23
Oct/15
1

Berlin… le palais du Reichstag et sa superbe coupole!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 60e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Berlin, Allemagne, vendredi 23 octobre 2015 – Pour notre deuxième visite à Berlin, notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, réservait une belle surprise aux membres du groupe. Nous filions maintenant en direction du palais du Reichstag, une visite non prévue au programme de notre périple.

Nous aurons alors la chance de grimper au sommet de la coupole de cet édifice mythique et d’admirer Berlin sur un imprenable panorama à 360 degrés. Une superbe occasion d’identifier tout ce que nous allons découvrir dans cette belle ville au cours des prochains jours.

Évidemment, pour nous qui avions déjà réservé pour cette visite pour la semaine prochaine, cela impliquait d’annuler notre réservation… avec comme avantage de libérer du temps pour visiter une autre des merveilles de Berlin.

Photo ci-dessus : La magnifique coupole du palais du Reichstag est une réalisation de l’architecte britannique Norman Foster.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Après notre rapide promenade sur la « East Side Gallery », là où l’on retrouve le plus long tronçon de l’ancien « Mur de Berlin » qui a été conservé et un léger dîner pris dans une cafeteria sise à un jet de pierre de l’Alexander Platz, nous regrimpons dans l’autocar et partons en direction du palais du Reichstag.

En cours de route, Krystyna nous informe que nous changeons l’heure demain. « Nous reculons d’une heure », précise-t-elle.

Puis, elle nous donne quelques précisions pour nos prochaines journées à Berlin : « Demain, nous prendrons le car pour nous véhiculer à plusieurs endroits de la ville. Nous monterons et descendrons souvent, nous prévient-elle. »

« Puis dimanche, la visite du musée de Pergame est prévue pour 10 h 30. Après celle-ci nous nous rendrons à Postdam où nous dînerons. Toutefois, nous y arriverons plus tard que prévu initialement. Ainsi, le souper d’adieu qui se tiendra au restaurant de l’hôtel demain ne sera servi qu’après 20 heures. »

« Malheureusement, ajoute-t-elle, nous ne pourrons pas voir « l’Autel de Pergame », le point d’orgue de toute visite de ce musée, car la section qui l’abrite est en travaux de rénovation, et ce, jusqu’en 2020. »

Il est 13 h 15 et nous devons nous présenter à la porte d’entrée du palais du Reichstag une heure avant l’heure prévue de notre visite qui est 14 h 30.

En cours de route nous passons devant l’Hôtel de Ville, Rotes Rathaus en allemand, ce qui signifie mairie rouge. L’édifice est décoré d’une superbe horloge. Nous y reviendrons plus tard au cours de la semaine.

Nous entrons sur l’île des musées. Nous voyons la cathédrale, l’avenue Unter den Linden, une des plus célèbres de la ville, où il y a des travaux en cours pour le prolongement du métro. Nous apercevons le musée de l’histoire allemande, l’Université Humbold et surtout des grues partout !

À entendre Krystyna qui attire notre attention sur tous ces endroits, nous commençons à nous demander si nous n’aurions pas dû réserver pour deux semaines additionnelles à Berlin plutôt qu’une !

Il y a foule sur les trottoirs.

Nous passons devant la rue Friedrich strass, celle où se situe notre hôtel… il y a des travaux là aussi.

Puis, devant la porte de Brandebourg, sise à un jet de pierre de l’hôtel Adlon, si souvent mentionné dans les romans, entre autres dans « La Trilogie berlinoise » de Philip Kerr. Il y a plusieurs ambassades dans le secteur, incluant le Bureau du Québec à Berlin.

Krystyna attire notre attention sur une ligne au sol : « C’est pour indiquer où passait le Mur ».

Le palais du Reichstag
Nous descendons devant le Reichstag à 13 h 30 et nous entrons assez rapidement malgré les mesures de contrôle de sécurité.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photos ci-dessus : Le palais du Reichstag a initialement été construit en 1894. Mais après avoir été brûlé (1933), puis bombardé, il a été reconstruit, puis totalement refait après la réunification des deux Allemagnes pour abriter le parlement allemand. On doit l’édifice actuel à l’architecte britannique Norman Foster qui n’a gardé que l’ossature de l’ancien édifice, lui ajoutant sa célèbre coupole de verre.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Des drapeaux allemands flottent au vent au sommet de nombreux édifices… dont évidemment le palais du Reichstag. Chose remarquable, ils semblent tous neufs!

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photos ci-dessus : Les colonnes corinthiennes du palais du Reichstag sont impressionnantes, tout comme la décoration de l’édifice.

« Ici, nous sommes du côté de l’ancien Berlin-Ouest », souligne notre accompagnatrice.

Les visiteurs entrent par groupe prédéterminé selon les réservations. Nous passons par un système de sas et prenons un ascenseur qui nous mène au quatrième étage.

On nous remet nos audioguides et Krystyna nous informe que nous disposons de 40 minutes pour faire le trajet jusqu’en haut.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le cône central de la coupole, en verre, a été conçu pour apporter la lumière extérieure jusque dans la salle des séances, située plus bas. Le cône compte parmi les éléments les plus impressionnants de l’architecture de la coupole. Il fournit de l’énergie et de la lumière naturelle grâce à son système de miroirs qui oriente la lumière vers la salle des séances durant la journée et la restitue à l’inverse la nuit.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Nous amorçons notre montée alors que notre audioguide nous raconte les péripéties de l’histoire de l’édifice.

La visite est commentée par notre audioguide durant toute la montée d’une rampe de 230 mètres de long, en colimaçon, montant tout autour du cône central.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : D’ici, nous avons une vue fort intéressante sur le cône central de la coupole.

Notre audioguide nous apprend « que le 20 juin 1991, le Bundestag allemand, l’organe constitutionnel suprême de la République fédérale d’Allemagne, décidait de transférer à Berlin le parlement et le gouvernement et de les héberger dans le palais du Reichstag.

« Les parlementaires se réunissent ici pour une vingtaine de semaines par année. »

« C’est l’architecte britannique Norman Foster qui a aménagé les lieux de 1995 à 1999. Il est parvenu à maintenir l’enveloppe historique du Reichstag, tout en créant dans un même temps des espaces pour un parlement moderne. L’architecture ancienne s’associe à des formes futuristes. »

« Le Bundestag est un ensemble de 22 bâtiments, dont celui de Marie-Élisabeth Lüders qui abrite la bibliothèque du Parlement. »

« Chaque année, ajoute notre audio guide, quelque trois millions de visiteurs viennent du monde entier pour visiter les lieux. »

Nous avons une vue superbe sur la rivière Spree !

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le palais du Reichstag prend place dans un méandre de la rivière Spree.

Nous montons graduellement en marchant dans un couloir qui tourne en spirale. C’est la rampe hélicoïdale.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Vue de la rampe hélicoïdale sur laquelle nous poursuivons notre trajet.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Une autre vue sur le cône central de la coupole.

Notre audioguide attire notre attention sur un bâtiment à l’extérieur, c’est la « Chancellerie », là où sont situés les bureaux du chef du gouvernement allemand, qui pour le moment est la chancelière madame Angela Merkel.

Nous avons une superbe vue sur le Tiergarten, un immense parc que nous allons adorer, surtout qu’il a revêtu ses plus beaux habits d’automne.

« Autrefois, nous apprend notre audioguide, qui semble toujours savoir où nous nous situons dans notre montée, aux alentours des années 1725, le parc était le domaine de chasse des princes électeurs. »

« Tiergarten a été très endommagé durant la guerre, entre autres parce que des arbres ont été utilisés comme bois de chauffage. Le parc a été totalement reboisé après la fin de la guerre. »

Nous apercevons la porte de Brandebourg, le symbole le plus important de Berlin et même de l’Allemagne.

Nous revoyons la tour de la télévision que nous avions aperçue de l’autocar. « Elle date de 1969, précise notre audioguide, et elle s’élève à 368 mètres de hauteur. C’était la plus haute construction d’Europe à l’époque. »

Notre audio guide nous parle de nombreux endroits dont nous sommes incapables, pour le moment, d’identifier : la gare Centrale, inaugurée pour la Coupe du monde de football de 2006, la Philharmonie de Berlin, datant de 1963, où nous irons ce soir, un des meilleurs centres philharmoniques du monde, selon les mélomanes.

Finalement, nous arrivons tout en haut de la coupole… elle qui fait 54 mètres de diamètre.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : La vue sur la ville au sommet de la coupole est superbe. Les visiteurs y font une pause avant de redescendre.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le sommet de la coupole n’est pas fermé… curieux ! En fait, c’est comme le Panthéon à Rome.

Nous sortons à l’extérieur, sur le toit-terrasse, et nous avons une vue magnifique sur la coupole !

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : La coupole de verre pèse 1,200 tonnes. Il y a 3,000 mètres carrés de verre ! Elle fait 40 mètres de diamètre et est haute de 47 mètres.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Du toit de la coupole de verre, nous voyons un autre beau drapeau allemand flotter au vent.

Nous redescendons.

En bas, il y a une exposition de photos d’époque, en noir et blanc, sur des événements marquants de l’histoire de Berlin… accompagnée de brèves explications.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photos ci-dessus : Avant de sortir, nous nous amusons avec « l’effet miroir » !

Nous sortons à 14 h 30.

Palais du Reichstag, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le palais du Reichstag est vraiment un bel édifice.

Nous traversons la rue et nous nous retrouvons à l’entrée du parc « Tiergarten » ! Nous remontons dans le car qui reprend la route une dizaine de minutes seulement après la fin de notre « belle » visite surprise !

Notre accompagnatrice Krystyna nous distribue un petit livret de 56 pages nous expliquant, dans la langue de Molière, le mode de fonctionnement du gouvernement allemand et tous les bâtiments qui composent son parlement.

Notre hôtel : L’Eurostars Berlin
Nous arrivons à l’hôtel à 15 heures. Il s’agit du « Eurostars Berlin », un hôtel de luxe de la chaîne espagnole Eurostars comptant 221 chambres modernes. Il est situé en pleine Friedrichstrasse, l'artère commerciale la plus importante de la capitale allemande, près de tout ! Il s’agit d’un hôtel récent, son ouverture datant d’avril 2011.

Mais il est trop tôt et quelques chambres ne sont pas disponibles pour le moment !

Pas la nôtre, puisque l’on nous remet notre clef. Nous montons, ouvrons la porte… et surprise, elle est déjà occupée par un couple de notre groupe !

Nous redescendons et on nous informe qu’il y a eu un petit mélange. On nous prie d’attendre au bar de l’Hôtel où on nous offre l’apéro pour nous faire patienter.

Krystyna s’assure auprès de la réception de l’hôtel que la chambre qui nous sera assignée le sera bien jusqu’au 2 novembre !

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Photos ci-dessus : La réception de l’Hôtel Eurostars Berlin est décorée de beaux portraits… semblables à ceux que réalisait Andy Warhol !

Surprise !
Alors que nous sommes attablés à déguster l’apéro, une employée de l’hôtel s’approche de Krystyna pour lui signifier qu’il y a du courrier pour un membre de notre groupe. Curieux !

Krystyna prend l’enveloppe et regarde à qui elle est adressée… c’est pour Céline !

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Recevoir une carte de bonne fête alors que nous sommes à Berlin, ce n’est vraiment pas banal. Une idée superbe de Nicole une des bonnes amies de Céline.

Finalement, on nous indique que notre chambre est prête. Nous montons.

C’est une belle grande chambre… dotée d’un bain, d’un coffre-fort assez grand pour y remiser notre ordinateur portable, d’un mini réfrigérateur, une chambre qui donne sur la gare… mais vraiment très près de celle-ci.

Évidemment, cette proximité nous inquiète un peu… pour le bruit. Mais, cela ne causera pas de désagrément, les fenêtres insonorisant tout à fait la chambre.

Nous serons vraiment bien pour les neuf prochains jours !

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Photos ci-dessus : Notre chambre à l’hôtel Eurostars Berlin.

Hôtel Eurostar Berlin, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : La gare de Friedrichstraße vue de notre chambre à l’hôtel Eurostars Berlin.

Nous nous installons tranquillement et sortons à 17 h 30 à la recherche d’un restaurant.

Il y en a tout plein autour de l’hôtel. Nous entrons finalement chez « Maredo », où Céline opte pour une assiette de poulet en filet servie avec du riz, tandis que je déguste un hamburger. Nous accompagnons le tout d’un verre de vin et d’une bière. (33€)

De retour à la chambre vers 18 h 30, nous nous préparons pour le spectacle.

Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart !
Nous rejoignons le groupe à la réception de l’hôtel à 19 h 10 et partons en autocar en direction du Berliner Philharmoniker !

Berliner Philharmoniker, Berlin, Allemagne

Berliner Philharmoniker, Berlin, Allemagne

Photos ci-dessus : Plus tard au cours de la semaine, nous avons eu l’occasion de revenir au «Berliner Philharmoniker» pour photographier ce superbe bâtiment.

Nous avons d’excellents billets, rangée 3, sièges 14 et 15. En fait, nous sommes au centre devant le chef d’orchestre… et étant donné qu’il n’y a pas de rangée 1, nous sommes dans la deuxième rangée. Ouf !

En première partie du concert, on présente la symphonie numéro 101 « L'horloge » de Joseph Haydn, suivi du Concerto pour piano n° 24 de Wolfgang Amadeus Mozart.

Le chef d’orchestre, qui prend place à quelques pieds de nous, est Giovanni Antonini, un Italien né à Milan. Nous n’avions jamais cru qu’un chef d’orchestre pouvait être si expressif.

Un des musiciens, le premier violon, semblait très bien connu de la foule qui l’a applaudi chaleureusement.

La première partie a duré une heure. Puis, après un entracte de 25 minutes, la deuxième partie, de nouveau consacrée à Joseph Haydn, n’a duré que 30 minutes. Tout était terminé à 22 heures.

Durant l’entracte, Krystyna a rencontré le pianiste du concert. Comme elle, il est d’origine polonaise. Ils ont bavardé dans leur langue natale. Krystyna acheté son disque et l’artiste l’a autographié.

Un concert de musique classique était une toute nouvelle expérience pour nous. Nous ne connaissions rien au rituel et au décorum d’un tel spectacle, mais nous avons beaucoup apprécié.

Pour nous aider à comprendre, nous avons acheté le programme de la soirée… uniquement en allemand. À défaut de nous aider à comprendre, il constituera un beau souvenir.

Nous sommes de retour à l’hôtel à 22 h 30.

À suivre…
Une première promenade dans Berlin…

La porte de Brandebourg, Berlin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le symbole incontournable de Berlin… la porte de Brandebourg

Textes précédents :
Vous pouvez lire les textes précédents de nos reportages sur l'Allemagne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à l'onglet "Allemagne" de la rubrique « Voyages » de la barre de menu.

Notre voyage en Allemagne : Trajet proposé par "Voyages Lambert"

1er texte : Willkommen in Köln… Bienvenue à Cologne, sur les berges du Rhin!

2e texte : Cologne: sa cathédrale, ses berges sur le Rhin et ses belles maisons !

3e texte : À Aix-la-Chapelle… sur les traces de Charlemagne!

4e texte : La cathédrale d’Aix-la-Chapelle ou Charlemagne en pièces détachées!

5e texte : La Porta Nigra et le Haupmarkt, la place du Marché!

6e texte : L’imposante cathédrale de Trèves et son cloître!

7e texte : Trèves : l’ancien palais du prince-électeur… et la basilique romaine de Constantin!

8e texte : Trèves, métropole romaine... dont le cœur bat toujours… au Musée de Rhénanie!

9e texte : Bernkastel-Kues… ville aux bellissimes maisons médiévales à colombages !

10e texte : Cochem : fontaines, église aux magnifiques vitraux, une mosaïque, etc.!

11e texte : Coblence… de passage seulement et c’est dommage !

12e texte : De Coblence à Bacharach… au fil du Rhin romantique!

13e texte : Bacharach sublime découverte d'une ville...

14e texte : Heidelberg : le Vieux pont et le Chemin des philosophes… pour commencer !

15e texte : Le château de Heidelberg… et surtout ses impressionnantes ruines !

16e texte : Les jolies places au cœur de la vieille ville de Heidelberg et l’église Saint-Esprit !

17e texte : Bad Wimpfen : une haute tour, une superbe église et de jolies maisons...

18e texte : L’Hôtel Eisenhut de Rothenbourg… Wow !

19e texte : Wurtzbourg : l’imposante forteresse de Marienberg !

20e texte : Le « Maître de Wurtzbourg » : Tilman Riemenschneider !

21e texte : Wurtzbourg : Vieux Pont, centre historique, cathédrale et Résidence! (1re partie)

22e texte : Wurtzbourg : Vieux Pont, centre historique, cathédrale et Résidence! (2e partie)

23e texte : Rothenbourg: l'église Saint-Jacques, des tours médiévales..., etc. !

24e texte : Nuremberg: les ruines d’un centre de congrès nazi, un château… !

25e texte : Nuremberg : l’église Saint-Sébald… et une vue imprenable sur la rivière Pegnitz!

26e texte : Nuremberg: l’église Saint-Laurent, la vieille ville, les saucisses et le procès!

27e texte : Dinkelsbühl : une belle cathédrale, de jolies maisons et une touchante légende !

28e texte : La Fuggerei d’Augsbourg: les plus anciens logements sociaux au monde!

29e texte : Augsbourg : La cathédrale Notre-Dame, les chefs-d’œuvre d’Holbein l’Ancien!

30e texte : Augsbourg : L’hôtel de ville et sa superbe salle dorée!

31e texte : Le château de Neuschwanstein… dans la purée de pois!

32e texte : De petit pavillon de chasse..., Linderhof est devenu un véritable château!

33e texte : Fresques des maisons d’Oberammergau... château à Munich: Nymphembourg!

34e texte : Munich : la magnifique porte Isartor, l’Hôtel Torbrau, la rue Tal et ses alentours!

35e texte : Munich : tour de ville en autocar et arrêt au magnifique siège social de BMW !

36e texte : Munich : promenade dans la vieille ville (1re partie)!

37e texte : Munich : promenade dans la vieille ville (2e partie)!

38e texte : Brueghel, Cranach, Durër, mais aussi Raphaël, Vinci... à l’Alte Pinakothek

39e texte : Ratisbonne : rôtisserie de saucisses, vieux pont sur le Danube et ruines romaines

40e texte : Le vieil Hôtel de Ville... la Haidplatz et les petites ruelles de Ratisbonne!

41e texte : Ratisbonne : la cathédrale Saint-Pierre… et ses trésors de statues de pierre !

42e texte : De la rivière Regnitz… des vues imprenables sur Bamberg...! (1re partie)

43e texte : De la rivière Regnitz… des vues imprenables sur Bamberg...! (2e partie)

44e texte : Bamberg : colline de l’Évêque, cathédrale et résidence de l’homme d’Église!

45e texte : L’église des 14 Saints intercesseurs… pour ceux qui aiment le style baroque!

46e texte : Wartbourg : de superbes mosaïques et le lieu de travail de Martin Luther!

47e texte : Erfurt : la superbe Domplatz dominée par une cathédrale et une église !

48e texte : Erfurt: une vieille synagogue, un pont habité, des maisons... (1e partie)

49e texte : Erfurt: une vieille synagogue, un pont habité, des maisons... (2e partie)

50e texte : Weimar: places de la Démocratie, du Marché, Hôtel de Ville, Goethe (1e partie)!

51e texte : Weimar: places de la Démocratie, du Marché, Hôtel de Ville, Goethe (2e partie)!

52e texte : Weimar : un tout petit musée pour un très grand mouvement, celui du Bauhaus

53e texte : Wow ! La manufacture nationale de porcelaine Meißen

54e texte : Dresde… la « Florence allemande »! (1re partie)

55e texte : Dresde… la « Florence allemande »! (2e partie)

56e texte : Dresde… la « Florence allemande »! (3e partie)

57e texte : Dresde… la « Florence allemande »! (4e partie)

58e texte : Dresde… la « Florence allemande »! (5e partie)

59e texte : Berlin… de longs restes du « Mur » à la East Side Gallery

Bibliographie
Aachen, Aix-la-Chapelle, guide de la ville et de la cathédrale,, Édition Michael Imhof Verlag, 2011, 31 pages;

Allemagne, Guide Vert, Michelin guides touristiques, 2015, 690 pages;

Allemagne, faits et réalités,, Societäts Verlag, 2010, 192 pages;

Allemagne, des villes vivantes, Office national allemand du tourisme, 2010, 198 pages;

Atlas en fiches,, Éditions Atlas, 2008;

Le Bundestag dans les faits, Services des relations publiques du Bundestag allemand, 2014, 56 pages ;

Cartoville - Berlin, Guides Gallimard, 12e édition ;

Encyclopédie libre Wikipédia Allemagne, Cologne, Aix-la-Chapelle, Trèves et plusieurs autres pages;

La cathédrale de Bamberg, trésor de foi , Publication de l’Archevêché de Bamberg, 2015, 30 pages;

LonelyPlanet - Berlin , Publication LonelyPlanet, 2013, 352 pages;

Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Trèves, à la découverte de la plus vieille ville d’Allemagne, Rahmel-Verlag, 48 pages.

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Un article toujours aussi intéressant et un sujet aussi fouillé. N’y a t-il pas moyen de s’abonner au blog ….parce qu’avec ma petite tête, j’ai du mal à ne pas oublier de passer …lol
    Bonne journée.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant