14
Déc/17
0

La ligue Montréal junior élite devient provinciale

L’autre circuit de baseball sera dissout mardi

Texte de Martin Leclerc, publié dans le Journal de Montréal du samedi 22 octobre 1994

Dans quelques jours, le petit monde du baseball junior élite québécois deviendra bien grand.

Mardi prochain, la Ligue de baseball junior majeur sera officiellement dissoute. Ensuite, la Ligue de baseball Montréal junior élite (LBMJÉ) étendra ses tentacules aux quatre coins du Québec pour constituer l’unique circuit d’excellence dont on souhaite l’avènement depuis nombre d’années.

Dirigée par Jean Fortin, la Ligue junior majeur vivait une crise depuis l’automne 1993. À cette époque, la prestigieuse organisation des Aigles de Trois-Rivières avait choisi, avec la bénédiction de Baseball Québec, de se joindre au circuit montréalais.

L’expérience trifluvienne s’est révélée un succès la saison dernière. Et comme la Ligue Montréal junior élite offrait une meilleure structure ainsi qu’une plus grande visibilité médiatique, Drummondville, Sherbrooke et Jonquière (trois des sept équipes de la LBJMQ) ont à leur tour fait parvenir des demandes d’adhésion à la LBMJÉ au cours des dernières semaines.

Pas de fusion
Placés devant le fait accompli, les dirigeants de la Ligue junior majeur souhaitaient réaliser une fusion, mais le président de la Ligue Montréal junior, Denis Lévesque, s’y est toujours opposé.

« Notre ligue existe depuis 48 ans, elle fonctionne à merveille, il n’est pas question qu’elle disparaisse », répondait Lévesque. « Si la LBJMQ est en difficulté, nous accepterons les équipes que nous voulons et à nos conditions. »

Jeudi soir, une réunion extraordinaire de la LBMJÉ s’est déroulée en présence du président sortant de Baseball Québec, Richard Bélec, et du directeur général Léonard Pelland.

Au lieu de simplement accepter les candidatures de Drummondville, de Sherbrooke et de Jonquière, la Ligue Montréal junior a proposé d’aller plus loin en ouvrant ses portes à toutes les équipes du circuit rival sauf Shawinigan.

Ce scénario a été endossé par Bélec et Pelland, qui le jugent constructif. Par contre, les gens de Shawinigan envisagent un recours aux tribunaux pour demeurer en place.

« Nous n’avons rien contre Shawinigan, soutient Lévesque. Nous protégeons seulement les droits territoriaux de Trois-Rivières. Aussi, avouons-le, Shawinigan n’a jamais possédé une équipe de baseball compétitive. »

Seize équipes
Devenue provinciale, la Ligue Montréal junior comptera donc 16 équipes en 1995. Le directeur général Raymond Demers travaille déjà à la confection d’un système de conférences et de divisions qui permettra de limiter les coûts de transports et de voyages des équipes.

La solution présentement envisagée serait de regrouper Jonquière, Lévis, Charlesbourg et Sainte-Foy dans la division Est. De leur côté, Sherbrooke, la Rive-Sud (Saint-Hubert) Longueuil et Drummondville seraient membres de la Division Sud.

L’autre Conférence serait composée d’une division montréalaise (LaSalle, Ahuntsic, Rosemont et Montréal-Nord), ainsi que d’une division Nord à laquelle se joindraient Repentigny, Saint-Eustache, Trois-Rivières et Laval.

Pas de géant
Il y a deux ans, le Journal de Montréal avait publié un long dossier au sein duquel on soulignait la nécessité de créer un seul circuit pour les meilleurs baseballeurs juniors québécois. Par contre, cette solution était, tellement parsemée d’embûches qu’elle semblait irréalisable.

« Il est vrai que nous avons réussi là où plusieurs ont échoué dans le passé », lance Denis Lévesque qui, malgré des moyens fort limités, a fait bondir sa ligue à pas de géant depuis son accession à la présidence, il y a quatre ans.

« Nous sommes parvenus à une solution rapide, concrète et constructive. Nous continuerons à faire avancer la cause du baseball et c’est ce dont je suis le plus fier » a-t-il terminé.

Parions qu’il se fera aussi un petit velours de le faire à ses conditions.

Revue de presse publié par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant