12
Jan/19
0

Le recruteur Alex Agostino porte encore les Expos dans son coeur

Revue de presse

Daniel Richard, RDS.CA, le 11 janvier 2019

Alex Agostino

Les réseaux sociaux ont façonné plusieurs aspects de notre société et le sport professionnel n'y fait pas exception.

Au baseball, plusieurs joueurs prometteurs publient des vidéos où ils font la démonstration de leur talent, un peu comme le font les chanteurs ou les musiciens. Une pratique dont ne raffolle pas le recruteur québécois des Phillies de Philadelphie Alex Agostino.

Photo ci-dessus : Un des meilleurs recruteurs de la MLB vient du Québec.

« J'aime mieux suivre des groupes et des organisations que des joueurs. Il y a beaucoup de 'moi, moi et moi' dans ces situations-là. Tu es un jeune qui lance dans une école secondaire et tout ce qu'on voit c'est toi qui lance en pas chassé dans une école secondaire. Dans la vraie vie, tu ne fais pas des pas chassés. Tu te fies pas juste sur un entraînement, tu te fies aussi à l'instinct dans une partie », fait-il valoir.

Agostino est dépisteur professionnel depuis 1995. Elle est bien loin l'époque où il regarait le baseball comme simple spectateur curieux de voir quelle équipe va l'emporter.

« Souvent, des parents me demandent quel est le pointage. Je leur dis que j'ai aucune idée. Ils me disent 'tu ne regardes pas le match'? Non, je regarde des joueurs! Quand tu vas au terrain, tu regardes chaque mouvement du joueur. Le voltigeur de droite couvre-t-il lorsqu'il y a un relais au premier but? Le lanceur a-t-il peur de lancer à l'intérieur? Combien de balles le receveur a-t-il échappé dans le match? »

Alex Agostino

Photo ci-dessus : Dès sa carrière de baseballeur terminée dans la Ligue de baseball Montréal junior, Alex Agostino a commencé à travailler avec les jeunes baseballeurs.

Le Québécois a débuté sa carrière professionnelle avec les Expos de Montréal. Mais bien avant, il était un partisan.

« J'ai commencé de 1995 à 2001. Ç'a été un rêve d'enfance pour moi. Je saigne bleu-blanc-rouge, Expos. Je rêve de voir une parade de la Série mondiale avant que je quitte cette terre. Pas pour moi, mais pour tous les partisans et les anciens employés des Expos. »

Agostino a oeuvré pour les Expos à la fin des années 90, mais il garde un souvenir amer de son expérience. Il se verrait tout de même terminer sa carrière en compagnie de quelques-uns des meilleurs cerveaux de baseball québécois.

Daniel Richard

Photo ci-dessus : Daniel Richard, journaliste à RDS.CA.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant