30
Juin/20
0

Les Alpujarras… des panoramas de toute beauté! (3e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 21e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Grenade - Alpujarras - Grenade, mercredi 7 mai 2014 — À peine arrivés à Grenade, nous délaissons cette ville aux mille trésors pour une journée… et ce, pour partir en expédition dans les Alpujarras au cœur du magnifique « Parque Nacional de Siera Nevada »… un parc sis dans une chaîne de montagnes où les sommets sont couverts de « neige éternelle »!

De Grenade, nous devions y aller de nombreux sauts de puce pour finalement arriver à la « Puerto de la Ragua » pour y admirer le château de la Calahorra… mais, nous avions vu trop grand, car nous ne réalisons qu’à peine la moitié de l’expédition que nous avions prévue!

Mais quelle moitié, de superbes villages blancs dans la montagne, des paysages à couper le souffle, une flore d’une grande richesse, des petits villages aux habitants des plus accueillants et pour finir le tout, un succulent dîner tout au sommet du village de Trevélez, le plus élevé de l’Andalousie en altitude.

Après avoir raconté dans nos deux derniers textes le début de notre expédition dans les Alpujarras… c’est-à-dire la route nous ayant mené de Grenade à Órgiva, notre visite de ce village puis celui de Pampaneira… allons-y maintenant de nos faits d’armes à Trevélez.

Photo ci-dessus : Trevélez est un village où toutes les petites rues sont en pente raide… et encadrées de maisons d’une blancheur éclatante!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Nous arrivons à Trevélez et garons notre véhicule dans une rue au bord d’une falaise… où, tout en bas, nous apercevons une cascade.

Trevélez, nous ont appris nos lectures préparatoires au périple, signifie rivière aux truites!

À 1 476 mètres d’altitude, Trevélez est l’un des villages les plus élevés d’Espagne! Il est composé de trois quartiers : le haut, le moyen et le bas Trevélez ! Tout ici est en pente, du bord de la rivière Trevélez, où abondent justement les truites, jusqu’au sommet du village.

Nous prenons une rue qui monte évidemment, car le restaurant que nous avons choisi lors de la préparation de nos visites d’aujourd’hui… est situé dans le Barrio Alto.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Il y a de belles maisons toutes blanches parfaitement adaptées au terrain accidenté et fort bien décorées de fleurs!

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Les murs des maisons sont d’une blancheur éclatante.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Et les montagnes qui entourent Trevélez sont plutôt arides.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une maison pratiquement cachée sous un superbe rosier.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Un bel exemple des rues pentues de Trevélez.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Nous allons dans la bonne direction… considérant l’affiche du restaurant vers lequel nous nous dirigeons.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une affiche de l’Ermita de San Antonio… et tout juste derrière l’entrée du restaurant : la « Mesón La Fragua ».

Nous arrivons finalement au terme de notre ascension, il est 13 h 20.

Comme notre randonnée nous a trempés jusqu’aux os et qu’il fait très chaud à l’extérieur, nous délaissons la terrasse pourtant idyllique pour monter à l’étage… où nous sommes les seuls clients.

De notre table à la salle à manger, nous avons une superbe vue sur les montagnes…

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Cadre oblige, le restaurant respire la montagne. La décoration est rustique.

Si nous sommes ici, c’est suite à une recommandation de notre guide de voyage Lonely Planet qui écrivait ceci quant au restaurant : « Au sommet de la ville, ce restaurant confortable vaut le détour pour ses recettes traditionnelles des Alpujarras à base d’ingrédients frais locaux, y compris les viandes grillées, le jambon de Trevélez, l’agneau épicé aux prunes et aux raisins secs, et les merveilles végétariennes telles que l’amande et les champignons sauvages. De l’intérieur, qui est recouvert de bois, ou de la petite terrasse, les montagnes lointaines offrent un superbe décor. »

Rien de plus vrai!

Céline opte pour une salade de la Fragua… composée de laitue, d’endives, de tomates, de maïs, d’oignons, de raisins secs, de noix, d’avocats et de fèves germées!

Carole y va, quant à elle, de piments farcis aux légumes de saison, tandis que Claude commande une lasagne aux aubergines.

Tous deux demandent également une entrée de jambon de Trevélez.

Je choisis pour ma part une gaspacho en entrée, puis une salade nasride avec anchois, jambon et œufs.

Tout est délicieux et en portion géante.

L’endroit est un coin très propice aux randonneurs ce qui pourrait peut-être expliquer la générosité des plats!

Céline qui s’est contentée d’une salade s’offre pour dessert une crème glacée aux figues avec sauce aux noix, una helado de higos con salsa de nueces… « un dessert au goût divin », s’exclame-t-elle!

Et le plus surprenant aura été la facture… pour ce repas pantagruélique… un tout petit 60 €… pour nous quatre!

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Céline, Claude et Carole à notre table du restaurant la « Mesón La Fragua » à Trevélez.

Nous repartons à 14 h 50 et redescendons à pied. La descente est beaucoup moins difficile.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Nous apercevons l’Hôtel de Ville de Trevélez, en fait « l’Ayuntamiento de Trevélez ».

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Une autre « Mesón del Jamón »… dans laquelle j’entre pour voir la décoration… qui est très semblable à celle du restaurant où nous avons mangé.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Nous suivons une autre ruelle bordée de maisons aux murs blancs.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Nous poursuivons notre descente du magnifique village de Trevélez par ses petites rues fleuries.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne
Photo ci-dessus : Tout près d’une maison, nous nous approchons de ce beau cheval.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Comme nous l’avons mentionné précédemment, ici la montagne est aride.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : C’est l’heure de la sieste en Espagne.

Trevélez, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Dans la montagne, un petit abri en pierre.

Notre promenade de retour vers l’auto a exigé une trentaine de minutes et même si nous sommes descendus plutôt que de monter, nous sommes fatigués.

Étant donné l’heure avancée de l’après-midi, nous décidons de ne pas réaliser tout l’itinéraire prévu à notre programme, et ce, entre autres, pour ne pas avoir à circuler le soir sur toutes les routes sinueuses que nous avons empruntées pour nous rendre ici.

Pórtugos… à l’heure de la sieste!
Nous repartons et nous arrêtons rapidement pour un autre arrêt photo…

Cette fois-ci, c’est une petite église qui attire notre attention. Il s’agit de Ermita de la Virgen de las Augustias Fuente Agria.

Ermita de la Virgen de las Augustias, Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Ermita de la Virgen de las Augustias, Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Les écrits d’une autre époque évoquent un ermitage de la « Virgen de las Angustias » qui existait tout à côté de la « Fuente Agria » au XVIIIe siècle. Toutefois, l’édifice que nous voyons a été construit dans les années 1970. L’église se distingue par sa sobriété. Elle est entourée de châtaigniers centenaires et l’eau de la source Fuente Agria coule à ses pieds.

Fuente Agria, Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Fuente Agria, Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le petit ruisseau d’eau ferrugineuse qui est issu de la « Fuente Agria ».

Nous reprenons la route pour quelques minutes et nous nous arrêtons dans le village de Pórtugos.

Tout comme Trevélez, Pórtugos est situé sur la haute montagne. Du village nous aurons droit à de magnifiques vues panoramiques sur les montagnes et sur les eaux ferrugineuses, comme celle de la fontaine Agria.

Mais, au moment de notre arrivée, le village tout entier est au cœur de la « sieste ». L’endroit est presque désert… Et c’est vrai qu’il fait très chaud et qu’il y a peu de vent. Bonne raison pour les locaux de rester à l’intérieur des maisons.

Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Deux beaux bâtiments… tout blancs.

Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Une belle rose.

Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : À l’intérieur d’une cage, un oiseau coloré.

Pórtugos, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : La plus belle fleur de la journée!

Nous reprenons la route à 16 heures… Et nous nous arrêtons à un autre belvédère qui offre un superbe point de vue sur les routes sinueuses dans les montagnes.

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Le sol est un véritable tapis de coquelicots!

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Et encore un panorama sur les montagnes aux sommets enneigés!

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Un impressionnant rocher!

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Deux autres petits villages blancs accrochés à la montagne dans la vallée!

Nous repartons… Ce fut le plus beau point de vue de tous nos arrêts photos de la journée.

Nous apercevons une rivière… et une bâtisse tout près. Nous nous y arrêtons. Il s’agit d’une petite centrale électrique construite sur la rivière de Poqueira.

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : La centrale de « La Cebadilla », aujourd’hui abandonnée.

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photos ci-dessus : Des cascades sur la rivière de Poqueira.

La Cebadilla, Las Alpujarras, Andalousie, Espagne

Photo ci-dessus : Un « tag »… dans une région aussi déserte. C’est assez surprenant.

Nous repartons et nous croisons assez rapidement une affiche indiquant l’entrée de l’autoroute A-44, la Autovía de Sierra Nevada, une autoroute qui relie Madrid dans le nord de l’Espagne à Grenade sur la Costa del Sol!

Il est 17 h 20 lorsque Claude engage notre véhicule sur l’autoroute. Nous sommes à 35 km de la station de train où nous devons remettre la voiture.

Nous prenons la sortie 128 qui nous mène à la rue Mendez Nunez où nous nous arrêtons à un poste d’essence pour faire le plein (16,50 €).

Nous sommes maintenant sur le territoire de Grenade… et un thermomètre sur place indique… 37 degrés Celsius!

Nous arrivons à la gare à 18 h 10… La lecture de l’odomètre nous indique que nous avons effectué un trajet de 185 km.

Après la remise du véhicule… et son inspection, nous repartons en taxi jusqu’à la plaza Nueva (6 €), où nous descendons et nous marchons jusqu’à l’appartement… où nous arrivons à 18 h 45, épuisés par la longue promenade et aussi par la chaleur, mais très heureux de notre randonnée bucolique.

À suivre
Longue promenade à deux pas de notre appartement… sur la carrera del Darro, une petite rue pleine de charme qui longe la rivière Darro de la place de Santa Ana au paseo de los Tristes. Après avoir enjambé quelques petits ponts de pierre, nous apercevrons les mythiques collines de Grenade, l’Alhambra et l'Albaycín (qui peut aussi s'écrire Albayzín)!

Carrera del Darro, Grenade, Andalousie, Espagne
Photo ci-dessus : De la « Carrera del Darro », nous apercevons tout en haut de la colline quelques bâtiments de la célèbre Alhambra de Grenade.

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple en Andalousie et en Algarve que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal, cliquez sur le lien suivant : Douce chaleur andalouse

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant