12
Jan/19
0

Les mots du jour : gradin, estrade, tribune

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures...

17 octobre 2008... Ségeste, Sicile, Italie
Samedi 12 janvier 2019

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman de l’auteur américain Kevin Guifoile « Le poids des ombres » :

« Les élèves, en toge bleue et couvre-chef universitaire, étaient assis par ordre alphabétique en longues rangées de chaises pliantes. Les parents s’entassaient sur les gradins. » (page 440).

Définition
Le dictionnaire Usito définit le nom masculin gradin comme étant « chacune des rangées de sièges disposées en étages d’un amphithéâtre, d’un stade, d’une salle, etc. »

Il définit dans les mêmes termes le nom féminin estrade, soit « Chacune des rangées de sièges disposées en étages d’un amphithéâtre, d’un stade, d’une salle, etc. »…

Il note toutefois que « L’emploi d’estrade est parfois critiqué comme synonyme non standard de gradin ».

Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose, quant à lui, la définition suivante de gradin : « Banc étagé avec d’autres, dans un stade, un amphithéâtre », sans toutefois définir estrade dans le sens de gradin.

Cependant, il propose une définition pour gérant d’estrade, soit : « Amateur de sport qui aime commenter, critiquer les décisions de l’entraîneur d’une équipe de hockey, de baseball, etc. »

Soulignons qu’Antidote, définit tribune comme « Espace muni de gradins où les spectateurs peuvent s’asseoir, dans un stade, dans une arène, etc. »

(1) : Usito, dictionnaire général de la langue française sous la direction d’Hélène Cajolet‑Laganière, de Pierre Martel et de Chantal‑Édith Masson, et avec le concours de Louis Mercier [site Web]. Les Éditions Delisme. Consulté le 12 janvier 2019.

Photo ci-dessus : Céline et d'autres voyageurs Lambert prennent place dans les gradins en pierre d'un magnifique théâtre grec au sommet du mont Barbaro, à 431 mètres d’altitude, à Ségeste, en Italie.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant