14
Déc/17
0

Encore des fleurs à LaSalle… et un premier pot pour Laval

Début de la 48e saison dans la LMJE

Texte du journaliste Martin Leclerc, publié le 7 mai 1994 dans le Journal de Montréal

Cet après-midi à 14h, la Ligue de baseball Montréal junior élite présentera son 48e match d’'ouverture au stade Éloi-Viau de LaSalle, alors que les Cardinals, champions de 1993, croiseront le fer avec les Orioles d’'Ahuntsic.

Ce matin, comme le veut la tradition, le Journal de Montréal présente son analyse des 10 équipes du circuit, et bien sûr, ses prédictions… :

Cardinals de LaSalle
Les protégés du gérant Ian Jordan amassent les victoires avec la régularité d’'une horloge depuis trois ans et ce sera encore le cas cette année.

Champions des séries l’'an dernier, les Cards déplorent la perte de leur as lanceur Alexandre Paquin. Par contre Marc-André Fortin devrait lui succéder avec brio.

Les joueurs d’'avant-champ Joey Arcoracci et Richard Dinelle joueront les chefs de file et Jordan sortira encore des lapins de son chapeau, vous pouvez parier là-dessus.

Prédiction : quand le calendrier de 54 matchs prendra fin le 13 août prochain, LaSalle occupera le premier rang.

Bisons de St-Eustache
Sauvés par le président Jean Charest au cours de la morte-saison, l’'équipe des Laurentides en fera voir de toutes les couleurs cet été.

Le gérant Jean-Claude Gingras mise sur six joueurs ayant déjà porté les couleurs de l’'Académie de baseball du Canada (Gilles Puget, Gino Jacques, Patrice Charbonneau, Luc Beaudry, Martin Johnson et Frédéric Neveu), et sur le premier-but Martin Campeau, une espèce de matamore de la longue balle.

À prévoir : attaque explosive et pétard mouillé au monticule. Le partant numéro un, Martin Johnson, ne pourra tout faire seul.

Prédiction : au deuxième rang, les Bisons !

Aigles de Trois-Rivières
Les p'’tits nouveaux de la LMJE ne seront pas à dédaigner. Solides en défense et en attaque, les Trifluviens miseront sur deux piliers de l'’ABC à l’avant-champ : Éric St-Pierre et David Gervais.

Au monticule, un autre « académicien », Steve Wolfe, figurera parmi les meneurs du circuit.

Prédiction : la transition de la Ligue junior majeur à la LMJE se fera sans heurt et les Aigles termineront troisième.

Orioles de Ahuntsic
Les champions du calendrier régulier de 1993 ont perdu beaucoup de lustre en comparaison avec la saison dernière, mais le noyau de l’'équipe est encore intéressant.

Le gérant Bernard Héneault a la chance de compter Benoît Dufresne dans ses rangs. Ce dernier est à la fois un receveur et un lanceur étoile (!).

Le voltigeur Jean-Sébastien Roch et le joueur d’'avant-champ Roland Devanto sont aussi des valeurs sûres.

Prédiction : grâce à Dufresne Ahuntsic finira quatrième.

Olympiques de Maisonneuve
Après avoir quitté les bas-fonds du classement sous le régime de Randy Napier en 1993, les dirigeants de l’'équipe ont décidé de confier le poste de gérant à Normand Beaudin, âgé de 26 ans.

S’'en mordront-ils les doigts ? À sa première saison à la barre d’'une équipe de la LMJE, Beaudin disposera au moins d'’outils pour attaquer en Frédéric Gosselin et Carl Landry.

Le personnel de lanceurs est ordinaire.

Prédiction : le cinquième rang, de justesse.

Royal de Repentigny
The name of the game is pitching, dit-on. Le Royal possède donc la clé du succès, sur papier, en misant sur trois excellents lanceurs de l’'ABC : Éric Gagné, Bruno Vaillancourt (gaucher) et Danny Prata (gaucher).

Le hic, c’'est que Vaillancourt n'’a jamais dominé dans le circuit et que Prata est âgé de 15 ans.

Enfin, la direction du Royal affirme que Gagné sera sélectionné au cours des deux premières rondes au repêchage des majeures. Or, il est loin d’'être certain qu’'une équipe misera sur lui cette année, même au cours des 50 premières rondes.

Prédiction : plusieurs rebondissements à prévoir dans Lanaudière cette année et fort probablement une décevante sixième place.

Ducs de Longueuil
Le gérant Sylvain Saindon avait fait des Ducs une puissance, il y a quelques années avant de quitter pour d’'autres cieux. Il retrouvera une formation en sérieuses difficultés cette saison.

Les joueurs d’'intérieur Éric Boisjoly et Jean-François Vachon, deux «académiciens» seront les têtes d’'affiche de l'’équipe, alors que le voltigeur Benoît Émond devra péter le feu s’'il veut conserver son poste au sein de l’'ABC.

Le personnel de lanceur est respectable.

Prédictions : une septième place et c'’aurait pu être pire. Mais heureusement, Saindon est là.

Monarques de Montréal-Nord
Le gérant Rémi Desrochers s'’attend, avec raison, à une excellente saison des siens mais la compétition sera plus féroce que jamais cette année. La présence de vétérans tels Martin Lamarche (ordinaire l’'an dernier), Stéphane Payette et Marlon Doutre leur vaudra une présence en séries.

Prédiction : une huitième place honorable pour les Monarques.

Diplomates de la Rive-Sud
Chaque printemps que le Bon Dieu amène, les Diplomates promettent d’'être compétitifs. Quand l'’automne se présente, c'’est cependant loin d’'être le cas.

Le gérant Serge Fournier, un vétéran qui en a vu bien d'’autres, se veut l’'ultime bouée de sauvetage de l’'équipe, mais tout est à refaire.

Prédiction : une amélioration d’'un rang par rapport à l’'an dernier, ils seront neuvième.

Associés de Laval
La structure de base du baseball lavallois s’'est-elle effondrée ?

De 1983 à 1992, les Associés constituaient la dynastie de la LMJE, mais tout indique qu’'ils rempliront le rôle inverse cette année.

Le gérant recrue Daniel Brodeur a du pain sur la planche. Son équipe est jeune et il ne reste que deux «vestiges» de leur dernier championnat : l'’arrêt-court David Bourgoin et le lanceur Benoît Eudes, deux éléments-clés de l’'ABC.

Eudes, par contre, réclame une transaction.

Prédiction : Pour voir leur équipe en tête, les Lavallois devront lire le classement à l’'envers.

Il n’'est pas honteux de terminer parmi les derniers... sauf quand on possède le bassin de population des Associés.

Revue de presse publié par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant