28
Juil/16
0

Quand les jeunes rencontrent les anciennes gloires

Revue de presse

Antony Da Silva-Casimiro, Info07.com, le 28 juillet 2016

Denis Boucher

BASEBALL. Il y avait de la grande visite pendant deux jours au parc Sanscartier.

Roberto Alomar, Duane Ward, Devon White, Jesse Barfield et Denis Boucher sont venus donner une leçon aux jeunes joueurs de baseball de la région.

En tournée à travers le Canada tout l'été, les anciens joueurs des Blue Jays de Toronto ont fait écarquiller grands les yeux des personnes présentes. Tant des enfants sur les terrains que les parents assis sur les estrades derrière la clôture du terrain principal.

«Ce sont surtout les parents qui nous arrêtent et nous parlent beaucoup. Les jeunes sont plus silencieux. Ils ne nous ont pas vu jouer, mais ils savent qu'on a joué au plus haut niveau», a lancé Denis Boucher.

Photo ci-dessus : Le Québécois Denis Boucher.

Mais ce n'est pas comme si les enfants n'étaient pas excités. On pouvait les entendre glisser des propos à leurs camarades de balles, parlant des exploits qu'Alomar ou Barfield avaient réalisés avant même que ceux-ci ne viennent au monde.

«Avec Internet, ils font des recherches et savent ce qu'on a fait.»

Le principal intéressé a porté les couleurs de trois équipes dans le baseball professionnel, dont les Jays et les Expos de Montréal au début des années 1990.

Le Lachinois de 48 ans n'arrivait pas en territoire inconnu. Président de l'association de baseball dans son patelin, il lui arrive souvent de venir faire un tour en Outaouais pour les matchs des équipes AA et AAA.

Pour les autres ex-Jays qui ont claqué et lancé la balle pendant les années '80 et '90, c'était une première. La tournée s'arrête normalement à Montréal. Baseball Québec a décidé d'effectuer une rotation, donnant la chance à une autre municipalité de la Belle Province.

La région a rapidement démontré de l'intérêt. Ça n'a pas pris de temps non plus pour que la feuille d'inscriptions se remplisse alors que près d'une soixantaine d'adeptes bénéficient des apprentissages des joueurs de la Ligue majeure.

«On leur transmet ce que nous avons appris en jouant au baseball pour qu'eux continuent de se développer. On veut leur donner le plus d'infos possible. C'est aussi bon pour les entraîneurs qui nous écoutent aussi», a ajouté Boucher.

Plus jeune, l'artilleur gaucher devait se rendre au Stade olympique pour pouvoir croiser les joueurs professionnels. Jamais, il n'a eu la chance de leur demander des conseils.

«J'allais aux camps d'entraînement des Expos pour les voir pratiquer. J'adorais voir André Dawson en action. J'ai aussi vu Tim Raines. C'est spécial, car quand je suis arrivé dans la Ligue, j'ai pu jouer contre lui.»

La question se pose: aujourd'hui, tous à la retraite, lequel de ses anciennes vedettes est le plus en forme?

«En regardant autour, je dirais que c'est moi», a mentionné Boucher en taquinant ses anciens coéquipiers.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant