6
Sep/16
0

De magnifiques sculptures à Opole

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 30e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage que nous avons réalisé en Pologne à la fin de l’été 2016!

Statue de Jeremi Przybora et Jerzy Wasowski, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Opole, Pologne, mardi 6 septembre 2016 – Au terme de notre visite à la résidence des Piast à Brzeg, nous prenons la direction du sanctuaire de Notre-Dame de Jasna Góra situé à Częstochowa.

Nous nous arrêterons deux fois en route. À une première occasion à Opole, cité du Festival national de chanson polonaise qui s’y tient tous les deux ans depuis 1963, où nous admirerons quelques sculptures dans un parc situé sur la colline de l’université.

Puis, une deuxième fois pour un arrêt « pique-nique », où nous prendrons notre dîner dans la nature, avant de filer pour Częstochowa où notre guide local, Andreij, nous fera découvrir les plus beaux trésors du sanctuaire.

Photos ci-dessus : Statue de Jeremi Przybora et Jerzy Wasowski, les créateurs et les animateurs d’une populaire émission de télévision intitulée « Kabaret Starszych Panów », une émission de variétés qui peut se traduire par « Le Cabaret des messieurs âgés ».

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

N.-B. : Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n’importe laquelle des photos.

Nous quittons Brzeg et la résidence des Piast à 10 h 30. Nous filons en direction de la ville d’Opole.

Notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, profite du trajet pour nous remettre des documents d’informations sur les Polonais célèbres, dont ceux, entre autres, qui ont remporté des prix Nobel.

Au loin, nous apercevons un beau pont à hauban, vert et jaune.

Nous passons par Wrzoski, un petit village qui a déjà abrité une commune française. Puis, nous arrivons à Opole.

L’encyclopédie libre « Wikipédia » nous apprend que la région d’Opole fut le berceau de la tribu des Opolans qui a intégré l’État polonais nouvellement créé en 966.

« Opole fut un des centres les plus importants de la Silésie polonaise, avec Legnica et Brzeg, jusqu’en 1532 quand la Pologne perdit la ville avec l’extinction de la dynastie Piast.

Entre 1532 et 1945 la ville a appartenu à plusieurs États de langue allemande : le Brandebourg, l’Autriche, la Prusse et l’Allemagne unie, à l’exception de la période entre 1597 et 1625 pendant laquelle la ville est revenue à la Pologne, mais tout en conservant une minorité de population de langue allemande. »

Krystyna nous mentionne qu’Opole est la cité où se tient tous les deux ans depuis 1963 le Festival national de chanson polonaise.

Nous descendons à 11 h 25 devant l’édifice de l’Université d’Opole. Tout en face, il y a un petit parc où l’on peut admirer quelques statues.

Statue de Jerzy Grotowski parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Statue de Jerzy Grotowski parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Statue de Jerzy Grotowski parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Photos ci-dessus : Un monument érigé en l’honneur de Jerzy Grotowski (1933-1999), un metteur en scène polonais, théoricien du théâtre et pédagogue. Il est l’un des plus grands réformateurs du théâtre du XXe siècle.

Il y a également une statue d’une femme assise. Il s’agit d’Agnieszka Osiecka (1936-1997). Elle était une poétesse, auteure des paroles de plus de deux mille chansons. Elle a également agi comme écrivaine, metteure en scène de pièces de théâtre et de télévision, en plus s’être à ses heures journaliste.

Statue d’Agnieszka Osiecka, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Statue d’Agnieszka Osiecka, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Photos ci-dessus : Agnieszka Osiecka immortalisée.

Il y a aussi une statue de Marek Michał Grechuta (1945-2006) assis sur un banc. Cet architecte de formation était chanteur, poète, compositeur et peintre!

Statue de Marek Michał Grechuta, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Statue de Marek Michał Grechuta, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Photo ci-dessus : Marek Michał Grechuta est reconnu comme le représentant le plus important de la poésie polonaise tout comme de la musique. La sculpture date de 2008 et est de Witold Pichurski.

Il y a un monument représentant deux hommes, Jeremi Przybora et Jerzy Wasowski. Dans les années 1950, ils ont créé une émission de télévision, Kabaret Starszych Panów, un nom d’émission qui peut se traduire par « Cabaret des messieurs âgés ».

« Chacune de leur émission, nous mentionne Krystyna, commençait par la même chanson. » Elle nous en fredonne l’air et nous traduit les paroles!

Statue de Jeremi Przybora et Jerzy Wasowski, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Statue de Jeremi Przybora et Jerzy Wasowski, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Photos ci-dessus : Statue de Jeremi Przybora et Jerzy Wasowski, les créateurs de l’émission de télévision Kabaret Starszych Panów.

De l’autre côté de la rue, sur le devant de l’édifice abritant la faculté de philosophie de l’université d’Opole, il y a une autre statue.

Étudiant, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Photo ci-dessus : Un étudiant montant les marches menant de l’édifice de la faculté de philosophie de l’Université.

Finalement, nous voyons la statue de Edmund Jan Osmańczyk (1913-1989) un écrivain et homme politique polonais.

Edmund Jan Osmańczyk, parc de la colline de l’université, Opole, Pologne

Photo ci-dessus : Statue Edmund Jan Osmańczyk.

Nous entrons dans un centre d’achat, le Solaris Center, situé tout près, pour une pause technique. À l’intérieur, il y a un kiosque à l’entrée où une jeune fille vend d’énormes paniers de fraises et de framboises. Une compagne de voyage de notre groupe achète un panier et nous en offre en dégustation… délicieuses!

Solaris Center, Opole, Pologne

Photo ci-dessus : Le centre commercial Solaris Center à Opole.

Nous repartons en autocar à midi. La circulation est lourde pour sortir de la ville. Notre chauffeur, Rafao, dirige son véhicule sur la route 423 en direction de Częstochowa… « Le cœur spirituel de la Pologne », précise Krystyna.

Celle-ci profite du trajet pour nous faire entendre un disque des chansons provenant de l’émission par « Cabaret des messieurs âgés ».

Nous roulons maintenant sur la route 46 qui n’a qu’une seule voie. Nous suivons un tracteur sur quelques kilomètres. Puis, nous passons par la ville de Grodziec.

Pique nique dans un petit boisé…
À 13 heures, nous nous arrêtons sur une petite aire de service en bordure de la route.

« C’est ici que nous mangerons », nous indique Krystyna.

Notre chauffeur ouvre la soute à bagages de l’autocar et lui et notre accompagnatrice apportent sur la seule et unique table de pique-nique du site, une table ronde en bois, notre lunch!

Il y a des sandwichs de pain de seigle à la viande, de gros cornichons polonais, des saucissons effilés et des tomates cerises.

J’accompagne mon repas d’une bonne bière et Céline d’une bouteille d’eau (7zł).

Ce n’est pas très chaud comme température, mais c’est très agréable… et surtout rapide. Quelque 30 minutes après l’arrêt, nous repartons, il est 13 h 30.

Pique nique

Photo ci-dessus : Céline et moi... à nous réchauffer réciproquement. (Photo de Ghislaine, une camarade de voyage)

Méli-mélo
Durant le trajet en autocar, Krystyna, notre accompagnatrice nous parle cinéma polonais.

Agnieszka Holland, une de ses copines d’enfance, est une réalisatrice célèbre.

Deux de ses films ont été en nominations aux Oscars dans la catégorie du « Meilleur film étranger » : Amère récolte en 1985 et In Darkness en 2012.

Évidemment, elle ne peut passer sous silence Andrzej Wajda qui a remporté l’Oscar pour le meilleur film étranger en 2008 avec Katyn.

Et Roman Polanski, Krzysztof Kieślowski et Andrzej Żuławski

À suivre…
Le sanctuaire de Notre-Dame de Jasna Góra situé à Częstochowa.

La Vierge noire de Jasna Gora, Częstochowa, Pologne

Photo ci-dessus : Le visage de Notre-Dame de Jasna Gora.

Bibliographie

Atlas en fiches, Pologne, Gdańsk, Vistule, Économie de la Pologne, etc., Éditions Atlas, 2008;

Encyclopédie libre Wikipédia Pologne, Gdańsk, Malbork, Oliwa, Sopot, Toruń, Vistule et plusieurs autres pages;

Château de Malbork, Éditions VIA s.c., 2015, 32 pages;

Découvrir Gdańsk, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 36 pages;

Gdansk, La Voie Royale, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 18 pages;

Les incontournables des Gdańsk, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 36 pages;

C’est à Gdańsk que tout a commencé, Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2016, 28 pages;

Guide de conversation polonais, Édition Lonely Planet, 2016, 252 pages;

Le Patrimoine mondial de l’UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Petit futé - Pologne, Petit Futé, 2015, 480 pages.

Remplis sous: Pologne, Voyages Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant