6
Déc/17
0

Buenos Aires : encore des monuments, le planétarium et le superbe « Jardin japonais »!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 19e d’une série de reportages sur notre superbe odyssée à Buenos Aires en Argentine, un périple réalisé à la fin de l’hiver 2016!

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Buenos Aires, Argentine, vendredi 4 mars 2016 - Nous consacrons notre sixième journée de visites à Buenos Aires, à « Palermo », notre quartier, le plus grand de la capitale argentine. D’ailleurs, nous aurons besoin de plusieurs jours pour en faire le tour, lui où l’on retrouve de grands parcs, comme le Parque de Tres de Febrero et la Plaza Italia, tout comme le « Jardin botanique Carlos Thays », le « Jardin japonais », l’hippodrome et une foule de musées!

D’entrée de jeu, nous prenons la direction du « Planétarium » pour voir l’édifice datant de 1968 « à l’architecture particulière » a-t-on lu dans nos guides de voyage. Puis, nous filerons vers le « Jardin japonais », un don de la communauté japonaise d’Argentine à la ville de Buenos Aires. Évidemment, nous nous arrêterons à plusieurs reprises en cours de route pour admirer et photographier les monuments que nous croiserons!

Photo ci-dessus : Wow! Le Jardin japonais de Buenos Aires… des aménagements paysagers qui permettent des promenades « zen »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Nous sommes debout dès 7 heures ce matin. Nous avons droit à un ciel d’un bleu céruléen, sans aucun nuage à l’horizon!

Autre petite gâterie pour notre premier repas du jour : rôties et confiture au lait… la douceur nationale des Argentins, le Dulce de leche. Délicieux!

Avant de quitter l’appartement, nous laissons quelques pesos sur le lit. Ce matin une dame doit venir rafraîchir l’appartement.

Nous partons à pied à 9 heures. Comme à notre habitude, nous empruntons l’avenida Scalabrini Ortiz, mais à la différence des autres jours, nous filons dans l’autre sens. Nous marchons ainsi jusqu’à l’avenida del Libertador… que nous devons traverser!

Elle est extrêmement large. En fait, elle compte pas moins de onze voies, six de notre côté du terre-plein et cinq de l’autre!

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : L’avenida del Libertador, dans notre quartier, n’affiche rien de moins que onze voies de circulation. Évidemment, ce n’est pas ainsi sur toute sa longueur… puisqu’elle traverse Buenos Aires sur 35 kilomètres.

Monument à Carlos Tejedor
Nous faisons quelques pas sur l’avenida del Libertador jusqu’à l’avenida Casares, nous arrêtant devant un beau monument érigé en l’honneur de Carlos Tejedor (1817-1903).

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Sur une base de granit poli de forme quadrangulaire prend place la statue du héros argentin Carlos Tejedor, l’homme affichant une attitude pensante. Le monument, réalisé en marbre de Carrare en 1903, est une œuvre du célèbre sculpteur argentin Lucio Correa Morales (1852-1923). il a été inauguré le 4 novembre 1909.

Carlos Tejedor était juriste et homme politique, qui fut gouverneur de la province de Buenos Aires entre 1878 et 1880. Il fut une des figures les plus intransigeantes du centralisme portègne.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : La statue de Carlos Tejedor.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Au pied et en face de la base du monument, il y a une figure féminine qui représente « l’Histoire » avec un grand H… qui est à graver dans le marbre l’inscription « Carlos Tejedor 1817-1903 ».

Dans le parc, il y a beaucoup de marcheurs, de joggeurs… et des promeneurs de chiens. Parfois, une seule personne peut promener à elle seule une dizaine de chiens… de toutes tailles et de toutes sortes.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Nous avons quand même beaucoup voyagé au cours des dernières années, mais jamais nous n’avons vu une ville comptant autant de chiens que Buenos Aires!

Nous poursuivons notre belle promenade. Il y a beaucoup de verdure, plusieurs parcs qui se suivent l’un après l’autre… comme nous l'avons constaté hier dans le quartier Recelota.

Nous passons devant le « Jardin japonais » qui évidemment n’est pas ouvert à cette heure matinale. Nous y reviendrons plus tard. Puis, nous bifurquons sur l’avenida Presidente Figueroa Alcorta.

Colonne persane
De l’autre côté de la rue, nous apercevons une haute colonne de pierre surmontée de deux têtes de bœuf.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Une colonne haute de dix-neuf mètres qui est surmontée de deux têtes de bœuf. Il s’agit de la réplique d’une colonne ornant le palais de Cyrus à Persépolis. C’est un cadeau offert par le shah d’Iran en 1972. La colonne qui pèse 102 000 kilos a été transportée dans six conteneurs et installée sur la plaza d’Iran le 21 décembre 1978!

Nos recherches en vue de la rédaction de ce texte nous ont appris qu’il s’agissait d’une réplique d’une des colonnes du palais de Cyrus à Persépolis, construite entre le VIe et le Ve siècle avant Jésus-Christ par Darío y Jerje. La colonne a été offerte à la ville de Buenos Aires par le Shah d’Iran à l’occasion de la visite effectuée en Argentine, en compagnie de l’impératrice Farah Pahlevi.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : La colonne est entourée de palmiers et sur une des deux têtes de bœuf, un aigle ou un condor vient de s’y poser.

Le monument à Justo José de Urquiza
Nous arrivons à la jonction avec l’avenida General Sarmiento où il y a un rond point dominé par un immense monument.

Le monument a été érigé en l’honneur de Justo José de Urquiza (1801-1870), un militaire de profession qui a été président de l’Argentine de 1854 à 1860. C’est une œuvre qui est magnifique sur ses quatre côtés.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Le monument à Justo José de Urquiza est une réalisation des sculpteurs Renzo Baldi et Héctor Rocha. il a été inauguré en 1958.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Une figure allégorique représentant l’Argentine.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : À la base prend place de très beaux bas-reliefs dont, entre autres, celui-ci montrant une scène de la sanction de la Constitution argentine de 1853, qui a eu lieu le 1er mai de cette même année.

Le Planetario Galileo Galilei
Nous bifurquons sur l’avenida General Sarmiento… et nous arrivons au Planétarium, le Planetario Galileo Galilei. Il est situé à l’intérieur du Parque Tres de Febrero.

Notre but est uniquement de voir l’édifice, qui a été construit entre 1962 et 1966 sous la direction de l’architecte argentin Enrique Jan. Il fut inauguré le 20 décembre 1966.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : L’édifice du planétarium Galileo Galilei prend sans l’ombre d’un doute des allures de vaisseau spatial.

L’édifice devant lequel il y a une fontaine nous semble particulièrement petit! En fait, sa salle de projection ne peut accueillir que 250 spectateurs à la fois.

Tout près de nous, il y a un très très grand « banc de parc » vert. Un endroit idéal pour immortaliser notre passage à Buenos Aires.

Bosques de Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Nous voici à l’une des entrées du « Parque Tres de Febrero ».

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Une belle statue que nous avons croisée dans le « Parque Tres de Febrero ».

Jardin japonais
Nous rebroussons chemin pour nous rendre au « Jardin japonais » dont les portes ouvrent à 10 heures.

Le jardin japonais, le Jardín Japonés de Buenos Aires, est actuellement le plus grand jardin japonais au monde situé en dehors du Japon.

Il a été aménagé dans le Parque Tres Febrero en 1967 à l’occasion de la visite en Argentine du prince héritier Akihoto, actuel Empereur du Japon.

L’entrée est payante, 70 pesos argentins chacun. Une affiche indique que l’argent récolté sert à l’entretien du jardin.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : L’entrée du Jardin japonais.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : À l’extérieur du Jardin japonais prend place une belle fontaine.

Nous entrons. c’est un immense jardin superbement aménagé. Il y a de beaux grands bassins, des ponts, des chutes. Il y a beaucoup d’arbres, mais peu de fleurs en cette période de l’année.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Le Jardin japonais présente des aménagements paysagers recherchés.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Dans le jardin, souvent, les gratte-ciel de Buenos Aires apparaissent en toile de fond.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Une petite maison, la « Casa de té »… un endroit où se réunissent les « amigos » des jardins japonais.

Devant la maison, nous voyons trois petits arbres… qui sont des descendants d’arbres provenant d’Hiroshima… des végétaux qui ont survécu à la bombe atomique.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Une affiche expliquant que ces arbres (1,2 et 3) sont des descendants d’arbres ayant survécu à la bombe atomique.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Une statue représentant un samouraï.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine
Photo ci-dessus : Un bassin avec une petite fontaine et beaucoup de pièces de monnaie.

Un promeneur japonais nous dit que c’est la fontaine de Trévi de Buenos Aires. Puis, il engage la conversation avec Céline.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Un très bel endroit.

Dans un étang, trois énormes canards glissent allègrement sur l’eau. Tout est superbe et nous y serions merveilleusement bien si ce n’était de l’infernal concert d’aboiements de chien que nous entendons, peu importe la place où nous nous trouvons. C’est très désagréable.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Il y a un édifice abritant un centre d’activités culturelles, un restaurant… et un vivier où l’on peut acheter des bonsaïs et tout plein d’autres articles divers.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Un panneau offrant des "omikuji"! Ce sont de petit bout de papier sur lesquels sont écrites des prédictions. On peut y lire si nous avons des chances ou non de voir nos rêves et nos projets se réaliser, si nous trouverons l'âme sœur ou encore ce qu'il sera de notre santé, de notre fortune, etc. Lorsque la prédiction est mauvaise, on plie la bande de papier et on l'attache généralement à un pin se trouvant près d'un sanctuaire pour conjurer le mauvais sort.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Typiquement japonais.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Il y a peu de fleurs, mais celles que nous voyons sont superbes.

Jardín Japonés, quartier Palermo, Buenos Aires, Argentine
Photo ci-dessus : Un bel aménagement… qui indique toutefois la date d’hier.

Nous sortons à 11 heures.

À suivre…
Superbe visite au MALBA, le Museo de Arte Latino Americano de Buenos Aires.

Museo de Arte Latino Americano, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Superbe auto portrait réalisé en 1942 par l’artiste mexicaine Frida Kahlo que nous avons admiré au « Museo de Arte Latino Americano de Buenos Aires ».

Pour lire nos textes précédents sur Buenos Aires, cliquez sur les liens suivants :

1er texte: En route pour Buenos Aires en Argentine!

2e texte: Buenos Aires : plaza de Mayo, Casa Rosada... et de beaux monuments!

3e texte: La Catedral Metropolitana de Buenos Aires… un véritable musée!

4e texte: Les musées du Cabildo et du bicentenaire de l’indépendance argentine!

5e texte: La Galería General Güemes et les Galerías Pacífico!

6e texte: De l’art résolument moderne au Centro cultural Borges!

7e texte: Fascinante « flânerie » sur la calle Florida de Buenos Aires!

8e texte: Buenos Aires : première incursion dans le mythique quartier San Telmo!

9e texte: Les Porteños manifestent… la Basílica de Nuestra Señora de la Merced!

10e texte: Café Tortoni, église San-Ignacio... et place des héros des Malouines!

11e texte: L’Avenida 9 de julio et la plaza del Congreso… Wow!

12e texte: Plaza Houssay, faculté de Médecine de l’Université et Palacio de Aguas Corrientes!

13e texte: Le magnifique parc de la Plaza Lavalle et le superbe Teatro Colón!

14e texte: La synagogue, l’Obélisque de Buenos Aires… et le magnifique Palacio Barolo!

15e texte: Gomero, monuments et église superbe: la Basílica Nuestra Señora del Pilar!

16e texte: Buenos Aires : le cimetière de la Recoleta. Wow!

17e texte: L’enfilade de parcs de l’avenida del Libertador... de monuments (1re partie)

18e texte: L’enfilade de parcs de l’avenida del Libertador... de monuments (2e partie)

Bibliographie

Atlas en fiches, Buenos Aires, Éditions Atlas, 2008;

Cartoville - Buenos Aires, Guides Gallimard, 2014;

Buenos Aires, Le petit futé, 2014, 360 pages;

Encyclopédie libre Wikipédia, Argentine, Buenos Aires, Plaza de Mayo, Casa Rosada, et plusieurs autres pages;

Escale à Buenos Aires, Ulysse, 2014, 176 pages.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant