16
Sep/16
1

Varsovie : le parc Łazienki et son superbe monument à Frédéric Chopin!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 62e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage que nous avons réalisé en Pologne à la fin de l’été 2016!

Monument Frédéric Chopin, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Varsovie, Pologne, vendredi 16 septembre 2016 - Au terme de notre visite du palais de Wilanów et de notre enchanteresse promenade dans le parc de la résidence royale construite pour le roi Jean III Sobieski, nous nous rendons au parc Łazienki, le plus grand de Varsovie… pour notre dernière visite guidée du périple. Eh oui, déjà!

Nous y allons d’une courte balade dans ce parc qui est dans la continuité du Jardin botanique de Varsovie. Nous y admirerons un superbe monument érigé à la mémoire du grand musicien Frédéric Chopin… et plusieurs autres intéressants palais.

Puis, nous consacrons notre après-midi à un peu de magasinage histoire d’acheter quelques souvenirs pour les nôtres!

Photo ci-dessus : Le magnifique monument représentant le grand compositeur polonais Frédéric Chopin est une des attractions principales du parc du palais de Łazienki. Le monument a été réalisé en 1907 par le sculpteur polonais Waclaw Szymanowski. Mais, la Première Guerre mondiale retarda son installation… qui fut réalisée en 1926. Durant la Deuxième Guerre mondiale, les Allemands l’ont détruit. Le moule de la statue ayant survécu, un nouveau moulage a été réalisé et « Chopin » a repris sa place dans le parc en 1958!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Après un court trajet d’une vingtaine de minutes en autocar, nous descendons devant le Łazienki Królewskie Muzeum.

Łazienki Królewskie Muzeum, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : L’affiche nous indiquant que nous arrivons au Łazienki Królewskie Muzeum.

« En fait, nous indique notre guide local à Varsovie, Zdzisław, le musée est l’ensemble composé de palais-jardins, incluant l’immense parc de 76 hectares situé en plein centre-ville. On y retrouve de nombreux objets de patrimoine. »

« Le parc de Łazienki remplit aujourd’hui de multiples fonctions, outre de constituer un établissement muséal, il est un lieu d’évènements culturels et scientifiques ainsi que l’endroit préféré des Polonais pour les promenades. »

Nous marchons dans le parc et nous arrivons devant un superbe monument qui se dresse devant un bassin d’eau. C’est le monument de Frédéric Chopin… entouré de pelouse et de fleurs. Notons qu’en polonais le nom de Chopin s’écrit Fryderyk Chopin!

« Ce magnifique monument est certes une des attractions principales du parc du palais de Łazienki. Il a été réalisé en 1907 par le sculpteur polonais Waclaw Szymanowski, mais la Première Guerre mondiale retarda son installation. De fait, ce n’est qu’en 1926 qu’il a été installé… puis les Allemands l’ont détruit au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Le moule de la statue ayant survécu, un nouveau moulage a été réalisé et “Chopin” a repris sa place dans le parc en 1958!

Monument Frédéric Chopin, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Monument Frédéric Chopin, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Monument Frédéric Chopin, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Monument Frédéric Chopin, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photos ci-dessus : Voici comme on décrit, sur Internet, le monument en bronze de Frédéric Chopin qui prend place dans le parc Łazienki. “Il représente le grand compositeur polonais assis sous un saule pleureur. Les branches de l’arbre retombent de manière pittoresque, comme fouettées par le vent. Au-dessus de la tête de Chopin, elles prennent la forme d’une main. La figure de l’artiste semble faire partie de l’arbre, les pans de son manteau sont agités. Chopin est représenté comme un musicien cherchant de l’inspiration, légèrement penché en arrière, avec les yeux mi-clos, absorbé par les sons de la nature, sa main droite levée en l’air, comme si — au-dessus du clavier d’un piano invisible — il cherchait le son parfait. L’ensemble de la composition évoque une harpe monumentale!”

“Évidemment, le parc est aussi un endroit-clé pour les mélomanes, car depuis 50 ans, chaque samedi et chaque dimanche de la période estivale, au pied de la statue de Frédéric Chopin, des concerts de piano gratuits sont présentés en plein air.”

Nous continuons notre promenade dans ce magnifique parc datant du XVIIIe siècle.

“Les jardins sont de style baroque. Ils ont été dessinés par Tylman van Gameren, un ingénieur et architecte polonais d’origine néerlandaise, sur une commande du prince polonais Ujazdów Stanisław Lubomirski.”

“Le nom des lieux, parc Łazienki Królewskie, ce qui signifie ‘bains royaux’ en français, rappelle qu’ici se trouvaient jadis des bains.”

Nous passons devant un autre monument, celui-ci honorant la mémoire de Henryk Sienkiewlcz (1846-1916).

Il s’agit de l’écrivain polonais le plus éminent de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Il a été lauréat du Prix Nobel de littérature en 1905. Son roman le plus célèbre, Quo Vadis », qui relate les persécutions des premiers chrétiens dans l’Empire romain de Néron, publié en 1896, a été traduit dans plusieurs langues.

Monument Henryk Sienkiewlcz, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Monument Henryk Sienkiewlcz, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Monument Henryk Sienkiewlcz, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photos ci-dessus : Le monument représente l’écrivain Henryk Sienkiewlcz assis sur un socle d’où sortent des flammes. C’est une allusion à l’époque troublée de la Pologne du XVIIe siècle, l’époque dans laquelle se passe l’action de la « Trilogie », un de ses autres romans.

Nous apercevons le Jardin botanique.

Nous arrivons au pavillon de l’Orangerie Stara Pomarańczarnia. « À l’intérieur du bâtiment, mentionne notre guide, on peut voir de nombreuses plantes tropicales de l’époque du dernier roi de Pologne. »

Pavillon de l’orangerie, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Il y aurait également dans le pavillon de l’orangerie un musée de la sculpture polonaise… que nous ne visitons pas.

Nous voyons un bâtiment en pierre… en cylindre. « C’est un château d’eau », nous informe notre guide. « On puisait l’eau souterraine et on la stockait à l’intérieur de cette tour. »

Pavillon Wodozbiór, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Le pavillon Wodozbiór servait de réservoir pour l’alimentation en eau des bâtiments voisins et des fontaines. Il a été construit au XVIIe siècle. Mais sa forme actuelle, en cylindre, ne lui a été donnée qu’en 1777, pendant le règne de Stanisław August Poniatowski.

Nous arrivons devant une petite maison blanche qui servait de résidence royale à la femme du roi. Il y a devant un bassin avec fontaines et fleurs.

Maison blanche, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : La Maison blanche, « Biały Domek » en polonais, est un bâtiment classique construit dans les années 1774-1776 par Dominik Merlini, qui lui a donné les caractéristiques d’une villa d’été de banlieue. Ce fut le premier bâtiment construit dans les « Bains royaux » du roi Stanisław August Poniatowski.

Parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Il y a des lanternes rouges, à la chinoise, partout dans le parc. « À l’époque, lance notre guide, les chinoiseries étaient très populaires. Toutefois, elles servent également à éclairer le parc. »

Nous arrivons à l’entrée du palais ayant servi de résidence d’été au roi Stanisław August Poniatowski. Il est situé sur une petite île. Ça ressemble au petit trianon de Versailles.

Parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Pour y arriver, nous devons traverser un petit pont… c’est superbe.

« On l’appelle le palais sur l’île ou le palais sur l’eau ou encore le palais Lazienki. »

« Il a été construit entre 1683 et 1689 pour le Grand maréchal Stanisław Herakliusz Lubomirski, mais totalement reconstruit entre 1772 et 1793 par Dominik Merlini et Jana Chrystiana Kamsetzer pour le roi Stanisława Augusta Poniatowski. »

Palais sur l’île, sur l’eau ou palais Lazienki, parc Łazienki, Varsovie, Pologne
Photo ci-dessus : Le complexe du palais Łazienki est situé sur une île artificielle entourée d’un étang. Il est relié à la terre ferme par deux ponts surmontés de colonnes.

« Les statues sur le toit sont de André Jean Lebrun, un sculpteur français, dont nous avons déjà parlé lors de notre visite du palais Royal hier. Il avait été invité en Pologne et il a été nommé sculpteur en chef du roi Stanisław August Poniatowski, Stanislas II. »

Puis, nous nous rendons au théâtre sur l’île… c’est un amphithéâtre avec des gradins pour les spectateurs… la scène est sur une petite île!

Amphithéâtre royal Łazienki, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Amphithéâtre royal Łazienki, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photos ci-dessus : Un bel amphithéâtre où, durant l’été, des concerts ont lieu.

« Le bâtiment a été construit en 1785 comme un amphithéâtre naturel. Il a été calqué sur le théâtre d’Herculanum de Naples. Ses gradins semi-circulaires sont entourés d’arcades et elle est dominée par des sculptures en pierre représentant de célèbres auteurs dramatiques. »

Amphithéâtre royal Łazienki, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Les gradins de l’amphithéâtre royal Łazienki.

En marchant vers la sortie du parc, nous croisons deux statues. Celle de Piotr Wysocki (1797-1875), un militaire polonais, militant indépendantiste, chef de la conspiration qui a mené à l’éclatement de l’Insurrection du 29 novembre 1830, et de Eugeniusz Kwiatkowski (1888-1974), un économiste qui fut premier ministre de la Deuxième République de Pologne.

Piotr Wysocki, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Une statue Piotr Wysocki qui a été installée en 1930 pour commémorer le centenaire de l’Insurrection.

Eugeniusz Kwiatkowski, parc Łazienki, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Eugeniusz Kwiatkowski, un économiste qui fut également premier ministre de la Pologne.

Nous sortons du parc Łazienki et notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, remercie notre guide local à Varsovie, Zdzisław.

Nous remontons dans le car à 13 h 10.

Durant le trajet qui nous ramène vers l’hôtel, Krystyna suggère des lieux de visites pour la journée libre de demain.

Elle profite de l’occasion pour nous informer que le départ pour le souper d’adieu de demain soir se fera à 19 h 15, de la réception de l’hôtel.

Nous arrivons à notre hôtel, le Sofitel Victoria Warsaw, à 13 h 40.

Un peu de magasinage
Nous montons à la chambre pour nous rafraîchir… et nous repartons à peine dix minutes plus tard… pour magasiner.

Nous nous rendons sur la rue Nowy Świat, la Ulica Nowy Świat, la rue des magasins et des terrasses.

Arrêt à la boutique Pandora où nous achetons une breloque affichant des fleurs de Varsovie.

Puis, nous entrons chez EMPiK où nous trouvons un magnifique casse-tête de Varsovie en trois D… pour nos petits enfants!

Nous sommes à l’angle de la rue Nowy Świat et de l’Aleje Jerozolimskie, l’allée Jérusalem, où il y a le palmier au centre du boulevard, celui que nous avons vu de l’autocar lors de notre arrivée à Varsovie.

À contrecœur (ah! ah! ah!), je stoppe notre magasinage et file immortaliser les deux monuments.

Palmier, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : À l’angle de la rue Nowy Świat et de l’Aleje Jerozolimskie (l’allée Jérusalem), là où se trouve un palmier… Mais non, ce n’est pas un vrai, après tout la Pologne a aussi ses hivers. Il s’agit d’une œuvre de Joanna Rajkowska. Le palmier, dont les palmes d’acier se plient, a été inauguré en 2002!

Il y a aussi le monument montrant Charles de Gaulle…

Monument au général de Gaulle, Varsovie, Pologne

Monument au général de Gaulle, Varsovie, Pologne

Photos ci-dessus : Dès que nous avons aperçu la statue de Charles de Gaulle sur la rue Nowy Świat, nous savions que nous l’avions déjà vu quelque part… c’était sur les Champs Élysées à Paris. La statue de Varsovie a été inaugurée le 15 mars 2005 et il s’agit bel et bien d’une copie du monument dressé en 2000 sur les Champs Élysées à Paris.

Nous nous arrêtons sur la terrasse d’une petite pâtisserie, A. Blikle Smak Natury 1869, et dégustons une pâtisserie et un café… tout est délicieux

A. Blikle Smak Natury 1869, Varsovie, Pologne

A. Blikle Smak Natury 1869, Varsovie, Pologne

Photos ci-dessus : A. Blikle Smak Natury 1869 a été fondée le 11 septembre 1869 par Antoni Kazimierz Blikle dans les locaux actuels du 35 Ul. Nowy Swiat. Aujourd’hui, la société compte quinze succursales à Varsovie et dans neuf autres villes polonaises. (Photo provenant d’Internet)

Puis, nous entrons au magasin Delikatesy, recommandé par Krystyna pour l’achat de boissons.

Nous y trouvons ce que nous cherchons : une bouteille de liqueur de cerise griotte (25 zlotys) et une de vodka à l’herbe de bisons (38 zlotys)!

Nous revenons à l’hôtel pour déposer nos achats et repartons, cette fois-ci vers la vieille ville.

En passant devant l’église des Carmélites et devant le monument à Adam Mickiewicz, je refais mes photos, n’étant pas satisfait de celles prises la veille lors de notre passage en ces lieux.

Église des Carmélites, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : L’église des Carmélites de Varsovie construite au XVIIIe siècle a été épargnée durant la Deuxième Guerre mondiale.

Monument à Adam Mickiewicz, Varsovie, Pologne

Monument à Adam Mickiewicz, Varsovie, Pologne

Photos ci-dessus : Monument au plus grand des poètes romantiques polonais, Adam Mickiewicz sur une grande place fleurie. La statue est une œuvre du sculpteur français Cyprian Godebski.

Nous cherchons un restaurant pour souper.

Nous entrons finalement à la Trattoria Rucola. Céline y commande une salade de poulet avec noix et vinaigrette aux framboises et un verre de prosecco, tandis que je me laisse tenter par un spaghetti carbonara avec une bière! Tout est excellent. (133 zlotys)

Nous quittons un peu après 18 heures et revenons à notre chambre où nous préparons nos visites pour le lendemain.

À suivre…
Palais de la culture et de la science, le Musée national et le cimetière Powazki Wojskowe.

Palais de la Culture, Varsovie, Pologne

Photo ci-dessus : Le Palais de la culture et de la science est aujourd’hui un des symboles de Varsovie. L’endroit abrite des musées, des salles de concerts et de congrès, trois cinémas, deux théâtres et un petit restaurant panoramique au 30e étage.

Bibliographie

Atlas en fiches, Pologne, Gdańsk, Vistule, Économie de la Pologne, etc., Éditions Atlas, 2008;

Auschwitz-Birkenau, Histoire et présent, Musée d’État d’Auschwitz-Birkenau, 34 pages;

Encyclopédie libre Wikipédia Pologne, Gdańsk, Malbork, Oliwa, Sopot, Toruń, Vistule et plusieurs autres pages;

Château de Malbork, Éditions VIA s.c., 2015, 32 pages;

Cracovie - Guide des symboles, monuments et attractions, Éditions Wydawnictwo Gauss, 2015, 60 pages;

Découvrir Gdańsk, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 36 pages;

Gdansk, La Voie royale, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 18 pages;

Les incontournables des Gdańsk, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 36 pages;

C’est à Gdańsk que tout a commencé, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2016, 28 pages;

Guide de conversation polonais, Édition Lonely Planet, 2016, 252 pages;

Jerzy Duda-Gracz — Golgota ​Jasnogórska , Paulinianum, 32 pages;

Le Patrimoine mondial de l’UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Lublin - Informations touristiques, Service de la communication Hôtel de ville de Lublin, 2016, 22 pages;

Petit futé - Pologne, Petit Futé, 2015, 480 pages;

The Chapel of Lublin Castle, Éditions du musée de Lublin, 2006, 36 pages;

L’excursion dans Varsovie, Wydawnictwo, Parma Press, 2006, 40 pages;

Wielisczka, ancienne mine de sel, Maison d’édition Karpaty, Cracovie, 2010, 40 pages.

Remplis sous: Pologne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. J’ai beaucoup apprécie e contenu de votre article. Il m’a permis de découvrir beaucoup de choses sur cette belle région du monde

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant