón… un édifice datant de 1330 qui est un ancien caravansérail nasride.

Corral del Carbón, Grenade, Andalousie, Espagne

Corral del Carbón, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le portail du « corral del Carbón » affiche une décoration très… nasride.

Nous entrons dans une cour qui servait à l’époque de marché pour les commerçants voyageurs.

Corral del Carbón, Grenade, Andalousie, Espagne

Corral del Carbón, Grenade, Andalousie, Espagne

Corral del Carbón, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Au centre du patio du « corral del Carbón », il y a un bassin qui servait d’abreuvoir pour les animaux.

Aujourd’hui, l’édifice abrite les bureaux et le personnel administratif de l’Orchestre de la ville de Grenade et il est le siège du « Festival international de musique et de danse de Grenade ».

La cour intérieure sert occasionnellement de scène pour des représentations théâtrales, des concerts de flamenco et des conférences.

La Casa de los Tiros
Nous quittons la Corral del Carbón et nous nous rendons à la Casa de los Tiros. Cet édifice abrite, de nos jours, le Musée d’Histoire de Grenade.

Lors de notre passage s’y tenait également une exposition temporaire des œuvres d’un artiste japonais.

La Casa de los Tiros doit son nom aux mousquets qui apparaissent entre les créneaux.

Casa de los Tiros, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : La façade de la Casa de los Tiros… où, malheureusement, les mousquets n’étaient pas visibles lors de notre passage. Mais, nous avons vu des photos sur Internet où on les apercevait très bien.

Casa de los Tiros, Grenade, Andalousie, Espagne

Casa de los Tiros, Grenade, Andalousie, Espagne

Casa de los Tiros, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le magnifique bâtiment de la Casa de los Tiros date du XVIe siècle. Il se distingue par son impressionnante façade composée de cinq dieux grecs.

Casa de los Tiros, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Le bâtiment jouxtant celui de la Casa de los Tiros est doté d’un très beau balcon.

Même si la visite du musée est incluse à nos cartes Bono Turistico, nous n’entrons pas, et ce, étant donné l’heure avancée.

Nous filons plutôt vers le paseo de los Tristes où nous souhaitons dîner.

Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : En cours de route, nous croisons deux cavaliers bien en selle sur leurs chevaux.

Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Nous apercevons une autre très belle tour-clocher.

Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Et nous croisons cette place.

Nous arrivons au paseo à 13 h 15, et nous nous installons sur la terrasse du « Cafe Bar El Candil ».

Céline commande un verre de sangria qu’elle accompagne d’une salade mixte et d’une assiette de couscous aux légumes. J’opte pour une bière, une salade mixte également et une pizza aux légumes.

Nous sortons à 14 h 35 et furetons dans les boutiques des environs durant tout près d’une heure. Puis, à 15 h 30, nous repassons à l’appartement histoire de nous rafraîchir avant de filer pour visiter la chapelle royale et la cathédrale.

À suivre
Visite de la Capilla Real, la chapelle royale, et de la Catedral Metropolitana de la Encarnación, la cathédrale de Grenade!

Catedral Metropolitana de la Encarnación, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : L’intérieur de la monumentale cathédrale de Grenade.

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple en Andalousie et en Algarve que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal, cliquez sur le lien suivant : Douce chaleur andalouse

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant