13
Oct/15
2

Wurtzbourg : le Vieux Pont, le centre historique, la cathédrale et la Résidence ! (1re partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 21e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Wurtzbourg, Bavière, Allemagne, mardi 13 octobre 2015 – Évidemment, la forteresse de Marienberg nous a impressionnés lors de notre balade dans ses cours et tout autour, mais c’est lorsque nous l’avons aperçue du Vieux Pont de la ville de Wurtzbourg qu’elle a vraiment marqué nos esprits par sa position dominante sur la rivière, le pont et la ville !

D’ailleurs, au terme de notre visite du Musée du Main franconien, où nous avons découvert l’artiste Tilman Riemenschneider, c’est en nous rendant sur ce fameux pont que nous amorçons notre découverte du centre historique de Wurtzbourg : la place du Marché, la chapelle Sainte-Marie, l’Hôtel de Ville, la cathédrale et la Résidence des princes-évêques !

Photo ci-dessus : Le Vieux Pont de Wurtzbourg est décoré de douze gigantesques statues de « Saints », tous importants pour les Franconiens ! Celui de notre photo est Saint Johannes Nepomuk, un personnage ayant vécu de 1345 à 1393. Il est mort noyé après avoir été « jeté » à l’eau du pont Charles de Prague. Il est le saint patron des ponts.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Après notre visite du Musée du Main franconien, nous marchons jusqu’à l’autocar où nous reprenons nos sièges pour filer, dès 10 h 40, vers le centre historique de Wurtzbourg.

Notre guide local dans cette ville, Hans, profite du court trajet pour nous indiquer que l’Université de Wurtzbourg est un gros employeur ici, d’autant plus important que la cité ne compte sur la présence d’aucune industrie.

« L’université a été fondée initialement en 1402, mais elle a cessé ses activités peu après la mort de son fondateur. Elle a été rouverte en 1582 à l’instigation du prince-évêque de l’époque, Julius Echter von Mespelbrunn. Aujourd’hui, elle est fréquentée par tout près de 28,000 étudiants. »

« Si l’on considère la date de 1402 comme date de fondation, elle est l’une des plus vieilles universités germanophones de l’histoire, après Prague (1348), Vienne (1365), Heidelberg (1386), Cologne (1388) et Erfurt (1392), mais la plus ancienne de Bavière. »

« Son nom officiel, la Julius-Maximilians-Universität Würzburg, vient de deux personnages importants de l’histoire de l’institution : monseigneur Julius Echter et Maximilien Ier, roi de Bavière. »

L’Alte Mainbrücke
Dix minutes après avoir quitté la forteresse, nous descendons et marchons jusqu’au Vieux Pont, le Alte Mainbrücke.

« C’est vers les années 1100 qu’un premier pont a été construit à cet endroit », nous indique Hans, notre guide local à Wurtzbourg. « Il a été reconstruit et reconstruit encore en raison des inondations. Le pont sur lequel nous marchons a, quant à lui, été construit sur une longue période, soit de 1476 et 1703, et ce, en raison d'un manque d’argent. »

« Jusqu’en 1886, le Vieux Pont était le seul qui permettait de traverser la rivière Main à Wurtzbourg. »

« En 1945, les troupes allemandes en ont dynamité une partie ! Il a été reconstruit en 1950, puis il a fait l’objet de rénovations majeures au cours des années 1976 et 1977. Depuis 1992, le pont est fermé à la circulation automobile. »

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Le Vieux Pont vu de la forteresse de Marienberg !

Le pont est long de 180 mètres et décoré depuis 1730 de douze statues imposantes représentants : Pépin le Bref, Frédéric-Charles de Schönborn-Buchheim, Saint Joseph, Saint Johannes Nepomuk, Charlemagne, Saint-Charles-Borromée, Saint Totnan, Saint Kilian, Sainte Marie, Saint Colman, Saint Burchard et Saint Brunon.

« Pour ceux qui ont visité Prague en République tchèque, vous voyez certainement de grandes ressemblances avec le pont Charles », lance notre guide.

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Saint Johannes Nepomuk (1345-1393), confesseur de la reine de Bohême qui a refusé de divulguer les secrets du confessionnal et qui, pour cette raison, a été jeté du pont Charles à Prague ce qui entraîna sa mort par noyade. Saint-Jean de Nepomuk est le saint patron des ponts.

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Pépin le Bref, le premier roi des Francs (752-768) et de la dynastie carolingienne, époux de Berthe au grand pied et père de Charlemagne !

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Saint Joseph, époux de la Vierge Marie, avec son fils Jésus.

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Saint-Charles-Borromée, un cardinal qui a œuvré au cours de la Contre-Réforme et qui est responsable d’importantes réformes au sein de l'Église catholique.

Vieux Pont, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Frédéric-Charles de Schönborn-Buchheim, un des princes-évêques de Wurtzbourg.

Nous apercevons une centrale thermique… devant les vignobles.

Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : L’encyclopédie libre Wikipédia nous apprend que la centrale thermique de Wurtzbourg, construite au début des années 1950 comme centrale au charbon, est devenue une centrale à cycle combiné au gaz naturel en 2003.

L’Hôtel de Ville
C’est de l’autre côté du pont que se trouve la vieille ville. Nous nous y rendons et nous arrêtons devant l’édifice de l’Hôtel de Ville… construit au XIIIe siècle pour héberger l’administration d’un prince-évêque.

Hôtel de Ville, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : L’hôtel de Ville, « Rathaus » en allemand, a été construit au XIIIe siècle, mais il n’est devenu Hôtel de Ville qu’en 1316.

Nous y entrons pour admirer une maquette de la ville.

Notre guide local nous rappelle que la ville a été presque entièrement détruite dans les dernières semaines de la Deuxième Guerre mondiale, le bombardement le plus important étant survenu le 16 mars 1945. « En 18 minutes, quelque 300, 000 bombes incendiaires furent alors lancées sur Wurtzbourg », affirme-t-il.

« C’est le feu qui a tout détruit et la plupart des victimes sont mortes d’asphyxie… Il y aurait eu 5,000 morts, surtout des femmes et des enfants, car les hommes étaient tous aux combats ailleurs ! »

Hôtel de Ville, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Tout près de la maquette, un mauvais souvenir, trois des obus lancés sur la ville.

Nous sortons de l’Hôtel de Ville et poursuivons notre promenade.

Wurtzbourg, Allemagne

Wurtzbourg, Allemagne

Photos ci-dessus : Nous croisons cette « boîte aux lettres » et une autre belle affiche en fer forgé!

La place du Marché
Nous arrivons sur la place du Marché où prennent place les étals de quelques marchands. Il y a plusieurs terrasses où les chaises sont pourvues de couvertures de couleurs pâles, tout pour être confortable, même si ce n'est pas chaud. Tout au centre, un obélisque domine la place.

Il y a une belle église devant nous.

« Il s’agit de la chapelle Sainte-Marie de Wurtzbourg qui fut construite sur les ruines d’une synagogue à compter de 1377 », nous indique notre guide. « Évidemment, elle fut entièrement détruite lors du bombardement de la ville par les Alliés. »

Chapelle Sainte-Marie, Wurtzbourg, Allemagne

Chapelle Sainte-Marie, Wurtzbourg, Allemagne

Photos ci-dessus : La Chapelle Sainte-Marie de Wurtzbourg reconstruite après la fin de la Deuxième Guerre mondiale. (Vue de devant et de derrière.)

Chapelle Sainte-Marie, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : Le portail de la chapelle Sainte-Marie de Wurtzbourg donnant sur la place du marché affiche deux œuvres de Tilman Riemenschneider, ses représentations d’Adam et Ève.

« Une madone est perchée tout en haut du clocher et sert de girouette. »

Il y a des boutiques « incrustées » dans les murs de la chapelle ! « Autrefois, on y vendait des articles religieux… évidemment plus aujourd’hui », déplore Hans.

Sur la place, tout près de l’église, il y a un « poteau » de métal décoré qui prend la forme d’un sapin de Noël.

« Voici un arbre de mai », lance notre guide. « C’est dans le respect d’une tradition ancienne qu’il est installé le 1er mai de chaque année pour célébrer l’arrivée du printemps. Vous en verrez un peu partout en Allemagne. »

Arbre de mai, Wurtzbourg, Allemagne

Arbre de mai, Wurtzbourg, Allemagne

Photos ci-dessus : L’arbre de mai de Wurtzbourg sur la place du marché.

Tout le centre historique est piétonnier.

Place du marché, Wurtzbourg, Allemagne

Place du marché, Wurtzbourg, Allemagne

Photos ci-dessus : Les étals installés sur la place du marché de Wurtzbourg affichent de belles couleurs.

Nous voyons une maison avec une superbe façade de style rococo. « C’est la maison Faucon », précise notre guide.

« La maison originale a été construite en 1750. Évidemment, elle a été détruite en 1945. C’est la seule maison qui a été tout à fait reconstituée après la guerre. Aujourd’hui, elle abrite la bibliothèque municipale et l'office de tourisme de la ville. »

Maison du Faucon, Wurtzbourg, Allemagne

Maison du Faucon, Wurtzbourg, Allemagne

Photos ci-dessus : Une maison décorée d’une sculpture de faucon sur la corniche, c’est la Maison du faucon.

Nous voyons une fontaine située tout près de la maison du Faucon. C’est la fontaine du Vin, Häckerbrunnen en allemand. Il s’agit d’un monument figuratif moderne conçu par le sculpteur allemand Richard Rother en 1977.

Fontaine du Vin, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : La fontaine du vin… où un travailleur viticole franconien sourit parce que du vin coule de la fontaine !

Tramway, Wurtzbourg, Allemagne

Tramway, Wurtzbourg, Allemagne

Photos ci-dessus : Le tramway de Wurtzbourg… débordant de publicité !

Nous passons devant un édifice à la belle façade baroque. « C’est la Collégiale de Neumünster », nous informe Hans.

L’encyclopédie « Wikipédia » nous apprend que : « cette collégiale, consacrée à l’évangéliste Jean et dont la construction a été achevée à la fin du XVIIIe siècle, est devenue bien public dans le cadre de la Sécularisation (1) de 1803 et servit temporairement de dépôt de munitions!

(1) : La sécularisation consiste à faire passer des biens d’Église dans le domaine public, ou encore, à soustraire à l’influence des institutions religieuses des fonctions ou des biens qui lui appartenaient.

Toutefois, depuis 1908, elle est redevenue une église catholique, dont les saints patrons sont Jean l'Évangéliste et Jean le Baptiste.

Elle a été très sérieusement endommagée lors du bombardement de Wurtzbourg le 16 mars 1945. L’attaque a anéanti les autels de l'aile ouest ainsi que le buste de l'apôtre franc… sculpté par Tilman Riemenschneider.

Collégiale de Neumünster, Wurtzbourg, Allemagne

Photo ci-dessus : La superbe façade de la collégiale de Neumünster, serait une œuvre de l’architecte allemand Johan Dientzenhofer.

Pour lire la deuxième partie de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Wurtzbourg : le Vieux Pont, le centre historique, la cathédrale et la Résidence ! (2e partie)

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces belles images et commentaires! Je suis à la recherche des noms des sculpteurs qui ont réalisé les statues en grès du vieux pont (Alte Mainbrücke) mais je ne trouve rien! Savez-vous de qui il s’agit? je recherche plus particulièrement le sculpteur de la statue de Pépin le Bref.

    Merci d’avance pour votre réponse.

  2. Malheureusement, je n’ai pas trouvé, moi non plus, l’identité du ou des sculpteurs. Désolé!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant