24
Nov/18
1

Olivier Mayrand portera les couleurs de l’Université Nova Southeastern de Floride… dès l’automne!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Mirabel, Québec, le 24 novembre 2018 — Un autre baseballeur québécois vient de s’entendre avec une université américaine en vue de la saison hiver-printemps 2020! Cette fois-ci, il s’agit du receveur des Pirates de Laval de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), Olivier Mayrand.

Le jeune homme de 19 ans endossera l’uniforme de la troupe de l’Université Nova Southeastern (NSU), une institution d’enseignement situé à Davie dans le centre-sud de la Floride et dont l’équipe de baseball évolue en division II de la NCAA (National Collegiate Athletic Association).

Photo ci-dessus : L’été dernier, Olivier Mayrand a brillé avec les Pirates de Laval de la Ligue de la LBJÉQ, maintenant une moyenne de présence sur les buts de 0,429 et produisant pas moins de 25 points en 37 matchs.

Avant de joindre les rangs de la formation de Laval dans la LBJÉQ, Mayrand a porté les couleurs de l’Académie Baseball Canada (ABC) durant deux années. Au terme de son stage au sein du programme élite de Baseball Québec, l’athlète de 5 pieds 8 pouces a bien reçu quelques offres de collèges américains, mais aucune ne correspondait à ses attentes.

« À la fin de mon parcours avec l’ABC, je n’ai pas reçu d’offres qui me convenaient réellement. Puis, un mois environ s’est écoulé sans pourparlers ni nouvelle offre. »

Olivier Mayrand

Photo ci-dessus : Et Olivier Mayrand s'élance avec force!

Renaud Caron-Catellier s’en mêle
Déçu de la situation, l’athlète lavallois en a tout bonnement glissé mot à Renaud Caron-Catellier, un ex-joueur de la LBJÉQ qui a évolué dans les collèges américains et qui a œuvré comme entraîneur-chef des Cardinals de LaSalle du circuit Brulotte. Caron-Catellier a alors lancé un appel à plusieurs de ses contacts…

« C’est en jasant avec Renaud Caron-Catellier que le sujet est arrivé tout à fait par hasard sur la table. Il s’est dit surpris de la situation et il m’a offert de m’aider à travers son réseau de contacts… Ç’a été l’élément déclencheur et j’ai pu entamer des pourparlers avec l’entraîneur des Sharks de la Nova Southeastern University. Je lui ai envoyé plusieurs vidéos de moi et il a aimé ce qu’il a vu. »

Constatant le vif intérêt de ses interlocuteurs floridiens, Mayrand s’est donc inscrit pour l’examen du SAT Reasoning Test. Ce test est une exigence de toutes les universités américaines pour admettre des étudiants étrangers. C’est un examen standardisé à la grandeur des États-Unis.

« Après avoir réussi mon SAT, nous en sommes arrivés à une entente pour que je me rapporte en Floride en septembre 2019… et ce, même s’ils auraient bien voulu que je m’y présente dès maintenant! Mais, ce n’était pas possible à ce moment-là pour mon admissibilité. »

Olivier Mayrand

Photo ci-dessus : Olivier Mayrand signe les documents officiels de la Nova Southeastern University sous le regard de ses parents.

Une poste de receveur partant…
Mayrand espère bien obtenir le poste de receveur partant de sa nouvelle équipe. En fait, dit-il, « Si je me rapportais à NSU cette année, j’étais le receveur partant dès ma première année ».

Mais, en une année bien des choses peuvent changer et l’athlète de chez nous en est bien conscient.

« L’an prochain, il restera un receveur plus âgé que moi. Une chose est certaine, c’est que je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour forcer la main de mes entraîneurs à inscrire mon nom quotidiennement sur le line up. »

« L’objectif que je me suis fixé est d’être le receveur partant dès ma première année et je crois que cet objectif est tout à fait réalisable. »

Olivier Mayrand

Photo ci-dessus : Olivier Mayrand en pleine action lors d'un voyage de l'ABC en Floride.

Des remerciements
Le Lavallois a communiqué la nouvelle de sa signature avec la troupe de l’université américaine sur les réseaux sociaux au cours de la dernière semaine. Le jeune homme a profité de l’occasion pour remercier ceux qui ont contribué à rendre possible ce passage au niveau supérieur.

« Je tiens à remercier mes parents, ma famille et mon entourage pour leur support incroyable. Cet accomplissement n’aurait toutefois pas été possible sans l’appui des Associés de Laval, de Renaud Caron-Catellier, de Baseball Québec, du Collège Laval et de l’Alliance Sport-Études. ».

Un beau geste.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Quel bel avenir mais qui n’est que l’aboutissement d’engagements, sacrifices, détermination, discipline et foi en soi. Félicitations à Olivier ainsi qu’à tous ceux qui ont rendu cet avenir possible par leur soutien et leurs enseignements.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant