21
Oct/15
0

Wow ! La manufacture nationale de porcelaine Meißen

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 53e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

 Manufacture nationale de porcelaine de Meissen, Meissen, Saxe, Allemagne

Meissen, Saxe, Allemagne, mercredi 21 octobre 2015 – Après notre intéressante visite de Weimar, nous quittons la Thuringe et entrons dans la Saxe où nous nous arrêterons tout d’abord à Meissen, une ville célèbre dans le monde entier pour sa porcelaine estampillée de deux épées bleues croisées.

D’ailleurs, notre seule visite au programme dans cette ville est justement la « Manufacture nationale de porcelaine de Meißen », une attraction quasiment incontournable ici !

Photo ci-dessus : Ce n'est qu’au début du XVIIIe siècle que les chercheurs européens parvinrent à percer le secret de la fabrication de la porcelaine importée jusqu’alors de Chine. Mais depuis 300 ans, les artisans occidentaux ont acquis une maîtrise, frisant la perfection, de cet art… comme nous le montre, entre autres, ce chef-d’œuvre que l’on retrouve au Musée de la manufacture nationale de porcelaine de Meissen.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Après notre frugal, mais gourmand dîner à Weimar, nous remontons dans l’autocar et reprenons la route à 13 h 15. Nous filons en direction de Meissen, la capitale de la porcelaine de Saxe.

Notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak », nous informe que nous nous rendrons directement à la « Manufacture nationale de porcelaine Meissen ».

« À cet endroit, nous bénéficierons d’une visite guidée des ateliers. Nous verrons pour commencer un petit film, en français, relativement à l’histoire de la manufacture, puis quelques artisans nous démontreront les étapes de la confection des porcelaines. Par la suite, nous aurons du temps libre pour visiter le musée et pour y aller d’un arrêt à la superbe boutique. »

Sur la route, des champs de culture succèdent à d’autres champs de culture. « On cultive beaucoup de chou-rave dans cette région, car il s’agit d’un légume populaire en Allemagne », précise notre accompagnatrice.

Puis, c’est l’heure de la petite dégustation ! Comme cela a souvent été le cas depuis le début du voyage, Krystyna sert et distribue à tous les membres du groupe un petit verre d’alcool, cette fois-ci, la divine liqueur est confectionnée à base de pommes… « Buvez-le doucement, nous prévient-elle, l’étiquette mentionne un degré d’alcool de 41%! »

« Ça réchauffe, c’est de la vraie dynamite », s’exclame Céline.

Krystyna nous distribue également le texte du court poème qu’a écrit Goethe relativement à la feuille du ginko biloba, celui que notre guide locale à Weimar nous a lu ce matin.

Puis, nous poursuivons notre route en écoutant un peu de musique classique, du violon, histoire de relaxer avant notre prochaine visite.

Nous arrivons à Meissen et descendons du car à 15 h 30, alors que notre visite guidée n’est prévue que pour 16 h 45.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photo ci-dessus : L’édifice de la « Manufacture nationale de porcelaine de Meißen ».

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : À notre entrée dans la « Manufacture nationale de porcelaine de Meißen » nous sommes accueillis par cette magnifique sculpture en porcelaine. Wow !

Pendant que les membres du groupe y vont d’une pause santé, notre accompagnatrice se rend au guichet d’achat de billets pour tenter de faire devancer notre visite. Elle réussit, mais nous devons entrer sur-le-champ !

Au pas de course, nous entrons dans le petit théâtre où on nous présente un film sur la
« Manufacture nationale de porcelaine de Meißen ».

Nous y apprenons qu’en Allemagne, au début du XVIIIe siècle, ont lieu des travaux intensifs afin de découvrir le secret de la porcelaine orientale. Ces travaux sont exécutés à la demande du prince électeur de Saxe, Frédéric-Auguste dit « le Fort », qui était un grand amateur et collectionneur de ces trésors particulièrement dispendieux.

Le chimiste allemand Johann Friedrich Böttger (1682-1719) invente alors le procédé de fabrication de la porcelaine de Saxe et ouvre à Meissen, en 1710, dans le château d'Albrechtsburg, la première manufacture de porcelaine européenne.

Cette manufacture y resta active pendant plus de 150 ans, jusqu'à son déménagement en 1865 dans le nouvel atelier de production de Meißen-Triebischtal, celui où nous nous trouvons.

La porcelaine, c’est autant pour décorer les maisons que pour mieux déguster les mets ou les boissons.

Il y a trois matières premières pour la fabrication de la porcelaine. En effet, l’argile utilisée est mélangée de quartz, de feldspath et de kaolin. Des mines de ces produits appartiennent d’ailleurs à la manufacture.

Des artisans préparent une pâte à modeler, puis des pièces sont formées et sont cuites à des températures variant entre 1,200 et 1,400 degrés Celsius.

Puis, avant une deuxième cuisson les modèles sont recouverts d'un émail ou d’un vernis!

Cette deuxième cuisson peut parfois s’étirer sur une semaine.

Par la suite, les pièces passent à l’étape décoration, ici totalement réalisée à la main. La manufacture possède ses propres couleurs spécifiques.Chaque pièce est donc un original !

Ces œuvres d’art sont réalisées par plusieurs types d’artisans : des modeleurs, des polisseurs, des tourneurs, des mouleurs, des garnisseurs, des emballeurs et des retoucheurs.

Le film terminé, on nous invite à entrer dans une salle où un artisan nous fait une démonstration de modelage.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Un artisan travaille la pâte dans le but de confectionner de superbes petites figurines… en un tour de main.

Nous passons maintenant dans la prochaine salle, celle du modelage.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Des outils spéciaux sont utilisés pour obtenir de fins motifs sur chaque petite partie de l’œuvre. Une barbotine, une sorte de pâte à modeler, est utilisée pour fixer ensemble les différentes pièces.

Nous passons à une autre salle, celle où on applique avec de fins pinceaux les couleurs, ici surtout le bleu de cobalt.

Il y a cinq étapes pour ce travail : la confection du patron sur une feuille métallique, l’apposition de la couleur cobalt, l’apposition de la couleur grise, le bleu foncé et le vernissage ! Évidemment avec des cuissons entre chaque application.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Le travail de décoration est un travail exigeant une minutie extrême !

Finalement, nous arrivons dans la dernière salle, celle où une artisane applique le rouge et les autres couleurs propres à la manufacture, et ce, avec de l’huile de térébenthine.

Une seule couleur à la fois est appliquée. On utilise aussi de l’or en poudre dans la décoration, de l’or pur à 90%... un or polissable.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Un résultat pour le moins impressionnant!

Dans chacune des salles où nous nous sommes arrêtés, une piste audio française nous expliquait le processus !

Nous sortons de la dernière salle et montons à l’étage pour visiter le musée.

Un panneau nous indique qu’il y a quelque 3,000 œuvres d’art exposées, celles-ci ayant été confectionnées de 1710 à nos jours.

Il est 16 h 10 et nous pouvons déambuler dans le musée à notre rythme jusqu’à 16 h 45.

Nous entrons dans le Great Temple of Honour !

Il y a beaucoup d’œuvres signées Johann Joachim Kändler (1706-1775), un des plus célèbres artisans de la porcelaine, pratiquement toutes créées pour le prince électeur Frédéric-Auguste.

Nous voyons une grande table avec six couverts d’un merveilleux ensemble de vaisselle, incluant des verres de toutes grandeurs, et quatre magnifiques statuettes pour décorer le tout.

Dans des vitrines, il y a des objets inimaginables… et surtout de toutes beautés : un couple de danseurs russes, des autochtones avec des plumes jusqu’au sol, Hercule, etc.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Wow, wow et rewow !

Il y a beaucoup de salles et le temps nous manque !

Nous arrivons à la boutique cadeau où tout est hors de prix… et tellement fragile.

Il y a même des foulards avec les motifs de leur porcelaine… vendus à 280€ pièce.

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Manufacture nationale de porcelaine de Meißen, Meissen, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Superbe, mais hors de prix.

Nous sortons, regagnons l’autocar et repartons à 16 h 50.

En route pour Dresde
« Le trajet pour nous rendre à Dresde, Dresden en allemand, devrait s’étirer sur une quarantaine de minutes », nous indique notre accompagnatrice.

« Ce soir, continue-t-elle, nous dormirons à l’Hôtel Hilton Dresden, qui est merveilleusement bien situé, près de tous les plus beaux monuments de la ville et au bord de l’Elbe. »

« Le souper, prévu comme d’habitude à 19 h 30, sera servi au restaurant de l’hôtel. Pour nous y rendre, il faut sortir de l’hôtel et marcher quelques pas à l’extérieur. »

« Demain nous n’utiliserons pas l’autocar, nous visiterons la ville de Dresde à pied, à compter de 9 heures en compagnie de notre guide locale ici, Heidelinde ! »

Nous approchons de Dresde et nous apercevons un pont à hauban…

Waldschlößchenbrücke, Saxe, Allemagne

Photo ci-dessus : La construction du pont « Waldschlößchenbrücke » a entraîné le retrait du nom de la vallée de l'Elbe à Dresde de la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. (Photo provenant d’Internet).

« Le nom de la ville de Dresde, au cœur de la vallée de l’Elbe, était inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, mais il a été rayé de la liste en raison de la construction d’un pont moderne… construit à 10 km du centre-ville… C’est ce pont ! »

Nos recherches en vue de la rédaction de ce texte, nous ont permis de comprendre pourquoi l’UNESCO avait retiré le site de sa liste. Voici le texte publié à ce sujet sur le site Internet de l’UNESCO :

« Le Comité du patrimoine mondial a décidé de retirer la vallée de l'Elbe à Dresde (Allemagne) de la Liste du patrimoine mondial, suite à la construction d'un pont à quatre voies au cœur de ce paysage culturel, ce qui signifie que le site n'a pas su conserver la valeur universelle exceptionnelle qui lui avait valu son inscription.

Dresde a été inscrite en tant que paysage culturel en 2004. Le Comité a déclaré que l'Allemagne pourrait proposer à l'avenir une nouvelle proposition d'inscription concernant Dresde. Le Comité reconnaît ainsi que des parties du site peuvent être considérées comme ayant une valeur universelle exceptionnelle, mais qu'il faudrait le présenter selon d'autres critères et avec d'autres limites géographiques.

Le paysage culturel des XVIIIe et XIXe siècles de la vallée de l'Elbe à Dresde s'étend sur quelque 18 km le long du fleuve, du palais d'Übigau et des champs d'Ostragehege au nord-ouest jusqu'au château de Pillnitz et à l'île sur l'Elbe au sud-est. Ses prairies basses servent d'écrin au château de Pillnitz et au centre de Dresde, où abondent parcs et monuments surgis entre le XVIe et le XXe siècle. Le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine en péril en 2006 à cause du pont Waldschlösschen.

Dresde est le second site retiré de la Liste du patrimoine mondial. Le cas s'est déjà produit en 2007 avec le sanctuaire de l'oryx arabe (Oman). »

Nous arrivons à l’Hôtel à 17 h 30. Nous avons la chambre 5071. Elle est grande et équipée d’un bain !

Hôtel Hilton Dresden, Dresde, Saxe, Allemagne

Hôtel Hilton Dresden, Dresde, Saxe, Allemagne

Photos ci-dessus : Notre chambre à l’Hôtel Hilton Dresden.

Une agréable et excellent souper
Nous rejoignons le groupe dans le hall d’entrée de l’hôtel à 19 h 20.

Nous sortons et marchons quelques minutes devant l’hôtel. Nous pouvons constater que le quartier est très animé. Il y a des terrasses bondées de clients, malgré qu’il ne fasse pas très chaud.

Nous entrons au restaurant « Applaus » où nous sommes installés dans une salle réservée pour notre groupe !

Le repas est excellent : une soupe aux betteraves avec pomme de terre et sauce à la crème sûre pour commencer. Puis, un médaillon de porc accompagné de ratatouille et de « Spaetzle », ces pâtes allemandes dont Céline ne raffole pas !

Nous accompagnons le tout de bière et de vin (14€).

Le dessert est sublime, une spécialité locale, le Dresdner Christstollen, accompagnée de crème glacée au caramel !

Dresdner Christstollen, Saxe, Allemagne

Photo ci-dessus : Un succulent dessert, le Dresdner Christstollen. (Photo provenant d’Internet).

Après le souper, nous sortons, Céline et moi, et nous nous rendons voir le mur de la procession des Princes situé à un jet de pierre de l’hôtel. C’est splendide, il est entièrement éclairé. Il est construit en pièce de porcelaines de Meissen ! Nous avons hâte de le revoir à la lumière du jour demain.

Notre promenade est très agréable, car il n’y a pas le moindre souffle de vent.

Méli-mélo
Meissen, Meißen en Allemand, est une ville située dans le land de Saxe.

Cette petite cité compte sur une population d’un peu moins de 30,000 habitants.

La ville est perchée sur le fleuve Elbe, qui s’étire sur quelque 1 091 kilomètres en Europe centrale.

À suivre…
Longue, très longue visite guidée de Dresde, la « Florence de l’Elbe » !

Mur de la procession des Princes, Dresde, Saxe, Allemagne

Photo ci-dessus : « La procession des Princes » est une grande fresque représentant la procession des princes de Saxe peinte entre 1871 et 1876 par Wilhelm Walter pour célébrer le 800e anniversaire de la dynastie des Wettin, la famille régnante de Saxe. Afin de la protéger des intempéries, entre 1904 et 1907, la peinture a été remplacée par environ 25,000 carreaux de porcelaine de Meissen ! Le mur d’une longueur de 102 mètres (335 pieds) est reconnu comme la plus grande œuvre d’art de porcelaine au monde. La murale affiche les portraits de 35 princes électeurs, ducs et rois de la maison de Wettin qui ont vécu entre 1127 et 1904 !

Textes précédents :
Vous pouvez lire les textes précédents de nos reportages sur l'Allemagne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à l'onglet "Allemagne" de la rubrique « Voyages » de la barre de menu.

Notre voyage en Allemagne : Trajet proposé par "Voyages Lambert"

1er texte : Willkommen in Köln… Bienvenue à Cologne, sur les berges du Rhin!

2e texte : Cologne: sa cathédrale, ses berges sur le Rhin et ses belles maisons !

3e texte : À Aix-la-Chapelle… sur les traces de Charlemagne!

4e texte : La cathédrale d’Aix-la-Chapelle ou Charlemagne en pièces détachées!

5e texte : La Porta Nigra et le Haupmarkt, la place du Marché!

6e texte : L’imposante cathédrale de Trèves et son cloître!

7e texte : Trèves : l’ancien palais du prince-électeur… et la basilique romaine de Constantin!

8e texte : Trèves, métropole romaine... dont le cœur bat toujours… au Musée de Rhénanie!

9e texte : Bernkastel-Kues… ville aux bellissimes maisons médiévales à colombages !

10e texte : Cochem : fontaines, église aux magnifiques vitraux, une mosaïque, etc.!

11e texte : Coblence… de passage seulement et c’est dommage !

12e texte : De Coblence à Bacharach… au fil du Rhin romantique!

13e texte : Bacharach sublime découverte d'une ville...

14e texte : Heidelberg : le Vieux pont et le Chemin des philosophes… pour commencer !

15e texte : Le château de Heidelberg… et surtout ses impressionnantes ruines !

16e texte : Les jolies places au cœur de la vieille ville de Heidelberg et l’église Saint-Esprit !

17e texte : Bad Wimpfen : une haute tour, une superbe église et de jolies maisons...

18e texte : L’Hôtel Eisenhut de Rothenbourg… Wow !

19e texte : Wurtzbourg : l’imposante forteresse de Marienberg !

20e texte : Le « Maître de Wurtzbourg » : Tilman Riemenschneider !

21e texte : Wurtzbourg : Vieux Pont, centre historique, cathédrale et Résidence! (1re partie)

22e texte : Wurtzbourg : Vieux Pont, centre historique, cathédrale et Résidence! (2e partie)

23e texte : Rothenbourg: l'église Saint-Jacques, des tours médiévales..., etc. !

24e texte : Nuremberg: les ruines d’un centre de congrès nazi, un château… !

25e texte : Nuremberg : l’église Saint-Sébald… et une vue imprenable sur la rivière Pegnitz!

26e texte : Nuremberg: l’église Saint-Laurent, la vieille ville, les saucisses et le procès!

27e texte : Dinkelsbühl : une belle cathédrale, de jolies maisons et une touchante légende !

28e texte : La Fuggerei d’Augsbourg: les plus anciens logements sociaux au monde!

29e texte : Augsbourg : La cathédrale Notre-Dame, les chefs-d’œuvre d’Holbein l’Ancien!

30e texte : Augsbourg : L’hôtel de ville et sa superbe salle dorée!

31e texte : Le château de Neuschwanstein… dans la purée de pois!

32e texte : De petit pavillon de chasse..., Linderhof est devenu un véritable château!

33e texte : Fresques des maisons d’Oberammergau... château à Munich: Nymphembourg!

34e texte : Munich : la magnifique porte Isartor, l’Hôtel Torbrau, la rue Tal et ses alentours!

35e texte : Munich : tour de ville en autocar et arrêt au magnifique siège social de BMW !

36e texte : Munich : promenade dans la vieille ville (1re partie)!

37e texte : Munich : promenade dans la vieille ville (2e partie)!

38e texte : Brueghel, Cranach, Durër, mais aussi Raphaël, Vinci... à l’Alte Pinakothek

39e texte : Ratisbonne : rôtisserie de saucisses, vieux pont sur le Danube et ruines romaines

40e texte : Le vieil Hôtel de Ville... la Haidplatz et les petites ruelles de Ratisbonne!

41e texte : Ratisbonne : la cathédrale Saint-Pierre… et ses trésors de statues de pierre !

42e texte : De la rivière Regnitz… des vues imprenables sur Bamberg...! (1re partie)

43e texte : De la rivière Regnitz… des vues imprenables sur Bamberg...! (2e partie)

44e texte : Bamberg : colline de l’Évêque, cathédrale et résidence de l’homme d’Église!

45e texte : L’église des 14 Saints intercesseurs… pour ceux qui aiment le style baroque!

46e texte : Wartbourg : de superbes mosaïques et le lieu de travail de Martin Luther!

47e texte : Erfurt : la superbe Domplatz dominée par une cathédrale et une église !

48e texte : Erfurt: une vieille synagogue, un pont habité, des maisons... (1e partie)

49e texte : Erfurt: une vieille synagogue, un pont habité, des maisons... (2e partie)

50e texte : Weimar: places de la Démocratie, du Marché, Hôtel de Ville, Goethe (1e partie)!

51e texte : Weimar: places de la Démocratie, du Marché, Hôtel de Ville, Goethe (2e partie)!

52e texte : Weimar : un tout petit musée pour un très grand mouvement, celui du Bauhaus

Bibliographie
Aachen, Aix-la-Chapelle, guide de la ville et de la cathédrale,, Édition Michael Imhof Verlag, 2011, 31 pages;

Allemagne, Guide Vert, Michelin guides touristiques, 2015, 690 pages;

Allemagne, faits et réalités,, Societäts Verlag, 2010, 192 pages;

Allemagne, des villes vivantes, Office national allemand du tourisme, 2010, 198 pages;

Atlas en fiches,, Éditions Atlas, 2008;

Cartoville - Berlin, Guides Gallimard, 12e édition ;

Encyclopédie libre Wikipédia Allemagne, Cologne, Aix-la-Chapelle, Trèves et plusieurs autres pages;

La cathédrale de Bamberg, trésor de foi , Publication de l’Archevêché de Bamberg, 2015, 30 pages;

LonelyPlanet - Berlin , Publication LonelyPlanet, 2013, 352 pages;

Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Trèves, à la découverte de la plus vieille ville d’Allemagne, Rahmel-Verlag, 48 pages.

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant