16
Sep/17
0

La locution du jour : une mise en abyme (ou mise en abîme)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures...

Samedi 16 septembre 2017

Source de la recherche
Les paragraphes suivants tirés d’un texte de Patrick Lagacé publié dans le quotidien La Presse + du 16 septembre 2017 :

"Louka, sain et sauf : il y a un scénariste quelque part qui a décidé que cette fois-ci, à Griffith, en Ontario, ça ne finirait pas si mal. Je dis « pas si mal », c’est une façon de parler parce que ça finit mal, quand même : la mère de Louka, Véronique Barbe, est morte, tuée à coups de couteau. Le suspect est Ugo Fredette, père de Louka, ex-conjoint de la défunte.

Louka, orphelin. Trois autres enfants aussi, ceux de Mme Barbe, nés d’une autre union.

Un scénariste, oui, c’est comme si un scénariste avait arrangé la vie d’Ugo Fredette avec le gars des vues. Voici un homme qui produisait des documentaires inspirés de faits divers comme des disparitions d’enfants et des meurtres de femmes…

Comment on dit ça, déjà ? Je cherche l’expression…

Ah oui. Une mise en abyme, oui

Dixit le Larousse : « Se dit d’une œuvre citée et emboîtée à l’intérieur d’une autre de même nature. » C’est confiné à la fiction, généralement. Quoique le réel accouche parfois de mises en abyme de son cru. À preuve…»

Définition
Le dictionnaire Le Petit Robert, définit l’expression mise en abyme (ou plus rarement abîme) comme suit : "Se dit d'une œuvre montrée à l'intérieur d'une autre qui en parle, lorsque les deux systèmes signifiants sont identiques : récit dans le récit, film dans le film, peinture représentée dans une peinture, etc.".

L'encyclopédie libre Wikipédia propose, quant à elle, la définition suivante : « La mise en abyme — également orthographiée mise en abîme ou plus rarement mise en abysme1 — est un procédé consistant à représenter une œuvre dans une œuvre similaire, par exemple en incrustant dans une image cette image elle-même.»

Photo ci-dessus : Exemple de mise en abyme (avec l'utilisation de la statue Le Penseur d'Auguste Rodin.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant