10
Jan/19
0

Le mot du jour : créneaux

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures...

Jeudi 10 janvier 2019

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirée du roman de l’auteur américain Kevin Guifoile « Le poids des ombres » : « Coyne gara la BM sur Aberdeen Avenue, et Justin pila net avant de reculer à un peu plus d’un bloc. Coyne sortit de sa voiture dont il fit clignoter les feux en actionnant sa clef à distance.

Merde! fit Justin.

Quoi?

Je ne sais pas faire les créneaux. »

La vraie Sally, derrière l’ordinateur de sa chambre, sourit.

« Prends ton temps. » (page 382).

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose plusieurs définitions du nom créneaux dont celle-ci : « Intervalle, espace libre entre deux espaces occupés. Exemple : Chercher un créneau pour garer sa voiture ».

Le dictionnaire Usito (1) est encore plus précis : « Espace disponible entre deux espaces occupés, particulièrement entre deux véhicules stationnés. »

Usito précise que le mot peut signifier « la manœuvre faite en marche arrière pour se stationner le long du trottoir entre deux autres véhicules ».

Il propose également se synonyme suivant : « stationnement en parallèle ».

(1) : Usito, dictionnaire général de la langue française sous la direction d’Hélène Cajolet‑Laganière, de Pierre Martel et de Chantal‑Édith Masson, et avec le concours de Louis Mercier [site Web]. Les Éditions Delisme. Consulté le 10 janvier 2019.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant