11
Mar/20
1

L’impressionnante cité impériale de Hué! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 12e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Cité impériale, Hué, Vietnam

Hué, Vietnam, vendredi 8 novembre 2019 — Après notre court et pénible arrêt au marché Dong Ba, nous filons vers la Citadelle de Hué, elle qui est inscrite à la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1993! Celle-ci renferme entre ses murs la « Cité impériale » et la « Cité pourpre interdite »!

C’est un endroit délirant… on y retrouve des palais, des temples, des bassins, des jardins et une multitude de portes, toutes plus belles les unes que les autres!

L’endroit, comme nous l’avons déjà écrit dans un texte précédent, a été la capitale impériale de la dynastie des Nguyen de 1802 à 1945, année de l’abdication du dernier empereur, Bao Dai!

Au cours de leurs 143 années de règne, les Nguyen ont fait construire pas moins de 150 bâtiments sur le site de la Citadelle… Plusieurs ont été détruits lors des guerres d’Indochine (1946-1954) et du Vietnam 1955-1975), mais les plus remarquables furent reconstruits dans un souci exemplaire de reconstruire à l’identique.

Allons-y d’un retour en photos sur notre belle promenade à l’intérieur des murs de la citadelle.

Photo ci-dessus : Une des nombreuses très belles portes que l’on retrouve sur le site de la citadelle de Hué!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Lorsque tous les membres de notre groupe de voyageurs Lambert furent sortis du marché de Dong Ba, leurs paires de bottes de caoutchouc sous les bras, l’autocar reprend la route, filant en direction de la Cité impériale de Hué.

Notre guide national au Vietnam, Hoc, nous ayant mentionné plus tôt en matinée que notre balade à l’intérieur de la Citadelle de Hué serait d’un peu moins de trois heures, il prend soin d’ajouter maintenant qu’il y a des navettes électriques sur le site et que nous pourrons les utiliser pour retourner à l’autocar, et ce, en payant la modique somme de 150 000 dongs.

Nous arrivons rapidement et descendons du bus, sous la pluie.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, sous son parapluie, balaie l’horizon du regard pour s’assurer que tous les membres du groupe sont bien présents.

En marchant vers l’entrée du site, Hoc mentionne : « Les remparts de la citadelle sont longs de 10 km. Ils sont d’une hauteur de six mètres et d’une épaisseur de 4 mètres. »

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Une partie de la muraille de la Citadelle impériale vue de l’extérieur de l’enceinte. Tout au fond se dresse la tour du drapeau érigée en 1809, en briques à l’époque. Aujourd’hui, elle est en béton et le drapeau y flotte au vent à 37 mètres de haut.

La construction initiale a été réalisée entre 1805 et 1833, le pays étant alors sous le règne de Gia Long.

Nous nous approchons de l’entrée.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Nous traversons un petit pont étroit que nous devons partager avec des automobiles et des motocyclettes pour nous rendre à une porte donnant accès au site.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : De l’intérieur du site, nous avons une meilleure vue sur la porte que nous venons de franchir… Pas vraiment très sécuritaire pour les piétons.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : La muraille de briques est impressionnante.

« La citadelle et ses fortifications extérieures, nous indique notre guide, sont inspirées de l’architecture militaire de Vauban. »

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Un grand bassin où prennent place des aménagements de fleurs d’eau.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : La verdure est partout.

Nous entrons sur le site… qui est immense. Notre guide affirme que « la superficie de la citadelle est de 500 hectares, soit cinq millions de mètres carrés. »

Nous passons une porte, « La porte du midi », précise Hoc. « Les éléphants entraient de chaque côté de la porte », ajoute-t-il.

Nous y entrons.

À l’intérieur, nous nous retrouvons dans un grand jardin bien coloré. Il y a de beaux arbustes, des pots de fleurs en quantité. Nous traversons un grand bassin d’eau en empruntant un pont qui le surmonte.

Selon certains de nos camarades de voyages qui ont visité la Chine, l’endroit ressemble à la Cité impériale de Chine.

Déjà nous pouvons apercevoir deux bâtiments. « Ils ont été construits au même moment », spécifie Hoc. « Il s’agit du palais du trône et du temple de la dynastie… qui devait servir de temple funéraire. »

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Une porte, moins monumentale que les autres que nous avons vues depuis notre arrivée au Vietnam, se dresse devant nous. En la franchissant nous arrivons sur une belle allée nous menant au palais de l’Harmonie Suprême (Dien Thai Hoa).

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Un autre grand bassin d’eau.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Le palais de l’Harmonie suprême

Derrière ce palais majestueux se trouve la porte de la Cité pourpre interdite, où seuls l’empereur et sa famille pouvaient entrer.

Cela a dû être somptueux à l’époque, mais aujourd’hui, la pierre, la brique et les bâtiments auraient besoin de restauration.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Céline pose avec en arrière plan « Le palais de l’Harmonie suprême ».

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Puis, j’immortalise de nouveau Céline, cette fois-ci devant un superbe monument affichant une sculpture de dragon.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Le toit du bâtiment affiche des représentations de dragons en tuiles vernissées.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Certains murs de briques ont été recouverts de crépi… qui aujourd’hui s’effrite, laissant voir de nouveau les briques originales.

Nous arrivons devant une porte monumentale… et magnifique!

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : La porte Chuong Duc. Elle a été construite en 1804. Même si elle n’est pas la porte principale de la citadelle, c’est l’une des plus belles du site.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : La porte Chuong Duc affiche des sculptures de dragons, qui malheureusement auraient besoin d’un bon nettoyage.

Il ne pleut plus, il n’y a pas de vent, mais c’est très humide.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Les visiteuses vietnamiennes portent leurs chapeaux coniques.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Le pavillon de la Splendeur bienveillante venue d’en haut… présente une triple toiture qui culmine à 13 mètres du sol!

Sur le côté droit du pavillon de la Splendeur, prend place une autre superbe porte!

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : La porte Sung Công est surmontée d’une tour aux tambours. Elle affiche de très beaux bas-reliefs.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Sur le site, il y a neuf urnes dynastiques. Chacune d’elles est en bronze et elles sont toutes décorées différemment. Elles évoquent symboliquement les qualités de l’empereur auquel elle est dédiée.

Nous approchons du « Temple dynastique » aussi appelé « Temple des Générations », qui est destiné au culte des ancêtres de la dynastie Nguyen.

Il a été édifié par l’empereur Minh Mang en 1822 et1823.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Le temple dynastique.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Devant le temple dynastique prennent place de très belles décorations.

« Il y a eu treize empereurs Nguyen », nous dit Hoc. « Il y en a dix qui sont honorés ici, les trois autres ont été reniés par la famille. »

Voici une liste retrouvée sur Internet indiquant les empereurs honorés dans ce temple :

Gia Long avec les deux reines Thua Tien et Thuan Tien;
Minh Mang et sa première épouse;
Thieu Tri et sa première épouse;
Tu Duc et sa première épouse;
Kiến Phúc;
Dong Khanh;
Khai Dinh;

En octobre 1958, d’autres autels de rois révoqués et exilés par l’administration coloniale française ont été rajoutés, soit ceux de :

Ham Nghi;
Thanh Thai;
Duy Tan.

Et les trois empereurs qui n’y sont pas sont : Duc Duc, Hiep Hoa et Bao Dai.

Nous entrons dans le temple du culte des empereurs. C’est joliment décoré. Chacun des empereurs a son autel avec son portrait. Sur tous les autels, des offrandes ont été déposées.

Ce sont dix très beaux autels. Ils forment comme une sorte de panthéon royal. Les murs et le plafond sont décorés en rouge et or.

Nous sortons de ce temple.

Notre promenade sur le site nous amène à traverser d’autres superbes portes :

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Une porte magnifique.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photo ci-dessus : Nous passons devant cette belle décoration.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Et une autre aux bas-reliefs impressionnants.

Cité impériale, Hué, Vietnam

Cité impériale, Hué, Vietnam

Photos ci-dessus : Les portes se retrouvent au cœur d’une végétation dense.

À suivre
Poursuite de notre longue visite de la magnifique Cité impériale de Hué!

Photo ci-dessus : Wow! Que ces murailles nous offrent de superbes vues!

Pour lire nos autres textes portant sur notre périple au Vietnam et au Cambodge, cliquez sur le lien suivant : Vietnam

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Comme toujours, tes photos accompagnées de précieux commentaires sont incomparables. Vous faites un bon « team ». C’est très agréable de revivre ce magnifique voyage d’heure en heure grâce à ton « attachée de presse » laquelle prend note du moindre commentaire du guide en plus des recherches que vous faites. Bravo! Excellent travail!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant