5
Mai/20
1

Angkor Thom… des centaines de visages sculptés dans la pierre! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 43e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Siem Reap, Cambodge, vendredi 22 novembre 2019 — Hier, à notre premier jour dans les parages du site d’Angkor, nous avons été subjugués par les immenses tours de pierre d’Angkor Wat!

Aujourd’hui, à l’avant-dernier jour du périple, nous découvrons Angkor Thom… et ses quelque 200 visages géants sculptés dans la pierre… Wow!

Angkor Thom est une immense ville royale créée par le roi Jayavarman VII! Son enceinte fortifiée de 8 mètres de haut s’étire sur pas moins de 13 kilomètres et est elle-même entourée de douves larges de près de 100 mètres!

Cette immense cité-temple, où nous déambulerons sur de superbes allées durant toute la matinée, nous dévoilera quelques-unes de ses plus belles œuvres khmères.

Photo ci-dessus : Un site composé d’une suite de cônes de pierre où sur chacun, quatre visages ont été sculptés!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Levée encore tôt ce matin, 5 h 45, mais au terme d’une excellente nuit de sommeil. Malgré la piscine de l’hôtel toute proche, la fin de soirée et la nuit ont été silencieuses.

Nous nous rendons au restaurant de notre hôtel à Siem Reap, le Angkor Palace Resort, où nous prenons un très bon petit-déjeuner.

Étant donné que nous devons sortir à l’extérieur pour nous rendre au restaurant, nous constatons que la journée s’annonce splendide côté température.

Pour l’heure, le ciel est entièrement dégagé et c’est déjà très chaud. Les météorologues cambodgiens prévoient d’ailleurs que le mercure atteindra 32 degrés Celsius aujourd’hui… toutefois, ils nous préviennent que nous ressentirons plutôt… un chaud 38 degrés!

Puis, munis de notre attirail de touristes des temps modernes, comme tous les jours depuis le début du périple, nous rejoignons le groupe à la réception de l’hôtel et nous grimpons dans l’autocar à 7 h 55.

Encore des retardataires ce matin. Lors de nos autres périples avec Voyages Lambert, ces situations étaient rarissimes… ce qui n’aura malheureusement pas été le cas avec notre groupe actuel.

Nous partons finalement avec un peu plus de dix minutes de retard.

Dès que le car se met en marche, notre guide pour le site d’Angkor, Sowanarak, nous informe que nous nous rendons ce matin explorer le temple d’Angkor Thom. « Ensuite nous déambulerons sur la terrasse des Éléphants et sur celle du Roi lépreux. On retrouve ces endroits aux numéros 3, 4 et 6 sur le mini plan qui vous a été remis hier. »

« Puis, nous reviendrons au cœur de la ville de Siem Reap, vers 13 heures, pour le dîner. »

« En après-midi, nous verrons deux autres temples… avant de revenir à l’hôtel ».

Notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wosniak profite de l’occasion pour nous rappeler que nous avons rendez-vous ce soir sur une terrasse extérieure de l’hôtel pour notre souper d’adieu… « au cours duquel un spectacle de danses traditionnelles khmères » nous sera offert ».

Comme hier, un employé du site d’Angkor monte dans notre véhicule pour poinçonner nos billets. Quelques minutes plus tard, le chauffeur gare l’autocar dans le stationnement.

Notre guide mentionne « que nous allons prendre un plus petit autobus pour circuler sur le site, car les grands autocars comme le nôtre ne sont pas autorisés ».

Nous descendons sur le stationnement à 8 h 30… Sowanarak nous indique notre nouveau véhicule. Il est très petit. C’est même étonnant que nous y entrions tous. Plusieurs d’entre nous sont d’ailleurs dans des positions fort inconfortables.

Il y a beaucoup de fleurs de lotus dans les bassins d’eau que nous croisons.

Il y a aussi de nombreux kiosques de vente de souvenir des deux côtés de la route, pourtant cette route est à l’intérieur du site…

Notre guide précise que des familles habitent effectivement sur le site…

« En 1993, lorsque l’UNESCO a lancé un programme de préservation du site d’Angkor, il y avait des familles qui vivaient sur le site. Elles ont été autorisées à y demeurer, mais il ne pouvait plus y avoir de nouveaux arrivants. Ces gens vivent du tourisme et d’un peu d’agriculture. »

La porte du Sud d’Angkor Thom
Nous roulons sur plusieurs kilomètres avant d’arriver à la porte Sud où il y a une superbe allée décorée de sculptures des deux côtés.

Nous descendons à 8 h 45 et notre guide attire notre attention sur le numéro de notre minibus… le 25. « C’est celui-là que nous reprendrons lors de nos déplacements de la matinée. »

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Deux touristes sont en balade sur le dos d’un éléphant! C’est impressionnant.

« La cité d’Angkor Thom a été construite en forme de carré par le roi Jayavarman VII… Elle occupe une superficie de 9 km carrés! »

« C’est la splendeur de l’époque angkorienne. »

« Après que les Chams eurent détruit le site d’Angkor, Jayavarman VII a fait ériger une muraille de 8 mètres de haut qui entoure en entier la cité. Elle s’étire sur pas moins de 13 kilomètres et est elle-même entourée de douves larges de près de 100 mètres!

« La cité d’Angkor Thom est dotée de cinq portes, dont celle de la victoire. »

« Il y a plusieurs temples à l’intérieur de la  ville Angkor Thom, y compris ceux de Bayon, de Baphuon, de Phimeanakas, en plus du palais Royal et des terrasses du Roi Lépreux et des Éléphants. »

« Jayavarman VII était hindouiste, mais il s’est converti au bouddhisme. Lors de la construction de son chef-d'oeuvre, il a opté pour intégrer des éléments architecturaux des deux religions. »

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Pour nous rendre à la porte Sud… nous devons traverser un pont bordé de deux longues rangées de sculptures. À gauche, des dieux et à droite des démons! Au total, on dénombre 54 statues de géants!

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Céline pose avec la statue d’un dieu!

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : À l’évidence, quelques têtes des statues ont été restaurées.

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : À mon tour de poser avec les dieux.

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Et voici un aperçu du côté des démons!

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : À la fin de la longue rangée de statues de dieux, nous apercevons la porte où nous pouvons déjà voir un visage sculpté dans la pierre.

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Le pont nous permet de traverser une large douve.

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : La porte Sud a une hauteur de 23 mètres. Au sommet on aperçoit une immense statue de Bouddha à quatre faces affichant un sourire serein.

« Le visage de Bouddha au centre de la porte est tout de compassion… »

Le temple Bayon
Nous traversons la porte… puis nous remontons dans le minibus. Il est 9 h 10 et nous filons vers le « Temple Bayon », où nous arrivons quelques minutes plus tard.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : L’affiche nous indique que nous entrons dans le Temple Bayon par la porte Est.

« Nous allons marcher durant deux heures », souligne Sowanarak… « Mais, sur une très courte distance, car nous allons parcourir à peine un kilomètre. »

« À l’intérieur de l’enceinte d’Angkor Thom, on retrouvait à l’époque de Jayavarman VII quelques 54 cônes sculptés chacun de quatre visages… soit 216 visages. C’est certain qu’il y en a qui ont été détruits avec le temps, mais vous constaterez qu’il y en a encore plusieurs, dont certains en affichent de très bonnes conditions de conservation. »

Comme hier, notre guide nous informe que si nous nous perdons, nous devons nous retrouver au nord du temple de Bayon à 11 heures.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Nous nous approchons de l’entrée… et déjà nous apercevons des visages sculptés dans la pierre.

« Le temple a été construit par Jayavarman VII à la fin XIIe siècle… Il est orienté à l’ouest, vers le soleil », souligne notre guide.

Nous voyons un grand arbre très haut… un gommier. Il a un tronc gris pâle. « Il est utilisé pour sa grande étanchéité », ajoute Sowanarak.

« Le Bayon est le temple central de l’ancienne ville d’Angkor Thom, capitale des souverains khmers au début du XIIIe siècle », peut-on lire dans l’encyclopédie Wikipédia.

« C’est le dernier des temples-montagnes du site d’Angkor bâti par Jayavarman VII, restaurateur de la puissance du royaume khmer d’Angkor après l’invasion des Chams. »

« Sa décoration est d’une exceptionnelle richesse, à l’apogée de l’art bouddhique mahāyāna, elle est comme corsetée dans un périmètre extrêmement réduit d’environ 150 m de côté pour l’enceinte extérieure. Ce fantastique monument, avec ses tours à visages, fut dédié par le souverain au Bouddha, dont il diffusa la doctrine. »

« Le nom de Bayon dérive du pali Vejayant et désigne le palais céleste du dieu Indra dont, selon la légende fixée par écrit en moyen khmer, le Bayon est le reflet terrestre! »

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : De magnifiques tours à quatre visages.

Notre guide nous explique que le site est bâti sur trois niveaux. « Les murs constituent le premier niveau, le deuxième est représenté par les têtes, tandis que le troisième niveau prend la forme de la tour centrale. »

Nous entrons.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Nous croisons cette statue qui n’a plus de tête.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Des vestiges de déesses apsaras sur les murs. Les apsaras sont des nymphes célestes d’une grande beauté, nées selon les légendes de la fantaisie du dieu Brahma…

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Une superbe sculpture de gardien dans un mur.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Des montagnes de pierres ont été réunies pour former le temple Bayon.

Nous arrivons dans la galerie « Est » où il y a de superbes bas-reliefs!

« Ces bas-reliefs ont été restaurés par les Français dans les années 1940. Ils représentent un impressionnant défilé militaire du roi Jayavarman VII », nous renseigne notre guide.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Les bas-reliefs racontent les combats légendaires qui opposèrent les deux grands royaumes hindous de la péninsule indochinoise.

Nous voyons des soldats à pied ou à cheval et des généraux à dos d’éléphants.

« On les reconnaît facilement, lance Sowanarak : les Khmers affichent de longues oreilles… en raison du port de grosses boucles d’oreilles. Quant aux Chinois ils sont reconnaissables à leurs chignons sur la tête et à leurs barbiches. Ils auraient probablement été engagés comme mercenaires. »

« Le temple a été érigé en l'honneur à la victoire des Khmers sur les Chams. »

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Sur les pierres, nous apercevons plusieurs singes qui gambadent d’une pierre à l’autre.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Au détour d’un amoncellement de pierre, un cône se dresse nous présentant deux des quatre visages qu’il possède.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Une autre magnifique sculpture dans la pierre… Des Khmers...  maintenant que nous savons les reconnaître à leurs longues oreilles.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Des colonnes où l’on peut admirer des danseuses apsaras… « Les colonnes servaient à indiquer le lieu de la salle de danse », mentionne notre guide.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Une représentation du roi des Khmers, probablement Jayavarman VII.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photos ci-dessus : Et voici les guerriers chinois qui tombent sous les assauts des soldats khmers.

Temple Bayon, Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Un bas-relief montrant la scène centrale d'un hôpital à l'époque des Khmers.

À suivre
Poursuite de notre visite du remarquable temple d’Angkor Thom érigé sous le règne de Jayavarman VII!

Angkor Thom, Siem Reap, Cambodge

Photo ci-dessus : Quelques-unes des 216 sculptures de visage du temple d’Angkor Thom ont disparu… tandis que pour d’autres ils ne restent que des vestiges.

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple au Vietnam et au Cambodge, cliquez sur le lien suivant : Cambodge

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Belle réussite! Tes photos de bas-reliefs sont magnifiques et très représentatives

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant