9
Juil/20
0

L’Alhambra de Grenade… Wow! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 24e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Grenade, vendredi 9 mai 2014 — Le bref document publicitaire sur la ville de Grenade qui nous a été remis à l’achat de nos cartes Bono Turístico précise ceci : « Personne n’oublie sa première visite de l’Alhambra, un lieu unique au monde »!

Rien de plus vrai! Lorsque nous y sommes entrés ce matin pour la deuxième fois de notre vie, c’était comme si nous y étions venus la veille… et pourtant notre première visite ici remonte tout de même à 2005!

Comment résumer une journée de balade à l’Alhambra en peu de mots? Facile, un seul suffit : wow!

De l’époustouflant palais des Nasrides, d’où nous avons amorcé notre visite, un lieu où les merveilles se suivent en continu, la cour de la Chambre dorée, la cour des Myrtes et la célèbre cour des Lions, nous avons poursuivi nos découvertes avec l’Alcazaba, le palais de Charles Quint, l’église de Santa Maria de l’Alhambra, la Médina, les jardins et pour terminer le superbe palais du Generalife!

Une journée d’émerveillements… Voici le premier de nos quatre textes sur cette inoubliable visite!

Photo ci-dessus : La fontaine des lions… qui prend place au centre du patio du même nom!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Le réveille-matin fait entendre sa sonnerie à 6 h 50 ce matin. Je m’extirpe des couvertures, je saute dans la douche, puis je file vers une petite pâtisserie sise près de l’appartement.

Nos réserves de nourriture étant épuisées à l’appartement, j’y achète des croissants et des pains au chocolat… que je ramène pour notre petit-déjeuner! Délicieux.

Encore une fois, nous sommes choyés par Dame nature. La température est magnifique, le soleil brille dans un ciel sans nuage!

Nous quittons notre nid douillet de Grenade à 8 h 50 et filons en direction de la Gran Vía de Colón, d’où nous prendrons l’autobus numéro 30 qui nous mènera à l’Alhambra.

À l’arrêt d’autobus, il y a déjà plusieurs personnes qui attendent. Le bus arrive rapidement, nous grimpons à l’intérieur gratuitement grâce à nos cartes Bono Turístico. Lorsque le véhicule amorce sa route, à 9 h 05, il est déjà bondé. Durant les premiers mètres du trajet, nous avançons à pas de tortue tant la circulation est lourde. En fait, c’est congestionné.

Évidemment, nous nous inquiétons, car nous devons être au point de rendez-vous, au palais des Nazaries, à 10 heures pour notre entrée sur le site de l’Alhambra.

Puis soudain, la route se libère et l’autobus retrouve sa vitesse de croisière normale de telle sorte que nous arrivons à destination à 9 h 30.

Nous devons toutefois nous rendre aux guichets du Palacios Nazaries… ce qui nous demande une quinzaine de minutes de marche.

Photo ci-dessus : Impossible de poursuivre mon chemin sans immortaliser cette superbe rose jaune!

À notre arrivée à l’entrée du palais, il y a foule… et deux longues files d’attente, une malgré tout plus courte que l’autre qui semble sans fin!

Nous joignons les rangs de la file d’attente la plus courte, celles des détenteurs de billets coupe-file, nos cartes Bono Turístico représentant des billets de ce type…

D’où nous sommes, nous apercevons le mirador San Nicolas, là où nous étions hier après-midi. Il semble y avoir beaucoup plus de touristes aujourd’hui.

Le Palacios Nazaríes
Comme nos Bono Turístico le prévoient, nous entrons au Palacios Nazaríes, lui qui selon notre guide de voyage Lonely Planet - Andalousie est « l’une des plus impressionnantes constructions mauresques d’Europe ».

« Le palais central est le plus bel édifice de l’Alhambra, ajoute-t-on. Il est l’exemple le plus raffiné qui nous soit parvenu de l’art et de l’architecture nasrides. »

L’encyclopédie libre Wikipédia précise : « La dynastie nasrides, ou encore Nasari selon les orthographes, est une dynastie arabe fondée par Mohammed ben Naṣar, qui établit son pouvoir sur le royaume de Grenade en créant l’émirat de Grenade en 1237. Cet État doit sa subsistance à sa vassalité aux rois de Castille et d’Aragon, pour lesquels les Maures payent un tribut annuel. Cet émirat représente la dernière forme que prend le royaume de Grenade. Le “pays d’al-Andalûs” est alors réduit à portion congrue. »

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Nous entrons dans le Palacios Nazaríes par une porte magnifiquement travaillée.

Nous déambulons à l’intérieur où les murs et les plafonds sont des œuvres d’art en soi! Nous y allons de beauté en beauté.

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Un mur tout simplement magnifique

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : De la céramique colorée.

Nos recherches en vue de la rédaction de ce texte nous ont appris que « Le fondateur de la dynastie, Alhamar, a commencé à construire ce palais au XIIIe siècle, bien que les bâtiments qui ont survécu jusqu’à aujourd’hui datent principalement du XIVe siècle. »

« Ces palais renferment dans leurs murs le raffinement et la délicatesse des derniers gouverneurs hispano-arabes d’Al Andalus, les Nasrides.

Trois palais forment cette enceinte : le Mexuar, le palais de Comares, ou de Yusuf I, et le palais des Lions, ou celui de Mohammed V. »

Au cours de la visite du premier palais, nous avons l’occasion de sortir à l’extérieur où il y a un magnifique patio.

Celui-ci affiche une fontaine au sol en son centre. Il s’agit du « Patio de la Chambre dorée », le patio del Cuarto Dorado.

Ce petit patio se trouve entre le « Mexuar » et la « Chambre dorée » et sert en tant que connexion entre les deux palais.

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une fontaine au centre d’un patio.

La lumière, les couleurs jaillissant des jardins s’harmonisent parfaitement aux céramiques, aux boiseries et à l’architecture des lieux!

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Comme on peut le constater, il y a foule dans le palais Nazaries!

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Des arcs magnifiquement travaillés.

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Des murs décorés jusqu’au plafond… offrant un cadre enchanteur justement aux magnifiques plafonds.

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : En voici un autre très beau plafond.

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Des inscriptions en arabe sur un des murs… mêlées aux motifs géométriques de la céramique. Cela signifierait selon Lonely Planet : « Il n’y a d’autre vainqueur que Dieu ».

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Palacios Nazaríes, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une coupole tout simplement époustouflante!

Nous arrivons dans un premier patio où prend place un bassin d’eau… celui-ci jouant le rôle de miroir! C’est le Patio de Comares ou encore de Los Arrayanes!

« Le patio, peut-on lire sur le site Internet de l’Alhambra, est l’élément le plus important de tout bâtiment domestique hispano-musulman : il est le centre de la vie familiale, autour duquel les différentes pièces sont réparties. »

« Il n’est pas facile de distinguer le niveau économique d’une famille par l’extérieur de la maison, pas même dans un palais, toutefois, nous pouvons y arriver facilement avec le patio. »

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne
Photos ci-dessus : Le « Patio de Comares ou de los Arrayanes » tire son nom des grands massifs de végétaux qui bordent le bassin… Ces plantes sont également appelées myrtes, d’où le nom français du patio : « le patio des myrtes ».

Dans un patio, le bassin joue un rôle très important dans la définition architecturale et esthétique des lieux, car il fait office de miroir, lui qui reflète les structures en leur donnant une projection géométrique qui brise l’horizontalité excessive de l’espace.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Du patio de Comares, nous apercevons le beau clocher d’une église.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Tout autour du patio de Comares, les portes y donnant accès, les fenêtres sur les murs, les petites pièces qu’on y retrouve et les décorations de stucs sont magnifiques.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Nous quittons le « Patio de Comares ou de los Arrayanes ».

Le Palacio de Comares
Nous entrons dans le palais de Comares qui est composé de salles regroupées autour du « patio de los Arrayanes », avec des galeries à portiques aux extrémités.

Les deux salles principales sont la Sala de la Barca et la Sala de los Embajadores… Elles occupent l’intérieur de la tour de Comares.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une toute petite pièce aux décorations époustouflantes.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une autre inscription en arabe.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une coupole en marqueterie composée de plus de 8 000 morceaux de cèdre dessinant des étoiles, une représentation des sept paradis de l’islam.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une salle aux multiples colonnes magnifiquement ouvragées.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Et une autre partie de plafond superbe.

Patio de Comares, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne
Photo ci-dessus : Le délicat travail du bois qui recouvre les murs.

Le Patio de los leones
Nous entrons dans un autre magnifique patio. Wow! Il s’agit de celui des lions, en fait de la cour des lions.

La « Cour des Lions », le Patio de los Leones est certes l’endroit le plus connu de l’Alhambra… et nous nous souvenons très bien de notre visite ici en 2005.

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une vue globale de la « Cour des Lions ».

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le nom du patio provient des douze « lions-jets d’eau » de la fontaine qui se trouve au milieu du patio et sur lesquels repose le grand bassin en forme dodécagonale.

Cette fontaine, en marbre blanc, est un des exemples les plus importants de la sculpture musulmane. Sur le bord de la vasque, un poème d’Ibn Zamrak est gravé dans le marbre.

« La fontaine des Lions, qui date du XIe siècle, a été restaurée récemment », nous apprend notre guide Lonely Planet.

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Les sculptures de lions en marbre qui entourent la fontaine de la Cour des Lions nous semblent beaucoup plus pâles que celles que nous avons vus en 2005 avant la restauration.

C’est Muhammad V qui a commandé la construction de la « Cour des Lions ». Elle est rectangulaire et entourée par une galerie s’apparentant au style des cloîtres chrétiens, loin du style du patio andalou musulman typique.

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Patio de los Leones, Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La galerie de la « Cour de Lions » est supportée par 124 colonnes en marbre blanc. Ces colonnes soutiennent des chapiteaux cubiques et de grands abaques, décorés avec des inscriptions et des motifs végétaux.

À suivre
Poursuite de notre enchanteresse visite de l’Alhambra de Grenade!

Alhambra, Grenade, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : D’une fenêtre nous apercevons les jardins et en arrière-plan la montagne!

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple en Andalousie et en Algarve que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal, cliquez sur le lien suivant : Douce chaleur andalouse

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant