10
Juil/20
0

L’Alhambra de Grenade… Wow! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 25e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, vendredi 9 mai 2014 — Le bref document publicitaire sur la ville de Grenade qui nous a été remis à l’achat de nos cartes Bono Turístico précise ceci : « Personne n’oublie sa première visite de l’Alhambra, un lieu unique au monde »!

Rien de plus vrai! Lorsque nous y sommes entrés ce matin pour la deuxième fois de notre vie, c’était comme si nous y étions venus la veille… et pourtant notre première visite ici remonte tout de même à 2005!

Comment résumer une journée de balade à l’Alhambra en peu de mots? Facile, un seul suffit : wow!

De l’époustouflant palais des Nasrides, d’où nous avons amorcé notre visite, un lieu où les merveilles se suivent en continu, la cour de la Chambre dorée, la cour des Myrtes et la célèbre cour des Lions, nous avons poursuivi nos découvertes avec l’Alcazaba, le palais de Charles Quint, l’église de Santa Maria de l’Alhambra, la Médina, les jardins et pour terminer le superbe palais du Generalife!

Une journée d’émerveillements… Voici le deuxième de nos quatre textes sur cette inoubliable visite!

Photo ci-dessus : D’une des pièces du « Palacios Nazaríes »… nous avons une vue imprenable sur le « patio de Lindaraja ».

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Notre exploration de l’Alhambra a commencé par la visite du Palacios Nazaríes, où nous avons été éblouis par des pièces magnifiquement décorées et des patios superbes, dont ceux de Comares, aussi nommé de los Arrayanes, et celui des Lions.

Puis, nous sommes entrés dans le Palacio de Comares, un palais composé de magnifiques salles.

Une de celles-ci, la Sala de Dos Hermanas y Abencerrajes, la salle des deux sœurs et des Abencerrajes… présente une merveilleuse coupole, sous laquelle nous nous extasions durant plusieurs minutes!

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : La coupole de la salle des Abencerrajes est composée de muqarnas, des « mocarabes » en espagnol. Ce sont des stalactites de plâtre ordonnancées selon des règles mathématiques lui conférant un rythme extraordinaire!

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Et même sous la coupole de la salle des Abencerrajes, la décoration est tout aussi incroyable!

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Tout comme le plancher d’ailleurs.

Cette salle est ainsi nommée parce que la tradition populaire raconte que des chevaliers abencerrajes furent égorgés dans cette salle… pour avoir courtisé la favorite du roi!

Nous avons lu qu’il existe une tache de rouille qui couvre une partie du bassin en marbre au milieu de la salle et cette tache est considérée comme une tache de sang de ces Abencerrajes… Mais, nous ne l’avons pas vue.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Outre la coupole, le reste du plafond de la salle est en bois… lui aussi magnifiquement travaillé.

Tout autour de cette salle, nous retrouvons des chambres latérales avec des arcs décorés exquisement, des colonnes aux chapiteaux bleus et des plafonds peints.

Les murs sont couverts de plâtrières et d’une plinthe d’azulejos datant du XVIe siècle et affichant le style de la Renaissance.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Sur certains murs, les travaux des artistes ont été encadrés… exactement comme une œuvre d’art… le mur devient alors l’œuvre d’art.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une colonne dont le chapiteau est merveilleusement sculpté.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une autre colonne dont la décoration a certainement exigé des jours et des jours de travail.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une vue d’ensemble des pièces que nous traversons.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une entrée sculptée dans le mur.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une colonne où une inscription en arabe apparaît sous le chapiteau.

Palacio de Comares, Sala de los Abencerrajes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une coupole qui serait composée de 5000 alvéoles.

Nous arrivons dans une salle où il y a des fenêtres donnant une vue magnifique sur l’extérieur. Il s’agit de la Sala de los Ajimeces.

Nous entrons dans cette salle en passant sous un grand arc en ogive affichant lui aussi des muqarnas.

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Des fenêtres donnant une vue imprenable sur l’extérieur.

Nous ressortons dans la cour des Lions…

Cour des Lions, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Cour des Lions, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Cour des Lions, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La galerie de la « Cour de Lions » est supportée par 124 colonnes en marbre blanc. Ces colonnes soutiennent des chapiteaux cubiques et de grands abaques, décorés avec des inscriptions et des motifs végétaux.

Cour des Lions, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Un effet miroir époustouflant.

Nous rentrons dans le palais par une autre porte…

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Vue d’ensemble des hauteurs de la pièce.

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Puis, les magnifiques détails!

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une autre coupole… et sous elle, deux fenêtres.

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Sala de los Ajimeces, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une fenêtre supportée par une colonne sculptée.

Le patio de Lindaraja
Cette pièce où nous nous trouvons se nomme le « Mirador de Lindaraja ». Elle était le lieu de divertissement de la favorite du sultan.

D’ailleurs, son nom vient de la décomposition des mots arabes qui le composent : « Lin-dar-Aixa », qui signifie « Maison de la Sultane ».

C’est pour son raffinement et sa beauté qu’elle est l’une des chambres les plus spectaculaires de l’Alhambra.

Plus tard, cette pièce est devenue l’endroit où Washington Irving (1783-1859) a écrit l’une des premières et des plus importantes œuvres de la littérature américaine, en 1828 : « Les Contes de l’Alhambra ».

Des fenêtres de la pièce, nous avons une vue magnifique sur le patio de Lindaraja!

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le très vert patio de Lindaraja.

Mirador de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Céline pose devant un des murs de céramique de la salle de Lindaraja.

Mirador de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Un plafond impressionnant.

Mirador de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Mirador de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Mirador de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Mirador de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La salle s’ouvre sur Grenade et sur la vallée du fleuve Darro… elle permettait aux habitants des lieux rêveries et repos.

Nous descendons sur le patio…

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le patio de Lindaraja est d’un calme étonnant, surtout sachant combien de visiteurs sont présents à l’Alhambra aujourd’hui.

Patio de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Céline en profite pour y aller d’une petite pause au soleil.

Jardins de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Jardins de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Jardins de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Jardins de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Dans les jardins de Lindaraja… il y a des fleurs de toutes les couleurs!

Jardins de Lindaraja, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Il y a aussi des rosiers… et des abeilles butinant dans les roses.

À suivre
Et nous continuons notre exploration de l’immense site de l’Alhambra de Grenade!

Iglesia Santa María de la Alhambra, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Le superbe maître-autel de l’iglesia de Santa María de la Alhambra, une église dont la construction a été achevée au début du XVIIe siècle sur le site de la Grande Mosquée et de sa salle des bains!

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple en Andalousie et en Algarve que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal, cliquez sur le lien suivant : Douce chaleur andalouse

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant