12
Juil/20
0

L’Alhambra de Grenade… Wow! (3e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 26e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, vendredi 9 mai 2014 — Le bref document publicitaire sur la ville de Grenade qui nous a été remis à l’achat de nos cartes Bono Turístico précise ceci : « Personne n’oublie sa première visite de l’Alhambra, un lieu unique au monde »!

Rien de plus vrai! Lorsque nous y sommes entrés ce matin pour la deuxième fois de notre vie, c’était comme si nous y étions venus la veille… et pourtant notre première visite ici remonte tout de même à 2005!

Comment résumer une journée de balade à l’Alhambra en peu de mots? Facile, un seul suffit : wow!

De l’époustouflant palais des Nasrides, d’où nous avons amorcé notre visite, un lieu où les merveilles se suivent en continu, la cour de la Chambre dorée, la cour des Myrtes et la célèbre cour des Lions, nous avons poursuivi nos découvertes avec l’Alcazaba, le palais de Charles Quint, l’église de Santa Maria de l’Alhambra, la Médina, les jardins et pour terminer le superbe palais du Generalife!

Une journée d’émerveillements… Voici le troisième de nos quatre textes sur cette inoubliable visite!

Photo ci-dessus : Construite entre 1581 et 1618 sur le site de la « Grande mosquée » de l’Alhambra, « l’Iglesia de Santa María de la Alhambra » est en forme de croix latine avec de très belles chapelles latérales.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Nous quittons finalement le Palacios Nazaríes toujours sous le coup de l’émerveillement!

Empruntant une allée bordée d’arbres, d’arbustes et de fleurs, nous filons en direction de l’Alcazaba, dont il ne reste que les imposants remparts, des vestiges de bâtiments et quelques tours.

Jardins de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Jardins de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Nous passons devant les jardins de l’Iglesia de Santa María de la Alhambra, église que nous visiterons un peu plus tard.

Jardins de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Jardins de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Jardins de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : De magnifiques roses.

Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Même si elle a été construite à la fin du XVIe siècle, l’Iglesia de Santa María de la Alhambra est superbe.

Jardins de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Des rosiers partout dans une végétation luxuriante.

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une belle tour de l’Alcazaba.

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une bâtisse entourée elle aussi d’une resplendissante végétation.

Nous contournons le palais Charles V, lui qui abrite le musée de l’Alhambra. C’est un édifice qui n’a jamais été terminé.

L’origine du « Palais de Charles Quint », le Palacio de Carlos V, est liée à la nécessité d’un endroit qui réunisse tout le confort de l’époque pour l’Empereur et sa famille, et ce, puisque l’Alcazar, qui était leur résidence d’été, ne comblait pas leurs besoins.

Palacio de Carlos V, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Carlos V, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Carlos V, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Charles Quint a ordonné la construction d’un palais tout près de l’Alhambra pour pouvoir jouir de ses merveilles. C’est l’architecte Pedro Machuca (1490-1550) qui a été chargé des travaux. La construction a commencé en 1527 et n’a jamais été terminée en raison de manque de fonds, des soulèvements qui arrêtèrent les travaux, et bien d’autres.

Le palais est carré, avec une façade principale de 63 mètres de largeur et 17 mètres de haut. Seules les façades sud et ouest sont complètement décorées. Celles du nord et de l’est ne le sont qu’en partie, parce qu’initialement le bâtiment était uni à l’Alcazar de l’Alhambra.

Palacio de Carlos V, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Carlos V, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une fenêtre et une porte du palais de Charles Quint.

Étant donné qu’il nous reste beaucoup à voir à l’Alhambra, nous décidons de ne pas visiter le musée.

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Nous apercevons de beaux édifices de l’Alcazaba.

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Et des rosiers… qui poussent dans la muraille de l’Alcazaba.

Nous revenons vers l’église Santa Maria de l’Alhambra.

Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : L’Iglesia de Santa María de la Alhambra possède, elle aussi, un bassin d’eau jouant le rôle de miroir.

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Avant d’entrer dans l’église, Céline prend une pause sur un banc du site de l’Alhambra.

L’Iglesia de Santa María de la Alhambra
Nous entrons dans la Iglesia de Santa María de la Alhambra.

Comme déjà mentionné, la construction de l’église s’est réalisée de 1581 à 1618 sur le site de la Grande Mosquée de l’Alhambra et de sa salle des bains. Ces travaux ont été achevés par l’architecte Ambrosio de Vico (1555-1623) suivant les plans de Juan de Herrera (1530-1597) et Juan de Orea (1525-1580).

L’église est construite selon un plan en croix latine où le chœur est entouré de chapelles latérales.

Ce chœur est de toute beauté. Il domine ce bâtiment aux murs et aux plafonds qui sont blancs.

Maître-autel, Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Iglesia Santa María de la Alhambra, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Maître-autel, Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le retable du maître-autel de l’iglesia de Santa María de la Alhambra est l’œuvre de Juan López Almagro. Il a été réalisé en 1671. Il affiche de grandes colonnes solomoniques et, au centre, une pietà, la « Nuestra Señora de las Angustias ». Le crucifix a été réalisé par le sculpteur Alonso de Mena (1587-1646) en 1634. Sur les côtés prennent place des sculptures de Sainte Ursule et de Sainte Suzanne, qui sont du même sculpteur.

Ce retable provient de la basilique de la Virgen de las Angustias, patronne de Grenade, et a été prêté à cette église au début du XIXe siècle.

Il a récemment été restauré par l’équipe de José María Rodriguez-Acosta, né à Grenade, avec le consentement de l’archevêché.

Il y a quelques petites chapelles latérales.

Maître-autel, Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une chapelle dédiée à Sainte Cécile.

Maître-autel, Iglesia de Santa María de la Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Dans une des chapelles, il y a un immense autel de parade utilisé lors des processions… Il est tout en argent. Il s’agit du « Trône de la Semaine sainte ».

Nous sortons et entrons dans une petite boutique où nous achetons deux petits aimants de l’Alhambra pour notre collection.

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Deux autres aimants pour notre collection.

Une allée fleurie nous mène à l’Alcazaba!

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La pierre est à l’honneur sur l’allée « Real ».

L'Alcazar de l'Alhambra

Puerta del Vino, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Nous franchissons la « Puerta del Vino » et arrivons à l’Alcazaba.

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Les murailles de l’Alcazaba de l’Alhambra sont des plus impressionnantes.

Le site Internet de l’Alhambra nous apprend que :

« L’Alcazaba est la partie la plus ancienne de l’Alhambra. Il aurait été construit par Sawwar ben Hamdun pendant la lutte entre les Arabes et les Muladies, ces derniers étant des chrétiens convertis à l’Islam.

Le complexe actuel fut terminé par Muhammad I, qui fortifia le château qui existait déjà et leva des défenses ainsi que trois nouvelles tours : La Torre Quebrada, la Torre del Homenaje et la Torre de la Vela.

Il a ainsi transformé l’Alcazaba en une véritable forteresse dans laquelle le monarque établit sa résidence royale.

Plus tard, avec l’arrivée des chrétiens, d’importantes réparations furent effectuées dans l’Alcazaba. Pendant de longues périodes de temps et à des époques différentes, l’Alcazaba a été transformée en la prison d’État, et ce, même durant l’occupation française. »

Nous y entrons et montons au sommet de la Torre del Cubo, d’où nous avons une magnifique vue sur la place d’armes, sur le chemin de ronde, sur la montagne et même sur les terrasses du paseo de los tristes.

Cette tour a été construite sur une ancienne tour islamique où une porte intérieure permettait l’accès aux palais nasrides depuis la Puerta de la Armas.

Place d’armes, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Place d’armes, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La place d’Armes de l’Alcazaba… et le chemin de ronde vus de la « Torre del Cubo » de l’Alcazaba.

Grenade, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Grenade à nos pieds… vue de la « Torre del Cubo » de l’Alcazaba de l’Alhambra!

La tour de Guet, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

La tour de Guet, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La tour de Guet… sur laquelle nous grimperons également.

La tour des Armes, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une autre tour de l’Alcazaba, celle des Armes.

Nous redescendons… et traversons la place des Armes!

Cette place, la Plaza de Armas, était l’entrée originelle de l’Alcazaba. Cette entrée était formée par un ensemble de constructions où de différents services étaient offerts aux habitants de la forteresse.

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Il ne reste que des vestiges archéologiques de la plaza de Armas de l’Alcazaba.

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : D’imposantes murailles.

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Nous voyons l’extérieur où les murailles protégeaient les lieux.

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Plaza de Armas, Alcazaba, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : D’ici également la vue sur Grenade est intéressante.

À suivre
Poursuite de notre exploration de l’Alhambra de Grenade! Nous sommes toujours dans l’Alcazaba où nous grimperons au sommet d’une autre tour, la « Torre de la Vela », avant de filer vers les jardins et le palais du Generalife.

Palais et Jardins du Generalife, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une vue superbe sur les palais et les jardins du Generalife!

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple en Andalousie et en Algarve que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal, cliquez sur le lien suivant : Douce chaleur andalouse

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant