30
Août/16
2

Gdańsk : magnificence et grandeur de la Cour d’Artus !

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 3e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage que nous avons réalisé en Pologne à la fin de l’été 2016!

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Gdańsk, Pologne, mardi 30 août 2016 — Après avoir arpenté la rue du « Long Quai » qui borde la rivière Motława, nous avons pénétré à l’intérieur de la ville fortifiée du Moyen-âge, traversant la « Porte Verte ». Nous y allons de nos premiers pas sur la « Voie Royale », cette avenue jadis utilisée pour les entrées triomphales des rois de Pologne dans Gdańsk !

C’est en nous extasiant devant les superbes façades des maisons de cette belle rue du « Long Marché » que nous arrivons finalement devant un magnifique édifice de la « Cour d’Artus »… une maison qui fut le siège des confréries de marchands. Nous y entrons à la suite de notre guide local à Gdańsk, Andrej… et nous découvrons un véritable musée !

Photo ci-dessus : La maison d’Artus, en fait la « Cour d’Artus », dont le nom s'inspire du légendaire roi Arthur et de ses chevaliers de la Table ronde.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n'importe laquelle des photos.

Nous sommes maintenant devant la « Cour d’Artus », Dwór Artusa en polonais, un édifice construit initialement au milieu du XVe siècle, mais reconstruit entre 1476 et 1481 suite à un incendie.

« Le nom de l’endroit s’inspire de la légende des Chevaliers de la Table ronde du roi Arthur », fait valoir notre guide local. « Il a été le siège des confréries marchandes, puis à compter de 1742 le site de la bourse des céréales. »

« La bâtisse a été pratiquement détruite lors des bombardements de la Deuxième Guerre mondiale. Elle a été reconstruite sur le modèle des plans du XVe siècle », ajoute Andrej.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : La « Maison d’Artus »… dont la façade réalisée en 1616 et 1617 par Abraham van den Blocke affiche un style maniériste néerlandais.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photo ci-dessus : Une dent du diable accrochée à un mur… elle fait référence à une légende locale.

Nous entrons et traversons un hall où prennent place une série de sculptures de personnages politiques célèbres.

Nous arrivons dans une magnifique salle, où il y a des répliques de bateaux superbement décorées. Les modèles réduits des navires sont suspendus au plafond. Ils datent du XVIIe siècle.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Des répliques de bateaux du XVIIe siècle.

Il y a de grands tableaux sur les murs et un magnifique poêle de onze mètres de haut qui servait à chauffer la pièce! Il est remarquable, plus grand encore que ceux, semblables, que nous avons admirés au Portugal.

Notre guide, Andrej, mentionne qu’il s'agit du plus grand poêle Renaissance d’Europe.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Le poêle a été fabriqué par Georg Stelzner entre 1545-1546. Il est recouvert de 520 carreaux de faïence, dont 437 sont d’origine. Sur ceux-ci d’éminents seigneurs européens, dont les portraits d’Isabelle du Portugal et de Charles Quint, sont représentés, comme des armoiries et les allégories des vertus et des planètes.

Sur des étagères, il y a des chopes de bière authentiques en étain.

« Ces œuvres d’art ont été données au fil des ans par les différentes confréries qui siégeaient ici », indique Andrej. »

« Outre d’être le lieu de leurs assemblées, les salles servaient également pour des réceptions, des banquets, des mariages, etc. » ajoute-t-il.

À côté du poêle se trouve la sculpture gothique de Saint-Georges combattant le dragon datant des environs de 1485… mais des échafaudages nous en cachent en partie la vue.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Une belle représentation d’une mère et de son enfant.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Il y a de belles sculptures, dont une de Saint Christophe en bois de tilleul coloré et une autre de Saint-Jacques que l’on reconnaît à la coquille sur son chapeau.

« Dans cette salle, précise Andrej, environ 65 % des pièces sont authentiques, les autres ont été reproduites, les originaux ayant été détruits durant la guerre. »

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photo ci-dessus : Le roi polonais Casimir.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photo ci-dessus : Il y a aussi cette très belle toile.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Une toile représentant Saint-Christophe, le saint patron des voyageurs, transportant l’Enfant Jésus sur ses épaules.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photo ci-dessus : Il y a également une toile représentant une Diane chasseresse… où le chevreuil est sculpté dans et hors du tableau!

Tout autour de la salle sont installés des bancs, richement décorés de boiseries, le tout surplombé d’un superbe plafond étoilé auquel sont accrochés les modèles de navires.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Tout autour de la salle, il y a des bustes de personnages sculptés!

Nous passons dans une salle plus petite où il y a un escalier en colimaçon de huit mètres de haut. Il permettait d’accéder à la chambre à coucher des propriétaires de l’immeuble.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Nous ne pouvons pas monter l’escalier! D’ailleurs, une jeune femme se tient tout en haut et nous surveille!

Il y a également de belles œuvres d’art dans cette salle. Les murs sont en carreaux de Delft. Il y a les armoiries de Gdansk… très décorées en bois de chêne.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Il y a cette belle statue.

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photo ci-dessus : Et cet autre beau navire.

Nous sortons dans la cour arrière de l’édifice où nous apercevons au loin les flèches de la basilique Notre-Dame que nous visiterons plus tard ce matin.

Basilique Notre-Dame, Gdańsk, Pologne

Basilique Notre-Dame, Gdańsk, Pologne

Basilique Notre-Dame, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : Vue sur la basilique Notre-Dame de l’arrière de la maison Artus.

Andrej souligne que la « Cour d’Artus » a été sérieusement endommagée pendant l’offensive de l’Armée Rouge en Poméranie orientale en 1945. « Elle a été reconstruite après la guerre, en grande partie avec des équipements et des matériaux qui avaient été cachés avant l’arrivée des Russes. »

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Maison d’Artus, Gdańsk, Pologne

Photos ci-dessus : De belles sculptures de pierre prennent place dans la cour arrière de la Maison d’Artus. La première datant du XVe siècle représente une rose, tandis que la seconde nous montre des archers foudroyant Saint Sébastien de leurs flèches.

Méli-Mélo
Le drapeau polonais est formé d’un aigle couronné sur fond blanc et rouge.

Pour les Polonais, l’aigle a toujours été le symbole du courage, de la force et de la majesté de la nation. Cet aigle a retrouvé au début des années 1990 la couronne que le régime communiste lui avait enlevée.

Quant aux couleurs nationales, selon les croyances anciennes polonaises, le blanc représente la pureté morale et le rouge : le feu, le sang et la combativité de la nation.

Source : Document distribué par notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak.

Les couleurs de la Pologne

Photo ci-dessus : Les couleurs de la Pologne sont rerpésentées sur un des petits aimants que nous avons achetés à Gdańsk.

Vocabulaire
Nous avons déjà mentionné précédemment comment dire bonjour (Dzień dobry) et bonsoir (Dobré wieczor) en polonais, tout comme oui (Tak), non (Nie), merci (Dziękuję) et s’il vous plaît (Proszę).

Ajoutons maintenant « merci beaucoup » Dziękuję bardzo, que l’on prononce « djin-kou-yé bard-zo », et « excusez-moi » ou « désolé » Przepraszam, dont la prononciation est un peu plus difficile : pché-pra-cham!

À suivre
Poursuite de notre balade dans la Vieille ville de Gdańsk… la Porte Dorée, la Porte Haute, etc.

Porte Dorée, Gdańsk, Pologne

Photo ci-dessus : La « Porte Dorée » est surmontée de huit sculptures. Elles représentent des allégories des vertus citoyennes.

Bibliographie

Atlas en fiches, Pologne, Gdańsk, Vistule, Économie de la Pologne, etc., Éditions Atlas, 2008;

Encyclopédie libre Wikipédia Pologne, Gdańsk, Vistule et plusieurs autres pages;

Découvrir Gdańsk, , Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 36 pages;

Gdańsk, La Voie Royale , Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 18 pages;

Les incontournables des Gdańsk, , Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2015, 36 pages;

C'est à Gdańsk que tout a commencé, , Département de la promotion de la ville de Gdańsk, 2016, 28 pages;

Guide de conversation Polonais, Édition Lonely Planet, 2016, 252 pages;

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Petit futé - Pologne, Petit Futé, 2015, 480 pages.

Remplis sous: Pologne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. carreaux de « Delphes » Petit souci sur l orthographe et la localisation

  2. Merci beaucoup, nous avons corrigé le texte.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant