26
Juil/17
0

Art public – « LOVE Blue Green » Robert Indiana

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 40e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

LOVE, Robert Indiana, Balade pour la Paix, Montréal, Québec

Laval, Québec, 26 juillet 2017 – Comme nous l’avons mentionné dans notre texte sur la « Nana danseuse » de Niki de Saint Phale, la « Balade pour la Paix », conçue par le Musée des beaux arts de Montréal (MBAM), présente quelque 72 œuvres sur un tout petit kilomètre de la rue Sherbrooke sis entre le MBAM, le Musée McCord et l’Université McGill!

Lors de notre promenade dans ce « musée à ciel ouvert » qui a été mis sur pied pour commémorer le 50e anniversaire d’Expo67, le 375e de Montréal et le 150e du Canada, nous avons admiré, devant le pavillon Claire et Marc Bourgie, la sculpture « LOVE », une œuvre réalisée en 1996 par Robert Indiana. Nous avons eu la chance d’admirer cette sculpture en deux exemplaires à Philadelphie.

L’affichette expliquant l’œuvre est particulièrement intéressante : « LOVE est une œuvre iconique du pop art américain.

En 1964, les dessins de lettres rouges sur fond bleu et vert d’Indiana servent de modèle pour une carte de souhaits commandée par le Museum of Modern Art de New York.

La première sculpture est créée en 1970. Cet idéogramme est rapidement adopté par le mouvement hippie qui prône l’amour libre. Il est aussi réutilisé dans les mouvements contestataires contre la guerre du Viêtnam.

Pour Indiana qui, enfant, fut ballotté de ville en ville entre ses parents divorcés, ce mot-logo symbolise un désir profond de retour à ses racines affectives. Il existe de versions LOVE en hébreux, en chinois, en italien et en espagnol. »

Photo ci-dessus : L’œuvre « LOVE » réalisée en 1996 par Robert Indiana que l’on peut admirer devant le pavillon Claire et Marc Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, est en bleu et vert, contrairement à l’œuvre originale de 1976 qui est en rouge, vert et bleu.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

LOVE, Robert Indiana, Balade pour la Paix, Montréal, Québec

Lors d'un voyage à Philadelphie en 2014, nous avons eu l'occasion d'admirer l'oeuvre de Robert Indiana… dans le Love Park.

Cette célèbre statue « LOVE » créée par Robert Indiana a été installée à cet endroit en 1976 et elle est devenue une des icônes les plus populaires de la ville. D'ailleurs, plusieurs de ses répliques prennent place dans les grandes villes du monde, dont : New York, Madrid, Singapour, Taipei, Shanghai, Montréal, etc.

Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : La mythique sculpture LOVE de Robert Indiana, de son vrai nom Robert Clark, un artiste américain associé au mouvement pop art.

Puis, quelques jours plus tard, nous avons de nouveau admiré l'oeuvre d'Indiana, cette fois-ci en toute tranquillité dans les jardins de l’Université de Pennsylvanie, toujours à Philadelphie.

Locust Walk, University of Pennsylvania, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Lors de notre visite au « Love Park », situé au milieu de la zone la plus touristique de Philadelphie, nous avons eu toutes les misères du monde à photographier la célèbre sculpture « Love » de Robert Indiana tellement il y avait de touristes soucieux d’être immortalisés à ses côtés! Pourtant, il y a une belle réplique à l’abri du regard des touristes en plein cœur du site enchanteur de l’Université de Pennsylvanie… cadeau d’un célèbre marchand d’art (ou d’or, tout dépend) bien connu et détesté des Montréalais, Jeffrey Loria!

Pour lire nos autres textes sur l’art public, vous pouvez accéder à nos pages web suivantes :

39e texte : « Nana danseuse » Niki de Saint Phalle

38e texte : « La place Jean-Paul Riopelle »

37e texte : « La Joute »… Jean-Paul Riopelle!

36e texte : « Le Métropolitain de Paris » à Montréal!

35e texte : « Taichi » - de Ju Ming

34e texte : « Le conteneur du parc du Pélican! »

33e texte : « Murale rue Notre-Dame et Côte Saint-Paul... sans titre! »

32e texte : « Murale extérieure du Cégep Marie-Victorin… sans titre! »

31e texte : « La Foule illuminée » - Raymond Mason

30e texte : « Modu-L-Action » - Peter Gibson

29e texte : « Belmont » - Daniel Langevin

28e texte : « Place des Royaux »

27e texte : « Au fil de l’eau » (Phillip Adams)

26e texte : « Gilles Vigneault » (Laurent Gascon)

25e texte : « Raymond Lévesque » (Laurent Gascon)

24e texte : « Plume Latraverse » (Laurent Gascon)

23e texte : « Pauline Julien » (Laurent Gascon)

22e texte : « Robert Gravel » (Laurent Gascon)

21e texte : « Marjo » (Laurent Gascon)

20e texte : « Paul Buissonneau » (Laurent Gascon)

19e texte : « Vittorio, l'affichiste » (Laurent Gascon)

18e texte : « La croix du mont Royal » (Pierre Ayot)

17e texte : « Monument Sir George-Étienne Cartier » (Montréal)

16 texte : « La liseuse » de Rose-Aimée Bélanger

15e texte : « La fontaine de Tourny » (Québec)

14e texte : « Au seuil d’un siècle » (Pascale Archambault)

13e texte : « Le Quatuor d’Airain » (Lucienne Cornet)

12e texte : « À pied et à vélo »… dans Villeray!

11e texte : « Lieu de culture » (Jacques Huet)

10e texte : « Les jeux de ficelles » (Pierre Bourgault)

9e texte : « Forgotten Memories »… de Mateo!

8e texte : « Générations » : une murale rendant hommage... des femmes innues

7e texte : L’immense « Fresque Desjardins de Lévis »!

6e texte : Bien modeste hommage à l’homme fort qu’était le « Grand Antonio »!

5e texte : « Bouillon de culture »!

4e texte : « Paul au parc »… Beaubien!

3e texte : « Notre existence ne sera plus jamais silencieuse »!

2e texte : « Comme un jeu d’enfants »!

1er texte : « La vélocité des lieux »!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant