4
Déc/17
0

Buenos Aires – L’enfilade de parcs de l’avenida del Libertador : une pléthore de monuments (2e partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 18e d’une série de reportages sur notre superbe odyssée à Buenos Aires en Argentine, un périple réalisé à la fin de l’hiver 2016!

Bartolomé Mitre, Plaza Mitre, Buenos Aires, Argentine

Buenos Aires, Argentine, jeudi 3 mars 2016 - Notre matinée a été riche en découvertes au cœur du quartier Recoleta : tout d’abord, le magnifique parc devant le célèbre cimetière, puis des monuments, un gigantesque « gomero », une très belle église, la Basílica Nuestra Señora del Pilar… et surtout l’époustouflant Cementerio de la Recoleta!

Après un agréable dîner dans un « pub » du Buenos Aires Design, nous voici à sauter d’un monument à l’autre sur une enfilade de superbes plazas sur l’avenida del Libertador. Nous passons ainsi de la plaza Intendente Alvear,, à la plaza Francia, puis à la plaza San Martín de Tours, à la plaza Juan XXIII, à la plaza Ramón Carcano, à la plaza Dante, à la plaza Rubén Darío et finalement à la plaza Mitre!

Photo ci-dessus : La « plaza Bartolomé Mitre » est dominée par un immense monument surmonté d’une statue équestre de Bartolomé Mitre… qui fut président de la République argentine du 12 avril 1862 au 12 octobre 1868!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Devant nous, il y a un pont piétonnier surplombant un boulevard. Nous le prenons et nous nous retrouvons tout près du musée des Beaux Arts de Buenos Aires, sur l’avenida Presidente Figueroa Alcorta. Toutefois, sa visite n’est pas au programme pour aujourd’hui.

Pont piétonnier, Buenos Aires, Argentine

Pont piétonnier, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Sur le pont piétonnier, le « Puente peatonal sobre Figueroa Alcorta », des artistes de rues ont profité de la plaque de béton du pont piétonnier… pour laisser leur empreinte.

La plaza Francia
Nous revenons sur nos pas et arrivons sur la plaza Francia!

Plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : La « plaza Francia » a été créée en 1909, dans le cadre d’un réaménagement du paysage urbain pour fêter le centenaire de la Révolution de mai de l’année suivante. La place a été conçue par l’architecte paysagiste français Charles Thays (1849-1934).

La place est dominée par le « Monument du centenaire de la Révolution de mai », une œuvre d’Émile Peynot (1850-1932), qui fut offert par les Français d’Argentine à la ville de Buenos Aires. Le monument fut inauguré en 1910.

Monument du centenaire de la Révolution de mai, plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Ce monument de marbre et de granit présente, entre autres, une des scènes de la Révolution française, la prise de la Bastille, qui s’apparente à l’arrivée du premier gouvernement libre de l’Argentine le 25 mai 1810.

Monument du centenaire de la Révolution de mai, plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Monument du centenaire de la Révolution de mai, plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Monument du centenaire de la Révolution de mai, plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Monument du centenaire de la Révolution de mai, plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Les sculptures du Monument du centenaire de la Révolution de mai sont superbes.

Près du monument offert par la communauté française, il y a une statue de Louis Braille (1809-1852), l’inventeur français du système de lecture pour les aveugles, système qui porte son nom.

Louis Braille, plaza Francia, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Le buste de Louis Braille est en bronze. Il est une réalisation de 1980 du sculpteur d’origine arménienne Lázaro Djibilian.

La plaza Bartolomé Mitre
Passant d’une « plaza » à l’autre, nous nous retrouvons maintenant sur la plaza Bartolomé Mitre, une place qui est dominée par un gigantesque monument au sommet duquel prend place une statue équestre.

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Un immense monument domine la « plaza Bartolomé Mitre ».

Bartolomé Mitre (1821-1906) avait plusieurs cordes à son arc. Il a été politicien, militaire, historien, homme de lettres, homme d’État et journaliste. Il fut entre autres gouverneur de la province de Buenos Aires et président de la nation argentine, et ce, de 1862 à 1868.

Évidemment, le monument qui domine la place a été érigé en son honneur. Il est l’œuvre des sculpteurs italiens David Calandra et Edoardo Rubino.

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : La statue équestre de Bartolomé Mitre se dresse sur une base en granit rouge poli qui est entourée d’allégories en marbre de Carrare. Le monument a été inauguré le 8 juillet 1927.

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Bartolomé Mitre, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Le monument de Bartolomé Mitre dont les statues brillent au soleil.

Nous continuons notre promenade sur la plaza Bartolomé Mitre et nous croisons un buste de Luis Agote (1868-1954). Celui-ci a été un homme politique argentin qui était également médecin et chercheur, un pionnier de la transfusion sanguine.

Luis Agote, Plaza Bartolomé Mitre, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Le buste de Luis Agote est une œuvre de Joaquín A. Luque et il date de 1976.

En continuant notre balade, nous passons devant le buste d’Argentino del Valle Larrabure (1932-1975), un officier argentin qui, le 11 août 1974, alors qu’il était directeur adjoint d’une usine militaire d’armes et d’explosifs a été enlevé. L’Argentine était à ce moment-là démocratiquement gouvernée par María Estela Martínez de Perón. Il est resté captif pendant 372 jours dans une « prison du peuple » jusqu’à sa mort.

Soulignons que María Estela Martínez de Perón était la troisième épouse du président Juan Domingo Perón à qui elle a succédé à son décès devenant ainsi la première femme présidente de l’Argentine.

Argentino del Valle Larrabure, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Le buste d’Argentino del Valle Larrabure a été inauguré en 1995 devant la Plaza Mitre.

Dans ce coin de la plaza Mitre se trouve aussi le monument qui rappelle la puissance de Khalil Gibran, philosophe libanais. Cette fontaine a été installée le 22 novembre 1993 pour rappeler le 50e anniversaire de l’indépendance de la République du Liban.

Fontaine Khalil Gibran Buenos Aires, Argentine

Fontaine Khalil Gibran Buenos Aires, Argentine

Fontaine Khalil Gibran Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : La fontaine Khalil Gibran… devant la plaza Mitre.

La Bibliothèque nationale de la République argentine
Nous approchons d’un édifice à l’architecture assez curieuse. Un édifice composé d’un immense carré haut perché sur bloc de béton! C’est comme si le bâtiment reposait sur un solide pilotis central!

Il s’agit de la Bibliothèque nationale de la République argentine, la Biblioteca Nacional de la República Argentina. La plus importante bibliothèque d’Argentine occupe ce bâtiment depuis 1992.

L’édifice affiche un style architectural nommé le « brutalisme ». « C’est un style architectural issu du mouvement moderne qui a connu une grande popularité entre les années 1950 à 1970 », nous précise l’encyclopédie libre Wikipédia.

Initialement créée en 1810 sous le nom de la Bibliothèque Publique de Buenos Aires, cette institution logeait alors dans le bâtiment du Cabildo, que nous avons visité à notre arrivée à Buenos Aires.

Elle a été fondée par Mariano Moreno (1778-1811), alors au pouvoir suite à la révolution du 25 mai 1810. C’est en 1884 qu’elle est devenue la Bibliothèque nationale.

L’institution eut plusieurs directeurs aux noms prestigieux, dont le brillant écrivain argentin Jorge Luis Borges. Ce dernier a occupé le poste de directeur de 1955 à 1973 et il a été l’initiateur de la construction du nouveau bâtiment.

La première pierre de cette bâtisse a été posée en 1971, mais les travaux ont été retardés et paralysés pendant la dictature militaire.

Bibliothèque nationale de la République argentine, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : L’édifice en béton armé de la Bibliothèque nationale de la République argentine a été conçu par les architectes Clorindo Testa, Francisco Bullrich et Alicia Cazzaniga. Les travaux ont débuté en 1971 et se sont achevés en 1992.

Malheureusement, nous n'y sommes pas entrés. Nous aurions dû. Les photos de l'endroit que nous avons vues sur Internet en effectuant nos recherches pour écrire ce texte nous ont montré un intérieur impressionnant.

Bibliothèque nationale de la République argentine, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : L’intérieur de la Bibliothèque nationale de la République argentine. (Photo provenant d'Internet)

Devant l’édifice de la bibliothèque nationale, il y a un magnifique monument de Jean-Paul II.

Il a été réalisé en 1998 par le sculpteur polonais Stanisław Słonina (1936- ) et a été donné à la ville de Buenos Aires par l’Union des Polonais d’Argentine et la Fondation Juan Kobylanski et Usopal.

La magnifique sculpture a été inaugurée le 6 août 1999, étant alors bénie par le Nonce apostolique Monseñor Ubaldo Calabresi.

Jean-Paul II, Bibliothèque nationale de la République argentine, Buenos Aires, Argentine

Jean-Paul II, Bibliothèque nationale de la République argentine, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Un magnifique monument rendant hommage au pape Jean-Paul II devenu Saint-Jean-Paul II en 2011.

Dans le jardin de la bibliothèque nationale, outre la statue de Jean-Paul II, il y a également celle de Julio Cortázar (1914-1984), un écrivain argentin, représenté assis sur un banc avec des livres tout près de lui.

La statue de Cortázar, qui a été inaugurée le 26 août 2014 dans les jardins de la Bibliothèque nationale de Buenos Aires, venait souligner le centenaire de la naissance de l’écrivain… mort à Paris après avoir obtenu sa nationalité française.

Julio Cortázar, Bibliothèque nationale de la République argentine, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : La sculpture en hommage à Julio Cortázar présente des traits abrupts et forts. Elle est l’œuvre d’une jeune sculptrice argentine, Yamila Cartannilica. La statue a été donnée par la chanteuse argentine Susana Rinaldi, amie intime de l’écrivain.

Il y a également une statue de l’écrivain argentin Jorge Luis Borges, qui comme nous l’avons écrit plus haut a aussi été directeur de la Bibliothèque nationale.

Jorge Luis Borges, Bibliothèque nationale de la République argentine, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Le monument en hommage à Jorge Luis Borge a été réalisé par l’artiste Antonio Oriana et inauguré en 2013.

Nous revenons sur l’avenida del Libertador pour prendre la direction du dernier arrêt de notre journée… un petit magasin de cup cake!

Toujours près de la bibliothèque nationale, sur l’avenida del Libertador entre les rues Agüero et Austria, nous croisons un autre monument, celui-ci érigé en l’honneur de María Eva Duarte de Perón.

Le monument a été inauguré par le président Carlos Menem le 3 décembre 1999, avant qu’il ne soit terminé, puisque le président quittait ses fonctions le 10 décembre. La construction du monument avait été approuvée en 1952… mais un changement de gouvernement avait mis le projet de côté dès 1955.

Sur la base de la sculpture, on peut lire : « Elle a su honorer les femmes, protéger l’enfance et la vieillesse, en renonçant aux honneurs. »

María Eva Duarte de Perón, Buenos Aires, Argentine

María Eva Duarte de Perón, Buenos Aires, Argentine

Photos ci-dessus : Le monument érigé à la mémoire de María Eva Duarte de Perón est une structure en pierre de près de 20 mètres de haut réalisée par l’artiste argentin Ricardo Gianetti (1935- ) avec du granit pour le piédestal et du bronze pour la sculpture elle-même.

Une petite gâterie
Nous bifurquons sur la calle Austria et marchons jusqu’à la calle Peña où nous trouvons facilement le magasin Anima Cupcakes que Céline avait identifié dans un de nos guides de voyage.

Anima Cupcakes, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Le magasin de petits gâteaux où nous avons acheté notre dessert pour ce soir. (Photo provenant d’Internet)

Nous achetons deux petits gâteaux pour 60 pesos argentins, puis nous revenons sur nos pas jusqu’à l’avenida General Las Heras que nous empruntons pour nous rendre à notre appartement.

Nous y arrivons à 16 h 30, mais ressortons presque immédiatement pour y aller de petites courses histoire de pouvoir manger à l’appartement dans les prochains jours (355 pesos argentins)… C’est encore très long pour passer à la caisse.

Nous sommes de retour à 17 h 20. Il fait encore très chaud et j’en profite pour prendre un peu de soleil sur notre belle terrasse!

Nous avons profité d’une très belle température pour nos visites de la journée. Nous sommes heureux.

À suivre…
Autre promenade, cette fois-ci dans le quartier Palermo, notre quartier… en route pour le Planetario Galileo Galilei et pour le Jardin japonais!

Bosques de Palermo, Buenos Aires, Argentine

Photo ci-dessus : Dans les « Bosques de Palermo », ce qui peut se traduire par « Bois de Palermo », tout près du Planétarium, on retrouve cet immense banc de parc… où Céline a pris ses aises !

Pour lire nos textes précédents sur Buenos Aires, cliquez sur les liens suivants :

1er texte: En route pour Buenos Aires en Argentine!

2e texte: Buenos Aires : plaza de Mayo, Casa Rosada... et de beaux monuments!

3e texte: La Catedral Metropolitana de Buenos Aires… un véritable musée!

4e texte: Les musées du Cabildo et du bicentenaire de l’indépendance argentine!

5e texte: La Galería General Güemes et les Galerías Pacífico!

6e texte: De l’art résolument moderne au Centro cultural Borges!

7e texte: Fascinante « flânerie » sur la calle Florida de Buenos Aires!

8e texte: Buenos Aires : première incursion dans le mythique quartier San Telmo!

9e texte: Les Porteños manifestent… la Basílica de Nuestra Señora de la Merced!

10e texte: Café Tortoni, église San-Ignacio... et place des héros des Malouines!

11e texte: L’Avenida 9 de julio et la plaza del Congreso… Wow!

12e texte: Plaza Houssay, faculté de Médecine de l’Université et Palacio de Aguas Corrientes!

13e texte: Le magnifique parc de la Plaza Lavalle et le superbe Teatro Colón!

14e texte: La synagogue, l’Obélisque de Buenos Aires… et le magnifique Palacio Barolo!

15e texte: Gomero, monuments et église superbe: la Basílica Nuestra Señora del Pilar!

16e texte: Buenos Aires : le cimetière de la Recoleta. Wow!

Bibliographie

Atlas en fiches, Buenos Aires, Éditions Atlas, 2008;

Cartoville - Buenos Aires, Guides Gallimard, 2014;

Buenos Aires, Le petit futé, 2014, 360 pages;

Encyclopédie libre Wikipédia, Argentine, Buenos Aires, Plaza de Mayo, Casa Rosada, et plusieurs autres pages;

Escale à Buenos Aires, Ulysse, 2014, 176 pages.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant