2
Jan/20
1

Le mot du jour : poisser

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 2 janvier 2020

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un article de Luc Le Vaillant publié originalement dans Libération et repris dans le quotidien Le Devoir du 30 décembre 2019 sous le titre « Le consentement » sans concession de Vanessa Springora :

« Surtout, elle (Vanessa Springora) raconte combien elle se sent dépossédée de son identité chaque fois qu’elle se voit réapparaître dans les romans que signe celui dont elle ne veut plus entendre parler. Il la réinvente en “Vanessa S.” ou alors elle devient la “petite V.”. Cette fois, c’est elle qui fait de lui “G.M.” Il la chosifiait à mesure qu’il la poissait au piège des mots, à leur glu qui reclut les filles qui y ont trop cru. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le verbe poisser, comme suit :

« Enduire de poix ou d’une substance analogue ; mêler de poix. Exemple : Poisser du fil. »


« Salir avec une substance collante ou gluante. Exemple : Le miel poisse les doigts. »

« (Familier) – Arrêter ; prendre sur le fait. Exemple : Il s’est fait poisser en train de voler un épicier. »


Antidote propose une série de mots ou locutions à titre de synonyme : « saisir, arrêter, prendre, faire prisonnier, appréhender, capturer, coincer, pincer, attraper, mettre la main au collet de, embarquer, ramasser, cueillir, épingler, choper, cravater, coffrer, harponner, prendre au collet, mettre le grappin sur, saisir au collet! »

L’encyclopédie libre Wikipédia ajoute une remarque intéressante quant à l’étymologie du verbe poisser :

« Poisser a donné le nom “poisse”, qui lui vient de poix, qui était une sorte de colle visqueuse fabriquée à partir de résine de pin, de résine de sapin ou de goudron de bois.

Le sens figuré de poisse est “malchance”, ce qui est une allusion à cette matière dont on n’arrive pas à se défaire, comme on n’arrive pas à se dépêtrer d’une malchance tenace. »

Le Larousse de la langue française suggère, quant à lui, les sens argotiques suivants au verbe poisser : « Prendre, saisir quelqu’un avec violence ; choper. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Bonjour
    merci pour cette recherche, explique l’expression: porter la poisse

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant