27
Oct/17
0

« Je suis heureux que ma ligue soit encore en bonne santé » – Gérard Thibault

Fondateur de la Ligue Montréal Junior

Texte intégral publié le 2 mai 1996 dans le Journal de Montréal sous la plume d'André Rousseau.

ron Piché, Gérard Thibault, Claude Raymond

Gérard Thibault, encore très alerte à 90 ans, a volé la vedette lors du lancement de la 50e campagne de la Ligue de baseball Montréal Junior, hier midi à l'auberge Universel.

Fondateur de ce qui s'appelait à l'époque la Ligue Royale Junior de Montréal, M. Thibault a démontré qu'il n'avait pas perdu ses talents d'orateur et son sens de l'humour. Tellement qu'il a eu droit à deux ovations.

Photo ci-dessus : Le président fondateur de la Ligue de Baseball Élite du Québec, monsieur Gérard Thibault, âgé de 90 ans en 1996, est entouré des deux ex-joueurs de la ligue qui ont ouvert la porte des majeures aux jeunes du Québec, soit Ronald Piché et Claude Raymond. Cette photographie a été prise lors des festivités entourant le 50e anniversaire de fondation de la ligue en 1996.

«Je suis ému de votre témoignage et heureux de constater que ma ligue, grâce à des bénévoles comme vous autres, est en aussi bonne santé après tant d'années, a-t-il dit. Le sport est encore l'organisme qui aide le plus la jeunesse. Dans mon livre, il n'y a pas de plus grande joie que d'aider les jeunes.»

En fouillant dans ses souvenirs, il a parlé de l'abbé Desrosiers qui l'avait aidé à fonder la ligue paroissiale Saint-Louis-de-Gonzague avant la naissance du baseball junior.

«Maudit que ça fait longtemps ! a-t-il échappé. Le sport faisait partie de ma vie. J'ai été marchand de fourrures pendant 32 ans et député pendant 18 ans, mais ça ne m'a pas empêché de m'occuper des jeunes pendant un quart de siècle. J'étais président et homme à tout faire. Je n'ai aucun mérite parce que trouvais cela tellement agréable. Je dois dire que mon rôle de député m'a aidé à régler bien des problèmes.»

Ses équipes jouaient au stade Delorimier lorsque les Royaux étaient à l'étranger. Il se rappelle aussi d'avoir vu ses meilleurs juniors battre ceux de Brooklyn.

Ex-partisan des Dodgers, il a assisté à plusieurs Séries mondiales. Aujourd'hui, il se contente de regarder les matchs des Expos à la télé. Il ne se sent pas la force de passer plusieurs heures au Stade olympique.

«Je remercie le Bon Dieu d'avoir conservé ma lucidité. J'ai eu du plaisir dans le baseball et je souhaite bonne chance aux dirigeants d'aujourd'hui»,  a-t-il conclu.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant